Sandby Börg

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Sandby Börg

Message par Lully le Jeu 28 Avr 2016 - 12:30

Bon, voilà ma participation. Je suis encore un peu perturbée par la perte de mes fichiers, mais d'un autre côté je suis contente de mon idée, et malgré le besoin qui se fait encore sentir de travail dessus, j'avais envie de partager mon histoire. Alors voilà :

http://www.fichier-pdf.fr/2016/04/28/sandby-borg/

Je continue à me régaler de vos participations, et sans ce forum, la mort de mon PC préféré aurait sans doute signé le début d'une looongueeee interruption de mes écrits.
Sur ce, je vais manger (oui je suis HYPER productive ce matin).
avatar
Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Catherine Robert le Jeu 28 Avr 2016 - 13:10

J'ai bien aimé ton texte. Une certaine poésie s'en dégage. Il est bien parfois un peu nébuleux, quelques phrases mériteraient d'être reprises, et il reste l'une ou l'autre rare coquille/faute, mais dans l'ensemble c'est du bon boulot. La fin, par contre me laisse un peu perplexe.
Spoiler:
Les druides liquident tout le monde. Pourquoi ? Est-ce une façon de dire que dans la mort ils seront totalement protégés puisque rien ne peut leur arriver ? Ou bien est-ce que la mort les amène à un rôle, croyance ou pas, de protecteur pour le reste de l'île ? Emma en réchappe, mais à quelle fin ? Elle entend parler les druides, mais ça ne nous apprend rien. Du coup, la notion de sacrifice me reste abstraite et pas suffisamment exploitée.
Mais je répète que j'ai beaucoup aimé te lire.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9949
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Géraldine BM le Jeu 28 Avr 2016 - 14:04

Désolée Lully je n'ai pas réussi à rentrer dans ce texte.

L'expression est correcte mais j'ai trouvé une distorsion trop grande entre le ton moderne et l'époque supposée. La difficulté de remonter si loin dans le passé est de recréer une atmosphère qui  lui corresponde. Or, j'ai eu la sensation tout au long de ma lecture, que le récit pourrait se passer de nos jours avec incursion d'une secte, cela aurait été tout aussi  jouable.

Pour ce qui est de l'histoire en elle-même, elle colle au thème, sacrifice humain. Mais la trame reste un peu floue.

Bon sachant les difficultés que tu as rencontrées, c'est tout à ton honneur de participer dans d'aussi mauvaises conditions.
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 52
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par SILENCE le Jeu 28 Avr 2016 - 14:17

Bonjour Lully,
Je viens de terminer la lecture de ton texte. Pour être franc, je n'ai pas accroché. Non qu'il soit dépourvu de qualités. Au contraire. J'ai vu de très belles choses dans ton écriture. Toutefois, plusieurs choses m'ont bloqué. La première concerne l'absence d'alignement à droite de ton texte ainsi que l'absence d'alinéa des paragraphes. Tout cela aurait contribué à renforcer le confort de lecture (je dis cela alors que la police d'écriture de mon texte est apparemment foireuse !) de ton texte. S'agissant du style, tu as parfois tendance à abuser des mots en "ant" comme dans ce passage : "Bifurquant entre deux couples qui discutaient à voix basse, Emma s'immobilisa un instant, devant une porte de bois. Souriant en anticipant le choc qui allait suivre, elle ouvrit la porte un instant, se faufilant dans l'encadrure. Comme elle s'y attendait, quelques secondes plus tard, son frère Conrad la percuta en riant". Je pense que cette phrase aurait pu être allégée et reprise. Il reste par ailleurs quelques tournures de phrases un peu confuses mais qui curieusement confère, comme le soulignes Catherine, une certaine poésie à l'ensemble. Je pense d'ailleurs que c'est l'une des grandes qualités de ton écriture et cela en dépit des points énoncés plus haut.
En ce qui concerne l'histoire elle-même, c'est sa construction qui me laisse perplexe. J'ai en effet trouvé cette construction un peu linéaire.
La fin, floue dans mon esprit, aurait mérité d'être un peu plus directe.
Je suis désolé de ne faire ressortir que les points négatifs de ton récit Lully, mais j'insiste sur le fait que ton écriture laisse présager le meilleur (purée, je parle comme un vieux con).

EDIT : Je viens de voir le message de Géraldine qui évoque tes problèmes avec ton ordinateur. Ceci explique sans doute une partie des problèmes de ton texte, notamment concernant l'alignement à droite, les alinéas etc. Désolé, je ne me souvenais déjà plus de ces problèmes...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2760
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Lully le Jeu 28 Avr 2016 - 14:47

Merci pour ces retours, en effet je ne suis pas super satisfaite de mon nettoyage, j'ai un problème avec les gérondifs.
J'ai essayé de clarifier les pronoms/prénoms déjà, ce qui fut un sacré chantier !

Spoiler:
Par rapport à la fin, j'ai pensé clarifier avec l'extrait d'article, que j'ai oublié de traduire, pour justement expliquer que les druides veulent lier les sacrifiés au village, sous forme de spectre.

Alors ce texte, je l'ai trouvé pas super évident à écrire. Je suis partie d'un article, et, pour rebondir sur ce que disait Géraldine, je veux bien que tu détailles un peu, si tu as le temps, ce qui t'a semblé trop moderne. Parce que justement, au fil de mes recherches, j'ai du virer pas mal de clichés que j'avais installés au départ : la société suédoise de l'époque était plutôt libre pour les femmes, et quasiment athée, ce qui ne me facilitait pas la tâche pour instaurer le sacrifice.
J'ai bien essayé de rajouter des détails vestimentaires, et culturels, j'ai probablement échoué à la tâche. Peut-être mon désir de donner une société de "bons vivants" a justement donné une ressenti de modernité ?

Par contre, je retravaillerais sans doute ce texte, parce que, pour un thème sur lequel je n'avais rien, je me suis sentie plutôt investie, et j'ai envie de creuser. Un jour.
avatar
Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par FRançoise GRDR le Jeu 28 Avr 2016 - 15:37

J'avoue honteusement ne pas avoir compris ton texte, les tenants et aboutissants. Que cherche cette jeune fille déjà, le pouvoir ? Quel pouvoir et pourquoi ?
On dirait que tu installes une sorte de puzzle qu'il faudrait remettre en place. J'ai eu du mal.
Ensuite, elle assiste au massacre des villageois par des druides et une nouvelle fois, je me demande pour quelle raison ils agissent ainsi... Le thème du coup ne m'apparaît pas très clair. Sacrifier ces gens servira à quoi ?
Beaucoup trop de flou dans la trame de l'histoire, dans les buts des personnages et dans l'écriture qui certes amènent de la poésie mais ce n'est pas ce que je recherche lorsque je lis une nouvelle.
Désolée pale


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8153
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par lester l gore le Jeu 28 Avr 2016 - 17:26

Un texte qui me laisse une sensation curieuse… certes, l’écriture est parfois poétique, mais parfois aussi un peu lourde, trop descriptive. Surtout, ce qui m’a gêné c’est le flou historique et géographique : l’histoire est censée se dérouler en suède ? Alors, pourquoi parler de druides et de cornemuses, typiquement celtiques ? Je n’ai pas reconnu grand’chose de la vie dans une communauté scandinave (pré-viking ?) à la fin de l’Empire romain, mais j’ai plutôt cru lire un récit d’heroic-fantasy sans ancrage réaliste. Je ne suis pas historien, mais je ne pense pas que la Scandinavie (parler de la Suède en tant qu’état au début de notre ère me semble un peu anachronique) ait été un pays athée, mais plutôt païen, adorant les dieux du panthéon nordique.
Certes, c’est un détail, mais j’ai eu du mal à entrer dans le texte à cause de ce flou. Mais je n’ai pas ressenti que du négatif à la lecture de cette nouvelle, bien au contraire. Le ton volontiers rêveur du récit, qui nous emmène parfois à la lisière du conte, montre bien que tu sais créer une atmosphère. D’autre part, le thème est respecté : un sacrifice commis pour obtenir un bénéfice surnaturel et préserver un mode de vie face à l’adversité, ça me semble coller au thème demandé. Au final, j’ai trouvé cette lecture agréable, à cause de son côté poétique et presque onirique, parfois.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2130
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Blahom le Jeu 28 Avr 2016 - 19:54

Je rebondis sur les propos de Lester, d'abord parce que je suis d'accord sur certains points et parce que je n'ai pas beaucoup de temps. No
Tout d'abord, j'ai beaucoup aimé les quatre premières lignes. Tu parviens à accrocher ton lecteur et à installer une certaine ambiance.
Plutôt que d'inscrire ton récit dans un cadre européen réaliste, il aurait peut-être été préférable de jouer totalement la carte de l'imaginaire et de l'heroic-fantasy, à la façon d'un Abraham Merritt.
J'ai aussi apprécié l'aspect "atmosphérique" de l'ensemble et ce climat mystérieux. Il n'en demeure pas moins que certains points auraient gagné à être clarifiés (je rejoins Catherine là-dessus qui a parfaitement explicité tout ça dans son "spoiler").
Un texte intéressant et prometteur.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1522
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Lully le Ven 29 Avr 2016 - 9:48

Spoiler:
Pour répondre un peu en vrac, j'ai eu, je l'ai déjà dit, un peu de mal avec l'aspect religieux. Si j'ai bien compris, ils ne vénéraient pas les dieux du Panthéon nordique encore, bien que ça m'aurait arrangé. Dans les livres que j'ai pu trouver sur Gallica, j'ai l'impression de comprendre qu'ils vénéraient plutôt des forces naturelles, que leurs "dieux" étaient plutôt des symboles, et qu'ils considéraient leur peuple comme les descendants directs des dieux.
Pourquoi les appeller des druides alors ? Pure maladresse de ma part. pas faute d'avoir cherché pourtant, et je pensais avoir plus de temps pour trouver un terme approprié (j'ai vu des mentions de chamanisme, qui me semblaient sonner tout aussi faux). Quant à la cornemuse, comme la dentelle, je n'ai même pas songé que ça pourrait poser de problème, et je les ai pris comme éléments d'ambiance un peu bêtement.

Enfin, pour les raisons du massacre, je suis partie de la citation d'article au début, disant que les habitants autour du fort avaient toujours, à une époque encore récente, peur de s'en approcher à cause des fantômes. Avec les mentions en fin de texte de spectres, lors du massacre et du départ d'Emma, j'ai cru que ça suffirait.

Bref, j'ai clairement mal visé avec ce texte, et je crois que je vais rester dans la SF, où je comprends mieux où chercher et ce que je dois chercher. En tous cas j'ai eu des retours intéressants, et comme je suis têtue je vais quand même essayer d'en faire un truc
avatar
Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Géraldine BM le Ven 29 Avr 2016 - 9:52

Au contraire, ne te "cantonne" pas à un genre.


C'est justement en tentant d'autres choses que l'on progresse.  Tu pourrais reprendre ce texte pour justement approfondir et modifier ce qui fait que ça ne fonctionne pas.


Faites gaffe : je dévore, j'égorge, j'éventre... et accessoirement, les jours de déprime, je mâchouille !
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 52
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par SILENCE le Ven 29 Avr 2016 - 10:01

Je suis du même avis que Géraldine, Lully. Ce qui pêche dans ton texte ce ne sont pas tant les éléments du folklore, mais son caractère "inachevé", lequel s'explique non seulement par les délais d'écriture et les difficultés qui ont été les tiennes (je pense à ton PC). Tu n'as pas mal visé avec ton texte, tu as été pressée ; ce qui n'est pas exactement la même chose...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2760
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 44

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Cancereugène le Dim 1 Mai 2016 - 21:33

J'ai bien aimé. Mis à part certains détails, dans la forme, c'est plutôt bien fait.
Maintenant, à la fin de ma lecture, même si j'ai aimé être surpris par le dénouement, je me suis dit que les 5 premières pages n'étaient finalement qu'une phase d'attente. Ce que je veux dire, c'est que tu ne déroules pas vraiment d'autre enjeu que la personne à sacrifier. La décision du sacrifice est entendue par le contexte, ensuite tu m'as donné la sensation de "remplir" le vide avec des descriptions poétiques, la banalité du quotidien, l'aspect vestimentaire... ce n'est pas désagréable à lire, mais tu pourrais resserrer ton intrigue sur l'essentiel, je pense et peut-être y inclure d'autres idées de contexte (oui, facile à dire.) Mais peut-être voulais-tu créer une atmosphère. En ce cas, c'est vrai qu'il faut des mots pour y parvenir. De ce point de vue, je parle d'atmosphère, c'est trop "gentil" pour me convenir. En effet, tu fais peser une menace sur ton personnage, mais celui-ci demeure parfaitement insouciant, non conscient du drame qui pourrait se jouer pour lui. Du coup, ton atmosphère reste à l'état d'évocation naturaliste (décor, couleurs, vêtements, coiffures.) Je ne sais pas si je suis clair...
J'avoue avoir craint que ton personnage soit la sacrifiée (car j'aurais été très déçu !) et donc, à la fin, tu as réussi à me surprendre. Là, c'est plutôt bien vu.
Je tire du positif de ma lecture, mais je pense que l'ensemble n'est pas totalement abouti.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2098
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par paulux le Lun 2 Mai 2016 - 16:01

Vraiment un très beau texte, très poétique (comme on l'a dit déjà). Il reste malgré tout assez brouillon, beaucoup d'éléments restent ambigus, ou manquant d'explications.

Le cadre historique change de ce qu'on voit et lit habituellement, donc c'est un plus appréciable !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 711
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 41
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Tak le Mer 4 Mai 2016 - 11:19

Pour ma part, j'ai passé un très beau moment.
La société que tu décris, les images poétiques, cet air (salé) d'un autre temps : j'ai vraiment été transporté par le contexte et le cadre de ton texte, Lully. Peut-être y'a-t-il quelques imperfections, quelques tournures à revoir, ainsi que quelques répétitions, mais je reste sur la belle impression que me laisse l'ensemble. Et je trouve que tu as fait de sacrés progrès, depuis le dernier texte que j'ai lu de toi.
Ça m'a semblé beaucoup plus aéré et naturel, moins opaque, également, que ce que tu nous avais proposé précédemment.  Un très bon point donc, en ce qui concerne la progression.
Après, c'est vrai, la fin n'est pas très claire non plus, puisque j'ai dû lire tes explications pour mieux saisir le rôle de tes spectres - qui ne me semblaient faire à la fin de ton texte que de la simple figuration. Et c'est le seul point vraiment négatif que je lui trouverais : normalement, un texte "réussi" (mais il l'est, de toutes façons, en ce qui me concerne) devrait se suffire à lui-même, sans précision ou explication supplémentaire.
C'est le seul truc qui me ferait revoir la note légèrement à la baisse. Mais ce n'est qu'un détail, car du reste, j'ai franchement adoré ta participation et ton approche, plutôt poétique. Ce petit parfum de légendes druidiques issues d'un passé lointain, c'est tout à fait le genre de trucs qui m'inspirent Wink

En ce qui concerne le thème, malgré une ta chute un peu floue (qui du coup, n'explicite pas très bien l'idée du sacrifice), je pense que tu tapes juste. Il y a bien des morts rituelles, dans l'idée d'offrir quelque chose en contrepartie (ici, la protection de l'île, même si ceux qu'on pensait de prime abord les bénéficiaires ne sont pas là pour en profiter).
A mon avis, tu devrais juste retravailler un peu la toute fin, mais hormis ce détail, ton texte est franchement bon.

Lu et approuvé, donc !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Raven le Jeu 5 Mai 2016 - 16:53

C'est le 1er texte que je lis de toi, j'ai vu passer deux ou 3 autres textes mais à une période où je manquais de temps, donc désolée de "te découvrir" juste pour un concours.

Tout d'abord, je connais bien, enfin, bien c'est un bien grand mot, mais j'ai lu pas mal de choses sur le mystère de Sandby Borg, notamment d'un point de vue archéologique, et évidemment toutes les croyances qui vont avec. Donc je m'attendais à découvrir une interprétation de ce qui a bien pu s'y passer à l'époque. Pour ça, je n'ai pas été déçue, j'ai beaucoup aimé ta vision des choses et ta façon d'y intégrer le thème du sacrifice. Tu utilises les faits à bon escient (dents de chèvre, or enterré, fantômes...) et les intègres naturellement à ton thème. J'ai apprécié ces détails et les recherches que tu as dû faire pour les restituer. En revanche, niveau recherches, justement, ça aurait mérité d'être un peu plus approfondi à plusieurs niveaux :
- le langage : certes, il n'est pas facile de mettre en scène des dialogues du Ve siècle qui soient réalistes, mais évite au moins des expressions comme "minutes" ou "à des miles alentour" (déjà il s'agit plutôt du "mille" romain, le mile est une version anglicisée récente, et surtout sachant qu'il est romain, je vois mal les druides qui abhorrent ces Romains utiliser leur unité de mesure) (certes, je n'y connais que pouic en mesure des distances dans la Suède du Ve siècle, mais j'aurais vu autre chose)
- les druides, justement, je ne sais pas jusqu'où ils étendaient leur pouvoir mais je vois mal le Futhark (qu'on voit dans ton texte au moment du sacrifice) cohabiter avec la culture druidique/celtique qui est de tradition orale. Mais, idem, je ne m'y connais pas assez pour affirmer quoi que ce soit, si ce n'est que ça me semble bizarre.
- dernier point qui m'a fait bondir : tes dentelles vert pomme, à deux reprises. Là je m'y connais assez pour savoir que jusqu'au bas moyen-âge on ne trouve pas de vert vif dans les teintures de vêtements. Tout simplement parce que le vert est difficile à fabriquer et tient très mal aux fibres. Il ne résiste ni à la lumière, ni aux lavages. Bref, les verts ne sont jamais francs et encore moins lumineux, donc pas de vert pomme (même si ça sied aux rousses). D'ailleurs on le réserve aux vêtements de travail à cause de son aspect délavé et grisé, pas aux dentelles (d'où cette persistance à l'associer à ce qui est instable, pas franc, fourbe). Désolée, je vois que je m'appesantis trop sur les détails mais ce sont justement ces détails qui aident un lecteur à entrer dans un texte. Et j'aime, en lisant un texte, apprendre des choses, donc il faut travailler sur les recherches en amont de ton écriture. Ensuite, tu intégreras ou pas ce que tu auras trouvé mais ton propos sera mieux campé.

Sinon, je vois qu'il n'y a que de très rares coquilles, ce que j'apprécie à un point que tu n'imagines même pas Wink

J'ai un peu tiqué sur une mauvaise habitude que tu as (enfin, dans ce texte en tout cas) : les répétitions d'idées. Peu de répétitions "classiques" (comme, taire/terre à terre) mais souvent tu réutilises à deux lignes d'intervalle la même idée ou la même expression  (au hasard, car je n'ai pas tout noté : rester ici, jupes tournoyantes, le soir venu/la nuit venue, etc.)

Pour ce qui est de l'histoire-même : le début m'a accrochée, je l'ai trouvé bien posé, avec des passages très poétiques et vraiment bien tournés (l'odeur de la mer, etc. : parfait !). Puis je me suis un peu ennuyée, une fois ton univers posé, ça traîne en longueur, l'action est très linéaire. Les personnages ne sont pas très utiles : il aurait peut-être fallu nous faire goûter un peu plus à leurs relations familiales pour qu'on ressente réellement son désarroi final, et surtout l'ambivalence de ses sentiments : perte des êtres chers Vs compréhension du sacrifice nécessaire, appréciation du pouvoir.

Bref, l'idée m'a beaucoup plu car ton sujet m'attire, tu as bien mené le mélange réalité/fiction. Je me demande par contre dans quelle mesure un lecteur qui ne connaît pas l'histoire de Sandby Borg peut comprendre la valeur de ta démarche : les détails s'en retrouvent du coup sous-exploités (par ex. si on ignore le détail des dents d'animal mises à la place des pièces d'or dans la bouche des morts – et l'humiliation que ça signifie : de ce point de vue les druides semblent être à la solde des Romains car c'est un geste contre nature). Il aurait peut-être fallu insister un peu plus sur le contraste entre ce qui s'est passé et ce qui se fait généralement (bref, ce qui fait que les archéologues continuent de s'interroger encore aujourd'hui. Et aussi sur ces spectres – réels ou fictifs^^ – qui ont permis de tenir les pilleurs éloignés depuis plus de 1500 ans.)

Pour moi, c'est une très bonne participation pour un premier concours, avec tout un axe d'améliorations possibles dans la méthode de travail.


Quiconque lit la présente ligne sait que L'Hiver Vient.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4673
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sandby Börg

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum