Lettre à Eléonore

Aller en bas

Lettre à Eléonore

Message par Martin- le Ven 8 Avr 2016 - 12:12

Ces quelques vers, ils sont pour toi,
Un témoignage de ces jours passés,
De ton ineffable douceur et de cette tendre folie
Qui te suit comme une aura féérique.
Ces quelques vers, lis sont magiques,
Comme des incantations contre l'oubli
Des mantras pour se ressasser
Se rappeler de toi et moi, mais surtout de toi.

Est-ce que tu t'en souviens ? De quoi ? De tout.
De ta chevelure dorée, de tes petites mains, de ta bouche rieuse,
De tes robes virevoltantes, de ta présence radieuse...
Mon corps se rappelle du tien, doux et frêle
Léger comme une brise du mois d'août
Et de tes mains parcourant mes épis rebelles.
Comme tu me serrais fort le soir en t'endormant
Quand tu exhalais dans mon cou ton souffle aimant.

Je me souviens de tes colères et de tes rires,
Quand tu me grondais sans cesser de sourire,
Quand tu insistais pour que je laisse cette veste "trop grande et miteuse"
Puis que tu t'emmitouflais dedans, la mine joyeuse...
Je me souviens quand nous dormions toute la journée
Quand nous marchions jusqu'à l'aube ambrée,
Quand nous nous embrassions dans la rivière,
Quand nous flânions dans le vieux bourg désert...

Ho ! Comme elle était jolie ma fée fluette.
Quand elle chantait, quand elle lisait tout bas,
Quand elle se cramponnait à mon torse à bicyclette,
Quand elle plongeait nue dans l'onde pure,
Quand elle courrait pour se jeter dans mes bras,
Quand elle me parlait du futur...

Hélas, le destin, en bon trouble-fête
M'a appelé vers d'autres combats, d'autres conquêtes.
Vers un tout nouveau monde à défier,
Vers des adieux tranquilles mais fatidiques.
Mêlant le rire et les larmes, jamais je ne pourrais oublier
Ton dernier baiser et sa caresse mutine.
Et souvent je m'en souviens, comme d'un instant magique,
D'une seconde de perfection, de grâce divine...

Ces quelques vers, ils sont pour ça.
Pour que l'on se souvienne encore longtemps
Que je fus ton premier homme, petite croqueuse de femmes,
Que nous nous sommes aimés plus que corps et âmes...
C'est quelques vers, il sont tout ça.
Pour qu'on se souvienne encore de tous ces soirs.
Pour que l'on ne se quitte pas vraiment.
Pour que ces adieux ne soient qu'un au revoir.


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 22
Localisation : Dépend des tarifs Flixbus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à Eléonore

Message par Tak le Sam 9 Avr 2016 - 7:38

Un bien beau poème, quoi qu'un peu classique (mais comment ne pas l'être, lorsque l'on aborde certains thèmes ? ). Certains vers, certaines rimes m'ont paru un peu moins bons ou travaillés que d'autres, mais dans l'ensemble ça se lit très bien.
Peut-être un poil trop long en ce qui me concerne... Mais ce n'est que mon avis perso !

T'es-tu déjà essayé au poème fantastique, Martin ?


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à Eléonore

Message par Martin- le Sam 9 Avr 2016 - 16:07

C'est vrai que ça manque un peu de subtilité et que certains vers sont plutôt lourds.
Tout ça mérite peut-être un coup de ciseaux ou deux, je vais voir comment he peux faire.

A vrai dire, jamais. en fait je ne saurais même pas par où commencer... Ni ce que tu entends par fantastique, en fait.
Si tu veux bien éclairer ma lanterne en revanche, je serais ravi de m'y essayer !


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 22
Localisation : Dépend des tarifs Flixbus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à Eléonore

Message par Tak le Dim 10 Avr 2016 - 7:00

Ben "poème fantastique", ça me semble plutôt parlant, non ? Des atmosphères, des événements étranges, voire surnaturels (mais pas forcément, tant qu'une ambiance est posée), ce genre de choses, quoi.
Maupassant était très fort dans ce genre-là. Si tu veux un exemple :

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/guy_de_maupassant/nuit_de_neige.html


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3781
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à Eléonore

Message par Martin- le Dim 10 Avr 2016 - 15:19

Han je vois mieux l'idée !
Je pense que ça mérite que je tente le coup, je te dirais ce que ça donne !


Whatever happens, happens...
avatar
Martin-
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 161
Date d'inscription : 12/11/2015
Age : 22
Localisation : Dépend des tarifs Flixbus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à Eléonore

Message par Raven le Ven 15 Avr 2016 - 16:51

J'avais lu mais pas pris le temps de commenter, toutes mes excuses. Comme tu sais, je ne suis pas une grande fan de poésie mais j'ai bien aimé le rythme et le leitmotiv "ces quelques vers...". Curieusement, alors que la plupart du temps je cherche la petite bête, là j'ai été rapidement happée par le sens et ça a réveillé mon côté fleur bleue (si, si, j'en ai un). Bref, j'ai lu avec grand plaisir.


Quiconque lit la présente ligne ferait mieux de bosser sur le concours plutôt que de lire mes bêtises.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4801
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Lettre à Eléonore

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum