Scarifice

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Amaranth le Ven 20 Mai 2016 - 14:30

Je n'ai pas non plus grand chose à ajouter. Après ma lecture, je ne savais pas trop quoi penser, puisque la fin ne m'a pas vraiment convaincue et qu'il me manquait des détails pour rendre l'intrigue crédible (comme ça a déjà été dit : pourquoi ces filles se sacrifient-elles ? Quelles sont les contreparties positives dans tout ça ?). Mais j'ai aimé l'ambiance. Il y a des fautes aussi, et le style qui pourrait être retravaillé à certains moments, mais j'ai bien aimé cette descente aux enfers. Je suis curieuse de lire ton texte retravaillé.
Beaucoup d'éléments ont déjà été cités par les autres membres, mais je me permets de te mentionner quelques phrases qui m'ont interpellée (même si j'ai essayé de faire gaffe, il y aura peut-être des redites).

"Tout comme, lui ancien punk reconverti au métal." (p.1)
La virgule est mal placée, ou alors il manque un mot, mais telle quelle, la phrase ne veut pas dire grand chose. Razz

"– Alors on prendra rendez-vous, conclut-il d'on ton laconique." (p.1)
D'un ton

"Le sommeil venu, des songes de mutilation et de sexe nécrophage troublèrent sa tranquillité." (p.2)
La phrase m'a parue un peu maladroite. Je crois que c'est le contraste entre le terme "songe" qui pour moi a une connotation plutôt poétique et la suite. Razz

"Des démons aux attributs carnassiers violaient sans répit des femmes avides de plaisirs mortifères." (p.2)
Une accumulation de termes un peu lourde. Et le fait que les femmes soient "avides de plaisirs mortifères" laisse sous-entendre qu'elles sont consentantes, et donc pas violées.

"quelques bières et un bon concert peut-être allégeraient-ils sa morosité." (p.3)
J'aurais tout simplement mis "allégeraient peut-être", là ça ne m'a pas semblé très naturel.

"Mais ces rêves-là dégageaient un sensation de réalité si authentique, si nauséeuse..." (p.4)
Une sensation

"Il lui suivit à distance raisonnable, mais sans le lâcher d'une semelle." (p.5)
Il le suivit

"L'habitué venait de s'évanouir derrière un rideau, quasi-invisible sous la pénombre." (p.6)
Dans la pénombre.

"Une douce lueur fuchsia irradiait au centre d'une salle en rotonde." (p.6)
Le fuchsia m'inspire plutôt quelque chose d'agressif, donc je le trouve un peu antinomique de "douce".

"Peut- être même une truc de triolisme"
Un truc (et je ne sais pas trop ce que c'est que le triolisme).

Voilà, en espérant que ça te soit utile. En tout cas, ne te décourage pas, savoir créer une ambiance, c'est un sacré point fort et n'est pas donné à tout le monde !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2031
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Tak le Ven 20 Mai 2016 - 20:12

Merci pour ta lecture attentive Amaranth et ton petit relevé de coquilles, ça n'est jamais de trop.
J'ai bien conscience des lacunes et faiblesses de ce texte, et il manque pas mal de choses pour former un tout cohérent (dommage que je n'aie pas gardé la 1e version, qui approchait 34 000 signes, elle était beaucoup plus complète). Pour les contreparties "positives" des sacrifices, ben même si ce point n'est qu'effleuré, il s'agit de la réussite professionnelle. Dans la version de base, Tiago devenait un tatoueur "de génie" et réussissait partout où il échouait auparavant. Réussite et gloire, tout ça.
En ce qui concerne les victimes, non j'avoue ne pas avoir réfléchi à un gain quelconque dans leurs sacrifices. Je les imaginais bêtement consentantes (éventuellement droguées), dans la logique d'un certain endoctrinement du style "tu te donneras corps et âme à la bête". Mais c'est aussi un point que je retravaillerais dans la nouvelle version...

Le triolisme, comme le suggère le nom, c'est tout simplement de l'amour à trois. Wikidéfinition : "Le triolisme est une pratique particulière de la sexualité de groupe impliquant trois partenaires, généralement un couple auquel s'adjoint un troisième partenaire sexuel." A ton service Wink

Merci encore et non je me décourage pas.
Ces temps-ci je me fais plaisir à écrire un peu dans tous les sens, en essayant tout et n'importe quoi (en espérant trouver quelque chose dans le tas qui vaille la peine d'être approfondi). Ravi néanmoins que malgré le reste, tu aies accroché à l'ambiance de ce récit (et oui, effectivement c'est pas donné à tout le monde, le compliment me va donc droit au cœur).


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Stephane le Sam 21 Mai 2016 - 0:28

Salut Tak,
Alors moi j'ai vraiment été séduit par ton histoire. Je l'ai lu du traite et rapidement. J'ai accroché de suite. Alors on va peut-être trouver que j'y vais fort en comparaison, mais je ne suis pas fan quand il y a trop de ketchup mais tu as trouvé je trouve le juste milieu description gore, et ça m'a rappelé par exemple Le secret de Crickley Hall de Graham Masterton qui arrive à te parler de chose horriblement gore sans pour autant te donner la gerbe.
Ce que je déteste dans les histoires gore, c'est que c'est mal dosé et que cela t'oblige à arrêter la lecture. Là tu as bien réussi ton coup.

Un grand bravo à toi ! Thème ok et histoire au top Smile
J'ai failli ne pas lire ton histoire par manque de temps et je suis heureux d'avoir pris le temps de le faire. Bravo Wink


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Paix et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 217
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 41
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

http://www.tefdesign.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Tak le Sam 21 Mai 2016 - 7:39

Eh bien, voilà qui fait plaisir !
Heureux que tu aies lu ce texte assez vite pour ne pas avoir pu  relever toutes les bourdes et incohérences Laughing (parce qu'il y en a, assurément). Mais ta remarque sur l'aspect gore me fait bien plaisir, dans le sens que c'est un élément difficile à quantifier pour rester dans les limites de l'acceptable. Pour certains ce sera trop sanglant, pour d'autres pas assez, c'est pas évident de savoir bien doser.
Après c'est vrai que pour ces scènes-là en particulier, je n'ai pas cherché l'originalité à tout prix (certains ont d'ailleurs bien souligné leur aspect "cliché"), tu me vois donc ravi que cet aspect-là t'aies plu Wink

Merci à toi Stéphane, ton commentaire me fait énormément plaisir.
Allez courage, encore quelques textes et tu y seras bientôt !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Blahom le Sam 21 Mai 2016 - 9:53

Juste une petite rectification, Stéphane : "ça m'a rappelé par exemple Le secret de Crickley Hall de Graham Masterton".
Il s'agit d'un (fort bon) roman de James Herbert.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1522
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Stephane le Sam 21 Mai 2016 - 10:46

@Blahom : Ho purée tu as raison ! Alors oui j'ai adoré ce roman de James Herbert mais en fait je me suis trompé et je voulais parler de Démences de Graham Masterton. Ce livre est tout simplement excellent Smile C'est de celui-là dont je voulais parler Wink
@Tak : 11 histoires lu sur 15 (sans me compter) je ne pourrais malheureusement pas faire plus et je m'en excuse auprès des participants restant mais ce week-end ça risque d'être chaud pour moi Sad J'aurais fait mon max, y'a 2 jours j'en étais à 3 histoires.


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Paix et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 217
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 41
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

http://www.tefdesign.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par François Fischer le Ven 10 Juin 2016 - 10:56

Ah, le stakhanoviste du forum a encore frappé ! Le style est fluide, agréable, et rend le récit plaisant à suivre. Cadre original que celui de la culture underground et personnage réussi que celui de ton tatoueur. L’intrigue démarre bien, la plupart des scènes fonctionnent… jusqu’à l’orgie-sacrifice du peep-show : peut-être que ce climax est un poil too much dans sa narration pour maintenir la suspension d’incrédulité. Quant à la thématique de l’incube et sa hantise sur le narrateur, j’ai trouvé qu’elle avait plus tendance à faire glisser le texte en hors-thématique qu’autre chose.

Un bon texte. Toutefois, je me dis qu’avec Humokk, là, tu aurais visé pile poil…

PS : Et Urotsukidôji… que de souvenirs émus d’adolescence Wink
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 177
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Tak le Ven 10 Juin 2016 - 11:45

Ah tiens, un autre qui a lu Humokk !
Peut-être y aurais-je été dans la thématique en effet, mais l'avantage des concours, c'est de nous faire partir sur du neuf. J'aime la contrainte de créer un texte de toutes pièces dans les délais impartis sur un thème donné. Mais tu n'as pas tort, ça cadrerait plutôt bien Wink

Quant aux défauts que tu soulèves, je suis en tous points d'accord avec toi. Je savais d'emblée que cette fin était un peu too much, mais c'est aussi la difficulté avec ce genre de textes (et de thèmes aussi) : savoir doser ses effets.
Mais j'ai pris bonne note de toutes ces faiblesses pour la version 2, qui j'espère ne se fera pas trop attendre.

Merci à toi, François.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3657
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Scarifice

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 3 Précédent  1, 2, 3

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum