Le retour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le retour

Message par  le Mer 2 Déc 2015 - 11:10

Suite à ma lecture du texte de Catherine, j'ai pas mal cogité, et du coup, j'ai écrit. Je ne suis pas certain que ça corresponde exactement, mais j'ai fait de mon mieux, et après quelques relectures rapides, ça donne ça :

Le retour :

La serrure cliqueta et la porte gémit dans le dos de Sarran. Il reposa contre le manteau de la petite cheminée de pierre le balai lui servant à débarrasser le plancher de toute la saleté qui s’accumulait dessus invariablement, puis se retourna en soupirant. Qu’on entrât chez lui sans frapper ne pouvait signifier qu’une mauvaise nouvelle et il craignait que ce fût enfin celle qu’il redoutait tant.
Le voyageur repoussa l’huis dans son dos avant de rejeter sa capuche ruisselante en arrière et d’écarter les pans de son manteau.
Avant que la femme ne se fût campée tout à fait dans une pause familière, Sarran avait déjà reconnu ses traits. La respiration coupée et le cœur serré, il se gorgea tout au long de chaque seconde de l’apparition qu’il n’osait plus espérer. Tant de mois sans nouvelles, à ronger son frein, à craindre qu’on ne lui annonçât sa mort dans une guerre si lointaine qu’elle en paraissait irréelle ! Trois saisons passées à entretenir la ferme seul et à élever la petite Jéhanne qui ne réclamait plus sa mère depuis bien avant l’été. Tout ce temps s’était soudain effacé.
Bien sûr, le visage d’Allance était marqué par la fatigue, amaigri, son nez fin avait été cassé et présentait une bosse encore bleuâtre, mais rien de tout cela ne comptait. Ce qu’il voyait vraiment, c’était celle qui lui avait tant manqué, celle sans qui chacune de ses respirations semblait contenir moins d’air, celle qui comblait le vide qu’il avait dans les tripes et qui l’étouffait.
Il sentit ses yeux se mouiller, mais refusa qu’ils s’embuassent de larmes. Rien ne devait plus s’interposer entre elle et lui. Il voulait la toucher, arracher ses vêtements et se serrer contre elle, baiser sa peau nue, même sale et imprégnée de l’odeur de rance que son voyage devait lui avoir laissée. Il brûlait de goûter ses lèvres encore pincées, caresser l’arrête de sa mâchoire serrée, embrasser ses yeux aux sourcils froncés et sentir la chaleur de son front contre le sien. Son être tout entier ne se tendait plus que vers ce but unique : franchir les quelques mètres qui le séparaient d’Allance. Toutefois, seuls ses yeux se mouvaient, seul son regard avide touchait le corps chéri.
La femme finit par poser à son tour les yeux sur son compagnon, à la fin d’un mouvement qui avait paru durer des heures et n’avait pas excédé quelques battements de cœur. Son visage las et préoccupé s’illumina aussitôt, faisant redoubler l’impatience qui frappait dans la poitrine de l’homme comme une bête furieuse. Leurs regards se croisèrent et Sarran eut l’impression qu’un feu liquide coulait en lui depuis les prunelles d’Allance. D’une main, sans détourner ses prunelles, elle détacha avec un geste rompu par l’habitude l’épée qui pendait sur sa hanche, et sourit.
« Salut ! » dit-elle d’une voix chaude, tandis que l’arme tombait au sol.
Sarran ne put plus retenir ses larmes. Elles avaient le goût du miel, et la chaleur d’un soleil d’été.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Naëlle le Mer 2 Déc 2015 - 12:24

Eh bah c'est pas mal du tout, je trouve !

Une phrase que je trouve longue pour pas grand-chose : "Il reposa contre le manteau de la petite cheminée de pierre le balai lui servant à débarrasser le plancher de toute la saleté qui s’accumulait dessus invariablement, puis se retourna en soupirant."


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par  le Mer 2 Déc 2015 - 12:39

Merci !

Je me le disais aussi... mais je trouvais qu'elle participait à l'ambiance. (et je travaille à la réhabilitation des phrases de douze lignes Wink )


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Catherine Robert le Mer 16 Déc 2015 - 23:11

Pas mal du tout, bien plus que mes essais. J'ai bien aimé.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par  le Mer 16 Déc 2015 - 23:19

Merci ! ça fait plaisir. Je vais essayer d'écrire plus souvent dans cette veine-là, alors.


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Tak le Mar 17 Mai 2016 - 9:54

Un plutôt bon essai de ta part, trouve-je.

On sent bien en effet quelque chose se passer, la frustration des émotions trop longtemps contenues, l'espoir des retrouvailles, la redécouverte de l'être chéri et tant manqué : c'est plutôt bien rendu. Peut-être que ça manque juste un peu de tripes pour moi, peut-être un peu trop "sage", mais c'est juste une appréciation personnelle (et je ne dis pas ça en imaginant forcément une scène de cul hein, je précise).
Une petite phrase qui m'a un peu gêné dans sa construction, peut-être, bien que très joliment tournée : "Il sentit ses yeux se mouiller, mais refusa qu’ils s’embuassent de larmes."
Là encore, c'est personnel, vu que personne d'autre ne l'a mentionné.

Sinon j'ai bien aimé et le thème de l'atelier est bien respecté.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par  le Mar 17 Mai 2016 - 12:14

Merci Tak !

C'est l'effet subjonctif imparfait... ça ne passe pas toujours auprès du lecteur, mais ça ravi les grammairiens. Un peu sage, certes, je suis d'accord. J'ai ptet un peu trop poussé dans le mielleux, mais bon, c'était le but. Si le sentiment passe, je suis content ; d'habitude, j'ai une écriture complètement froide. Maintenant, me reste plus qu'à arriver à moduler dans l'entre-deux.


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Tak le Mar 17 Mai 2016 - 13:26

C'est vrai, j'ai trouvé le ton moins "froid" que d'habitude. Quant aux extrêmes, j'ai un peu les mêmes soucis : soit trop, soit pas assez. Réussir à nuancer son écriture est peut-être la marque d'un début de maturité dans la plume...

Tiens, ça ferait un bon sujet de nouvel atelier, ça ! "Nuancer un récit" : le gris, le non-dit, l'entre-deux, tout ça.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par  le Mar 17 Mai 2016 - 13:41

Wink


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Raven le Mer 18 Mai 2016 - 0:47

Profanateur de sépultures, le Tak, en effet. Mais c'est un bien beau cadavre que tu nous déterres là, je n'avais pas eu l'occasion de le lire et ç'aurait été bien dommage de passer à côté de cette facette de K2. Un texte très doux, ce qui m'a plu c'est cette vision féminine du retour du guerrier, notamment dans un environnement med-fan.
Rien à redire, sauf que j'ai moi aussi tiqué sur "embuassent", et pourtant je les aime bien ces subjonctifs, je me rends compte que j'aurais aussi tiqué sur "embuent", pas joli non plus. Si j'avais dû me dépatouiller avec cette idée, j'aurais contourné avec "refusa de laisser ses yeux s'embuer de larmes" (car finalement ce verbe n'est pas souvent utilisé conjugué, seuls l'infinitif et le participe passé sont répandus), et là on voit tout de suite que "de larmes" devient superflu.
Bon, je pinaille, mais c'est pour te donner un exemple de ma façon de travailler quand j'écris (et là on comprend tout de suite pourquoi pondre un paragraphe par semaine me paraît déjà énorme Laughing )


Quiconque lit la présente ligne sait que je ne suis pas réellement un corbeau dans la vraie vie. Hein, vous le saviez quand même ?

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par  le Mer 18 Mai 2016 - 10:44

Hé bien, merci Raven !

Et merci pour l'idée d'amélioration, bien que, je dois te l'avouer, je ne pense pas retravailler cet atelier. Mais la tournure est intéressante pour éviter les subjonctifs déplaisants. (parce que oui, il y en a, nous sommes d'accord)

J'avais bien besoin de cet atelier pour arriver à faire du sentiment.
Et du coup, en atelier, me viennent quelques idées : la scène de cul (je me ferais violence aussi), la scène de bataille/lutte (pour arriver à doser), le poème (pour essayer un truc auquel je suis complètement étranger.


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Raven le Jeu 19 Mai 2016 - 12:10

Oui, je suis en train de me motiver pour tenter aussi la scène d'amour...


Quiconque lit la présente ligne sait que je ne suis pas réellement un corbeau dans la vraie vie. Hein, vous le saviez quand même ?

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2585
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par  le Jeu 19 Mai 2016 - 12:25

:joybanana: Allez ! Zou ! Du nerf !


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Murphy Myers le Mar 22 Nov 2016 - 13:56

Une scène très réussie Peut-être quelques phrases un peu longue, comme déjà dit, mais qui aident aussi à l'ambiance générale je trouve J'ai beaucoup aimé !


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le retour

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum