Le rêve du botaniste

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Hellaz le Mer 19 Avr 2017 - 21:38

Malossep a écrit:

Je m'arrete la, mais reprendrai la liste si necessaire. 

Lovecraft et Moïse sont les premiers noms qui me sont venus à la lecture de cette critique ... :vieux:
avatar
Hellaz
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 132
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 42
Localisation : Bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Blahom le Mer 19 Avr 2017 - 22:21

Je me permets de revenir sur les arguments qui précèdent sans pour autant vouloir déclencher la moindre polémique, cela concernant un texte que j'ai, par ailleurs, adoré...
"Je ne compte pas le nombre d'oeuvres qui se terminent de cette maniere sans que cela ait pose le moindre probleme pour les lecteurs. Par exemple dans le cinema, le flashback permet de revenir en arriere, a un moment precis, alors que  le personnage principal est en train de mourir. "
Certes, mais il s'agit de cinéma et cela ne concerne pas des lecteurs...
"Maupassant dans le Horla et Gogol dans le journal d'un fou, utilisent l'astuce du journal intime dans deux grands chefs d'oeuvre de la litterature fantastique. Les personnages sombrent dans la folie progressivement, en utilisant des dates; 6 mai, 13 juin, etc. Pourtant c'est exactement le meme principe."
Lorsqu'on lit Le Horla, on sait qu'il s'agit du journal intime d'un narrateur qui a peut-être sombré dans la folie mais n'en est pas moins toujours vivant.
"Et puis, s'il s'agissait d'un reve apres tout?"
Le coup du personnage qui se réveille au dernier moment est particulièrement éculé. À moins d'opter pour le rêve à l'intérieur d'un rêve ("a dream within a dream") cher à Poe...


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1416
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Malossep le Mer 19 Avr 2017 - 22:52

Merci Blahom! C'est pour moi la raison d'etre de ce concours. De pouvoir discuter du fond et de la technique.
Au sujet du Horla, je disais que le journal intime est un "coup" parmi d'autres et qui a ete utilise a plusieurs reprises pour une narration en "je" qui se termine mal". Les points de suspension a la fin du Horla suggerent qu'il se suicide. En ecrivant, je me disais que le narrateur n'est pas encore mort justement. La digestion d'un etre humain par une plante ne peut pas etre rapide dans mon imaginaire. Cela laisse le temps de reflechir... Enfin, j'ai tendance a te donner raison.. 


Quant au coup du reve, tres simple, je ne le negligerais pas pour autant. C'est vieux comme le monde, mais ce n'est pas une raison pour le denigrer. Tout depend de la facon dont on l'amene pour le rendre interessant. Dans cette nouvelle, ce pourrait etre le fantasme ultime du botaniste de s'accoupler avec une plante. Il y a d'ailleurs une connotation sexuelle. Et je rajoute que le but du jeu pour moi n'est pas de faire des chutes fermees et credibles, mais plutot d'ouvrir a diverses interpretations. Il faut laisser un espace au lecteur pour qu'il puisse se projeter. Bref discussion interessante!
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 60
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Blahom le Mer 19 Avr 2017 - 23:35

Il ne s'agit bien sûr pas de "dénigrer" telle ou telle technique. Par exemple, si l'on s'en tient au "coup du rêve", Brian De Palma n'hésite pas à y recourir dans certains films, notamment à la fin de Carrie et de  Dressed To Kill. Je dois reconnaître qu'il s'en tire avec brio.
Pour en revenir à ton récit, et plus particulièrement à son titre, j'avoue avoir été induit en erreur par la polysémie du mot "rêve". En effet, dans un premier temps, je l'ai pris dans son sens de "Objet d'un projet, d'un désir" ou de "Projet d'avenir plus ou moins difficile à réaliser", plutôt que dans celui de "Activité psychique pendant le sommeil".


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1416
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Paladin le Jeu 20 Avr 2017 - 10:58

C'est un beau texte, poétique et original, la seule critique que je ferais est que, tout en étant court, j'y ai trouvé un peu de longueur dans la mesure où il ne se passe pas grand chose, jusqu'à la fin... Mais c'est un ressenti purement subjectif. Certains auteurs sont des auteurs "à ambiance", et j'admire particulièrement ceux qui arrivent à tenir le lecteur juste par l'ambiance. C'est vrai que c'est très difficile. J'y ai en tout cas bien reconnu l'ambiance méditerranéenne de la Riviera, moi qui suis niçois à l'origine.

Par contre, ça ne m'a pas gêné la narration à la première personne alors que le narrateur meurt à la fin. Ce qui passerait pas, c'est si le récit était un journal écrit : on ne continue pas à écrire quand
Spoiler:
on est en train d'être digéré par une plante
. Mais là il s'agit de narration parlée, donc on peut très bien admettre que tout ne soit qu'un souvenir raconté dans les derniers instants (En plus je dois reconnaître que j'ai déjà utilisé ce procédé).

Ça m'a fait pensé à un de mes vieux textes. L'histoire est bien différente, mais j'y vois un certain rapport à la fin : à l'occasion, tu lira et tu me dira ce que tu penses du Peuple des collines


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9999
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Malossep le Jeu 20 Avr 2017 - 11:17

Merci Paladin! D'habitude, je rentre assez vite dans l'étrange. Cette fois-ci, j'ai voulu m'attarder... C'est selon le thème et le lieu, je ne sais pas.
Je suis antibois depuis deux mois, j'ai peut-être voulu m'imprégner plus longuement du coin:)
Ok, je lirai!
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 60
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par François Fischer le Mar 2 Mai 2017 - 11:00

Un très beau texte, porté par son ambiance, ses descriptions, et la musicalité de ton écriture. On pourrait peut-être lui reprocher un certain manque de rythme, mais sa lenteur même sert l’ambiance du récit, comme une plante grimpante — lierre ou vigne vierge — s’enroulant autour du lecteur jusqu’à le tenir complètement.

En revanche, la chute du texte est expédiée un peu trop rapidement. Il faudrait au moins inclure un semblant de lutte intérieure avant que le narrateur ne se jette de lui-même dans la gueule du loup… ou de la plante, en l’occurrence.

avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 177
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Malossep le Mar 2 Mai 2017 - 12:14

Merci pour ta lecture! En effet, je retravaillerai un peu la chute pour l'amener moins brutalement, par contre je ne souhaite pas de lutte, car je tiens à la soumission complète du professeur, comme un acte sensuel (voir les discussions plus haut)
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 60
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Perroccina le Mar 2 Mai 2017 - 21:44

L'ensemble est bien écrit malgré quelques lourdeurs par-ci par-là mais rien de bien gênant. L'histoire prend assez vite le lecteur et se déroule de façon très crédible. Néanmoins, je suppose que la fiche où un individu est dessiné à côté d'une plante et vite mise de côté a un lien avec la sirène-botanique. Il aurait fallu mieux préciser ce lien et par ailleurs cela reste un peu trop flou. J'aurai apprécié trois ou quatre pages de plus. La plante est à peine suggérée, c'est dommage. Mais bon, je suis la casse-pied de service qui veut toujours plein d'explications.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2822
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Malossep le Mer 3 Mai 2017 - 8:17

Merci, oui c'est la question de la suggestion en fantastique et de l'effet.
En explicitant les éléments, cela devient un autre texte, plutôt une enquête ou un mystère à résoudre au risque de perdre l'effet de surprise.
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 60
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Cancereugène le Dim 7 Mai 2017 - 20:15

Je trouve ce récit sérieux, bien documenté et très bien écrit. La première page m'a paru impeccable, la mise en scène, les descriptions, c'est une entame de littérature « blanche » qui m'a paru très « pro »
A certains moments, j'ai eu un sentiment de trop plein avec les descriptions, mais ce n'est pas un gros reproche, disons que je me suis demandé si c'était important pour la suite du récit. La progression de l'histoire, les différentes études, nous mettent un peu sur la piste du dénouement, mais pour être franc, je me suis quand même demandé où l'auteur aller m'amener. La conclusion est attendue, mais pour ma part, je ne suis pas resté sur ma faim, elle est logique avec le reste du récit.

Dans la forme, je n'ai pas été gêné à la lecture. Juste la dernière phrase, peut-être l'un des moments les plus importants : « Mon corps se diluait lentement dans le tube et je priais pour (que) le rêve ne se termine jamais. »
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1858
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Tak le Lun 8 Mai 2017 - 14:00

Encore un excellent texte dans ce nouveau millésime.
J'ai beaucoup apprécié celui-ci du tout début à la fin : la plume est élégante et sait suggérer aussi bien qu'elle ne décrit, le rythme est bon et l'ensemble est marqué d'une très belle atmosphère. Pour un peu, on sentirait presque la moiteur de cette serre ouverte en terrain côtier. J'y ai bien retrouvé l'ambiance sudiste et naturaliste que tu as voulu dépeindre.
Je n'ai rien à dire de particulier sur l'intrigue, qui se montre classique, certes, mais réussie. Pour la fin, celle-ci m'a très bien convenu, mais j'y aurais rajouté peut-être lignes de supplémentaires, qui sans déflorer (c'est le cas de le dire) le mystère, pourraient cependant lui donner un peu plus de consistance. Quitte à y aller un peu plus franchement sur le caractère "sensuel" dont tu parlais plus haut (que j'aurais bien aimé plus explicite) ou l'aspect onirique, qui ne semble légèrement en retrait, par rapport au titre. Bien sûr, comme tu suggères plus que tu n'affirmes, on peut aisément imaginer que tout ce qui nous est raconté depuis le début ne découle que d'un songe ou d'un fantasme, mais il aurait fallu tout de même aiguiller davantage le lecteur dans cette direction, je pense.
En l'état, malgré l'excellente tenue de l'ensemble, j'ai trouvé un petit goût d'inachevé dans cette chute...

Mais je reste tout de même sur la très bonne impression que m'a fait ce texte à la lecture et les visions luxuriantes et fascinantes de ce jardin-monde. Une ou deux retouches ci et là et tu toucheras alors l'excellence.
Très jolie participation en tous cas, Pascal !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2983
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Murphy Myers le Lun 8 Mai 2017 - 15:11

J'aime beaucoup le thème et le concept
Spoiler:
(je planche d'ailleurs moi-même sur une idée approchante, à base de jardin maudit)
et l'ambiance particulière de ce texte, tout en subtilité.

Je n'ai par contre pas spécialement accroché aux personnages, dans le sens où leur sort ne m'a pas atteint, et je remarque que l'identification est un point qui m'est de plus en plus important dans mes lectures.

Pour l'aspect 1ere personne, je ne suis pas fan des textes en "je" (j'ai pourtant adoré à une époque) mais je n'ai pas trouvé ça gênant en l’occurrence, ça reste assez fluide.
Et comme dit Paladin, une mort pour un texte en "je" n'a rien de problématique. Ce n'est pas parce que c'est écrit à la première personne qu'il s'agit du journal intime du personnage en question. On peut très bien suivre ses pensées jusqu'au moment final. De même que dans un texte à la 3e personne omniscient, le narrateur n'est pas réellement dans le dos des personnages en permanence ; pourtant, il en décrit tous les faits, gestes et pensées.

En bref, j'adore l'idée et l'ambiance mais je me serais sans doute senti plus impliqué avec plus d'info sur la personnalité du narrateur.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Malossep le Mar 9 Mai 2017 - 11:12

Merci pour vos retours! Je suis dans l'ensemble d'accord. J'ai une fâcheuse tendance à aller un peu vite à la fin et d'envoyer le premier jet. D'habitude je compte sur mon éditeur... Vu que généralement vous l'appréciez, je la retravaillerai et la soumettrai à une antho qui passera un de ces quatres. Ca me motive aussi pour en écrire d'autres qui se déroulent dans le sud où j'habite désormais. L'étrange et l'horreur sous le soleil peut fonctionner aussi bien que sous la grisaille.. Mais d'abord le roman
avatar
Malossep
Apprenti égorgeur

Messages : 60
Date d'inscription : 28/03/2017
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Zaroff le Ven 12 Mai 2017 - 21:55

Rien à dire de plus que mes collègues. Pour une première participation, c'est réussi. Un beau texte d'ambiance. Tout est crédible et bien mené. On peut chipoter sur quelques détails et une fin rapide, mais je dois admettre que ton texte est bien construit, documenté et original.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12603
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le rêve du botaniste

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum