[En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Aller en bas

[En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Invité le Dim 24 Jan 2016 - 22:57

AVANT TOUTES CHOSES :
Je tiens à préciser que dans un futur proche je vais retravailler quelques courtes parties du deuxième chapitre. Suite à certaines critiques constructives je vais aussi essayer de plus détaillés les actions, les ressenties et émotions des personnages. Smile
Bonne lecture !

Actuellement :
- Chapitre 1 - 1999
- Chapitre 2 - Happy Birthday Cass'.




Cassandra, jeune femme rousse voit son quotidien chambouler un soir d’été suite à la découverte de ses vieux carnets intimes. Depuis sa vie n'est plus du tout la même ! Entre les souvenirs d'enfance qui refont surfaces et les rencontres mystérieuses, elle ne se doute pas un instant de ce qui l’attend pour son 25e anniversaire.
.



• C h a p i t r e  1.
1999


_ Cassy tu veux que je t'emballe les assiettes en bas ?! demande ma mère du bas des escaliers.
_ Oui s'il te plaît Maman.

Assise dans le grenier me voilà entrain de trier les vieux cartons de quand j'étais gamine, je sens mon sourire à la vue de certains objets comme de vieilles peluches qui ont su me réconforter et m'écouter pendant des heures, je serre contre moi mon doudou de bébé, un éléphant autrefois rose.

_ Je peux t'aider ?

Je sursaute et range l'éléphant dans le carton.

_ Purée tu m'as fait peur espèce d'idiot ! dis-je à mon interlocuteur.
_ Je ne voulais pas t'effrayer, ta mère a dit que tu étais au grenier et que je pouvais monter.
_ Je suis en train de trier mes affaires de petite fille, donc pas vraiment, mais tu peux me tenir compagnie si tu veux ? Tu as l'autorisation de regarder dans les cartons.
_ C'est vrai ? Tu me laisses fouiller dans ta vie de fillette ? dit Alex en montant les dernières marches de l'échelle qui mène au grenier.

Alex c'est mon plus vieil ami, je l'ai toujours vu comme un frère, il me sourit et s'assoit non loin de moi.

_ Tu as cru que tu allais trouver des dossiers sur moi ?
_ Bun ouais, attends !

Je roule des yeux et retourne à la fouille de mon carton, pendant que lui explore ceux déjà rangés, triés, pliés.

_ Ne fou pas trop le bordel s'il te plaît !
_ Hm, hm.

Je fouille, range, jette les affaires les unes après les autres, j'entends Alex rigoler de temps en temps à la découverte de certains objets, des poupées gribouillés, de vieux dessins.

_ C'est quoi ça Cass' ?

Je regarde dans sa direction et je le vois avec un carnet à la main.

_ On dirait un journal, 1999, c'est à toi ? Un journal intime, ouhhh
_ Donne moi ça !

J'essaie de lui prendre des mains, mais de son mètre 85 il me dépasse d'une tête et a les bras bien plus long que moi.

_ Aller, fais pas ton pourri !
_ J'ai quoi en échange ?!
_ Chantage, je pensais être plus que ça pour toi ! lui dis-je en faisant une moue triste

Il éclate de rire, j'en profite pour récupérer mon carnet, à vrai dire je ne m'en souviens plus, ça remonte à quelques années.

_ En fait je m'en souviens plus, c'est peut-être qu'un carnet de dessin.
_ Ou d'annotation sur tes prochains massacres humains.
_ T'es con quand tu t'y mets tu sais. dis-je en souriant.

Je feuillette sans vraiment lire le carnet, je reconnais mon écriture d'enfant, appliquée, aux lettres attachées, sans doute écrit au stylo à plume. Ça me rappelle automatiquement mes années de primaires et collèges. Je regarde la date sur l'avant de la couverture 1999. J'essaie de calculer de tête cette année, mais en vain. Je m'apprête à le jeter dans un carton, mais je vois un bout de papier qui dépasse, j'ouvre le carnet, c'est une photo d'un de mes anniversaires, je regarde au dos « 1999, 9 ans ». Je souris en voyant nos têtes de débiles dessus, il y a Alex, Malia ma plus fidèle amie, quatre cinq copains de primaire. Je commence à lire la page où il y avait la photo. Je détaille mon anniversaire dès le réveil. Je m'assois par terre et continue de parcourir le récit de cette journée de mon 9e anniversaire.

[Note du carnet]

• 9 septembre 1999, 20h00

Aujourd'hui j'ai eu 9 ans, ce matin quand je suis allée à l'école, il s'est passé quelque chose de bizarre. Je marchais tranquillement avec Alex, Guillaume et Julie pour aller à l'école et je me suis fait bousculer par un garçon qui ne s'est même pas retourné pour s'excuser. J'ai ramassé mes clés pour les ranger dans ma poche, et j'ai senti un anneau au fond de celle-ci. Vu que c'était l'heure de l'école et que l'on commençait à être en retard, j'ai rapidement oublié cette bousculade. C'est seulement au moment du dîner que je me suis souvenue du garçon et de l'anneau dans ma poche, quand papa nous a demandés comment s'est passé notre journée.

...

Il vient de m'arriver un truc de dingue ! Enfin ce n'était qu'un rêve, mais en même temps c'était tellement réel. J'étais tranquillement dans mon lit, assise, à regarder la bague que j'ai mise à mon index. Et c'est à ce moment-là que c'est devenu encore plus bizarre, parce qu'en général on ne se souvient pas de s'endormir.

Là si, je me souviens d'avoir mis la bague et ma vue est devenue flou. C'est pareil pour ce qui est du rêve, on ne se souvient jamais du début, tu le savais ça ?! Ma chambre s'est mise à tourner autour de moi, je n'ai pas compris ce qu'il se passait... Quand le décor s'est arrêté de tourner je voyais à nouveau clair. Mais tout avait changé, c'était un endroit qui ne me semblait pas totalement inconnu, comme une sensation de déjà vue.

Une maison noir, sombre, super sombre, tellement que j'ai eu des frissons tout le long de la colonne vertébrale. Pas très courageuse j'ai demandé ou plutôt murmuré s'il y avait quelqu'un et le seul bruit qui est revenu à mes oreilles, a été le frottement de lame comme des ciseaux. J'ai à nouveau eu un frisson. J'ai avancé dans la maison vers la source de lumière que je voyais derrière une porte en pensant sortir de la maison, mais j'ai atterrie dans un grenier presque entièrement vide avec un énorme trou dans le toit qui me laissait voir le quartier. Le bruit de lames se fait à nouveau entendre mais cette fois-ci de plus près, beaucoup trop près...

Quand je me suis retournée, j'étais face à un homme habillé en noir, des cheveux tout ébouriffés, un visage creusé à la peau blanche avec en guise de main des lames. Je me suis mise à hurler et lui aussi.

Je me suis réveillée en sursaut dans mon lit, j'ai regardé autour de moi, j'étais à nouveau dans ma chambre. Mon premier reflex, bizarrement a été de regarder ma main, j'avais toujours la bague à mon doigt. Ce n'était qu'un mauvais rêve Cassy... Ce n'était qu'un mauvais rêve... Mais en fait j'ai beau me le répéter, et l'écrire ici c'était plutôt réel... Je crois que c'est l'heure de vraiment dormir. J'enlève cette bague étrange et je vais dormir, bonne nuit petit journal.

9 septembre 1999. 21h00


[Fin de note]

_ Tu vas bien Cass ? dit Alex toujours assis près d'un carton.
_ Euh oui, oui j'ai relu un passage d'un de mes carnets. J'avais oublié mes cauchemars.
_ Range ce carnet ! Le but n'est pas de te plomber le moral la veille de ton déménagement !
_ Non en effet ! Je soupire et range ce carnet dans le carton.

Je me lève pour commencer un autre carton.

_ Dis-moi Alex, tu n'aurais pas vu une petite boîte verte et rouge ? Une sorte de boîte à bijoux ?
_ Non, pourquoi ?
_ Pour rien.
_ Tiens, j'ai trouvé un autre carnet, tu veux le voir ?

Je me lève et m'approche de lui.

_ 2009 ? J'avais 19 ans, j'ai dû en écrire des conneries là-dedans.
_ Laisse-moi lire !
_ Non !

Je lui prends des mains avant qu'il ne puisse l'ouvrir. Je regarde la couverture, il est beaucoup moins abimé que celui de 1999. J'ouvre quelques pages et lis entre les lignes.

_ Ce n'est pas l'année où on devait partir avec Malia en vacances chez ta famille dans le sud ?
_ Si, on y est allé, sans toi, tu travaillais tout l'été !
_ Oh les ..
_ Les quoi ?
_ Les amours, j'allais dire les amours.

Je souris, je le vois tirer la langue et replonger à ses occupations.

_ Je vous amène du café, Alex sans sucre c'est ça ?
_ Oui merci Marie.
_ Merci Maman.

Elle pose le plateau non loin de l'échelle et nous sourit.

_ Ça avance ?
_ Petit à petit.
_ Cass' lit au lieu de ranger et trier !
_ Même pas vrai, j'ai retrouvé de vieux carnets, j'ai lu un passage !
_ N'oublie pas qu'il y en a encore pleins à faire. gronde gentiment ma mère. Je retourne à la vaisselle. Et sage.
_ Promis. dis-je en chœur avec Alex.

Je prends ma tasse de café et ouvre une page du carnet.

[Note du carnet]

• 12 août 2009, 2h00

5e jour des vacances en compagnie de Malia, ma meilleure amie, mes parents et ma petite sœur. Si j'écris ici alors qu'on est en vacances, c'est parce qu'il s'est passé un truc un peu che-lou aujourd'hui enfin ce soir !

On était en train de se balader avec Malia en ville, faire les magasins en bord de plage ouvert jusqu'après 00h. On a vue toutes les deux une pancarte qui annonçait une soirée sur la plage « Soirée autour d'un feu » sur le thème du 10e anniversaire de l'éclipse lunaire.

Même si je n'étais pas trop branchée, Malia m'y a un peu obligée puis de toute façon je n'étais pas contre de lâcher un peu mes parents. Le gars, qui devait être le gérant de la soirée ressemblait à un hippie, ça ne m'a même pas étonnée. Mais plus il racontait ses histoires bizarres, plus je ressentais un gène. J'ai essayé de profiter de l'instant. Mais plus les minutes passaient, plus la lune était haute dans le ciel, et plus j'étais mal, j'avais des frissons tout le long de l'échine provoquée par la sensation d'être observé. À croire que je réagis à la pleine lune, aha !

Au lieu d'écouter les histoires de l'animateur je me suis levée pour marché près de la mer et laissait l'eau encore tiède de la journée d'été caresser mes pieds. Ça avait beau apaiser, ce regard sur moi, en tout cas la sensation n'en était pas moins. C'est là que c'est devenu bizarre ! Quand j'ai voulu retourner près de Malia et du groupe, je me suis retrouvée nez à nez avec un garçon qui me dépassait d'au moins une tête, voir une tête et demie. Je ne l'avais jamais vue. Il avait les cheveux ébouriffés, les yeux profonds éclairés par la lune. Son regard s'est fait insistant sur mes mains. Et quand moi-même j'ai baissé le regard vers celles-ci puis relevé les yeux il avait disparu. Je ne l'ai même pas vu partir !


[...]

Je ferme le carnet et le jette dans un carton.

_ Tu vas bien ?
_ Oui, oui. Bon on descend ces cartons ?
_ Yep !

Il se lève, tapote sur son pantalon pour enlever la poussière. Je sélectionne les cartons que je garde et ceux que je jette, et tous les deux on descend au salon déposés les cartons avec le reste pour le déménagement de demain.


Dernière édition par Caromics le Ven 29 Jan 2016 - 17:09, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Lully le Lun 25 Jan 2016 - 11:54

Alors plusieurs choses : d'abord, j'aime beaucoup l'idée de retrouver des souvenirs plus ou moins enfouis grâce au carnet, c'est un procédé efficace, quoiqu'un peu répandu en YA (pas une critique, j'aime beaucoup la YA :p).
J'ai juste un problème avec les tournures de phrases du carnet : tu as des phrases trop compliquées pour un enfant de 8 ans. Tu peux simplifier les phrases/le vocabulaire dans ce passage sans perdre en clarté d'histoire.
Le second extrait est à la fois mieux tourné et plus adapté à l'âge de la narratrice.

Ensuite, les parties dialoguées sont dynamiques, et montrent bien la complicité entre les personnages, mais il faut que tu détailles : les expressions, qui parle (j'ai le même souci avec les narrateurs, c'est traitre), etc... tu peux le faire sans rajouter de ligne, je pense, en rajoutant un simple "plaisanta bidule", tu l'as fait quelques fois d'ailleurs, vers la fin du texte.

Sinon, ma curiosité est tout à fait attisée. Envoie la suite ? Very Happy
avatar
Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Invité le Lun 25 Jan 2016 - 12:11

Tout d'abord, merci de ton avis, il est plus positif que les avis sur mon ancienne version!
Lully a écrit:Alors plusieurs choses : d'abord, j'aime beaucoup l'idée de retrouver des souvenirs plus ou moins enfouis grâce au carnet, c'est un procédé efficace, quoiqu'un peu répandu en YA (pas une critique, j'aime beaucoup la YA :p).
J'ai juste un problème avec les tournures de phrases du carnet : tu as des phrases trop compliquées pour un enfant de 8 ans. Tu peux simplifier les phrases/le vocabulaire dans ce passage sans perdre en clarté d'histoire.
Le second extrait est à la fois mieux tourné et plus adapté à l'âge de la narratrice.
C'est ce que j'ai essayé de faire... mais apparemment ça n'a pas suffit, j'ai du mal à imaginer les paroles d'une gamine de 9 ans, je vais essayer de retravailler ça !  Very Happy
Dans mon ancienne version c'était des souvenirs noté comme des flashbacks.. mais c'était flou et mal compris dans l'espace temps. Donc ton retour sur les carnets me fait très plaisir!
Lully a écrit:Ensuite, les parties dialoguées sont dynamiques, et montrent bien la complicité entre les personnages, mais il faut que tu détailles : les expressions, qui parle (j'ai le même souci avec les narrateurs, c'est traitre), etc... tu peux le faire sans rajouter de ligne, je pense, en rajoutant un simple "plaisanta bidule", tu l'as fait quelques fois d'ailleurs, vers la fin du texte.
C'est un de mes plus gros défaut je pense... déjà moi, en tant que personne j'ai du mal à mettre des mots sur des sentiments et ressentie, alors j'ai du mal à l'écrire, j'ai peur de trop faire,  trop écrire, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire?
Lully a écrit:Sinon, ma curiosité est tout à fait attisée. Envoie la suite ? Very Happy
Étant donné qu'elle est déjà écrite je la posterais en deux parties peut-être aujourd'hui.

Et je tiens à te remercier, en ore une fois, de ton avis! Tu es mon premier retour sur cette nouvelle version, et jusque là j'étais carrément pas sur de moi... Embarassed
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Lully le Lun 25 Jan 2016 - 12:23

C'est un de mes plus gros défaut je pense... déjà moi, en tant que personne j'ai du mal à mettre des mots sur des sentiments et ressentie, alors j'ai du mal à l'écrire, j'ai peur de trop faire,  trop écrire, je ne sais pas si tu comprends ce que je veux dire?

Je crois que c'est difficile d'en mettre trop. Surtout dans des scènes d'exposition ou tu présentes tes personnages. Je comprends que tu veuilles faire dans la simplicité, et c'est un point positif, mais il faut quand même en mettre plus. Tu présentes la scène comme un dialogue de série, un peu, mais dans ce cas imagines que tu écrives un scénario, tes acteurs ont besoin d'un guide.

Quant aux paroles des neuf ans, je comprends que ça soit difficile. J'ai un modèle réduit de sept, ça aide un peu. Ne tombe pas dans le piège de vouloir rendre le dialogue infantile en sur-compliquant les phrases NI en limitant le vocabulaire. Vise des phrases simples, mais correctes. Tente de les raccourcir. Je sais que c'est seulement un détail, mais dans l'ouverture du roman, ça rend perplexe.

J'attends la suite, donc.
avatar
Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Tak le Lun 25 Jan 2016 - 14:59

Salut, Caro !
Mon avis va trancher avec le précédent, mais pour ma part, j'ai pas du tout accroché lol
J'ai essayé de lire ton extrait sans à-priori, mais le terme "fanfic" lâché dans ta présentation m'avait fait un peu peur. Et si dans le fond ce n'est pas le cas, dans la forme, on en retrouve toutes les caractéristiques : phases de dialogues calibrées (et envahissantes) qui prennent le pas sur la partie narrative, récit à la 1e personne, etc.
En ce qui me concerne, ce n'est pas vraiment ma tasse de thé (avis perso, hein), mais ce qui me gêne, c'est surtout que ce type de littérature ne me semble pas être le meilleur médium pour raconter des histoires fantastiques. Ou alors il peut l'être, mais en visant un public très particulier (peut-être pas celui de ce forum, mais je peux me tromper).
En tous cas, perso je ne suis pas client.

Mais outre la forme elle-même, je pense qu'il y a beaucoup de choses à parfaire sur le fond également.
Faire des efforts au niveau de la syntaxe (comment amener tes phrases ou tournures vers quelque chose de plus construit et "littéraire"), chercher à taper juste en utilisant le terme précis plutôt que des verbes ou actions passe-partout (exemple typique : "faire") et peut-être te relire plus attentivement pour éviter les fautes d'accords ou de conjugaison un peu grossières. Tout cela je ne le dis pas méchamment, mais avant de vouloir partager tes écrits avec les autres, il faut travailler un minimum pour amener un certain confort de lecture.
Exemple au hasard :
"Assise dans le grenier me voilà entrain de trier les vieux cartons de quand j’étais gamine, je sens mon sourire à la vue de..."
"De quand j'étais gamine" > peut facilement être remplacé par "de jeunesse" (mais après, il faut aussi revoir la tournure pour que l'ensemble sonne bien) et "je sens mon sourire à la vue de" n'est pas correct d'un point de vue grammatical. Tu peux mettre "un sourire se dessine sur mon visage" ou quelque chose dans ce genre-là. On ne "sent" pas un sourire. Le sourire est là, mais il ne fait rien, il influe simplement sur la physionomie.
Je pense que c'est sur ce genre de détails que tu dois focaliser ton écriture : comment rechercher l'effet désiré en cherchant le mot ou le terme juste et tenter d'harmoniser tout ça avec ce que tu veux faire passer comme émotion. N'aies pas peur de potasser des manuels, de visiter des sites ou te munir d'un dictionnaire des synonymes (le net en pullule) ; c'est de cette façon, et en écoutant les conseils également, que tu pourras améliorer ta plume. Il y a également une partie du forum spécialement dédiée aux conseils d'écriture - invisible pour les membres récents, mais que tu pourras visiter une fois passés les 50 messages.

Je dis pas ça pour faire mon vieux chieur donneur de leçon, je suis également passé par là, mais il me semble que si tu veux partager ton travail, c'est aussi bien pour avoir des retours (positifs ou négatifs) que pour améliorer ton style. Et si tel est ton cas, alors ce forum est la place rêvée pour ça !
Mais en l'état, moi j'ai un peu du mal avec cet extrait, dans lequel je ne me retrouve ni dans le ton, ni dans la forme. Quant au fond, ça on ne pourra en juger qu'après quelques extraits supplémentaires, mais il faudra alors donner envie aux gens d'en savoir plus... et pour cela, de travailler un peu sur ce qui doit être amélioré.
En tous cas c'est mon ressenti, peut-être que les autres ne penseront pas comme moi Rolling Eyes


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3335
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 35
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Lully le Lun 25 Jan 2016 - 17:41

Alors, sur la forme, je n'ai probablement jamais lu une fanfic de ma vie, donc je ne peux pas juger, mais je n'y ai pas vu de la fanfic, j'y ai vu des maladresses de style.

Par contre, je pense qu'il faut garder à l'esprit que clairement le public visé n'est pas le même, je n'en sais pas plus que vous sur l'histoire et où elle va, mais je sens venir de la bit lit (sans offense). Ce qui est sûr, c'est qu'on n'a pas à faire à une version finale.
Et, si je peux me permettre Cara, tu te lances dans quelque chose de compliqué : tu ne peux pas retravailler sans arrêt le chapitre que tu viens de finir, tu devrais finir le livre avant de le recorriger, sinon tu ne le finira jamais avant l'overdose de ta propre histoire.
Par conte, ce que tu peux faire, c'est comme tu viens de le faire, partager le début qu'on te donne des pistes d'amélioration, ou alors t'essayer à des textes plus courts, pour perfectionner ton style.

Le piège dans lequel je pense que tu es tombée, comme je le disais un peu plus tôt, c'est que tu veux faire un texte simple, et c'est très bien visé avec l'histoire que tu sembles énoncer. Sauf que c'est difficile de faire un texte simple. Et que je trouve plus efficace (mais c'est mon ressenti personnel) de tailler dans le vif plutôt que d'en rajouter après coup.

Par contre, passé les fautes d'inattention, j'ai vraiment eu l'impression d'un traitement intéressant de la malédiction de la pleine lune suggéré. Alors oui, ça ne sera pas un texte subtil, mais pour du YA, ça me semble un bon prémice de départ.
Enfin, le choix de la première personne est toujours compliqué : j'assume être incapable de le traiter correctement. MAIS c'est un bon medium pour le style choisi je pense.
avatar
Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par FRançoise GRDR le Lun 25 Jan 2016 - 18:30

Je viens donc de lire ce 1er chapitre... L'idée, o.k.
Par contre la forme : pourquoi des caractères gras ? et à d'autres endroits normaux ? Ça n'ajoute rien du tout et c'est malvenu.
Lorsque tu écris des dialogues, il ne faut pas mettre de majuscules à Demande ou Dis-je (par ex).
Ensuite, beaucoup trop de fautes !!!
Sinon, soigne ta présentation en respectant les bases que je viens d'énoncer et ce sera parfait.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8023
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Invité le Lun 25 Jan 2016 - 19:25

Merci pour tout vos conseils et avis, je prend en compte ce que vous me dîtes pour le reste de mon histoire ! Very Happy (à savoir le chapitre 3, vue que le 2e est déjà écrit...  Rolling Eyes)
Je m'excuse pour toutes ces maladresses ... Embarassed

Puis ... je comprends que ça ne plaise pas à tout le monde, je suis arrivée ici via une recherche sur google, peut-être que le public visé pour mon histoire ne sont pas les membres de ce forum Smile, j'ai vue ou plutôt entrevue que l'univers est plutôt sombre, mais du coup je ne sais pas si ça concerne également les écrits?! Je pensais que ce n'était qu'une question de thème graphique. Pourtant ce n'est pas faute d'avoir chercher dans une description avant de m'inscrire Razz

En tout cas, il faut savoir que je lis tout vos commentaires et les notes dans ma tête pour la suite. Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par SILENCE le Mar 26 Jan 2016 - 19:29

Bonjour Caromics,
Je viens de parcourir ton texte. Sur la narration à la première personne, rien à redire, pourquoi pas. Ceci dit je rejoins l'avis de Tak, sur le côté calibré. On sent effectivement la lectrice de saga 'ados/jeunes adultes' et c'est peut-être cela qui fait que je n'ai pas forcément réussi à aller au bout de ton histoire. Non qu'elle soit inintéressante, au contraire, tu réussis à y mettre une certaine part de mystère et de vie. Ton texte a cela pour lui, à mon sens. S'agissant de la tournure relative aux 'souvenirs de quand j'étais jeune' je me sépare un peu de l'analyse de Tak sur ce point en ce que j'ai trouvé la formulation assez juste, à l'instar des termes qui me semblent plutôt issus du langage oral qui jalonnent ton récit. Pour autant, ton style d'écriture a, à mon avis, un certain désavantage. Tak parlait de formules calibrées, je ne sais pas si ce sont les formules ou le style en lui même qu'il faut étudier ici. Le souci ici est que, certains moments exceptés, je n'ai pas trouvé d'éléments qui permettraient de te caractériser dans un domaine (celui de la littérature 'jeunes adultes') ultra-concurrentiel et pour tout dire ultra-aseptisé. Je pense par exemple que tu devrais peut-être travailler la partie narrative de ton texte ou, encore, réécrire ton récit à la troisième personne (narrateur extérieur) ce qui est, parfois, extrêmement formateur et intéressant.

PS : ton texte gagnerait également en lisibilité s'il était présenté en format PDF
PS2 : Je viens de lire ton dernier commentaire Caromics après les lectures de Tak et de Françoise GRDR. Il est certain que les membres de ce forum ne sont pas nécessairement des fans de ce genre de littérature et ont un imaginaire plutôt sombre... Ce n'est donc pas qu'une question de charte graphique. Toutefois, je ne pense pas que la question soit celle d'un public cible. Pour le dire autrement, le fait qu'il y aient peu d'amateurs de ce type d'histoires ici ne veut pas dire que tu ne recevras pas des critiques ou observations constructives. Au contraire ! J'ai eu également l'occasion d'arpenter internet et j'ai eu l'occasion de constater que les forums que l'on trouve sur les sites dédiés à la littérature ados/jeunes adultes (type lecture academy pour citer le plus connu) sont assez peu diserts quant aux commentaires, sauf à dire 'Waow c'est génial, bravo à toi'... Ce qui au bout du compte est d'une aide très relative, non ?
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Invité le Mer 27 Jan 2016 - 1:39

Je suis tout à fait d'accord sur ce que tu as dit Silence, surtout la fin de ton commentaire, ton PS2, Razz
Je suis bien contente de vos avis et critiques qui sont plus que constructives pour moi! Ça me remet en question moi et mes écrits, dans le sens positif, ça m'oblige à me poser plus de question lorsque j'écris et c'est fort appréciable. Après tout je ne me suis pas remise à écrire pour rester dans mon idées d'adolescente qui été d'écrire pour des ados, bien que cette histoire soit partie pour cela.
Je lis et relis vos conseils et prends notes pour la suite de l'aventure Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par FRançoise GRDR le Mer 27 Jan 2016 - 11:27

Je vois @Caromics que tu as enlevé les différences de police et c'est plus facile à lire Smile  
Je n'ai pas dit que je n'aimais pas ce début d'histoire. C'est plutôt la présentation formelle (purement la typo) qui me gênait pour entrer dedans Rolling Eyes
Les personnages sonnent ados et pourquoi pas. Leurs répliques me paraissent superficielles mais l'histoire de ce carnet est une bonne accroche.
Petite réflexion :
Passer par un carnet pour raconter des événements antérieurs peut vite se révéler problématique pour montrer les émotions, sentiments, ressentis et actions de ton perso. Il ne faudrait pas en abuser et préférer les flash-backs... (à mon avis mais d'autres peuvent avoir un avis différent sur cette question...)


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8023
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Invité le Mer 27 Jan 2016 - 11:58

Ihi, tant mieux si ça aide à la lecture! Smile
Pour les carnets, en théorie ça devrait être les seuls moments, c'était pour parler de son passé sans qu'on se perde dans l'espace temps. Dans ma première tentative j'avais fait ça avec des flashbacks et les personnes ne comprenaient pas quand est-ce qu'on revenait dans le présent ... merci pour ton avis :-) !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Invité le Ven 29 Jan 2016 - 17:06


• C h a p i t r e   2
Happy Birthday Cass'.

Mon téléphone se met à faire la fête, entre vibreur, musique, il s’arrête, reprend, j’ai le son des notifications qui s’enchaine. Je grogne et cherche à tâtons cet objet de malheur. Luminosité au plus haut, il me faut bien 1 minute pour adapter mes yeux à ce réveil un peu trop brutal.

[MESSAGES de Malich’ <3]
| MA CHERIIIIIIIIIIIIIIIIE, T’ES VIEILLE T’ARRIVES PAS À TE LEVER ! Mais bouge ton uc ! Je viens à 14h pour sortir tes miches et fêter tes 25 ans comme il se doit par un début d’aprèm à faire du shopping, un cinéma, un restau’ et une soirée en ton honneur. Alors BONNE ANNIVERSAIRE MA MOULE POURRIE |
09 septembre 2015 à 8h00

Même s’il est que 8h mes lèvres se plient toutes seules pour formé un sourire. Malia n’est pas croyable et pas sortable, je crains le pire pour cette journée et encore plus pour cette soirée en dite « mon honneur ». Je survole mes messages et les réseaux sociaux en remerciant les personnes qui m’ont écrit.
25 ans, putain 25 ans déjà. Je me retourne dans le lit pour regarder le plafond. Nouvelle journée. J’entre dans une nouvelle année de mon existence, je survole ma chambre, et m’arrête sur la pile de cartons dans le coin de celle-ci, sourire aux lèvres : Ça y est, je commence ma vie d’adulte. Je crois que mon déménagement dans mon premier chez moi se fait dans ma tête qu’aujourd’hui, mon cerveau n’avait pas encore assimilé ce changement, même si ça ne fait que 3 jours. Je mets la musique en route dans le salon à l’aide de mon téléphone via Bluetooth. Ni une, ni deux mes pieds adoptent le rythme de Happy de C2C, je me lève sans trop de difficulté pour ouvrir mes rideaux qui baignent la pièce dans l’obscurité. Je profite pour prendre un bol d’air frais. Je sens une petite boule de poils se frotter contre ma jambe nue pour me dire bonjour. Il s’agit d’Opale, mon chaton de 3 mois, cadeau de mes parents, ma sœur et Malia pour mon anniversaire et mon appartement. J’en suis déjà complètement amoureuse, je pourrais rester des heures à la regarder. Elle me tapote la bouche de sa patte comme pour me rappeler que je n’ai pas encore pris de café, ni même de petit-déjeuner comme il se doit afin de se préparer à une journée organisée par la Ma’.
Sur le refrain de la chanson, mes jambes m’emmènent presque toutes seules jusqu’à la cuisine ouverte sur le salon pour me faire couler un petit café, j’enclenche le bouton de la cafetière, la petite boule de poils vient se lover entre mes pieds en me regardant. 10 minutes plus tard, je me retrouve sur mon canapé, pieds sur la table, plateau avec café, céréales et tartine de nutella à côté de moi, le tout devant les dessins animés sur les super-héros.

_ Meow.
_ Quoi je suis une grande enfant et alors ? Dis-je à Opale qui me regarde du haut de son arbre à chat.
_ Meeeeoow.

Je lui tire la langue, et la voilà déjà contre moi à ronronner.
Je profite de cette douce matinée au calme pour ranger un peu et surtout déballer les cartons qui se font de plus en plus rares, après seulement trois jours. Fière et mains sur les hanches, je regarde mon salon/cuisine presque totalement vide. La sonnette me tire de ma rêverie, d’un coup d’œil, je regarde l’heure qui m’indique seulement 12h23.

_ Malia si c’est toi et que tu m’as pas prévenue que tu venais me chercher plus tôt, ça va chier ! Dis-je assez fort en me dirigeant vers la porte d’entrée, vêtue d’un short et d’un long t-shirt.
_Si tu écoutais la musique moins forte déjà de 1. tu aurais vu que je t’ai Smessé pour de te dire que j’ai fini plus tôt et que je venais directement chez toi, et de 2. et bien arrête de râler ! Dit Malia presque en me poussant pour entrée à l’intérieur.

Dans un éclat de rire, elle pose son sac pour m’accueillir dans ses bras.

_  Joyeux anniversaire morue.
_ Oh eh, arrête avec tes surnoms pourris !
_ J’y peux rien tu pues jusqu’en bas !
_ Pff ! Merci biquette. Lui offrant un bisou sur la joue.
_ Comment va ma petite chérie Opale ?
_ Meooow.
_ Mais oui viens voir tata Ma’ !

Je ne peux m’empêcher de rouler des yeux en la voyant s’accroupir et parler au chat comme elle parlerait à un bébé.

_ Tu veux boire quelques choses ?  Dis-je en refermant la porte d’entrée.
_ Et bien j’ai pensé qu’on pourrait déjeuner dehors, mais vue ta tenue t’es loin d’être prête.

Son regard va de mes cheveux emmêlés à mes pieds nus, deux fois, de haut en bas, puis de bas en haut.

_ Oui bon ça va ! J’ai le droit de profiter un peu, c’est mon jour, sans être trop prétentieuse, bien que je suppose en avoir le droit aujourd’hui !
_ Ne te la pète pas trop beauté !
_ Pff ! On mange ici ?
_ Pâtes ?
_ YES !
_ Frotte bien partout, on ne sait pas sur qui on peut tomber dans la rue, au cinéma, au restaurant, en soirée ! Dit-elle, sourire aux lèvres alors qu’elle se dirige vers la cuisine, Opale sur l’épaule.

Je ne peux m’empêcher de glousser à ses mots, je file dans ma chambre pour récupérer de quoi m’habiller pour sortir, et file sous la douche.

~

Des sacs en papier plein les mains on se pose 5 minutes le temps d’un café, chez mon fournisseur préféré Starbucks bien sur.

_ Alors, tu as prévu quoi de fou pour ce soir ?
_ On va rejoindre Alex, Gwen, Gabi et Titouan au restaurant.
_ Noon Titouan il sera aussi là ? Comment tu as réussi à le recontacter ? Ça fait des mois que j’ai perdu contact avec lui !
_ Eh, tu me prends pour qui ?!
_ Mes demoiselles, vos cafés, Ma ?
_ C’est moi. Crie presque Malia
_ Cassy je suppose que c’est vous. Dit le serveur un peu surpris de la forte voix de Malia
_ Vous supposez bien. Merci. Lui dis-je en lui prenant le café du plateau.
_ Bonne journée.
_ Merci de même.
_ Et donc, Titouan ? Tu l’as eu comment ? Dis-je en me saupoudrant de la cannelle dans mon café.
_ …

Pas de réponse, je lève le regard vers Malia qui reluque le serveur. Je passe une main devant son visage en pouffant.

_ Tu as vue comme il t’a maté Cassy ?
_ Arrête tes conneries.
_ Je suis plus que sérieuse ! Va lui parler et filer ton numéro !
_ Non
_ Ok, alors je le fais !

Avant même que je puisse la retenir elle est déjà au bar pour parler au serveur qui nous a amené nos cafés. C’est à ce moment-là que j’ai envie de me faire aussi petite que possible et me glisser dans un trou de souris. Mais je ne peux pas m’empêcher de les regarder, de temps en temps.

~

Ce n’est qu’en sortant du cinéma, nos sacs pleins les mains que je me souviens que Malia a parlé d’une soirée après notre restaurant.

_ J’ai le droit de savoir ce que tu as prévu après le restau ?
_ Une petite soirée entre copains.
_ Toi, une petite soirée entre copains.
_ Oui j’ai dit une petite soirée entre copains quoi. Souffle-t-elle sans me regarder.
_ Je n’y crois pas un moment.
_ Mais si, bon ! J’ai eu vent d’un bon petit plan sous invitation. Dit-elle sans même pouvoir se retenir, le sourire au coin des lèvres.
_ Sous invitation ! J’espère que ce n’est pas un de tes plans douteux !
_ Mais détends-toi le string ma vieille, oh ! Tu me prends pour qui !
_ Tu veux que je te remémore les fois où on a failli finir chez les flics ?
_ Non ça ira. Me dit-elle d’un ton taquin en tirant la langue qui nous entraîne dans un fou rire.
_ Bon aller, on va se refaire une beauté chez toi la vieille.

C’est sur ces mots que l’on atteint la porte en bois de la cour intérieure de mon immeuble. Arrivée devant mon entrée, on entend déjà les miaulements de ma petite princesse qui veut nous saluer. Une fois à l’intérieur, Malia pose ses sacs sur le côté et se jette presque par terre aux pattes d’Opale, qui semble tout aussi contente de la voir.

_ T’es pas croyable ! gloussais-je.
_ Chut, c’est ma fifille.
_ N’importe quoi, c’est la mienne.
_ Garde partagé, on en avait convenu. Souviens-toi.
_ Ah oui quand ?! Dis-je de ma chambre, en train de ranger les affaires achetées dans l’après-midi. »

Elle ne répond pas, je secoue la tête pour dire que c’est du grand n’importe quoi, mais que surtout, c’est du Malia.

_ Je te pique ta salle de bain !

Je l’entends qui part prendre une douche et se préparer, je décide de me poser dans mon canapé et souffler un peu. Opale vient se glisser dans mon cou en ronronnant.

~

Titouan de son mètre quatre-vingts dix passe son bras autour de mes épaules pour m’attirer contre lui alors que les autres marchent devant nous pour aller jusqu’à la dite soirée sous invitation de Malia.

_ Sérieux Malia c’est dans ce truc pourri que tu emmènes ? Râle Titouan
_ Arrête c’est la perle rare ! Avoue Malia en ouvrant les bras comme pour nous montrer quelques choses de magnifique.

Je fais un tour d’horizon avec mes yeux et je remarque que nous sommes dans une ruelle plutôt sombre, ça me rappelle des films et séries, c’est un peu glauque et ça ne présage absolument rien de bon.

_ Je vous jure, ça va être une tuerie.
_ Comme les autres fois. Pouffe Gabriella.

Malia marmonne quelques choses et s’avance jusqu’à la porte en fer rouillé. Elle toc, et on attend. Ça prend une tournure que je n’aime pas trop. Je sursaute quand la porte s’ouvre brusquement dans un grincement strident, un homme plutôt grand et large, le gars vraiment typique louche, chauve, tatoué, costaud, comme dans les films.

_ T’inquiète princesse. Souffle Titouan à mon oreille alors que j’ai inconsciemment resserré mes mains sur son t-shirt.
_ Je ne m’inquiète pas. Lui dis-je tout aussi bas.

Il me répond par un sourire. L’homme nous regarde un à un, un peu trop intensément à mon goût, et grogne. Ce qui nous vaut les gros yeux d’Alex, et Gwen, nos petites natures. Malia sort une carte de visite de son sac, avec pour seul motif un cadre au trait noir. Ce que j’imagine être le vigile sort une lampe à la lumière noire et la passe par-dessus la carte, un motif en forme de lune se dévoile, on en reste tout surpris sauf Malia bien sur. Il n’y a qu’elle pour des plans comme ça. L’armoire à glace hoche la tête de haut en bas en direction de Malia et nous laisse le passage pour entrée, une fois qu’on est tous passé, il regarde à deux fois la ruelle et referme la porte derrière lui en la claquant, ce qui me vaut un nouveau sursaut.

_ Pauvre petite nature. Rigole Alex.
_ C’est par là. Grogne presque le vigile juste derrière Alex, ce qui lui vaut à son tour un sursaut qui ne le fait pas rigoler, à nous non plus d’ailleurs.

On suit Carl, c’est inscrit sur le dos de son t-shirt, à la manière de « Staff » inscrit habituellement à cet endroit. Pas très crédible si c’est son véritable prénom. Plus on avance dans ce qui nous semble des kilomètres de béton, on entend d’abord un son trop faible pour être identifié. Il nous fait monter des escaliers, tournés dans des couleurs. Les regards se font lourd sur Malia, même elle, je vois qu’elle n’est pas vraiment tranquille.

_ C’est ici. Dit Carl de sa voix forte et grave.

On entend vaguement de la musique, Malia se tourne vers nous avec un sourire forcé, pour nous montrer qu’elle croit à son histoire. Ce n’est qu’une fois qu’il ouvre la porte que nos yeux s’agrandissent alors que nos pupilles se rétrécissent dû aux nombreux spots, et que nos visages affichent un sourire. Malia ouvre les bras pour nous montrer ce que nous offre ce spectacle.

_ Je vous l’avais dit.

Sans trop répondre, je lui attrape la main et on s’enfonce toutes les deux, les autres sur nos talons dans cette foule déchainée par les DJs aux masques de Venom. Très vite, on se fait emporter par le rythme qui nous emmène au milieu de la piste, plus rien n’a de sens, plus rien n’est cohérent tout ce qu’on trouve à faire, c’est lever les bras, et bouger dans tous les sens au son de la musique, j’en perds la notion du temps.
Des secondes, des minutes, des heures ( ?) plus tard, je me glisse à travers les gens jusqu’au bar accompagné d’Alex et Gwen qui veulent comme moi surement se désaltérer.

_ ALORS CETTE SOIRÉE ? Cri Alex pour que je l’entende.
_ Pas la peine de gueuler, je t’entends !
_ MOI JE NE M’ENTENDS PLUS !

J’éclate de rire, et lui fais un bisou sur la joue, il commande trois verres auprès du serveur. J’en profite pour souffler un peu et regarder ce qui nous entoure. La décoration est minimale, tout est géré par les spots de lumière dansant sur le rythme de la musique des DJs.

_ Salut !

Je me retourne pour voir mon interlocuteur. Un garçon plus grand que moi, des cheveux noirs en bataille, des yeux clairs, un air de déjà vue.

_ Euh, salut !
_ Je n’ai pas pu m’empêcher de venir te parler.
_ Je vois ça, moi c’est Cassy et toi ? Lui dis-je, assez prêt pour qu’il m’entende malgré le bruit.
_ Max, enchantée, Cassandra ?
_ Oui, et toi Maxime ?
_ Non, Maximus pour être exact.
_ Oh !

Il m’offre un sourire des plus charmeurs.

_ On ne se serait pas déjà croisé ? Avouais-je.
_ Je pense que je m’en souviendrais.

Je remarque un petit rictus qu’il montre quelques choses de pas normales.

_ On t’a déjà dit que tu ne sembles pas savoir mentir ?

Il s’adosse au bar en posant ses coudes sur le comptoir, et me regarde, je dois presque lever la tête pour le regarder dans les yeux.

_ On a peut-être dû se croiser, en ville, une ou deux fois.
_ Non, mais vraiment, je t’ai déjà vue quelques part je suis sur …
_ Ce n’est pas important, si ?
_ Non ça ne doit pas vraiment l’être.

Je le regarde plus en détail, il a les yeux vraiment très clairs, je n’ai vu qu’un seul regard comme ça.

_ C’était un été, 2009 ?!

Il s’arrête de sourire, et de bouger au rythme de la musique, il paraît vraiment sérieux d’un coup, trop sérieux. Il se tourne à nouveau vers le bar pour s’y accouder.

_ Qu’est-ce qui te fait dire ça ?
_ Sur la plage, le soir du 10e anniversaire de l’éclipse lunaire, c’était toi pas vrai ?
_ OH CASSY’ bouge ton uc, je te cherche depuis avant pour danser !

Malia m’attrape le bras et me tire dans la foule avant même que je ne puisse faire quoi que ce soit. Maximus me regarde, me fait un salut de la tête accompagné d’un geste de la main, mes yeux s’attardent sur sa chevalière à la pierre blanche. Mon esprit se tourne directement vers la bague que j’ai trouvée dans la poche de ma veste le jour de mon 9e anniversaire. Quand j’ai réussi à me dégager de Malia et de la foule dansante, le coin du bar où je me trouvais il y a quelques minutes est vide.

_ Viens princesse !

Je me retourne et vois Titouan qui me tend la main, dans son dos, j’aperçois les filles et Alex en train de danser. Il m’invite à nouveau en me souriant. Je lui attrape la main et m’avance vers eux pour me mêler aux autres et danser comme une folle.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours] Cassandra et la pierre de lune.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum