Le hier d'aujourd'hui

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 18 Avr 2016 - 20:25

Je vous le fourgue parce qu'il m'énerve. Je crois que je me suis plantée, c'est maladroit, foutraque, pas clair et tout ce qu'on veut. Mais comme je l'ai écrit autant le poster. D'ailleurs, même le titre est pas bon.
Le hier d'aujourd'hui


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Tak le Sam 23 Avr 2016 - 10:34

Voilà, texte lu !
Bon, pour commencer, je dois le dire : je ne suis pas fan de ton titre non plus. Comment le tourner différemment, en gardant la même idée ? "Présent d'antan" ? "Le maintenant d'autrefois" ? "Jadis aujourd'hui" ? Mouais, ça sonne pas forcément mieux...

Pour ce qui est de ton texte lui-même, je ne suis pas d'accord avec ta dépréciation. Bien qu'il y ait quelques passages ou tournures un peu maladroites, en effet, l'idée est très bonne et mériterait peut-être même un texte plus long. Le gros soucis de ce récit, je pense, c'est que l'idée est excellente, mais que tu sembles ne pas trop savoir comment l'exploiter. Le comment de la chose est très vague (on n'a pas besoin de connaître le pourquoi) et on ne comprend pas bien où tout cela nous mène. Pour ma part, j'ai trouvé également qu'il y avait un poil trop de dialogues. Peut-être quelques passages narratifs permettraient-ils de mieux "visualiser" la chose que des dialogues explicatifs un peu redondants ? Peut-être en essayant de "mettre en images" ton concept, ton texte gagnerait-il davantage en puissance fantastique ? (bien que le thème soit plus d'obédience SF). De plus, j'ai trouvé que certaines phases de dialogues n'étaient pas très bien tournées, manquant parfois de naturel.
Niveau finition, quelques maladresses aussi, mais pas tant que ça. Par contre, je sais pas ce que t'as contre le terme "aucun(e)", mais tu l'as pas raté, hein ! Laughing
Des exemples ?
"sans aucunes intentions particulières." > P.1
"ne put lui fournir aucuns renseignements." > P.1
"Mais il ne possédait aucuns indices" > P.1
"tu ne trouverais aucunes traces de moi nulle part." > P.5
"elle ne s'autorisait aucunes pauses, espérant peut-être éviter les questions." > P.6 (et du coup, faut aussi revoir les accords qui vont avec)

Après, je pense pas que ce texte soit si mauvais ou foutraque que tu sembles le penser. L'idée de base est excellente et originale et si ça peut sembler confus parfois (principalement, on a du mal à saisir, concrètement, comment Amandine arrive à vivre deux trames temporelles à la fois), on a tout de même envie d'en savoir plus. Ce texte semble t'avoir posé problème, mais en bossant un peu sur ton concept et en le rendant plus clair, y'a matière à faire quelque chose de vraiment bien. Ce serait dommage que tu ne l'exploites pas jusqu'au bout Wink
Donc voilà, j'ai bien aimé, mais avec quelques réserves toutefois, qui m'ont empêcher d'accrocher autant que les trois précédents. Mais encore une fois, j'adore ta façon d'exploiter cette thématique. Donc je ne peux que t'encourager à te retrousser les manches et à retourner au turbin : ponds-nous vite une nouvelle petite bombe extra-temporelle !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1658
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Sam 23 Avr 2016 - 10:39

Merci de ta lecture. Je reprendrai peut-être ce texte plus tard, mais pour l'instant, je ne sais pas trop comment le malaxer. J'aime bien l'idée, mais je ne suis pas parvenue à en faire ce que je voulais. Donc, ce récit me cassait les pieds, donc je l'ai posté (c'est d'une logique toute catherinienne) pour m'en débarrasser.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Tak le Sam 23 Avr 2016 - 10:58

Laughing

Je comprends, ça m'est arrivé aussi une fois ou deux.
A force de retourner le truc dans tous les sens sans arriver à lui donner la forme souhaitée, on a juste envie de s'en débarrasser et de passer à autre chose. Ça gave rapidement. Mais je t'encourages néanmoins à y revenir quand tu pourras (ou lorsque tu voudras), parce qu'il y'a vraiment moyen d'en faire quelque chose d'excellent.
Et penses à ton futur recueil sur le temps qui se détraque... Wink



"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1658
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par lester l gore le Lun 30 Mai 2016 - 16:10

Cette histoire n'est pas si catastrophique, Catherine ! Le thème m'a un peu fait penser à "le jeune homme, la mort et le temps", de Matheson. Mais, comme tu le signales, il me semble qu'il manque quelque chose, une explication à cette ubiquité temporelle. J'ai eu du mal, en effet, à me représenter cette malédiction qui consiste à se trouver dans deux périodes à la fois. Mais l'impression finale reste celle d'un bon texte, intrigant, auquel il manque un "petit quelque chose"...

lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 1755
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 54
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 30 Mai 2016 - 16:41

Merci de ta lecture Lester. Je pense le reprendre un de ces jours, quand j'aurai trouvé comment ajuster la base temporelle. En attendant, il va sommeiller encore un peu.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par lester l gore le Lun 30 Mai 2016 - 17:05

Parfois, laisser mariner un texte permet à la solution de se préparer toute seule, quelque part dans l'inconscient.

lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 1755
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 54
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Tak le Mar 31 Mai 2016 - 7:41

Vrai, lester.
Il est plus facile également de cerner les points problématiques (et donc d'y trouver une solution) avec le recul. Je me suis de suite posé la question d'ailleurs, quand j'ai vu remonter ce sujet : Cath nous a-t-elle pondu une version 2.0 ? Penses-y un de ces jours parce que ce texte était sacrément prometteur !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1658
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Mar 31 Mai 2016 - 7:47

J'y pense, mais pas tout de suite. Là, j'ai une crise X, faut que j'aille au bout, même si c'est pas le domaine où j'excelle le plus.
Ensuite, peut-être que je me replongerai dans ce texte.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Murphy Myers le Dim 21 Aoû 2016 - 16:48

Je rejoins totalement l'avis de Tak, sur les dialogues parfois maladroits, le "aucun" et surtout sur le "flou" général des explications.

Pour tout dire, j'ai d'abord pensé à quelque chose d'assez "simple" au début des explications. En fait, la femme s'est retrouvée piégée dans le temps. Le reste du monde continue d'avancer, mais elle ne vieillit plus et reste celle qu'elle était quand elle a rencontré l'homme (pas Pascal, l'autre qui a fini à l'asile). Ça me paraissait simple et clair, peut-être parce que j'ai eu une idée similaire jadis sans jamais l'utiliser.

Mais ensuite, tu m'as perdu, avec le coup du dédoublement et de la réalité numéro 2 où la femme est une vieille mourante. Toute mon hypothèse s'est pétée la gueule et j'ai, maintenant encore, toujours pas compris ce passage-là.

C'est en fait tout ce que je trouverais vraiment à redire sur ton histoire. Parce que, sans ça, tout y est super. L'idée est accrocheuse, le concept très bon et original (un peu dans la continuité de tes textes sur le temps "déformé"). Le mystère s'implante très bien et trouve une bonne explication (hormis le passage flou dont j'ai parlé avant).
Bref, ça nécessite encore quelques retouches, d'après moi (quelques dialogues, les aucun, et une autre formulation dans l'explication finale, donc), mais rien qui ne demande un travail immense. Le plus gros est fait et la qualité générale est déjà là.

J'avoue par contre que le titre manque de force par rapport au texte. Pas qu'il soit réellement nul, mais pas assez évocateur je trouve. "Hier, à jamais" pourrait aller dans la même idée, en version simplifiée peut-être ?


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 22 Aoû 2016 - 10:47

Merci de ta lecture Murphy. Comme les autres lecteurs, tu n'as pas trop compris le passage explicatif.
Mais je n'arrive pas trop à trouver comment le rendre plus clair. Donc, je laisse poser pour l'instant.
C'est la même chose pour les dialogues, je sais très bien qu'ils ne sont pas parfaits. Ca vient de ma difficulté à négocier les trucs plus "amoureux".
Je retravaillerai peut-être ce texte un peu plus tard, ou bien je le tenterai à peu près tel quel. On verra.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Murphy Myers le Lun 22 Aoû 2016 - 12:23

Je vois le genre, pour les dialogues. De mon côté, c'est pas l'enchaînement dans le dialogue qui m'a fait tiquer. Les réponses de chaque personnage à l'autre me paraissent bien. C'est certaines tournures de phrase dans les dialogues qui m'ont paru un peu théâtrales. Dans leur forme donc, pas dans leur fond.

Je prends un exemple au hasard, et pas des plus représentatifs mais j'ai chopé le premier qui passait.
"Une erreur ? Pas pour moi, j'étais dépité quand j'ai vu que tu avais disparu... Est-ce ma faute ?"
Dans la réalité, on dirait plutôt "est-ce que c'est de ma faute ?", c'est plus moche, moins concis, mais ça me parait plus réaliste comme langage parler qu'un "est-ce ma faute" que j'aurais plutôt réserver à un passage de narration ou dans une pièce de théâtre.
Il y a aussi le "tu avais" que beaucoup réduiraient en un "t'avais", mais ça, ça peut passer parce qu'il y a quand même certaines personnes qui disent oralement "tu avais" au quotidien, même si j'ai l'impression que c'est pas la majorité.
Mais dans le fond, donc, ce que dis le personnage tient parfaitement la route. C'est juste la formulation qui m'a moins accroché.

Mais c'est vrai que c'est la première fois que j'ai cette remarque en tête à la lecture d'un de tes textes. D'habitude les dialogues coulent tout seul. Peut-être effectivement le sujet romantique qui t'as bloqué. Je trouve pourtant que tu t'en sors très bien avec ce sujet. Tu dresses un tableau crédible, sans t’appesantir plus que nécessaire dessus. C'est bien géré.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Raven le Lun 22 Aoû 2016 - 14:05

Ce texte me faisait de l'œil depuis un moment, avec son titre. Bon, déjà, le titre, puisque j'en parle : trouve autre chose, là ça annonce tout de suite la couleur. On sait déjà que ça sera une histoire de souci ou paradoxe temporel (oui, c'est pour ça que ça me faisait de l'œil mais ça déflore tout le mystère du début : les esquives de la fille, le fait qu'elle ne veuille toucher personne, on se doute déjà que c'est transmissible + que ça a rapport au temps).

Ensuite, oui, comme relevé plus haut, fais la paix avec "aucun" (c'est une faute récurrente chez toi, je crois que tu généralises la règle "aucuns travaux") (et du coup, allège un peu les répétitions) + autre faute que je vois souvent dans tes posts : quoique à la place de quoi que (p. 5) + quelques oublis d'accords COD antéposé que tu ne fais pas d'habitude : ex. m'a infectée/tu m'as aimée).

Deux termes m'ont gênée : fada (pour moi c'est typiquement du sud, en plus chez nous on l'accorde au féminin : fadade), en plus ça ne suit pas avec le niveau de langage de ton perso. Et "colloquer" : que j'ai parfois entendu car je suis frontalière et que je sais être un belgicisme (ou alors un terme vraiment ancien et, là aussi, ça ne collerait pas avec le langage de ton perso).

Ceci mis à part, j'ai aussi tiqué sur le fait qu'ils couchent ensemble dès le 2nd rdv. Bon, ils sont majeurs, ils font bien ce qu'ils veulent, tes persos. Mais ça ne me semblait pas trop coller avec les intentions du mec : il a l'air très épris, donc je l'imaginais éviter de sauter sur l'occasion justement pour ne pas paraître trop empressé. Tu vas me dire, c'est elle qui insiste : ok, mais du coup elle va lui paraître marie-couche-toi-là (pour ne pas dire saute-au-paf), et ça peut le refroidir aussi, en lui laissant supposer que finalement c'est peut-être pas une fille pour lui puisqu'elle couche avec de quasi-inconnus tout de suite.
Dans les deux cas, ça me paraît bancal. Pas impossible, certainement pas (quel mec dirait non aux invites explicites de la fille qu'il guette depuis près de 3 semaines ?) mais un peu hasardeux pour un début de relation qui se voudrait à long terme.

Sinon, comme d'hab : l'idée est excellente. Tu as failli me perdre au début des explications, mais ton héroïne est aussi perdue, donc ça ne m'a pas dérangée. Et l'image du cerveau qui se scinde en deux, deux moitiés pour correspondre aux deux époques, m'a bien parlé et a répondu à toutes mes interrogations. C'est comme toujours parfaitement écrit, plus besoin de le dire, et j'adore tous ces textes bizarres dans la veine de 5 heures... Continue de nous trouver des idées délirantes pour nous sortir de notre quotidien !


Quiconque lit la présente ligne s'engage à adopter un corbeau.

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2552
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Murphy Myers le Lun 22 Aoû 2016 - 14:18

Pour le coup du 2e rendez-vous, ça ne m'a pas choqué, personnellement. C'est logique avec le personnage du mec, en effet, peut-être un peu moins pour la femme qui était distante jusque-là, mais on sent bien qu'elle a un déclic dans la scène précédente, même si on comprend que après quel est ce déclic et pourquoi ce revirement soudain.
Pour le coup du "marie couche-toi-là", je me demanderais toujours d'où vient ce concept. Qu'une fille me saute dessus le premier soir ou attende 3 mois, c'est pas ça qui changera ma vision d'elle. Que ça soit le 1er soir ne veut pas dire qu'elle change tous les jours.
D'autant plus que là, le personnage parait assez distante pendant presque 1 mois avant ça. Elle est aussi distante par rapport à son amie, comme dit plus tôt. En bref, elle est distante avec tout le monde en fait, ce qui contre-balance sans mal cette idée de fille facile qui, à mes yeux, n'est d'ailleurs qu'un mythe social.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Catherine Robert le Lun 22 Aoû 2016 - 15:27

Merci de ta lecture Raven.
Pour les quelques fautes, je vais finir par complexer, j'en fais trop je trouve les derniers temps avec l'impression que j'en faisais moins avant.

Pour le fait qu'elle couche dès la deuxième fois qu'ils se voient, moi, j'ai le principe que pourquoi pas. Je veux dire qu'on ne tique en général pas sur le mec qui le fait, ça n'interpelle personne, je vois pas pourquoi on devrait en faire autrement pour les femmes.Pour moi, tout dépend de chaque relation et de chaque personne.
Ici, pour l'homme, il est littéralement sujet à un coup de foudre, il est incapable de lui résister, et il est aussi incapable de penser du mal de cette relative vitesse dans l'évolution de leurs rapports.
J'ai l'impression que je m'explique encore une fois pas très bien (ça devient une habitude Rolling Eyes ). En fait, pour moi, ça ne me gêne pas la façon dont leur relation évolue. Lui est un romantique tombé fou amoureux et rien de sa dulcinée ne peut le rebuter. Elle est une femme prise dans une situation surréaliste, absolument seule, et perdue, qui s'est laissée aller à apprécier plus qu'elle ne devrait une rencontre, et qui se rend compte qu'elle a eu tort, mais que c'est trop tard pour lui. Alors d'un côté, elle lui fait le cadeau qu'il attend, et d'un autre, elle se fait un dernier cadeau aussi.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le hier d'aujourd'hui

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum