Le corbillard rose

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Géraldine BM le Dim 6 Déc 2015 - 9:29

Un très bon texte, mais ça je l'ai déjà dit. Bien dans le thème.
Déjà une intrigue qui se tient bien de bout en bout. La gouaille du personnage donne une écriture très vivante, un caractère attachant à l'histoire poignante.
Un seul bémol mais tout petit : à un moment de son récit, il avait un peu perdu son expression au style très familier, le récit s'est fait plus soutenu.
Une bonne chute :
Spoiler:
aucune compassion pour l'affreux qui part en fumée.


Dernière édition par Géraldine BM le Dim 6 Déc 2015 - 19:01, édité 1 fois
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 51
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Jack-the-rimeur le Dim 6 Déc 2015 - 18:45

Bien vu, Géraldine. Mon bonhomme parle presque trop bien à certains moments. J'ai hésité : modifier ou pas ? Et finalement, non. Non, parce que dans la vie les gens ne sont pas d'une pièce et qu'ils changent souvent de rôle et d'expressions en fonction de l'interlocuteur ou des circonstances.
On peut considérer que la gouaille de mon gars fait partie du personnage qu'il s'est créé pour vivre parmi les clochards, de même que, lorsqu'il évoque son passé douloureux, quelque chose de l'ancien gendarme remonte malgré lui à la surface. Les deux facettes ne me semblent pas foncièrement incompatibles (d'autant qu'il faut quand même un bac de nos jours pour postuler à la gendarmerie).
La compassion, par contre, me paraissait difficile à ranimer chez un personnage amer et désespéré au point d'avoir tourné le dos à la société. Contrairement à l'étincelle de vengeance...
Merci de ta lecture judicieuse.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Géraldine BM le Dim 6 Déc 2015 - 19:08

Quand je parlais "pas de compassion" je parlais pour moi, lectrice, qui était de tout coeur avec ton personnage et ses choix finaux (pourtant d'ordinaire j'ai un petit côté trop tolérant, même avec les méchants Rolling Eyes ). Inconcevable qu'il réagisse d'une autre manière effectivement.


Faites gaffe : je dévore, j'égorge, j'éventre... et accessoirement, les jours de déprime, je mâchouille !
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 51
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Raven le Lun 7 Déc 2015 - 14:52

Ben... Nickel, parfait, RAS.

Un vrai régal, je sais pas quoi dire de plus de peur que tu n'arrives plus à enfiler tes chaussettes. Je pourrais développer, mais ce serait pour parler des trucs qui m'ont plu, à peu près tout : le sujet, le ton, le style, le livre choisi, les détails qui rendent ce récit tellement vrai (Nohell, mais ça s'écrit pas pareil, M. Bouteille etc., juste excellentissime !)

Très embêtant, tu mets le oaï dans le pré-classement que j'avais en tête !

Un grand merci pour cette lecture !


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Didier Fédou le Mar 8 Déc 2015 - 4:57

Bon, c'est Jack. C'est tellement bien que c'en est énervant. Tu le sais que t'es énervant, hein ?
Tiens, tellement ça m'énerve parce que c'est bien que je t'enlève 1 point pour énervement, bien fait pour toi. Pour le reste de mes critères, c'est carton plein.
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Géraldine BM le Mar 8 Déc 2015 - 13:32

Je n'avais pas mis l'énervement dans ma grille, c'est pas bête comme idée.


Faites gaffe : je dévore, j'égorge, j'éventre... et accessoirement, les jours de déprime, je mâchouille !
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 51
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Jack-the-rimeur le Mer 9 Déc 2015 - 1:20

Diable ! vous êtes tous si élogieux que j'en viendrais presque à m'excuser. Presque...
Car, n'étant pas écrivain, si mes petits récits épisodiques valent quelque chose ou pas, ce n'est que par vous que je peux m'en faire une idée.
Mais rassurez-vous, d'ici la fin du mois je ne désespère pas de me faire tacler en beauté. Parce qu'il se pourrait que Raven ait raison. Pas pour enfiler mes chaussettes mais avec les portes, pour passer la tête...
En attendant, je croise les doigts et vous remercie chaleureusement.
(Et ne vous gênez surtout pas pour m'enlever des points ! Je rappelle que c'est celle ou celui qui en a le moins qui gagne à la fin...)


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Amaranth le Mer 9 Déc 2015 - 18:08

Jack-The-Rimeur a écrit:n'étant pas écrivain
Tu écris, et en plus, tu écris bien. Je ne vois pas ce qu'il te faut de plus pour t'appeler écrivain. Razz

Mon avis rejoint totalement celui des autres. Je ne suis pas super fan au départ de l'écriture proche du parlé mais là, ça passe très bien. Ca va dans le ton, c'est fluide, je ne peux rien y reprocher (mis à part quelques petites coquilles qui subsistent, mais ce n'est pas l'essentiel à mon sens). L'histoire en elle même est bien développée. C'est drôle parfois (le oui-oui détourné, quelle idée quand même !), poignant aussi (la façon dont il décrit la perte de son enfant et ce qui s'en suit prend aux tripes). Bref, très bon texte, bravo !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1852
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Catherine Robert le Jeu 10 Déc 2015 - 0:02

Pas grand chose à dire d'autres que c'est excellent. Pourtant au départ, le côté parler ne m'accrochait pas des masses (et là, ce n'est qu'une question de goût), mais ça ne dure vraiment que le temps du prologue, ensuite tu m'embarques.
Très bonne participation.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9054
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Jack-the-rimeur le Jeu 10 Déc 2015 - 0:39

Ce qui me manque pour me dire écrivain ? Ben, l'essentiel, je pense. D'abord l'attention d'un éditeur mais surtout la fécondité créatrice pour assurer derrière. Je veux dire qu'écrivain, c'est un métier, un vrai, difficile et contraignant. C'est bien autre chose que de se fendre d'une historiette de temps en temps au gré des caprices de l'inspiration. Alors oui, bien sûr, je m'applique en amateur consciencieux et respectueux mais je reste un auteur occasionnel, un pigiste, au mieux un passager clandestin.
Et je trouve déjà bien gratifiant de pouvoir faire un petit bout de chemin avec de vraies graines d'écrivain comme toi, Cancer et quelques autres...
Heureux de ta visite, Amaranth. Merci.

* Oh, et merci aussi à Catherine.
C'est toujours un plaisir de t'embarquer.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Perroccina le Dim 13 Déc 2015 - 21:40

Oups, je vais jeter une note dissonante. La forme est parfaite, j'ai apprécié une fois encore ton style et cette façon si pertinante d'amener les situations.
En revanche l'histoire ne m'a pas trop emballée, pas convaincue. Notamment le passage avec Doomé qui me parait un peu téléphoné. Cela serait peut-etre mieux passé si tu avais fait decouvrir les choses à ton personnage au fu ret à mesure plutôt que de les lui faire raconter.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Jack-the-rimeur le Mar 15 Déc 2015 - 0:17

Note dissonante mais bienvenue, Perro. Parce que tu me parles de construction d'histoire et ça, ça m'intéresse.
Ma première idée pour la troisième partie était d'inverser les rôles : le pseudo-journaliste réduisait le clochard à l'impuissance et lui racontait le pourquoi du comment avant de l'éliminer et de récupérer le bouquin. Sauf que les tueurs qui baratinent leur victime avant de les expédier n'existent plus que dans les séries télé ou chez Tarantino, et font bien rigoler tous les flingues de la mafia. A éliminer.
J'ai donc opté pour un renversement vengeur de situation. L'embêtant, c'est que mon clodo est mort à l'intérieur, un type brisé comme ces anciens combattants incapables de se réadapter à la vie sociale. Il n'a plus les ressources morales ni les moyens matériels pour se lancer dans une enquête digne de ce nom. C'est pourquoi un petit coup de pouce m'a paru nécessaire pour ranimer un peu la flamme, une intervention de la providence en la personne de Doomé (doom = destin, je ne triche pas). Et je t'accorde que la ficelle est convenue.
Une autre solution aurait pu être que le pseudo-journaliste en soit un vrai, que le récit du clochard lui évoque une autre affaire mystérieuse et l'incite à creuser... Mais c'était là m'embarquer dans un tout autre récit où le drame humain et le livre maudit risquaient de se trouver dilués dans une forêt d'éléments secondaires. J'avais besoin d'un fil logique, pas d'une enquête exhaustive et fouillée.
Pourtant, tu as raison, il y avait bien une troisième voie, une autre fin possible, sans tueur bavard ni coup de pouce du hasard, voire sans justification :
Spoiler:
Remplacer la troisième partie par la scène suivante :
Mme Nohell est à son bureau, seule. Devant elle, une enveloppe-bulle qu'elle vient de recevoir. Elle l'ouvre et en sort "le corbillard rose", auquel est joint un entrefilet de presse rapportant la mort tragique et accidentelle d'un clochard dans l'incendie de sa cahute.
Mme Nohell a une pensée émue pour ses Soeurs et l'habileté de l'exécuteur que celles-ci lui ont recommandé afin de rêgler son problème. Après quoi, elle ouvre le livre, ôte le vieux bristol qu'elle prend soin de brûler dans un cendrier et en glisse un, vierge de tout nom, dans la pochette plastique.
L'ultime image montre Mme Nohell caressant une dernière fois la couverture du "corbillard rose" avant de le replacer avec amour dans les rayonnages de la bibliothèque...

Dommage que je n'y aie songé qu'après avoir réfléchi à ta remarque...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par paulux le Sam 19 Déc 2015 - 14:16

Très bon texte, encore une fois une vraie réussite !

Le déroulement concis et limité dans le temps est très bon. On ne jurait autrefois que par le respect des trois unités.

Bravo en tout cas
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 595
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Eimelle le Sam 19 Déc 2015 - 21:01

Hello Jack !

L'histoire me plaît bien, j'ai bien accroché, mais je trouve que tu as un peu raté ton style : je veux dire, c'est assez difficile de réaliser un "effet parler", d'autant plus quand il est familier. Je trouve que tu n'as pas bien équilibré les choses : soit ça ne fait pas naturel, soit ça fait trop "parler" pour du langage écrit justement". Et le "vouf", à la fin, fait très amateur.

Sinon, belle histoire, prenante, personnage attachant, tous les ingrédients y sont. Avec le style travaillé et adéquate pour rendre un "faux langage parler", ce serait super ! Smile

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1511
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Jack-the-rimeur le Dim 20 Déc 2015 - 1:59

*Merci, Paulux. Les trois unités, c'est du théâtre. Là, ce serait plutôt les trois mouvements, comme à la pêche : 1/ appâter, 2/ ferrer et 3/ emballer. Pareil que pour la drague...

*Coucou, Eimelle.
"Vlouf !", oui... un truc bref et sonore en guise de point final, je n'ai pas vu plus loin. Peut-être pas du meilleur goût, en effet.
Pour "l'effet parler", tu as autant de langages différents que de gens qui parlent. Cela varie avec les milieux culturels, sociaux, les tranches d'âges, les époques ou les modes. Ici, on "prend son pied" ; là, on "s'éclate à mort" ; ailleurs on "kiffe sa race"... Quelles règles veux-tu dégager dans un fouillis aussi fugace et mouvant ?
J'ai essayé de faire au mieux en fonction de mon personnage : un "niveau bac" déchu, gouailleur avec les inconnus mais c'est peut-être là une façade défensive... Donc, un langage familier bidon ne me gêne pas vraiment. Tant qu'il ne dessert pas l'essentiel : la pertinence et l'intelligibilité de l'histoire.
Au fond, qu'est-ce que le style sinon des défauts qui font vrais ?
Bye.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2214
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le corbillard rose

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum