Le Cimetière du Père Lachaise

Aller en bas

Le Cimetière du Père Lachaise

Message par Martin- le Lun 27 Juin 2016 - 1:23

Personne en vue. C'est le moment. Je m'engouffre dans les allées, le vent sous mes semelles.
Je lève le nez, les yeux et marche à petites foulées entre les tombes et les caveaux. Cela faisait longtemps que je désirais venir ici. Pas nécessairement pour me recueillir, mais je m'y étais toujours senti appelé, plus ou moins invité.

En plein cœur de Paris je découvre un lieu de lumière et de tranquillité. Je vois des arbres qui transpercent les vieilles sépultures pour se dresser haut et défier les bâtiments voisins. Dans un pot de fleurs en pierre une chatte allaite ses petits qui miaulent et se bousculent doucement. Là où les hommes se reposent pour toujours, la nature reprend ses droits.

Perçant le silence, mes pas me poussent le long des pavés pendant que le soleil décroit paisiblement à l'horizon. La lumière prend alors une teinte cuivrée et la végétation se fait encore plus flamboyante, plus luxuriante. La pierre, elle aussi, revêt des couleurs plus somptueuses et les tombes des grands hommes mettent leurs habits de fête pour m’accueillir.
Je m'engouffre et passe devant Guillaume Apollinaire. Bonjour à vous !  
Les ombres s'étendent toujours plus loin, toujours plus intenses. Les hurlements de la ville me parviennent faiblement et donnent, l'espace de quelques secondes, une atmosphère tout à fait insolite au lieu... Presque surréaliste.
Surréaliste ? Quelle ironie, je passais justement par ici, monsieur Eluard !
Ma marche me mène toujours plus loin sous les feuillages mordorés, sur les pavages éclatés, le long des ornements mortuaires. Et je salue un à un mes défunts mentors, ces hommes d'art que j'estime, dont j'admire l'œuvre et que je peux enfin côtoyer, l'espace d'une heure d'égarement, le temps d'une fin d’après-midi onirique. Le temps d'un rêve.
D'un rêve, c'est bien cela. Vous connaissez bien le sujet, n'est-ce pas, monsieur de Musset ?

Je fais une pause et contemple les rangées de stèles.
Ici reposent ceux qui m'ont donné foi en l'art. Ceux qui m'ont donné la sensibilité, le désir de regarder par les serrures et de les briser, de brandir ma plume comme une épée ou comme un bouquet de fleurs.
Et j'aimerais pouvoir les réveiller, ne serait-ce qu'une poignée de minutes pour leur dire à quel point je suis reconnaissant.
Pour leur dire que le verbe est à la fois un refuge, une arme, une corde, une clé... Et que sans eux, je n'aurais jamais senti ce frémissement, cette clairvoyance fugitive que le poète reçoit lorsque les symboles, toutes les énigmes du monde peuvent être mis à nu, comme la plus belle des femmes.

Enfin, j'arrive devant votre tombeau.

J'ai choisi d'y passer en dernier. Car je savais que l'émoi serait très fort à cet instant. Je m'en souviens encore comme d'une minute d'éternité, d'un siècle qui me parut secondes.
Le vent était chargé de fragrances du passé, le soleil mourant distillait une lumière d'un autre âge.
Quelque chose semblait me dévorer de l'intérieur. Était-ce de l'émotion à l'état naturel ? Du pur ressenti ? Du sentiment brut ?
Sans doute.
Devant votre sépulture, monsieur, j'ai ressenti à une échelle bien plus forte, ce que votre musique a toujours inspiré en moi.
Et pour tout vous dire, je ne saurais expliquer pourquoi ces larmes ont roulé sur mes joues.
Mais un jour, je reviendrais vous voir, monsieur Chopin.


Dernière édition par Martin- le Mar 28 Juin 2016 - 0:42, édité 1 fois


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 22
Localisation : Dépend des tarifs Flixbus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cimetière du Père Lachaise

Message par Raven le Lun 27 Juin 2016 - 18:09

Je ne sais pas pourquoi mais dès le début, j'ai espéré un hommage à Chopin, je trouvais que ça t'allait bien. Donc, déjà, pas déçue.

Pas déçue, mais en plus agréablement surprise car je m'attendais à des teintes plus mélancoliques, nostalgiques, plus grises comme tu en as l'habitude. Au contraire, c'est une balade pleine de couleurs, de clins d'œil à la vie, avec une touche d'espièglerie que tu nous sers.

Je n'ai lu que 4 ou 5 trucs de toi, mais c'est assurément mon préféré ! Imagé, vivant, avec une touche très personnelle. J'aime vraiment beaucoup (et je réfrène mes élans, on m'a trop souvent qualifiée de "pas assez pondérée"^^).


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4801
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cimetière du Père Lachaise

Message par Martin- le Mar 28 Juin 2016 - 23:23

Hélà Raven !
Hé bien merci beaucoup pour ton commentaire !

Ravi que ça t'ai plu, je t'avoue que j'ai pris énormément de plaisir à cette ballade et à l'écriture de ce petit texte et je suis ravi de partager ça!

D'un côté Chopin c'est très certainement l'un de mes artistes préférés, je possède un nombre idiot d'autobiographies, j'ai des dizaines d'enregistrements et je crois que j'ai écouté certaines pièces pendant des journées entières. Mes amis commencent à en avoir marre tellement j'en parle!
Du coup je me devais de visiter sa tombe et de lui rendre un petit hommage !


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 22
Localisation : Dépend des tarifs Flixbus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cimetière du Père Lachaise

Message par Raven le Mer 29 Juin 2016 - 0:10

Moi j'étais tombée sur Chopin au bac (Ouragan d'Hiver), disons que ça aurait pu être pire, donc je l'aime bien :mrgreen:


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4801
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cimetière du Père Lachaise

Message par Purple-fan le Mar 5 Juil 2016 - 0:34

J'arriverai jamais à faire une critique constructive sur un de tes textes. A chaque fois je tombe sous le charme.

Même si le but principal est de rendre un hommage à toutes ces grandes personnes, la description que tu fait du lieu me rappelle qu'il faut vraiment qu'un jour j'aille faire des photos dans un cimetière.
J'ai toujours trouvé que ces lieux étaient calme et apaisant.
Si j'avais trouvé le moyen d'y accéder, et qu'il était pas encerclé de bâtiment, je crois que j'aurais squatté le vieux cimetière juif collé à mon lycée.
Oui, je crois que j'aime les cimetières. Et ton texte me rappelle l'ambiance calme de ces lieux. Donc j'adore ton texte, voilà.

Encore un paragraphe pour pas grand chose. ^^'



My Wonderland is shattered. It's dead to me.
It's not a dream. It's a...memory. And it makes me sick!
Alice (Madness Returns) 
avatar
Purple-fan
— — Impératrice pourpre — — Disciple de Square Enix
— — Impératrice pourpre — —  Disciple de Square Enix

Messages : 3045
Date d'inscription : 22/08/2012
Age : 21
Localisation : Gironde

http://kylie-darkworld.blogspot.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le Cimetière du Père Lachaise

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum