Temps mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Temps mort

Message par Catherine Robert le Jeu 25 Fév 2016 - 23:41

Après "Feu rouge" et "Cinq heures a disparu", je continue dans ma crise sur le même thème. Ecrit aujourd'hui, je le poste après une bonne grosse relecture par mesure de sécurité, il peut donc rester des scories ou des maladresses. Je pars demain matin tôt et je n'aurai plus le temps de m'y replonger. Et comme je laisse le pc aux gamins (l'un d'eux a un travail pour l'école à y faire du week-end), je prévois le pire (c'est toujours plus prudent avec les mômes).
J'ai pas mal de doutes sur la fin, j'ai été plus loin dans mes explications que sur les deux textes précédents, et je me demande si elles sont plausibles, si elles sont barbantes, si elles ne sont pas trop longues (et on pourrait trouver plein d'autres "si" Rolling Eyes ).
Je m'interroge aussi sur le début, à savoir s'il n'est pas un peu longuet pour l'histoire.
Et après ce laïus, voici la bête : Temps mort


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Tak le Ven 26 Fév 2016 - 14:51

Hello, Cath' !
Tu es très productive ces temps-ci, dis donc ! Mais je ne m'en plains pas, si les textes sont de qualité - ce qui est le cas ici. Apparemment le thème du temps qui se barre en couille t'inspires et j'aime bien ta façon de jouer avec (le genre d'idées avec lesquelles j'aime bien jongler de temps à autres).

Pour tes petites incertitudes sur le début et la fin, je vais te faire part de mon ressenti :
Le début est peut-être un peu longuet, mais nécessaire à mon sens pour poser la situation de Léa et sa solitude. Le passage où tu racontes les circonstances de sa descente aux enfers est très bien mis en mot. Par contre, je trouve en effet cette première partie un peu moins... hum, "cherche le terme" ; on sent une certaine hésitation dans ta plume (du moins l'ai-je ressenti ainsi), alors que le reste coule tout seul.
Peut-être un ou deux passages, quelques formulations à revoir. Pas grand-chose, mais à mon avis tu peux rendre ces premières pages un peu plus fluides...
Pour la fin, nan tes explications ne sont pas barbantes, au contraire. Moi qui adore ce genre de thèmes, je m'en suis délecté. J'ai juste été un peu frustré par la toute toute fin : "ah ouais, ça finit comme ça.. ?" Bon ben soit.
Mais pour le reste, je trouve que le fait d'expliquer un peu plus clairement tous ces phénomènes va dans le bon sens du récit.

Quelques petites remarques-suggestions :
"Plus incongru dans sa petite résidence inhabituelle, sur le restant du mur de droite, la bibliothèque, ou plutôt les bibliothèques, étagères dépareillées collées l'une à l'autre, superposées, et instables." > P.1 : Une construction plutôt lourde je trouve, c'est l'exemple (rare) de phrases à retravailler pour alléger un peu le bouzin, à mon avis...

"Des cheveux corbeau, des traits âgés mais sans âge" > P.8 : Une petite répétition qui pourrait être évitée.

— "Un peu de patience, rien ne sert de courir n'est-ce pas. Non rien." > P.9 : Je trouve le ton affirmatif de l'ensemble un peu trop sentencieux... après c'est mon goût perso hein, mais déjà un petit point d'interrogation n'enlèverait-il pas un peu d'austérité à cette phrase ?

"J'ai toujours été là et je serai toujours là, avec le souvenir de tous les passés, la connaissance de tous les présents, et la prescience de tous les futurs." > P.11 : Là par contre, je cite juste pour le plaisir : j'adore ce genre de concepts et parfaitement mis en mots, pour le coup. Juste un détail pour ton personnage : j'ai été un peu "déçu" (ou surpris) qu'il soit d'apparence humaine, alors que sa fonction en fait un être au-delà du genre humain.
Peut-être voulais-tu conserver un certain coté terre-à-terre pour ton récit, malgré ses implications.

Voilà, hormis ces quelques points, j'ai adoré ton texte Cath' et je confirme : cette thématique que tu explores depuis quelques temps te va à merveille, aussi bien sur le fond que la forme.
Continues comme ça, c'est tout à fait ma came ! Very Happy


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1658
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Catherine Robert le Dim 28 Fév 2016 - 22:23

Merci de la lecture Tak.
Donc, je prends note :
- Booster un peu le début (c'est peut-être le plus dur, ça)
- La fin, peut-être à changer. J'ai fait au plus facile je crois, mais sur le moment, je n'en avais pas d'autres (et je n'en ai pas encore).
- Phrases à ciseler
- L'apparence du bonhomme. Je dois dire que, effectivement, j'avais envie d'un personnage au "look" humain. Pourquoi ? Bin, j'en sais rien, peut-être rendre la transition pour la jeune femme moins brusque. Mais peut-être devrais-je expliquer un peu le pourquoi de son apparence.

Je vais laisser poser un peu avant de m'y replonger.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Tak le Lun 29 Fév 2016 - 11:41

Après, ne prends pas tout au pied de la lettre hein, il y a une bonne dose de subjectivité là-dedans (forcément, chaque lecteur aura son ressenti propre), mais je pense néanmoins que tu pourrais améliorer la phase introductive.

Mais de tous tes textes récents, sur la même thématique, je trouve que c'est le plus réussi des trois.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1658
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Amaranth le Jeu 3 Mar 2016 - 9:26

Effectivement, tu as été très productive ! Au moins, ça va me faire de la lecture ! Wink
Ce texte, en tout cas, je l'ai trouvé très réussi, malgré quelques petites phrases qui pourraient être ciselées (comme l'a fait remarquer Tak). J'ai adoré le début, que je trouve tout à fait nécessaire dans ton texte (je ne le raccourcirai pas, il pose vraiment l'ambiance, le personnage). Il permet de s'attacher au personnage, d'éprouver de la compassion. Et l'idée de base, avec le temps qui se fige hors de son petit monde, de sa petite pièce, est vraiment intéressante. Le premier passage où ça apparait n'était pas toujours évident à saisir (je n'étais pas tout à fait sûre que le temps ce soit bien arrêté, incluant celui indiqué sur son ordinateur, je ne sais pas trop pourquoi puisqu'en relisant le passage ça me semble clair, donc ne fait pas attention à cette remarque, je devais être mal réveillée). La fin… est bien, mais en même temps, je crois que j'aurais aimé autre chose (même si je ne sais pas trop quoi, ce qui ne t'aidera absolument pas Razz ). Mais elle conclue bien le récit. Je crois, en fait, que j'étais déçue que ça s'arrête là, mais je ne sais pas trop comment tu aurais pu continuer (et tu n'as pas forcément envie d'en faire une novella de 80 pages non plus).
Bref, bon récit ! Contente de te retrouver en forme et bourrée d'inspiration !

En bonus, quelques passages qui m'ont paru à éventuellement retravailler :

- "Pas de télévision, juste une radio tournant en permanence, trop peu de place pour s'adonner à un hobby manuel ou artistique, pas l'intérêt non plus, et des finances exécrables que pour autoriser des soirées théâtre ou cinéma."
Trop exécrables pour autoriser ?

- "Ces escapades mentales de plusieurs heures ne représentaient pas ses échappées les plus fréquentes, mais une chose était sûre, chacune durait assez que pour la dérouter à son réveil."
Le que me parait de trop.

- "Elle ne connaissait plus personne, même pas une référence ne se logeait dans sa liste de contact."
Le terme m'a paru étrange, peut-être une connaissance ?

- "Léa bafouilla, trouva une idiotie à répondre et se recula."
J'aurais mis juste "recula", sans le "se".

- "L'homme la regardait patient, avec une certaine indulgence, peu pressé, ce qui rajoutait encore à l'angoisse du moment."
Les deux termes, patient et peu pressé, me semblent redondants. Un seul des deux devrait suffire.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.

Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1503
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 24

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Catherine Robert le Jeu 3 Mar 2016 - 9:41

Merci de ta lecture et de ce commentaire détaillé.
La fin, oui à reprendre. Je pense qu'elle est trop brusque, mais je n'y ai pas encore repensé. En faire une novella, ce serait amusant, mais ça ne se fera pas, je n'ai pas les idées pour, même si réécrire un récit long me plairait bien.
Merci pour ce relevé de petites maladresses, j'en prendrai compte quand je retravaillerai ce récit. Plus tard, car là, je suis sur des relectures d'anciens textes, mais il y passera car je l'aime bien.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Murphy Myers le Ven 1 Avr 2016 - 9:55

J'arrive un peu avant la bataille mais je rejoins les avis précédents : un très bon texte sur un thème qui ne pouvait déjà au départ qu'avoir tout mon intérêt.

Le début m'a beaucoup plu. Je sais pas si c'était voulu mais je le trouve assez flou pour intrigué : elle est totalement isolée, et je me suis demandé si du coup on était dans un truc post apocalyptique. Au final, j'aime bien cette idée parce que sans être dans un monde post apo, ça fait une parfaite métaphore de la dépression à mes yeux : tout est vide dedans mais aussi dehors. Bref. On s'attache du coup au perso sans problème.

J'ai trouvé un petit côté Les oiseaux d'Hitchcock ; sans doute pour cette idée que les pensées/ressentis de l'héroïne impacte concrètement le monde (dans Les oiseaux, une théorie veut que les attaques d'oiseaux soient la conséquences des frustrations de l'héroïne). J'aime beaucoup ce principe qui filtre avec des histoires comme la 4e dimension ou encore les nouvelles de Poe.

La fin tranche un peu plus par rapport à ça. On quitte le mystère ambiant pour des explications pures et dures. Comme Amaranth, je suis un peu indécis à ce sujet. D'un côté, je ne vois pas de meilleures fins et elle a le mérite de tout rendre clair et de boucler la boucle. D'un autre, après avoir lu ton précédent texte du genre, Feu rouge, je m'attendais en fait encore à quelque chose d'inexpliqué et mystérieux. A bien y réfléchir, je pense que c'était la fin qu'il fallait. Ca varie les genres au lieu de faire un simple remake de Feu rouge par exemple. Et ça me fait meme me dire qu'avec quelques nouvelles sur ce thème de plus, tu pourrais même tenter un recueil sur la thématique du temps. Vu ces 2 textes que j'ai déjà lus, tous deux parfaits dans leur genre et totalement distincts les uns des autres malgré leur thème commun, je suis sûr que ça enverrait du lourd !

Du coup, je pense que je préfère un peu Feu rouge, parce que plus rapide et rythmé, mais Temps mort le concurrence sans mal, avec une ambiance plus distillée mais tout aussi puissante.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Catherine Robert le Ven 1 Avr 2016 - 11:03

Merci beaucoup pour ta lecture et ce commentaire qui fait du bien, surtout sachant que ce texte ainsi que "Feu rouge " ont tous les deux été refusés par Malpertuis. Et comme tout le monde sait que la confiance en soi ne fait pas vraiment partie de mes points forts, ça remonte le moral et m'encourage à retenter ma chance ailleurs. Je lorgne du côté de l'AT espace-temps même si je vais devoir arriver à choisir entre les deux textes précités et aussi "Cinq heures a disparu" (sur le thème du temps qui se barre en couille aussi).
Bref merci beaucoup.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Tak le Ven 1 Avr 2016 - 12:26

Très bonne idée, Cath' !

Et je plussoie Murphy dans l'idée que tu devrais explorer ce thème plus en avant : sur les trois textes que tu as posté, ben je les ai adoré tous les trois ! En faire un recueil tout entier je sais pas (après si t'as de la matière, te brides pas hein), mais je pense qu'effectivement le sujet un joli potentiel qui ne demande qu'à être exploité.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1658
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Murphy Myers le Sam 2 Avr 2016 - 16:31

J'ignorais que ces textes avaient été tentés et refusés par Malpertuis. Faudrait que j'arrive à passer dans le coin plus qu'en simple touriste Embarassed .

Faut se dire aussi que Malpertuis est un AT permanent assez connu, ils ont sûrement beaucoup de textes à traiter pour peu de place. Ils doivent du coup faire des choix et départager des histoires au niveau assez élevée. Ça empêche pas que Temps mort, autant que Feu rouge, sont de vraies perles littéraires.

J'espère que ça fonctionnera mieux avec l'AT espace-temps, quel que soit le texte que tu choisira, il le méritera ! (Je penche une peu plus pour Feu rouge s'il faut vraiment départager, parce que plus intense et plus court, donc sans doute plus mémorable pour les lecteurs). Mais Cinq heures à disparu me fera peut-être changé de préférence aussi.

Je vais d'ailleurs m'attaquer à ce 3e texte, c'est une honte de toujours pas l'avoir fait.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Catherine Robert le Lun 4 Avr 2016 - 8:22

Trouver suffisamment d'idées pour réussir à composer un recueil sur le même thème, je suis pas sûre d'y arriver. J'aime bien la thématique du temps qui fait des trucs bizarres, mais faut arriver à renouveler et sachant que la physique n'est pas mon fort du tout, ça élimine déjà toutes les pistes trop scientifiques. Mais bon, on ne sait pas de quoi demain sera fait.

"De vraies perles littéraires" ! Wow ! C'est un poil exagéré, mais je ne boude pas mon plaisir et je prends le compliment. Merci.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Murphy Myers le Lun 4 Avr 2016 - 11:46

Peut-être pas non plus faire 46 nouvelles différentes, mais 4-5 autres en plus de ces 3-là... Après, c'était juste une idée comme ça, mais comme le thème t'a bien inspiré déjà, si jamais tu récidives encore (ce que j'espère) dans les mois ou année à venir, ça serait une idée à garder de côté. Smile


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Temps mort

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:52


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum