La femme sans visage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La femme sans visage

Message par Hellaz le Dim 26 Mar 2017 - 0:49

Genre: fantastique

Statistiques: 47222 signes sur 18 pages

Walther Regina aime les drogues et les femmes. Cocktail explosif qui promet des lendemains difficiles; surtout quand ils baignent dans les rêves de la veille.

lien: La femme sans visage

Mot de passe: ecritoire



Vos critiques sont attendues
avatar
Hellaz
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 115
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 41
Localisation : Bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme sans visage

Message par Tak le Mer 29 Mar 2017 - 6:58

J'ai lu ton histoire Hellaz et j'ai bien aimé, hormis quelques points nébuleux.
Sur la tenue c'est un très bon texte : le style est bon, tes descriptions sont excellentes et nous plongent droit dans ce vieux quartier marseillais qui semble par ta plume plus vrai que nature. Les petites habitudes, les personnages les odeurs, tu réussis vraiment à faire vivre ce microcosme et à nous plonger dans l'ambiance. Les persos sont hauts en couleur également et tu nous décris très bien ces marginaux qui sortent des rangs.
J'ai aimé également le jeu de références, qui mêlé à un style assez recherché mais point trop, donnent une allure particulière à ton texte, un peu hors du temps.

Je n'ai juste pas très bien saisi l'implication réelle de ta femme sans visage et ses légendes sur la trame de ton histoire.
Spoiler:
Tu parles "d'avertissement", mais dans ce cas (qui effectivement peut jouer son rôle au début) je n'ai pas compris son apparition à la fin, ni ce qu'elle apportait au fin mot de l'histoire.

Mais peut-être n'ai-je pas vu certains détails ou indices, ayant lu ce texte tard le soir avant de m'écrouler de fatigue.
Cependant, tu as réussis à construire un bel univers avec ce texte, rempli de personnages atypiques, sur un fond de légendes "exotiques" amenées dans un contexte urbain/moderne lui donnant un charme certain. Si bien qu'on ne sait plus vraiment s'il s'agit d'un texte purement fantastique ou plutôt de surréalisme, mais dans le cas présent je dirais que peu importe, car on passe tout de même un très bon moment.

Donc voilà j'ai bien aimé ce texte, malgré quelques détails qui m'ont échappé. Au plaisir de te relire, Hellaz !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2443
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme sans visage

Message par Hellaz le Mer 29 Mar 2017 - 16:24

Merci pour ton retour Tak.
Ce texte a été écrit pour le concours "athématique" mais était trop long. Je n'ai pas voulu (trop) le sabrer. Mon objectif est de créer une ambiance, justement. Dés lors ta critique me porte à croire que je l'ai rempli. Ces obscurités dans la trame narrative sont volontaires, voire même recherchées ...
avatar
Hellaz
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 115
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 41
Localisation : Bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme sans visage

Message par Tak le Mer 29 Mar 2017 - 18:14

Je me suis posé la question, justement (de savoir si ces flous étaient justifiés ou non).
Mais si ton objectif était avant tout de créer une ambiance, alors je peux dire qu'effectivement tu as réussi. J'y ai été très sensible et j'ai lu ton texte tout du long avec grand plaisir.
Spoiler:
Si on doit chipoter, j'ajouterais juste que ça m'aurait pas déplu que tu explores davantage l'aspect "vaudou" de ton texte, qui offrait de belles perspectives en ce sens. Mais ça permet aussi d'éviter certains écueils "clichéesques" que ce thème peut porter en lui.

Un poil trop long pour le concours en effet, mais ça t'auras permis en tous cas de sortir une bien bonne histoire Wink
Et ça donne envie de découvrir le vieux Marseille, celui qu'on ne voit pas forcément (ou alors façon carte postale) dans "plus belle la vie"...


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2443
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme sans visage

Message par Cancereugène le Dim 16 Avr 2017 - 20:51

Au début de ma lecture, j'étais déstabilisé par le style, un peu chargé, un peu "grandiloquent" je ne sais comment dire.
Au fil des pages, je m'y suis fait, et même je m'y suis adapté, et si ce texte au final me séduit, c'est davantage pour ses mots que pour son intrigue. Intrigue assez nébuleuse, s'il en est, même si pour ma part, je n'ai rien vu de foncièrement incompréhensible.
Moi, les légendes ça me botte assez peu. Je constate ici qu'elle sert de base à un événement qui paraîtrait assez banal sans cet argument, à savoir une contagion ; j'en reviens à ce style particulier qui nous prend par le bout du nez, nous fait visiter Marseille, nous fait rencontrer des tas de personnages intéressants, pour mieux nous embarquer dans une direction soudain inattendue, car honnêtement, je n'aurai jamais deviné les tenants et aboutissants de la partie III en ayant lu les deux premières !
Déjà, c'est très fort, et à mes yeux, c'est la marque d'un auteur qui sait où aller et comment y aller.
A la fin, faire de cette femme une coiffeuse... là, j'ai pas compris. Pas compris non plus son objectif final. Mais je l'ai dit, ce n'est pas trop gênant.

Dans la forme, j'ai repéré quelques fautes de genre, de temps (déduisit à un endroit), très peu au total, mais visibles.

En tout cas, bravo, c'est solide.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1659
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme sans visage

Message par Hellaz le Mar 18 Avr 2017 - 3:33

Merci pour ce retour très positif Cancereugène.

Cancereugène a écrit:Au début de ma lecture, j'étais déstabilisé par le style, un peu chargé, un peu "grandiloquent" je ne sais comment dire.

Naaan mais en fait, le début est honnêtement tout pété! :facepalm:  

Pour la petite histoire, la narration a commencé et devait se faire ... à la deuxième personne!
Mais après quelques jours d'écriture je me suis rendu compte que ça n'allait pas le faire!

Alors j'ai poursuivi à la première personne et j'ai du revenir sur le début du texte et réécrire la première partie. L'intro a été rédigée en dernier et clairement c'est pour moi le gros point faible du texte car ça ne donne pas envie!

Du coup, merci pour votre courage! :tchin:
avatar
Hellaz
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 115
Date d'inscription : 06/04/2012
Age : 41
Localisation : Bzh

Revenir en haut Aller en bas

Re: La femme sans visage

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum