Peaux-Mortes

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par FRançoise GRDR le Mar 2 Mai 2017 - 15:40

Merci François pour ton avis et pour avoir vu du positif dans ce texte où j'ai en effet essayé de prendre une situation de thriller et de l'amener à une conclusion qui vaut ce qu'elle vaut, mais qui me paraissait pas trop mal à lire ^^


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7666
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Perroccina le Mar 2 Mai 2017 - 21:40

Une histoire bien menée dont l'écriture comprend une ou deux lourdeurs ( première phrase, troisième paragraphe par exemple). L'ensemble s'enchaîne bien et Macha est bien campée. Lejeune aurait mérité un peu plus d'attention. Seul point négatif, je n'ai pas suivi toutes les explications sur la maladie de Morgellon et ce que le gars compte faire des filles. Le passage dans le souterrain m'a fait penser à F Thilliez " Pandemia", le même rendu d'ambiance.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par FRançoise GRDR le Mar 2 Mai 2017 - 23:51

Merci Perro pour ta lecture te ton commentaire. Ce titre de Thilliez me tenterait bien car je ne l'ai pas lu... Sinon, oui, il pourrait y avoir plus de développements concernant le personnage du flic qui fait pâle figure (il fait de la figuration) et la maladie...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7666
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Cancereugène le Dim 7 Mai 2017 - 20:24

Cette enquête policière sur fond de crimes extrêmes à la Jack l'éventreur me paraît un peu sage.
Certaines tournures m'ont semblé désuètes. La scénarisation est également assez légère. La SDF accepte sans sourciller de photographier des cadavres, en se doutant que son commanditaire est l'assassin, change soudain d'avis au mépris de sa survie. Le personnage est très paradoxal. En plus, elle découvre le repaire du tueur « par hasard » là aussi je trouve ça un peu léger.
Je ne vais pas reprendre toutes les lignes de l'intrigue, pour faire court, je trouve que les circonstances décrites dans le récit me paraissent peu crédibles, peu en accord avec le contexte. Le dénouement enfonce le clou. Déjà, on le sent venir. Et puis il tombe d'une façon tellement abrupte que je n'y ai pas cru.
Cette enquête horrifique mériterait sans doute d'être mieux scénarisée, je pense, pour qu'on entre en empathie avec Macha, qui n'a aucune raison d'inspirer la sympathie au début du texte, ainsi que la victime. Le stress de ces personnages pourrait être mieux partagé avec le lecteur, plus que les piétinements de l'intrigue du point de vue des policiers, qui finalement, ne sert plus à grand chose. Quand on a compris que l'enquête n'avance pas, le suivi de tel ou tel indice n'a plus d'importance...
De même, le dénouement manque de force, je suis resté sur ma faim.
Au niveau de la forme, cela me semble impeccable, (cela dit, je n'analyse pas vraiment l'orthographe, c'est uniquement ce qui me gêne à la lecture) juste un futur en page 2 que j'aurais mis au conditionnel (la piste n'aboutirait pas) et une phrase bizarre en page 5 « Un pénichier « nous » la signala... aurais-tu commencé ton texte à la première personne ?
En tout cas, l'histoire n'est pas mauvaise du tout.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1728
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Murphy Myers le Lun 8 Mai 2017 - 14:35

Encore une fois, tu as créé une superbe ambiance glauque en quelques lignes.

J'ai beaucoup aimé cette petite enquête, surtout les parties avec Macha, personnage qui me parait bien plus original et intéressant que le flic classique qui fait son enquête.

Quelques petits bémols quand même :
- La toute première phrase du texte me parait un peu longue, la découper en plusieurs donnerait sûrement une immersion plus rapide et efficace.
- La fille du flic me parait inutile. J'ai pensé que c'était peut-être elle la dernière victime (ça fait cliché mais ç'aurait au moins expliqué sa présence). Sans ça, elle ne sert finalement qu'à détailler la vie du flic, ce qui aurait un grand intérêt dans le cadre d'un roman. Mais pour une nouvelle, j'y vois une page de trop, d'autant plus que le flic, comme je disais, n'est pas le personnage qui m'a le plus intéressé dans cette histoire et apporte même moins à l'enquête que Macha en fait (c'est elle qui retrouve le terrier du tueur et sauve une victime après tout).
- Dernier point : la toute fin me parait trop abrupte et "facile". Les flics débarquent et le chopent, ils délivrent une victime littérallement dans son dos et il n'a même pas entendu un bruit de pas ou une exclamation étouffée de la victime ? C'est dommage, une petite confrontation finale aurait pu ajouté de l'impact à cette fin (et puis, si ça se terminait mal, je m'en serais pas plaint non plus :mrgreen: ).

Malgré ces 3 points/détails, j'ai beaucoup aimé. Les ambiances sordides te réussissent à chaque fois, les personnages sont bien construits et intéressants et l'idée d'utiliser cette maladie supposée (que je ne connaissais pas) est vraiment bien pensé.


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2968
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Tak le Jeu 11 Mai 2017 - 13:57

A la fin de la lecture, je me suis demandé si j'avais aimé ce texte ou non.
Parce qu'on voit que c'est très travaillé, même si certains effets n'ont pas trop marché sur moi. Mais au final j'ai beaucoup aimé. Le contexte est réussi et l'ambiance de polar poisseuse est très bien rendue, avec des personnages vivants et bien présents. Peut-être l'accent est-il trop mis sur certaines ficelles inhérentes au genre (l'inspecteur à deux doigts de la rupture, l'enquête qui avance pas, etc) mais dans l'ensemble c'est quand même très bien fichu.
Mes seules réserves viendront peut-être de la conclusion, non point précipitée, mais que je n'ai pas trouvé amenée de façon "adéquate"... Je ne saurais te dire ce qui m'a provoqué cette impression, mais à la toute dernière ligne je suis resté un peu dubitatif
Spoiler:
(peut-être cette irruption soudaine de l'inspecteur pour lâcher son classique "vous êtes en état d'arrestation", que j'ai trouvé légèrement en trop).
Et le fait que la fille ne se fasse pas prendre
Spoiler:
lors du passage dans la cabane
m'a paru aussi un peu gros, sur le moment. Un détail peut-être, mais qui peut avoir son importance lorsque l'on s'essaie à un genre aussi pointilleux que le policier.

Pour le reste j'ai beaucoup aimé (bis), notamment cette idée
Spoiler:
des insectes colonisateurs
pour expliquer le mystère des fameuses "peaux mortes". Et te connaissant dans un registre plus fantastique, je trouve que le genre te vas très bien. Peut-être encore ce petit défaut de formulations parfois bancales et d'actions "neutres" (notamment dans l'utilisation de certains verbes), mais moins que dans tes textes précédents.
On sent un joli travail et j'ai été sensible à cette atmosphère lourde et viciée, tout à fait raccord avec le thème et le genre.
Une très bonne participation donc, Françoise !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2595
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par FRançoise GRDR le Jeu 11 Mai 2017 - 14:55

Merci beaucoup pour vos avis Cancer, Murphy et Tak...
@Cancer : oui, il y a des parties moins abouties que d'autres et l'ensemble peut paraître peu crédible, mais bon, j'avais cette idée en tête et voulait la mener jusqu'au bout ce qui m'a donné du fil à retordre car ce n'est pas du tout le genre que je travaille d'habitude. Une sorte de défi à vouloir sortir de ma zone de confort. Je suis du genre têtue Wink et m'enlise forcément par moment... Et pour une fois, je n'ai pas changé de personne; La 3ème était là dès le début. Merci pour "l'histoire n'est pas mauvaise du tout".
@Murphy : Je suis d'accord pour ces personnages qui n'ont aucune utilité, juste de planter un peu le décor et le genre "polar". Tu me donnes une piste pour améliorer la fin et je t'en remercie car en effet, elle mérite d'être approfondie. Merci d'avoir apprécié le climat glauque car c'est ce que je voulais faire sentir au lecteur et d'émettre un avis plutôt positif.
@Tak : j'attendais ton commentaire avec appréhension et finalement, je me vois ravie de ton appréciation générale malgré l'utilisation de ficelles trop voyantes. Si Macha ne s'est pas fait prendre c'est parce qu'il y a 2 entrées (j'ai mal décrit ce point, je m'en rends compte à présent car ce fait est souvent signalé. J'imaginais qu'une entrée souterraine permettait de l'atteindre depuis, mettons l'orée de la forêt, en bordure (utilisée principalement par Juliano et son acolyte))et que Macha était devant la cabane à l'autre "entrée", attendant leur départ (pour moi les 2 truands entrent par la première entrée souterraine et sortent par là où Macha les observe); ces 2 entrées sont distantes de plusieurs centaines de mètres qui contiennent le repaire/labo du "tueur". Bref, ils ne se sont pas croisés une seule fois quand Macha dormait dans la cabane.
Merci en tous cas de remarquer mes efforts pour me rapprocher de ce que l'on peut attendre d'une nouvelle policière.
Conclusion ! Premier essai à améliorer, niveau scénario et crédibilité, mais atmosphère correcte.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7666
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Cancereugène le Jeu 11 Mai 2017 - 17:54

Françoise a écrit:Merci pour "l'histoire n'est pas mauvaise du tout".

D'ailleurs, je corrige ma formule : L'histoire est très bonne.
C'est la même idée, mais c'est mieux dit ! Very Happy
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1728
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Lestat le Mer 17 Mai 2017 - 17:34

Salut, j'ai lu:)
Bon, y a du bon et du mauvais. Déjà, j'ai bloqué 50 fois sur des phrases, je sais pas pourquoi. Je trouvais que ça coulait pas vraiment, et que les phrases étaient un peu trop lourdes. J'ai remarqué aussi que toute une partie de ton texte (en fait la partie où la fille que Macha découvre, raconte son histoire) était écrite au passé simple, et en fait, moi perso, j'aurai tout mis au passé composé. Là encore, ce n'est que mon avis personnel hein Wink
Pour ce qui est de la fin, j'aurais aimé un peu plus qu'une simple explication scientifique, c'est dommage. J'ai moi-même écrit un texte avec une fin comme ça, et on me l'a reproché... du coup, maintenant je comprends mieux ce qu'ils voulaient dire à l'époque.
Pour les bons points, ben j'ai bien aimé le fait qu'il y est 2 personnages principaux, l'inspecteur, et Macha... ça c'est cool, et j'ai bien aimé sa partie à elle. Sinon, pas grand chose d'autre à dire, si ce n'est que tu aurais pu faire beaucoup mieux je pense.
Merci pour ce moment;)


Hebergeur d'image

À méditer : "tu veux qu'elle fait 3 ans de plus mais que l'on dirait qu’elle fait plus de 30 que toi ..."

Mathieu Domphar
avatar
Lestat
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero
— — — Zombie Cévenol — — — Disciple de George A. Romero

Messages : 3916
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 42
Localisation : Prypiat

http://prosorrifique.weebly.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par SILENCE le Jeu 18 Mai 2017 - 19:43

Salut Françoise,
J'ai lu ton texte. Je n'ai absolument pas accroché et pour tout te dire, j'ai eu beaucoup de mal à le terminer. J'aime les polars. Et j'aime également les thrillers, si comme moi tu fais une distinction entre les deux genres. Aussi ai-je été content lorsque j'ai vu que ton récit lorgnait vers ce type de littérature. Toutefois, dire que je suis resté sur ma faim serait assurément en dessous de la réalité. Plusieurs choses ont en effet contribué à détourner mon attention de ton texte. D'abord, je ne vois pas ce qu'apporte le personnage du flic. En effet, celui de Macha me parait amplement suffisant puisque c'est ce personnage qui se trouve au coeur de l'action ou, à tout le moins, des événements. Lejeune lui, paraît n'exister que pour nous faire comprendre ô combien les corps sont dans état épouvantable. En revanche, nous ne suivons aucun de ses actes d'investigation, ce qui est pour le moins curieux. Même lorsqu'il se trouve sur une scène de crime, il n'est là qu'en spectateur. Macha est donc un personnage important, sinon le personnage important. Il aurait sans doute été bon à ce titre de la travailler davantage. Le passage qui consiste à nous dire quel a été son passé, n'est pas suffisant à lui seul pour nous faire comprendre pourquoi diable elle ne va pas trouver les flics. Ok, elle ne les aime pas parce qu'ils n'ont pas été cools avec elle. Mais est-ce une raison ? Elle photographie des scènes de crime pour le compte d'un type louche mais n'en tire aucune conséquence personnelle ou psychologique ? Aucun dilemme éthique ou moral ? Sur une affaire où manifestement on trouve des cadavres comme s'il en pleuvait ? Pourquoi ? Et quitte à s'interroger, quel est donc le policier qui ne se rendrait pas compte que la même SDF écume les scènes de crime ? J'ai un souci avec la cohérence. Par ailleurs, je ne suis pas certain qu'un flic puisse réquisitionner les téléphones portables des individus simplement parce qu'il mène une enquête même si ces personnes sont sur la scène de crime et prennent des photos.
Tu parles au début de ton texte d'Armand Lejeune comme d'un inspecteur de police. Puis plus loin, tu parles d'un commissaire. Ce commissaire est-ce Lejeune ? Si oui, combien de temps entre ces deux scènes ? Il faut ensuite souligner que le terme d'inspecteur n'est plus employé dans la police. S'il s'agit bien de la police... Car à un moment au début du texte, tu parles des gendarmes qui se trouvent autour du corps...
À quoi sert la scène de Muriel ? On la voit apparaître à un moment, puis plus rien.
Enfin, j'ai toujours beaucoup de mal avec tes tournures de phrases. D'abord parce qu'elles ont un caractère essentiellement descriptif. Ensuite parce que je me suis également posé la question de la concordance des temps dans tes phrases (mais cela vient peut-être de moi, je suis fatigué !). Et puis surtout, elles sont parfois maladroites :

"Ses pensées allaient à sa fille illégitime, dont il ne soupçonnait pas l'existence, que le hasard mit sur sa route un soir de juin".
Cette phrase est problématique à plus d'un titre : dans sa construction, elle laisse entendre que le type pense à une personne qui est sa fille et qu'il ne connait pas encore ! Soit c'est moi, soit il y a un problème de construction. Je dirais même un double problème de construction quand on lit la phrase suivante : Lejeune a fait la connaissance de sa fille illégitime, Muriel, un soir alors qu'elle s'est pointée chez lui et a frappé à sa porte ? Et tu appelles cela du hasard ? J'ai bien conscience que le hasard est pour le personnage de Lejeune, mais quand même... Quelqu'un qui frappe à ta porte n'est pas là par le fait du hasard.

Autre exemple :
"L'idée que Muriel devienne la prochaine peau-morte...".
Ici la phrase laisse entendre que Lejeune sait qu'elle sera la prochaine peau-morte.

"Tout à coup Macha se boucha le nez car son cerveau avait détecté une puanteur insupportable".
Etc.

Désolé pour ce long pavé Françoise, mais je n'ai vraiment pas accroché.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2587
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par FRançoise GRDR le Ven 19 Mai 2017 - 11:07

Merci beaucoup pour ton avis Lestat. Ravie que tu aies trouvé quelques moments sympas dans cette histoire. J'avoue que je suis novice en ce qui concerne les textes "policiers" et que l'ensemble pourrait être largement amélioré.
Cet inspecteur n'était là que pour perdre, énerver le lecteur finalement Wink. Il ne remplit pas bien son rôle, mais je ne lui offrais pas volontairement la vedette... Un parti-pris idiot.
Ce qui m'amène à Silence qui a décortiqué cette nouvelle en connaisseur. Je ne me suis pas assez posée la question de la pertinence de Morgan, inspecteur, ni des procédures réglementaires en cas de crime et ce fut une erreur !!!
Et c'est vrai que mes phrases peuvent être lourdes alors que dans ce type de "polar", on préfère la concision et l'action. Bref, un ratage qui ne me donnera pas envie de poursuivre ce premier essai dans ce genre là... Merci aussi pour ta lecture qui a dû être désespérante !!! Rolling Eyes


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7666
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par SILENCE le Ven 19 Mai 2017 - 12:01

Ce n'est pas la longueur de tes phrases qui me pose problème Françoise, ni le fait que cette longueur cadrerait mal avec le Polar ou le Thriller. Ce qui me gène, encore une fois, c'est non seulement le caractère descriptif de celles-ci mais aussi l'ambiguïté des tournures parfois employées.
S'agissant du caractère descriptif, ce point a déjà été évoqué à plusieurs reprises, notamment par Paladin (mais pas que...). Prenons cette phrase, par exemple : "Macha se boucha le nez car son cerveau avait détecté une puanteur insupportable". N'y avait-il pas possibilité de faire quelque chose de plus dynamique, de moins descriptif ? Pourquoi nous parler du cerveau de Macha ? Pourquoi utiliser un verbe comme "détecter", par ailleurs en contradiction avec l'idée d'une "puanteur insupportable". Généralement quand on détecte quelque chose, c'est parce que cette chose passe (presque) inaperçue (elle est cachée ou trop ténue, etc). Si la puanteur est insupportable alors on ne la détecte pas, elle nous saute au visage. Pareillement, "détecter" ne va pas non plus avec l'expression "Tout à coup".
Autre exemple. Cette fois-ci un problème de niveau de vocabulaire. Ton personnage de "Juliano", je crois, a tout du marginal. C'est en tout cas comme cela que tu sembles le décrire. Mais son niveau de vocabulaire est plus que soutenu puisqu'après avoir tendu un billet de 50 euros à Macha, il dit "Je te donnerai d'autres billets à réception des clichés". J'attendais plutôt un truc du genre : "T'en auras plus une fois que t'auras fait le taf" ou quelque chose du genre. Je me souviens que je m'étais déjà fait la remarque du niveau de langue lors de ton texte du dernier concours.
Pourquoi nous dire que Macha est sans-abri alors que dans la même phrase tu nous expliques qu'elle fait la manche ? On a parfois l'impression, à te lire, que tu ne nous fais pas vraiment confiance (ou que tu ne te fais pas vraiment confiance), ce qui te force à tout nous expliquer par le détail et à adopter le ton de la description plutôt que celui de l'action. C'est assez dommage parce qu'il y a très souvent une idée sympa derrière ton/tes textes. Et crois-moi ma critique (subjective... Forcément subjective... Heureusement subjective !) n'a pas pour ambition de te décourager, ni à te fermer les portes du polar (si tu aimes ce genre littéraire, je ne vois pas pourquoi tu ne devrais pas en écrire), mais simplement à dire ce qui me chagrine dans certains de tes textes. J'attends bien sûr de toi que tu fasses la même chose s'agissant de mes écrits... !
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2587
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Zaroff le Mar 23 Mai 2017 - 14:21

Tout a été dit. C'est une bonne histoire aux nombreuses incohérences. Les réactions ne sont pas bonnes et le mode opératoire des enquêteurs me semble très foireux. Souvent, ces tueurs particuliers sont solitaires et ne s'embarrassent pas de complices. Encore moins avec une SDF qui pourrait vendre la mèche avec un peu de fric. La fin est totalement ratée et est contraire aux fondations du thriller. C'est dommage car il y avait matière. Le lecteur habitué aux thrillers n'y croira pas une seconde. Mélanger un ton à la Chattam dans une ambiance à la Thomas Harris peut rendre un récit original et glauque. Sauf qu'ici, c'est loupé.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12422
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par FRançoise GRDR le Jeu 25 Mai 2017 - 23:05

@Silence : je te remercie pour ces précisions et je note pour une peut-être re correction (mais ce texte a été lu au moins 10 fois et franchement, je n'avais pas vu toutes ces phrases ambigües, à la limite mal écrites : c'est dingue, ça !) Tes exemples sont parlants en tous cas et j'ai vraiment honte d'avoir mal géré ces passages Shocked
@Zaroff : merci pour ton avis qui est une bonne synthèse de ma mauvaise gestion au sujet de pas mal de points sur ce texte... Pourtant, j'ai passé beaucoup de temps dessus et je l'ai travaillé que d'autres...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7666
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Amaranth le Mer 31 Mai 2017 - 12:59

Désolée, Françoise, mais mon avis rejoint celui de Silence et de Zaroff. L'idée de base est bonne, et j'aime bien les polars, thrillers, surtout avec une ambiance un peu glauque, mais j'ai également trouvé que certaines phrases étaient tournées d'une façon étrange, ce qui m'a coupée dans ma lecture, et qu'il y avait de nombreuses incohérences dans le récit. Le personnage du flic est totalement inutile et pourrait carrément être supprimé (d'autant plus que j'aime bien Macha et que tu aurais tout à faire pu dérouler ton texte avec seulement elle comme personnage principal). J'ai aussi été dérangée par le comportement de Macha (elle entend les tueurs avouer qui ils sont mais elle s'installe chez l'un d'eux et s'endort ? Même en vivant dans la rue, personne n'agirait ainsi. Surtout qu'elle ne paraît pas insensible à cette information ; elle éteint son briquet pour économiser du gaz : c'est astucieux, mais quand on visite les sous-sols d'un tueur, je pense que personne ne serait capable de faire ça. En tout cas, moi je m'accrocherais à ma lumière comme à ma vie). La fin est trop vite expédiée aussi, et le passage final parait très artificiel et n'est pas crédible. Voilà, donc une bonne idée de base, une bonne ambiance, mais il y a, pour moi, un travail à faire sur la construction de l'intrigue et la forme.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1824
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Peaux-Mortes

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum