Quatre sonnets de S-F

Aller en bas

Quatre sonnets de S-F

Message par Jack-the-rimeur le Dim 25 Sep 2016 - 19:52

"Sur des pensers nouveaux, faisons des vers antiques". Une bonne idée, ça, Chénier.
Peut-être ne peut-on pas tout faire en poésie classique, mais si on n'essaie pas...

1/ S-F refuge :

ENFANT

Je rêvais d'un vaisseau baptisé "Liber Lex"
Qui sillonnait l'éther, galactique colosse
Dont la béante baie, à mon regard de gosse,
Déployait l'infini d'un fabuleux vortex.

Sur le clavier géant, je jouais de l'index
Et, des espaces-temps, je plongeais dans la fosse,
Courais les jungles, nu, juché sur un molosse,
Aux trousses d'un dragon ou d'un grincheux T-rex.

Puis je chantais pour toi, fleur-fée en Bételgeuse,
Bruissant l'air léger de ton aile neigeuse...
Je ne sais aujourd'hui ce qu'il t'en souviendrait

Du gamin anxieux de briser sa coquille,
Voyant l'adulte éteint qui traîne à sa cheville
Le vieux désir mort-né d'un avenir distrait.


2/ S-F fantasy ;

TAXI !

Un soir, un enfant mauve en pourpoint et cothurne*
Autour duquel flottait un charme volatil
S'agita dans mon phare : "Arrêtez ! cria-t-il,
Monsieur, voudriez-vous m'emmener sur Saturne ?

Dans le troisième anneau, vit mon maître Nocturne ;
C'est Château Nénuphar et je loge au pistil.
Soit, je n'ai plus un sou mais mon Art fort subtil,
Là-bas, vous changerait en prince taciturne,

Un guerrier maraudeur qui lorgnerait de haut
Les barons de Véga, le Duc de Fomalhaut !
Votre palais serait de brume et d'orichalque,

Cent vierges de cristal chanteraient vos exploits
Jusqu'à la fin des temps, et votre catafalque..."
"Stop !" coupai-je, "Navré, je rentre à Levallois !"

(*Eh, oui, le gamin n'avait plus qu'un cothurne. C'est vous dire s'il était frais !)


3/ Space-op :

LA BETE D'OUTRE-MONDE

Nous rentrions d'un raid sur les lunes d'Algord
Et venions de doubler Alpha du Réticule
Quand survint l'accident, terrible et ridicule :
L'urne à plasma fondit, surgavée à ras bord !

Parmi les cosmarins courut un vent de mort :
Un Symbio vit choir son frère animalcule,
L'un des Amibiens perdit un tentacule
Et mon rostre roussit... Enfer et coup du sort !

Nous dûmes réparer près d'Antarès la Rouge...
C'est là qu'un soir d'errance, au fond d'un vilain bouge,
Je vis la Chose atroce... et qui poussait des cris !

Vertical, ocre moite et sans exosquelette,
Un bipode à deux yeux dans une face blette
Braillait : "J'ai deux amours, Altaïr et Paris !"


4/ Post-apo :

L'ABRI ANTI-ATOMIQUE

La bise susurrant son niais soliloque
Ecorche sans relâche en son vol doucereux
La lande écartelée, ouverte au ciel glaireux
Qu'un écarlate éclair, sporadique, disloque.

Un dôme dans la boue, imperturbable cloque,
S'oxyde au fil des ans sous les regards vitreux
D'une foule figée en masques froids et creux,
Squelettes tors vêtus de suppurante loque.

La mémoire rivée aux poings ensanglantés
Des monceaux d'innocents frappant, épouvantés,
L'acier sourd qu'irisaient de cyniques emblèmes,

En sursis de l'Enfer, morts dans leur corps souillé,
Mais l'arme frémissant sous les phalanges blêmes,
Ils attendent que grince un vieux battant rouillé...

Voilà, c'est tout pour aujourd'hui.
Pas certain que Chénier aurait apprécié plus que ça, finalement...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Catherine Robert le Lun 26 Sep 2016 - 21:39

C'est cool je trouve de s'essayer à des trucs pas ou peu explorés. Mais c'est vrai que ce ne sont pas les poèmes que je préfère de toi.
A l'exception du quatrième que je trouve très beau, très visuel, mais le post-apo se prête mieux à l'exercice je pense.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9541
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Raven le Lun 3 Oct 2016 - 15:40

J'avais lu il y a peu, puis oublié de commenter. De fait, je ne sais pas quoi dire, sauf que j'ai a-do-ré !

Pour moi, c'est simplement une découverte, j'ai été gavée de poésie classique au point d'en être dégoûtée. Donc j'y replonge rarement, avec modération. Et là, c'est tellement différent de ce dont j'ai l'habitude que j'ai dévoré ces vers avec le plus grand plaisir. C'est à la fois familier (dans la forme) et étrange dans le propos. Le dernier est extrêmement visuel : une image s'est imposée à la lecture, très nette, chose qui m'arrive rarement quand je lis.

Mais mes préférés sont le 2 et le 3, le 2 pour sa chute, le 3 pour... ben pour tout, c'est excellent et j'en ris encore !

J'ai vraiment pris beaucoup de plaisir à les lire, je ne cracherais pas sur un recueil dans le genre, c'est pour moi une nouveauté. Si tu as des suggestions, je prends.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à m'envoyer une boîte de chocolats. Suisses de préférence. Mais pas les fourrés-dégueus.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4248
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Catherine Robert le Lun 3 Oct 2016 - 15:49

Ah mais Jack est un maître en poésie. Il a digéré les règles classiques et du coup, on ne les remarque plus quand on le lit.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9541
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Murphy Myers le Dim 13 Nov 2016 - 17:20

J'adore le concept !
Et pourtant, je suis pas fan de SF en règles générales.

Même si certains passages m'ont paru flou (la faute à ma culture lexicale très réduite), c'est original, bien pensé, et bien maitrisé.

Le dernier a ma préférence, sans doute pour sa noirceur. C'est aussi pour moi le plus visuel ; peut-être parce que son ambiance me parle plus que les 3 précédents.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Jack-the-rimeur le Dim 13 Nov 2016 - 18:23

Oups ! Mille pardons. J'avais négligé de repasser dans le coin et, donc, loupé le commentaire sympa de Raven. Heureusement, Murphy rôdait dans le coin.
Merci à vous deux.
Pour me faire pardonner, je vous rajoute un petit texte. Ce n'est pas un sonnet mais l'esprit est le même :

EMERSION

Vous en souviendrez-vous de ces longs mois passés ?
Vous, en princesse et moi, chevalier sans armure,
Mes seuls combats d'alors étaient sous la ramure
A défaire les noeuds de vos cheveux tressés.

Assis au bord du lac, je vous revois plongeant
Pour rejaillir soudain de l'eau profonde et nette,
Agrippée au licol d'une énorme rainette
Bondissant par-dessus un nénuphar géant.

Agitant à la main votre robe de vair,
Quand les soleils jouaient, polychromes, sur l'herbe,
Vous me veniez enfin, ruisselante et superbe ;
Que votre chair humide était fraîche à ma chair !

Mais ce doux temps se meurt. Plus d'horizon vermeil,
Mon amour... Oh ! la Voix qui tire en arrière !...
"Approche d'Achernar, vingt-minutes-lumière,
Fin d'hibernation : Eveil... Eveil... EVEIL !"


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Murphy Myers le Dim 13 Nov 2016 - 18:28

J'aime beaucoup celui-ci aussi, qui brouille bien les pistes sur son début. De capes et d'épées en vaisseaux spatiaux. C'est bien vu !


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Jack-the-rimeur le Dim 13 Nov 2016 - 19:59

Eh oui, même avec un métabolisme au ralenti, le cerveau des astronautes aura besoin d'être stimulé. J'avais d'ailleurs envoyé un courrier à la NASA à ce sujet, mais je pense qu'ils n'ont pas dû le recevoir, ils n'ont pas répondu...
Merci, Murphy.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Raven le Lun 14 Nov 2016 - 11:37

Mdr, excellent, une fois de plus. Ce qui me plaît, surtout, c'est que c'est seulement après le point final que l'imagination se met en branle, la chute ouvrant la porte à tous les possibles.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à m'envoyer une boîte de chocolats. Suisses de préférence. Mais pas les fourrés-dégueus.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4248
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par yann le Lun 14 Nov 2016 - 13:09

J'aime bien le dernier (émersion), mais je dois dire que la poésie ce n'est pas mon truc, et je n'accroche pas vraiment à ce style de lecture.
Mais le sujet traité est intéressant, et c'est beaucoup mieux que la vieille poésie qu'on apprend à l'école.
En tout cas, ça reste du beau travail, que je serai incapable de faire. Bravo.
avatar
yann
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 677
Date d'inscription : 21/10/2013
Age : 38
Localisation : Vers Provins

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quatre sonnets de S-F

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum