De l'autre côté du livre

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Ven 30 Oct 2015 - 17:16

Brrr... Je me jette à l'eau !!!
Je ne sais pas ce que vous en penserez mais j'y ai mis toute mon âme Rolling Eyes



Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Blahom le Ven 30 Oct 2015 - 20:03

J'ai bien aimé ce conte qui évoque par moments "La petite sirène" d'Andersen. Surtout, il m'a rappelé un recueil de contes "modernes" que je lisais avec avidité lorsque j'étais enfant.
La fin ajoute une touche cruelle à l'ensemble.
Résultat : trois textes et je les apprécie tous. Le classement sera dur.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1351
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Ven 30 Oct 2015 - 20:45

Merci Blahom ! J'avais un peu des doutes quand au thème...
Oui, c'est tout à fait un retour à l'enfance.
Je ne sais pas pourquoi cette idée s'est imposée à ce point : au point d'écrire presque 10 pages. Si tu as aimé, je suis encore plus satisfaite de m'être laissée aller comme ça  Very Happy


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Zaroff le Sam 31 Oct 2015 - 22:47

Désolé, je n'ai pas été passionné. Certains effets me laissent perplexes. J'imagine mal un livre dire "Hop" ou "qu'il se la coule douce". J'ai aimé la première moitié du récit (un peu à la Gudule), mais la suite m'a laissé de marbre. Je ne dis pas que c'est mal écrit, juste que ce n'est pas mon genre de prédilection.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12523
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par The_wakwak_tree le Dim 1 Nov 2015 - 10:09

Hello Hello Françoise,
Je viens de terminer de lire ta nouvelle et j'avoue que je suis un peu partagé… je suis désolé mais je vais être plus critique que Blahom  Crying or Very sad

Remarques générales :
Amha, l'histoire que tu as voulue écrire n'est pas adaptée au format court. L'idée est bien trouvée, un livre dont vous êtes le héros qui est maudit, une jeune fille en « difficulté » dans le monde réel et qui se réfugie dans « l'autre monde » : c'est classique mais efficace.  La 1er partie du texte, jusqu'au moment où son père revient à leur nouvel appartement reste cohérent, tout ce que tu as à dire reste dans le temps de la narration. Ensuite, j'ai trouvé que tu avais été obligée de résumer l'histoire, l'intrigue contient trop d'éléments, la cruauté de Pauline qui culmine dans l'horreur de la scène où elle décapite un bébé (si j'ai bien compris), la sirène qui dans le monde « normal » trouve un nouveau foyer comme ça…
Bref, je trouve que l'histoire t'a débordée et que tu ne pouvais la rendre qu'en allongeant le format. Trop riche, trop imaginatif  (c'est quand même un comble de reprocher ça ^^  ) pour être rendu en si peu de pages et en si peu de temps ;-)

Point « + »
* L'intrigue globale. Il y a beaucoup de choses, certes, mais on imagine que dans un format plus long, les différentes péripéties & retournements prendraient une force plus grande.
* Le livre dont vous êtes le héros comme livre maudit.
* La 1er partie qui est très bien écrite et cohérent. Très visuelle. On imagine bien les scènes & les interactions des personnages.



Point « - »
* L'histoire et le ton du récit donne un « coté » très lecture jeunesse à ce texte (j'ai pensé à Narnia par exemple, même si l'histoire n'a rien à voir – dans le « ton »). Je pense que c'est ce que tu voulais pour créer un fort contraste avec un texte « tout public » dans lequel viennent à la fin éclater des scènes « gore ».  Mais comme la fin est confuse (amha) ça me donne l'impression global d'un texte « littérature jeunesse ».
* Trop d'éléments dans la 2eme partie du texte qui fait que j'ai eu l'impression de survoler tout ce qui se passait. Pour moi, tu étais trop dans le TELL, aucunement dans le SHOW ;-)
* Par moment, si je peux me permettre, la qualité d'écriture est restée très « 1er jet ». Par exemple, pour que le livre puisse rentrer dans la poche de Pauline tu précises entre parenthèses  « (l'ouvrage rétrécissait) ». Tu as manquée de temps ;-)

Voilà, mais bon après, tout cela reste très subjectif, ce n'est que l'avis d'un simple lecteur, 1000 personnes, 1000 expériences différentes  ;-)
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Dim 1 Nov 2015 - 11:51

Merci pour vos avis Zaroff et TwwT...
@Zaroff : déjà si la première partie va bien, c'est déjà une bonne impression... Après, je me suis précipitée, portée par l'histoire et n'imaginant pas assez ce que les lecteurs en tireraient...
@TwwT : tu as raison, le format ne va pas...(ma référence était "L'histoire sans fin", en fait) Et je suis consciente que le ton du récit s'adresse plus à des jeunes lecteurs : c'est l'histoire qui a décidé ça, je la voyais avec ce ton là et j'avais envie d'écrire ainsi !
J'ai une fin par contre, un peu gore qui tranche avec le reste, c'était voulu...
Bon, je verrai si je la transforme en roman jeunesse, un jour...
(J'avais une autre idée plus conventionnelle mais comme j'ai commencé 2 autres nouvelles pour des concours, je n'avais plus envie de travailler sur ce thème Cool )...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Paladin le Dim 1 Nov 2015 - 18:42

Désolé, je n'ai pas accroché. Tout comme Zaroff, j'ai bien aimé les trois premières pages et demi, environ, jusqu'à ce que Pâline se retrouve dans la peau d'une sirène. Disons que jusque là, j'ai bien suivi l'histoire. Ensuite, j'ai eu du mal à suivre.

Non pas que ce soit mal écrit, mais j'ai eu du mal à visualiser ce qui se passait. Les phrases sont alambiquées inutilement, et on ne visualise pas bien les événements: trop de discours, au lieu de nous faire voir ce qui arrive. Je n'ai pas bien compris pourquoi Pris se trouvait tout d'un coup englouti (je devine que la sirène, dans sa fuite, a créé un passage entre l'océan et Paris, mais je trouve que c'est un peu tiré par les cheveux, ou en tout cas, ta narration ne m'y fait pas croire) Les parents se retrouvent pétrifiés, on ne sait pas quand ni comment... Et la vraie Lamia se retrouve dans le corps d'un autre fille, c'est expédié en trois phrases.

Je comprends que tu as été prise par la limite des 30 000 signes, mais l'histoire n'est pas bien synthétisée ni mise en valeur... Dommage, et désolé si tu y a mis tout ton cœur, mai il faudrait la reprendre un jour...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9827
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Lun 2 Nov 2015 - 21:40

Merci Pala pour ta lecture... En fait, Pâline visualise la scène (elle a une vision) mais ce n'est pas encore arrivé. Elle a le pressentiment qu'une brèche entre le monde imaginaire et le nôtre, bien réel pourrait entraîner ce genre de basculement. J'avais en mémoire "L'histoire sans fin" où il se passe des effacements dans le monde imaginaire parce que plus personne ne lit ou n'imagine sauf le garçon lecteur du roman, Bastien... qui sauvera l'Impératrice des créatures fantastiques.
J'ai voulu inverser en montrant que notre réalité pourrait disparaître "à cause" du Livre de mon texte qui permet à ses lecteurs de se projeter dans l'Imaginaire en endossant le rôle de personnages fictifs. Ils précipiteraient donc, la fin du monde réel.
J'avoue que c'était trop ambitieux pour quelques pages...
Le passage du retour à la vie terrestre de Lamia, oui, est expédié : j'ai pas voulu m'appesantir là-dessus !!!  
Un jour peut-être vais-je prolonger ce texte.
En tous cas je me suis bien amusée à l'écrire Laughing
PS : je suis déjà en train d'enlever certains paragraphes compromettants Wink Finalement les parents reviennent à leur vie d'avant, ne sont pas pétrifiés... Si je dois expliquer ce processus, je suis bien embêtée car je ne sais pas trop...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Raven le Sam 7 Nov 2015 - 17:53

J'annonce tout de suite la couleur : j'ai pas du tout accroché. Pour dire, j'ai lu la fin à la va-vite. C'est "trop" : à la fois trop chargé, trop plein d'idées qui partent dans tous les sens, trop confus, ça n'a pas de véritable sens (je veux dire pas de vraie ligne directrice). C'est à la fois un conte pour adultes, une histoire fantastique, un conte pour enfants (dans le ton) et tu veux aussi nous y coller un passage gore, bref c'est tout et rien de précis, je ne m'y retrouve pas.

Quelques coquilles, quelques erreurs de concordances des temps. Quelques images que tu voudrais humoristiques mais dont je ne vois pas l'intérêt, par ex. : "blondeur de fantôme asthmatique" (je vois pas en quoi un fantôme asthmatique serait plus blond qu'un fantôme normal), "le lino au goût de chaussette moisie" (de vieille chaussette, à la limite, et encore il faudrait pour cela personnifier bien plus ton livre qu'une fois ou deux en passant pour que ça ait du sens, si tu lui avais donné une vraie personnalité là oui ça aurait été drôle)

Tu optes parfois pour un ton de narrateur omniscient (notamment quand tu nous donnes les explications "magiques" que tu mets entre parenthèses, comme le livre qui peut rétrécir ou qui est fait d'une matière magique, ou la durée de vie boostée à 300 ans, allez hop !) alors que normalement le récit est du point de vue de Pâline. Ce qui t'oblige à changer de ton, et ça coince, ce n'est pas uniforme dans le style. Le passage le plus bizarre de ce point de vue est la conclusion qui se veut un écho des traditionnelles fins de contes : ça aurait pu fonctionner si tout ton récit avait été construit comme ça, d'un point de vue conte de fée parodique.

Ensuite, il me semble qu'il y a une énorme incohérence :
1) la véritable sirène se réapproprie son propre esprit (et Pâline bascule donc de l'autre côté)
2) tu nous dis quelques phrases plus loin que la nature sadique de la propriétaire d'origine du corps reprend ses droits

Donc en gros, elle se retrouve à la fois sur terre et sous l'eau dans les deux corps, et pfuitt plus de Pâline alors ?

Je suis sévère mais parce que je suis déçue. Tu avais un super titre à la Carroll, un super titre de livre maudit (avec la bonne idée qui va avec), un excellent début, très bonne intro, et après ça part en sucette. Il faudrait recentrer sur un seul truc, là tu nous balances de quoi faire tout un univers et zou ! démerdez-vous avec.

Et la fin à la Poudlard sous-marin... Bof bof, c'est très dispensable.

A mon sens, trop de thèmes abordés en un si court format : un livre maudit, un univers sous-marin, une variante des changelins, les changements et évolutions d'une enfant face à un autre monde, le mal-être de certains enfants à l'école, la perte des parents, etc... Au final, aucun n'est réellement traité, ils sont seulement effleurés.

Et je n'ai pas compris le passage avec la tour Eiffel inversée, mais bon ça reste accessoire...

Désolée, mais ton texte ne m'a vraiment pas emballée, pour une fois. Je deviens peut-être plus sévère au fur et à mesure que je te lis, fallait pas m'habituer à l'excellence^^


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Sam 7 Nov 2015 - 19:04

Ah ! Zut ! Snif !
Pour ma défense, les histoires de Lewis Carroll ne sont pas très cohérentes, non plus... Dans Alice, le bébé qui se transforme en cochon...
Peut-être le ton n'était pas toujours approprié mais j'ai souhaité écrire une fantaisie... un peu aussi à la Pratchett... À la fin ma nature a repris le dessus et voilà, le gore est revenu ! Ce texte est aussi une métaphore de l'enfant recluse et donc enfermée dans une carapace, ici dans le corps d'une sirène...
C'est vrai que j'ai tenté l'impossible, j'ai du mal à me discipliner !!! Parfois, j'y arrive et là, j'ai laissé faire si on peut dire sans trop me poser la question de la vraisemblance, portée par le plaisir que j'avais d'être dans cet univers un peu fou...
Bref, je tenterai de revoir tout ça à tête reposée.
Sache que j'ai déjà une deuxième version où j'ai rogné la partie "pétrification". Lamia prend le corps de Pâline, il y a échange, c'est plus simple mais la deuxième sirène n'existe plus...
Je comprends très bien ton désarroi à la lecture de tous les points que tu soulignes comme ayant empêché le bon déroulement de ce texte...
Désolée Crying or Very sad


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Raven le Lun 9 Nov 2015 - 10:12

Je pensais justement à l'instant à Alice et à ton texte, en me disant que j'étais peut-être passée à côté d'un truc que je voyais pas, c'est pour ça que je me connectais pour rajouter un commentaire : comme tu dis, il y a de l'absurde dans Alice, des trucs sans queue ni tête, mais le fil conducteur qui fait que ça ne me dérange pas c'est qu'Alice s'interroge toujours et interroge les autres par rapport à cet absurde, du coup c'est un peu comme si j'avais une bouée durant ma lecture alors qu'avec ton texte j'avais l'impression de me noyer (^^). J'aimerais une version plus longue où tout glisserait vers ce monde avec plus de douceur, je sais bien que là tu étais limitée et du coup les transitions deviennent trop abruptes pour moi. Le début est vraiment excellent, on voit que tu as pris ton temps et c'est un peu comme si après 3 pages tu t'étais dit "oh zut, je dois caser tout le reste en 7 pages". Alors case tout le reste, hors concours, en utilisant toute la place adéquate. Et je cracherais pas sur un livre cocasse avec un tempérament digne du Disque-Monde dans une histoire où ce serait lui le héros.

C'est marrant aussi ce que tu dis :
À la fin ma nature a repris le dessus et voilà, le gore est revenu !

Ça soulève une question qui mériterait débat : doit-on systématiquement se laisser aller à écrire naturellement ou parfois vaut-il mieux se recentrer, s'obliger à rester dans les clous qu'on s'est imposés, quitte à censurer ses élans ? (je parle sur un format court avec un thème à l'appui; tels les AT en général)


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Lun 9 Nov 2015 - 21:24

Merci pour ces remarques plus cools ! Et pour les 3 premières pages, ça me rassure Very Happy
Tu pourrais être exaucée car je me suis inscrite à "Je deviens écrivain" (Quels grands mots !  Embarassed )... Le but étant d'écrire un court roman pour le finaliste. Bon, je n'y serai pas mais cela peut me donner le déclic.
Sinon, tu as raison, il vaut mieux se contenir si l'on veut réussir les AT mais pour ce concours là, je suis un peu comme TwwT, je tente des trucs. J'avoue, c'est risqué !
Voilà tout ce que je peux dire et je suis bien d'accord que le format des 30000 signes ne convient pas pour ce texte...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Raven le Mar 10 Nov 2015 - 10:49

Je vois pas pourquoi tu t'es inscrite, t'es déjà écrivain ! Bonne initiative de profiter des concours pour tester des trucs, rien à perdre, tout à gagner. Et justement : tu as déjà un début où il n'y a rien à retoucher et une sacrée trame !


Quiconque lit la présente ligne s'engage à manger 5 fruits et légumes par jour (rappel : les chips et les fraises tagada n'appartiennent à aucune de ces catégories).
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3514
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 41
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par FRançoise GRDR le Mar 10 Nov 2015 - 22:03

Hum ! Tu crois pour "écrivain" ? J'ai encore du chemin à faire !!! Pour tes encouragements et lol! (mais je subis le stress de Cat... , c'est pour ça, ne le prends pas mal).

Raven a écrit:Et la fin à la Poudlard sous-marin... Bof bof, c'est très dispensable.

En fait; c'était plus en rapport avec la sorcière des mers dans le conte de "La petite sirène"  Wink

fallait pas m'habituer à l'excellence^^

Alors, là, je m'incline Cool


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7733
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Géraldine BM le Mer 11 Nov 2015 - 14:38


En démarrant lecture, l'impression de « fraîcheur enfantine » qui se dégage est plaisante.
Un très bon rendu d'un univers enfantin parfois très cruel. Les précisions entre parenthèses, ça par contre je ne suis pas fan. Une bonne introduction du livre. A partir du moment où Pâline disparaît, page 3, je m'attendais à un changement de ton, plus noir et radical pour introduire quelque chose de bien plus angoissant. Le moment était propice.
On reste entre deux eaux, sans mauvais jeu de mots. Ensuite c'est un foisonnement d'idées  (belle imagination, chapeau!) et de pistes qui s'entrecroisent mais sans réel aboutissement. Une belle créativité mais qui fait perdre toute ligne directrice et entremêlent les genres sans faire de choix. Tout va très vite, trop dans une narration qui ne s'attarde pas sur les détails mais donne l'impression d'une visite accélérée, dommage. A tout vouloir traiter, le récit se fait moins percutant.
Incohérence sur la fin, la sirène originelle se réapproprie son esprit et Pâline bascule, puis quelques phrases plus tard, Pâline oublie son ancienne vie alors que normalement elle n'est déjà plus consciente puisque effacée par la personnalité d'origine.
Je ressens la chute comme bâclée, trop rapide et elle se ressent de l'absence de choix dans le ton et la ligne directrice.
Question du thème : pas de souci, il est respecté.
Pour le reste, le texte présente une très bonne partie jusqu'à la page 3. Ensuite trop fourre-tout, mais à l'inverse ce pourrait être un très bon livre pour un jeune public selon les choix que tu peux faire pour l'adapter.
avatar
Géraldine BM
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 491
Date d'inscription : 21/06/2015
Age : 51
Localisation : DINAN

https://despointssurlesi.wordpress.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: De l'autre côté du livre

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum