Le hier d'aujourd'hui

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par FRançoise GRDR le Lun 22 Aoû 2016 - 15:34

Ce texte conte une très belle histoire que j'ai appréciée. Je ne vois pas pourquoi tu penses  qu'il est maladroit scratch . Il y a une ambiance comme tu sais si bien en installer, mélancolique, surréaliste. Non, tu n'as pas à rougir de lui.
Le titre est à revoir par contre Wink L'idée de Murphy 'Hier, à jamais" serait mieux.
Je n'ai pas eu de souci à naviguer dans ce paradoxe temporel car je trouve que c'est bien fait; en tous cas je l'ai accepté sans problème...
PS : ton personnage masculin, Pascal est très crédible de mon point de vue Smile


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7144
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 22 Aoû 2016 - 15:38

Merci de ta lecture Françoise. Ça me fait plaisir que tu aies apprécié ce texte que je persiste à trouver un peu maladroit, surtout justement dans le personnage masculin. Je le trouve un peu trop fleur bleue en fait, et comme vous le savez les histoires un peu romantiques, c'est pas trop mon truc.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Murphy Myers le Lun 22 Aoû 2016 - 15:50

C'est un personnage très bien fait et crédible, je plussoie Françoise.

C'est marrant parce que je me dis que tu dois avoir eu autant de "mal" à écrire un texte romantique sur les bords que ton personnage doit en avoir eu pour oser aborder Amandine en fait.
Peut-être pour ça que tu trouves que c'est maladroit alors qu'aucun lecteur n'a remarqué ça. Tu ne vois que la difficulté que tu as eu, parce que c'est pas ton truc dans l'absolu, et nous on voit que t'as parfaitement su retranscrire les doutes du personnage.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 22 Aoû 2016 - 15:53

Merci. Ça fait du bien de voir que malgré tous les doutes que j'ai sur ce personnage, il passe plutôt bien auprès de vous.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Raven le Lun 22 Aoû 2016 - 16:02

Je savais que j'allais faire bondir du monde avec mon commentaire sexiste^^
Tu vois, toi tu as l'impression de faire des fautes que tu ne faisais pas avant (je confirme), moi j'ai l'impression de ne plus parvenir à me faire comprendre quand j'essaie d'expliquer un truc et de foutre constamment les pieds dans le plat en froissant tout le monde.

Une fois de plus, chacun est bien libre de coucher avec qui et quand il veut. Et même coucher le 1er soir, chez une fille comme chez un mec ne me fait pas tiquer (c'est pas mon c..., j'ai pas à m'occuper de celui des autres). Ici, ce n'est donc pas la réaction de la fille qui me gênait mais plutôt l'idée que je me fais de ce qui est censé se passer dans la tête d'un mec : je me disais que c'était un peu comme la femme de sa vie, ou du moins de ses rêves puisqu'il est obnubilé par elle, à sa place (et là je me rends compte que je parle pour moi et que, justement, je n'y suis pas, à sa place, au mec^^) j'aurais poliment décliné (même si j'en mourais d'envie) avec un truc style "apprenons à nous connaître, prenons le temps", juste pour faire genre et bien lui faire comprendre que je veux autre chose qu'une relation d'un soir. Bon, après si elle insiste, c'est tout, hein, je vais pas dire non. Mais bon, je ne suis pas dans la tête des mecs, et je suppose que chaque mec pense différemment. Et si j'arrêtais de me projeter dans leur tête, ça faciliterait peut-être mes rapports avec eux aussi Laughing

Sa réaction à elle, je la comprends très bien par contre maintenant : c'est vrai qu'elle ne peut pas envisager ça comme une histoire qui va durer, donc autant en profiter. J'avais oublié ce détail, au moment où elle passe à l'acte elle sait très bien que ça ne peut pas durer plus d'une nuit puisqu'elle est mourante.

Ceci dit, avec tes explications, oui c'est plus clair, et du coup les deux points de vue masculin/féminin sont parfaitement justifiés (fille seule depuis tellement longtemps, mec accro).


Quiconque lit la présente ligne s'engage à adopter un corbeau.

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2552
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 22 Aoû 2016 - 16:12

Oh mais tu ne m'as absolument pas froissée. Aucun soucis, j'ai juste expliqué ma vision de mes personnages. Vision qui n'est peut-être pas bien perceptible dans le texte.
Je comprends bien ta vision, le mec un peu à l'ancienne qui voudrait prendre son temps. Pourquoi pas, mais je le voyais plutôt comme plus capable de réfléchir, juste pris dans le tourbillon de l'amour. A partir du moment où il l'a retrouvée, il ne décide plus de rien. Il y a peut-être même une sorte de destin dans ce qui lui arrive.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Murphy Myers le Lun 22 Aoû 2016 - 16:30

J'ai pas bondi non plus, au cas où j'en ai laissé l'impression. J'étais calme et sincère dans mes questionnements quand j'ai donné mon avis sur la question.

Je rejoins l'avis de Catherine sur le sujet en tout cas.
Moi j'avais bien saisi les motivations de chaque personnage. Pour l'homme, j'ai trouvé évident qu'il n'allait pas s'enfuir, pour les raisons évoquées par Catherine.
On pourrait aussi trouver d’autres raisons tout aussi valables d'ailleurs : trop peu sûr de lui pour la repousser (si elle le prend mal pour une raison ou une autre, adieu en gros) par exemple, ou encore le fait qu'elle est distante avec tout le monde peut être senti comme une preuve que lui, il est spécial, pas comme les autres, etc. du coup, il a pas de doute quant au sérieux de la situation.
Pour le personnage de la femme, j'ai senti à la lecture qu'il y avait une logique à son comportement. C'est expliquer ensuite quand elle raconte toute l'histoire. Donc sur le moment, on sait pas trop pourquoi elle fait ça, mais on sent bien que c'est pas gratuit et la suite nous éclaire sur les derniers détails d'ombres. Céder à la pression après tant d'années à se retenir, se dire que de toute façon, il lui a touché la main, elle l'a sans doute déjà contaminé et n'a plus rien à perdre, etc.

Comme quoi, la perception d'un personnage sera toujours différente d'un lecteur à l'autre. J'imagine sans mal qu'on peut prêter à chaque personnage autant d'intentions différentes qu'il y aura de lecteurs en fait.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Raven le Lun 22 Aoû 2016 - 18:14

Oui, c'était une impression sur le coup, mais qui en effet ne tient pas la route quand je prends un peu le temps d'analyser et grâce à vos points de vue. J'aime bien aussi ta version, Murphy, du mec pas assez sûr de lui pour oser la repousser. Comme quoi il y a plein de possibilités.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à adopter un corbeau.

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2552
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Murphy Myers le Lun 22 Aoû 2016 - 22:59

Pour le titre, je viens soudain de penser à "C'était demain" ou "Demain sera hier" ?
"C'était demain" est déjà le titre d'un film, assez sympa d'ailleurs, sur Jack l'éventreur qui voyage dans le temps. Mais je trouve le titre pas trop mal et ça collerait à l'histoire. Et puis, aussi bien soit-il, le film a pas non plus le copyright sur ce titre.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 22 Aoû 2016 - 23:02

Si jamais, il est accepté pour un AT, je viendrai zieuter par ici pour me rappeler des propositions de titres.
Merci à toi.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:56


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum