De Sagire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De Sagire

Message par Tak le Sam 9 Juil 2016 - 23:41

Ces derniers temps (du moins, dans mes envies/projets), j'oscille pas mal entre le fantastique/horreur urbaine et mes aspirations plus fantasy et mythologiques. Ce petit bout de truc vient se poser là. Juste un petit essai, pas grand chose (3 petites pages à peine), mais le thème me plaisait bien.
Là encore, ça manque peut-être un peu de relectures et de "liant", mais j'ai bien aimé partir sur ce coté mytho-poétique, ça m'a sorti un peu de mes habitudes.
Je vous laisse seuls juges du résultat final.

En vous remerciant par avance de votre (bonne ou mauvaise) lecture :
http://www.fichier-pdf.fr/2016/07/09/de-sagire/


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2827
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par FRançoise GRDR le Mer 20 Juil 2016 - 17:01

Je suis venue en curieuse mais le thème ne me parle pas trop. L'affrontement entre entités opposées est bien menée. Il y a une énergie réconfortante... Je ne voyais pas les "Cancer" (signe astrologique ?) si mauvais lol!
Il y a pas mal de phrases à revoir...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7736
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par  le Mer 20 Juil 2016 - 18:36

Ton univers, servi par une langue presque mystique, est indubitablement onirique.
Seulement, la clarté en pâtit. Quelques passages mériteraient, à mon avis, d'être un peu simplifiés et clarifiés.

Je n'ai pas vu surgir l'arc de Saegis... Et j'ai eu du mal à visualiser la lumière et l'ombre des protagoniste. Je regrette aussi un peu la disparition totale des personnages du début, comme s'ils n'avaient servi que d'introduction à cet affrontement. C'est aussi ce qui rend l'aspect onirique : on passe d'une scène à l'autre comme dans un rêve, sans réelle transition, chaque situation annihilant la précédente.

Au niveau détail : languissement est un nom, l'adverbe, c'est languissamment, mais il fait redondant avec langueur, juste après. Revoir aussi la phrase avec "rive" : il me semble qu'on dit river quelque chose sur ou à quelque chose, pas river de (contrairement à fixer qui peut le faire).


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1261
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Tak le Ven 22 Juil 2016 - 20:25

Tu as pointé à la fois sur les qualités et les défauts de ce petit texte, K². Effectivement, je voulais créer une atmosphère particulière, sans me perdre en détails, pour mettre en avant cet aspect poétique (et onirique aussi, comme tu le soulignes). Mais comme tu le dis ça manque un peu de clarté. Je voulais brosser avant tout une saynète inspirée de mythologie, dans un style volontairement désuet.

Ça manque évidemment de finition, mais j'y reviendrais un de ces jours, juste pour voir si j'arrive à en faire quelque chose de lisible et sympathique, au-delà des intentions de départ.
Merci pour vos lectures et commentaires, gentes dames et damoiseaux !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2827
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Catherine Robert le Mar 9 Aoû 2016 - 12:02

Bin, j'ai bien aimé. C'est très poétique et il ne m'en faudrait pas des centaines de pages à la suite, mais là sur un format court, ça garde toute sa force de magie et d'images.
Pour l'histoire, aucun soucis de compréhension, juste peut-être l'arc qui apparaît un peu soudainement.
La toute fin et la mention du sagittaire, j'aime moins. Cancer, ça allait, je ne le rattachais pas au zodiaque mais au mal, tandis qu'avec l'arrivée du sagittaire, ça m'a obligée à voir le zodiaque et ça me semble un peu accrocher. Je veux dire, je vois plutôt une scène païenne et l'astrologie me semble détonner dans l'ensemble.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9060
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Murphy Myers le Dim 21 Aoû 2016 - 16:27

Je rejoins K2 pour ce qui est de la clarté améliorable par moments (particulièrement l'arc dont je n'ai pas compris la provenance non plus).

J'ai bien aimé l'ambiance onirique et le style poétique.

Mais simplifier un peu le tout rendrait sans doute le texte plus fort. La transition début/fin m'a un peu gêné aussi. Comme tu dis, entre la scène sexuelle et l'affrontement final surtout, ça manque un peu de liant.

Le thème astrologique ne m'a pas plus dérangé que ça, dans le sens où j'ai lu cette histoire comme un poème plus que comme une nouvelle. En nouvelle, ça m'aurait gêné dans le sens où les formes qu'on prête aux constellations sont purement subjectives et illusoires, donc ça n'aurait pas collé au fait que ça soit en fait une créature céleste figée par une malédiction. En poésie par contre, j'aime bien le concept. Je sais pas si je suis clair sur ce dernier point par contre. C'est un peu comme dire que la pluie est faite des larmes des anges en fait ; en poésie, ça donne une jolie image métaphorique, mais en récit, même SFFF, qui prend ça au pied de la lettre, je n'y trouverais aucun sens.

Lecture bien sympathique et concept très imaginatif en tout cas.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Raven le Lun 22 Aoû 2016 - 12:33

J'essaie de rattraper un peu mon retard, du coup ce petit texte me paraissait idéal.

J'ai d'abord été un peu surprise par le ton que tu lui donnes, très (trop ?) poétique. Autant j'étais partie dans l'idée d'une nuit avec le petit peuple, qui me plaisait beaucoup, autant j'ai trouvé ce ton un peu lourd à la longue et j'avoue avoir eu du mal à rentrer dedans à cause de ça (notamment les inversions de complément comme "de son partenaire, elle oublie les sabots / de ces unions [...] elle puise réalité", etc. + les phrases nominales trop fréquentes, chose dont je ne suis guère friande + le manque d'articles définis qui transforme certains noms en allégories ex. : "Curiosité se mue" ).

Il reste encore quelques fautes, certaines déjà relevées. À noter : orbite est féminin, à nouveau et de nouveau n'ont pas le même sens. Et plusieurs répétitions : ex. dans le dernier paragraphe p.2 : 4x nouveau/nouvelle.
Un truc m'a gênée : le terme Hosanna, typiquement biblique et qui ne colle pas du tout à ces festivités païennes. Puis le terme "saillie" dans le combat, qui évoque trop la scène de saillie introductive, donc ça m'a sortie de ma lecture. Enfin, l'aurore à l'Ouest : c'est fait exprès ? une sorte d'inversion car désormais elle ne se trouve plus sur terre ?

Hormis toutes ces petites choses, j'ai trouvé le thème et le ton très originaux, mais surtout l'idée excellente ! Transformer cette scène en lutte de constellations donne à ce texte un côté mythe fondateur qui me plaît beaucoup.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Cancereugène le Dim 4 Sep 2016 - 20:28

L'écriture m'a paru très travaillé. Une certaine poésie s'en dégage. Pour un texte court, faire une sorte d'exercice de style n'est pas gênant. Puis le combat vient un peu contrecarrer cette ambiance onirique. Peut-être que dans le contexte, évoquer le combat de façon plus poétique, sans entrer dans les détails de l'affrontement, aurait maintenu le ton de l'ensemble.
Du coup, cela m'a paru un peu décousu.
Mais cela reste pas mal du tout.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1790
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Tak le Sam 10 Sep 2016 - 0:28

Merci à tous.
Je retiens les termes qui m'ont parlé dans vos commentaires : poétique, onirique, mythologique, païen. C'est tout à fait l'orientation que je voulais donner à ce texte. Et même si je le savais d'emblée en postant celui-ci, vos avis me confortent dans l'opinion que celui-ci n'est pas assez abouti dans sa forme, malgré ses bonnes idées.
Mais je réagis surtout au dernier commentaire de Cancer qui fait écho à mon propre ressenti : je me suis un peu trop appesanti sur la scène de confrontation, qui dans un texte de SFFF plus long aurait eu sa place, mais qui dans cette forme courte (et que j'imaginais à la base comme une espèce de poème en prose) fait un peu tâche.

Merci donc pour vos avis et impressions, si je dois revenir sur ce texte, je saurais sur quel axe me concentrer.
Mais heureux de constater également que certains ont été sensibles à cette humble tentative de toucher à un domaine autre que celui où j'exerce habituellement. Pour l'instant je n'écris plus trop, l'envie me reprend peu à peu, mais je ne sais pas du tout vers quelle direction que je m'orienterais à l'avenir... Ce petit bout de truc est peut-être une piste, on verra, bien Rolling Eyes

Merci encore à vous.

P.S : Et promis, dès que j'ai un peu de temps je reviendrais vous lire, ça me manque pas mal aussi.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 2827
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: De Sagire

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum