La caverne du misanthrope

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

La caverne du misanthrope

Message par Cancereugène le Mer 16 Mar 2016 - 22:25

Voilà le truc !
14236 signes

avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2016
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par SILENCE le Mer 16 Mar 2016 - 23:35

Salut Cancer,
Je viens de terminer la lecture de ton texte. Bon, autant te le dire je ne l'ai pas trouvé nul du tout, loin de là. Surprenant en revanche oui, puisque je ne m'attendais pas à te trouver dans ce style ; lequel ne te va pas si mal d'ailleurs. Sur la forme, c'est un plaisir. Le style est enlevé, les descriptions parfaites et tu as suffisamment de distance pour réussir à placer la dose d'humour qui a rendu ma lecture on ne peut plus agréable. Le héros, un pleutre doublé d'un connard, est à mourir de rire. Rien à redire de ce côté là, sinon que tu aurais pu ajouter deux pages de plus, je les aurais lues sans problème (alors que l'on est loin ici de ma zone de confort). Cependant, je me pose une question qui est rigoureusement la même que celle que je me suis posé à la lecture du texte de Catherine. Sommes-nous bien dans le sujet ? Je sais que le débat s'est ouvert dans "vous reprendrez bien un peu de tête" entre Catherine et Paladin. Et je sais que l'on peut parfaitement plaider la multiplicité des sens de l'expression "Sacrifice humain". Mais du coup, je me demande aussi si, à trop vouloir donner à cette expression une signification originale (en ce que cette signification n'est pas celle qui s'impose le plus spontanément à l'esprit) on ne perd pas tout simplement ce qui fait la spécificité du sujet. Je veux dire que cette histoire aurait pu coller à un thème autre tel que 'trésor' ou 'quête' ou... Par ailleurs, la fin. Bon sang, tu as su me guider dans les dédales de cette caverne; je vous ai suivis, toi et tes personnages, les yeux fermés. J'ai même piaffé d'impatience en me disant : "mais qu'est-ce qu'il nous mijote ? Qu'est-ce qu'il va nous trouver pour la fin ? Comment va-t-il nous embarquer, parce qu'il va le faire c'est évident !". Et puis... Une pointe de déception ? Un peu, oui ! Mais soyons clair, j'ai aimé ton texte qui, à mon humble avis et compte tenu de l'univers développé, serait parfaitement à sa place dans une revue aussi sélective que Lanfeust. J'aime ta façon d'écrire...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Catherine Robert le Jeu 17 Mar 2016 - 10:23

J'ai lu hier soir avant d'aller dodo. J'ai bien aimé, c'est assez amusant sans plonger vraiment dans le genre de l'humour, ce qui me convient mieux que l'humour en tant que tel. Certaines phrases mériteraient d'être retravaillées pour les simplifier. Les personnages sont sympa, peut-être un poil caricaturaux, mais sans exagération.
La fin, comme Silence, j'attendais un peu plus. Elle est vraiment abrupte.
Quant au thème, je dirais que, pour moi, il est respecté.
Donc une bonne participation.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Perroccina le Jeu 17 Mar 2016 - 13:40

C'est imprimé, lecture d'ici la fin de la semaine, ... j'espère.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Stephane le Jeu 17 Mar 2016 - 13:55

Hello
je viens de lire ton texte et moi je suis assez enthousiaste car je l'ai trouvé, je n'ai pas peur de le dire, excellent. Apparemment ce n'est pas ton style habituel mais je t'encourage à continuer Smile
Je me suis posé la question pendant la lecture si tu étais dans le sujet. Et j'en suis venu à la conclusion au bout d'un moment que oui car la réponse pour moi était en continuant la lecture. Le héros sacrifie bien les gens pour arriver à ses fins.
Honnêtement je n'ai rien à redire à ce que tu as fait, si ce n'est que j'aurais aimé avoir plus de texte ! 5 pages, trop court pour moi Smile

Bravo Smile


Un écrivain qui se livre, c'est un peu comme un canard qui se confie... -- De qui ? Bah j'en sais rien...
On s'appelle et on s'fait des quenelles ? -- Stéphane
Paix et prospérité -- Mr Spock
avatar
Stephane
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 214
Date d'inscription : 20/02/2016
Age : 40
Localisation : Ain (Rhône-Alpes)

http://www.tefdesign.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par SILENCE le Jeu 17 Mar 2016 - 15:13

Stephane a écrit:
Je me suis posé la question pendant la lecture si tu étais dans le sujet. Et j'en suis venu à la conclusion au bout d'un moment que oui car la réponse pour moi était en continuant la lecture.  Le héros sacrifie bien les gens pour arriver à ses fins.

Juste un point pour préciser davantage ma pensée. J'ai bien compris que Cancer use d'une définition particulière du mot "sacrifice"; définition qui, à mon sens, est tout à fait proche de celle de Catherine. Dans ce texte, comme tu le dis Stéphane, le "héros sacrifie bien les gens pour arriver à ses fins". Et c'est bien l'une des définitions du sacrifice donnée par Catherine en réponse à Paladin dans le fil de discussion ouvert sur son texte. Mais, dans ce contexte le terme 'sacrifice' ne me semble être qu'une autre manière de dire 'tuer des gens' ou 'laisser mourir'... Un autre plutôt que soi, en somme. C'est bien sûr une manière d'envisager les choses, même si je crois alors que l'on fait perdre au sujet une bonne partie de son particularisme, de sa spécificité. Comme j'ai tenté de le dire plus haut, le texte de Cancer pourrait facilement coller à d'autres sujets de concours sans qu'il soit nécessaire pour cela de le modifier outre-mesure. C'est cela qui me gêne un peu. Mais pour le reste, je rejoins tout à fait ton avis Stéphane : ce texte est excellent et ces 5 pages sont trop courtes.

Désolé d'avoir pollué le topic avec mon point de vue, mais je ne tenais pas à ce que l'on se fasse une fausse opinion de mes propos. Après, il est évident que je ne suis pas du tout certain que mon texte collera à l'idée que l'on se fait du sacrifice humain...
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Paladin le Jeu 17 Mar 2016 - 16:51

Je dirais que je trouve le texte très bien écrit, mais que je n'accroche pas plus que ça à ce genre d'univers. C'est très subjectif, je préfère tes space-opéras (Et pourtant je ne suis pas fana du space-op, mais j'aime bien les tiens!) Les perso sont très typés Jeux de Rôles, mais justement ils font plus "fiches de persos' que de vraies personnalités. Encore une fois, c'est juste ma sensibilité, moi qui n'ai jamais fait de vraies parties de JdR.

Je me pose moi aussi la question du sujet ou hors-sujet: comme pour le texte de Catherine, est-ce que le fait de sacrifier la vie d'un humain pour atteindre son but est un "sacrifice humain", ou est-ce que ce terme implique une idée de rituel et de rapport au surnaturel? Catherine a une position (Enfin, je suis sûr qu'elle en connait plein! ) qui n'est pas la mienne.

J'ai eu du mal à saisir la fin:

Spoiler:
Le héros se retrouve enfermé avec le trésor?

Un bon texte, mais auquel j'ai du mal à accrocher.


Dernière édition par Paladin le Jeu 17 Mar 2016 - 18:30, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10388
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par lester l gore le Jeu 17 Mar 2016 - 18:27

Un texte sympa et rigolo, qui m’a fait penser à ces épisodes de Kamelot où Arthur descend dans les souterrains à gobelins en compagnie de Perceval et Caradoc. C’est écrit de façon enlevée, et comme c’est court, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Là aussi, le thème me paraît respecté, au sens large. Sur la forme, rien à dire non plus, hormis l’emploi hasardeux de « s’enquérir ».
Bon, maintenant, je ne suis pas trop amateur d’héroïc fantasy, sauf au ciné ou en BD, mais justement je trouve que ton texte possède un petit côté BD que j’aime bien.
Seul reproche, la chute un peu faible : y en a plein en Bretagne, des histoires qui se terminent comme ça !
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2092
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Cancereugène le Jeu 17 Mar 2016 - 19:38

Merci pour vos lectures.
J'ai bien conscience que l'univers décrit a été mille fois exploré, et que le final est évidemment cousu de fil blanc. Le rendre abrupt a été pour moi la meilleure manière de le construire (mais je suis peut-être dans l'erreur...)
L'aspect caricatural des personnages est à l'avenant.
Maintenant, si le lecteur n'aime pas la fantasy, je n'y peut rien. Et si le sacrifice d'humains nécessaire pour ouvrir la porte n'est pas suffisamment sacré pour entrer dans le thème du concours, ok, je m'incline. Toute comme Catherine, je ne voyais pas cette notion sous un angle religieux ou sacré. Je me suis peut-être trompé. En tout cas, cette idée est venue immédiatement après l’énoncé du thème, je me suis contenté de la façonner sans la remettre en question.
Cela dit, je rejoins Silence sur le fait qu'il puisse entrer dans d'autres thèmes. Après tout, pourquoi pas.
La fin:
Pour Paladin : oui, c'est bien ça. La porte est lourde, le mécanisme laborieux, et donc il lâche...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2016
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Blahom le Jeu 17 Mar 2016 - 19:57

Je ne suis pas vraiment amateur de fantasy ou de délires moyenâgeux. Généralement, les récits de ce type me rebutent, même les films genre Excalibur ou Monty Python : Sacré Graal !
Il se trouve que j'ai adoré ce texte, remarquablement bien écrit, de son début accrocheur à sa chute réussie. Plutôt qu'au Saigneur des Agneaux ou à des histoires de ce type, j'ai pensé au début des Aventuriers de l'Arche perdue, film qui a enchanté mon adolescence.
Merci pour cette histoire bien menée, particulièrement réjouissante et faible en carotène.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Perroccina le Jeu 17 Mar 2016 - 22:31

Le contexte de Fantasy, pourquoi pas. Moi ça me va, en revanche même s'il y des morts envoyés à l'abattoir pour que le chevalier parvienne à son trésor, je n'ai pas trouvé que tu collais vraiment au thème du concours.
Mis à part ça j'ai trouvé l'histoire sympathique et la chute amusante quoique un peu prévisible.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Géraldine BM le Sam 19 Mar 2016 - 22:09

Un texte très bien écrit, une ambiance bien rendue, genre Indiana Jones version Chevaliers et fantasy.
Et question sacrifice, il y a tout ce qu'il faut humain, non humain tout y passe.
Une histoire distrayante qui se lit bien et qui (pour moi) est bien dans le thème. J'ai apprécié cette adaptation d'un univers utilisé bien des fois et dont on pourrait te faire le "reproche", mais c'est très bien bâti. Je n'ai pas boudé mon plaisir à cette lecture.


Faites gaffe : je dévore, j'égorge, j'éventre... et accessoirement, les jours de déprime, je mâchouille !
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 51
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par FRançoise GRDR le Dim 20 Mar 2016 - 23:21

Un peu surprise par le ton léger de cette nouvelle. C'est vrai que je préfère lorsque tu nous envoies dans d'autres dimensions plus morbides. Pourtant, il y a des corps charcutés, explosés mais ce n'est pas pour de vrai... Je comprends que c'est fait exprès, qu'il ne faut pas prendre au sérieux ces péripéties fantaisistes. C'est comme ça que je l'ai ressenti en tous cas.
C'est très bien écrit, un peu caricatural mais savoureux quand même... En un mot : paradoxal !
Ton point de vue sur le thème diverge du mien.
Je le ressentais comme Pala, avec du religieux et du sacré.
Merci pour cette petite récréation.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8022
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Raven le Ven 1 Avr 2016 - 15:06

Bon, en tant que fan de Naheulbeuk, tu m'as mise d'emblée dans ta poche^^ J'ai été d'autant plus agréablement surprise que je ne m'attendais pas à ce genre de ta part. Et c'est plutôt réussi. Je pourrais te reprocher l'une ou l'autre maladresse dans de rares phrases mais dans l'ensemble je suis satisfaite. J'aurais aimé que tu pousses la caricature des persos jusqu'au bout, avec peut-être encore plus d'humour et de stéréotypes, c'est ce que j'attends de ce genre de textes parodiques d'ADD, mais pour une première incursion dans ces contrées je pense que tu t'en sors avec les honneurs.

La chute, peut-être, aurait mérité que tu t'y attardes un poil plus histoire d'enfoncer le clou, mais je chipote.

Mon gros problème est encore la notion de sacrifice. Déjà le thème est "sacrifice humain", techniquement parlant tu as majoritairement sacrifié des trolls... :mrgreen: Non, plus sérieusement, je me rends compte depuis le début du concours que cette notion est souvent traitée à la limite du simple meurtre. Je ne sais pas où s'arrête la frontière du meurtre et où commence celle du sacrifice. Je n'y avais pas réfléchi mais spontanément je diviserais les possibilités en 2 catégories :

- meurtre religieux
- accepter la perte de quelque chose/quelqu'un de cher (en contrepartie d'autre chose)

Il y a probablement moyen d'affiner, je laisse le débat ouvert, mais ton texte n'est pas en accord avec ma notion du sacrifice. C'est réellement le seul défaut que je lui trouve dans l'optique du concours. Et un double gros + : le genre que tu as adopté, à l'opposé de ce à quoi je m'attendais pour cette épreuve et à l'opposé de ce à quoi tu nous as habitués.

Merci à toi, j'ai pris bien du plaisir à te lire!


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai les plumes qui fondent.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4310
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Cancereugène le Sam 2 Avr 2016 - 18:12

Le thème:
En effet, je n'ai pas interprété le sacrifice de cette façon.
Pour moi, le fait que mon chevalier sacrifie un troll et un gnome, c'est du surplus.
Le sacrifice d'un humain vient du sortilège de l'elfe misanthrope. Le sacrifice d'un humain est nécessaire pour entrer. Mais évidemment, la personne sacrifiée ne peut pas être au courant (à moins d'être vraiment maso) et ce n'est pas forcément une personne chère.
Si le barde avait été le fils du chevalier, aurais-tu été plus convaincue ?
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2016
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La caverne du misanthrope

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum