Le mal dans la peau.

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Jeu 15 Oct 2015 - 19:24

Hébé, Merci Françoise !

Et, bien vu, Paladin ! Je n'avais pas pensé au navigateur (ni au fait que je suis forcément le premier puisque le seul au classement actuel, je devrais faire ça a chaque fois, pour être sûr d'être premier au moins un petit moment).


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par Paladin le Jeu 15 Oct 2015 - 19:48

Oui, mais tu es le dernier aussi, du même coup...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par FRançoise GRDR le Jeu 15 Oct 2015 - 20:02

@Pala : j'ai internet explorer et ça bogue en ce moment... (il veut que je passe au nouveau mais j'ai aussi Google Chrome : si je clique pour mettre à jour Explorer, ça me demande quel navigateur par défaut... je clique "garder Google" et il ne se passe rien !)


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7667
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 62
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par Paladin le Jeu 15 Oct 2015 - 20:14

Pour télécharger les fichier, il faut utiliser Google Chrome et pas Explorer.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Jeu 15 Oct 2015 - 20:16

Explorer ne s'utilise en réalité que pour télécharger les autres navigateurs, après on peut l'oublier...


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par The_wakwak_tree le Jeu 15 Oct 2015 - 21:14

Bon c'est pas vraiment évident de donner son avis sur le 1er texte… disons que tu crées le 1er point de comparaison, et effectivement, ça commence plutôt bien ;-)

Remarque générales :
Je trouve que le point fort c'est l'idée très originale d'un livre-monstre et de nous livrer le texte de son point de vue. Vraiment une belle créativité, rien que pour l'idée, mais également pour tout ce qui vient le rendre crédible & terrifiant. Tu rends très bien ses sentiments, ses angoisses, ses réactions & ses mouvements/déplacements, et ses extensions de chairs (?)  qui émergent du livre pour semer la mort. Chapeau. Franchement.

Après, encore une fois, c'est pas ma cam, donc je ne suis sûr de pouvoir dire si l'effet « gore » fonctionne, ni si le texte est bon dans ce domaine-là.

Juste une remarque concernant le rythme du texte : amha, il est un peu étriqué. Une ou deux pages de plus aurait ptt donné plus de présence aux personnages humains qui semblent un peu comme des astéroïdes en phase d'approche, à peine apparus, déjà confrontés à une mort certaine !


Les points « + » :
* Définitivement ce « livre-monstre ».
* Tu as su le rendre très présent et crédible.
* Une belle maîtrise des descriptions.
* Une intrigue à rebondissements.
* Un scénario abouti & maîtrisé.

Les points « - » :
* Amha, la qualité d'écriture peu encore être monté d'un cran. Il y a, par exemple, un passage avec des « avait » qui s’enchaînent de façon très proche.
* Je n'accroche pas trop aux dialogues qui sont (encore une fois « à mon humble avis ») trop « teenager » par moment.
* Le temps du récit qui ne permet pas vraiment aux personnages de s'installer. C'est pas non plus très critique, mais il reste ptt un curseur à caler pour les rendre plus présent. Là, j'ai eu presque l'impression qu'ils mourraient à peine apparu dans le récit ;-)
* La fin… je n'arrive pas trop à savoir si c'est suffisant que le livre meurt… ça clôt l'histoire, certes, donc de ce côté-là ça marche… mais j'ai un peu le sentiment qu'il aurait pu y avoir plus !


Good job K² !


the-wakwak-tree.overblog.com
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 53

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Jeu 15 Oct 2015 - 21:26

Merci Twwt pour cette critique détaillée !

Pour ce qui est des personnages humains, clairement, je n'étais pas là pour en faire de vrais personnages. Tout comme du point de vue du livre, ils ne sont là que pour lire, ou mourir.

En ce qui concerne les dialogues "teenager", je veux bien être resté jeune, mais ça fait bien plus de dix ans que je n'en ai pas fréquenté. En plus, en général, j'aime pas les djeun's. Après qu'ils soient un peu légers et naïfs, c'est possible, donc je vais y réfléchir. (les dialogues ne sont pas mon point fort)

La mort du bouquin, si elle met fin à tout un tas de possibilités qui auraient pu naître, est avant tout là pour coller au thème. ça ne se voit peut-être pas, mais ce livre est maudit ! En effet, l'univers tout entier l'empêche de réaliser ce qu'il veut, être lu et transmettre son savoir. Si ça c'est pas de la malédiction ! Wink
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par SILENCE le Dim 18 Oct 2015 - 12:09

Salut K2,
Je viens de lire ta nouvelle "Le mal dans la peau". Je te livre donc mon avis qui, autant le dire tout de suite, sera très différent de celui de Blahom, de Françoise ou de TwwT.
L'idée, à mon avis, aurait pu être bonne si elle n'avait été si casse-gueule. Je ne m'étendrai pas sur cette idée, chacun pourra la voir et se faire une opinion dessus en lisant ta nouvelle.
D'une manière générale, je pense qu'il y a un manque de direction dans ton récit. La personnification du personnage principal ne me semble pas coller avec le propos. Je veux dire par là que  le thème du concours est parfaitement respecté, cela ne fait aucun doute. Cependant et pour tout te dire, j'ai d'abord pensé que tu allais traiter ce thème sous l'angle de la comédie. Le choix du prénom du personnage - disons-le ainsi- principal y est pour beaucoup, il faut dire. Il y avait tellement d'autres possibilités qui t'étaient ouvertes. Je précise par ailleurs que je n'ai pas compris le passage d'explication du prénom; passage trop rapide à mon goût alors, encore une fois, que l'originalité de celui-ci devrait te pousser soit : à ne rien nous dire sur ce choix (ce qui augmente le côté original et nous pousse un peu plus vers la comédie), soit à développer (explique un élément du passé, force la caractérisation et nous écarte un peu de la comédie). Encore une fois, ce prénom constitue un problème qui nous oriente (non, qui m'oriente... Je ne peux pas parler pour les autres ! Ce n'est que mon point de vue) vers un choix de narration bien particulier ; choix que l'on ne retrouve pas totalement au final. Il faut que je sois clair : je ne te reproche pas de ne pas avoir joué la carte de la comédie... En aucun cas. Je dis seulement que tu nous orientes implicitement (moi en tout cas!) vers ce choix, pour au final ne pas le suivre... En tout cas pas totalement. Ce qui donne, chez moi, un sentiment de rupture et d'étrangeté. D'incongruité même. Par ailleurs, il existe deux autres éléments qui m'ont empêché d'entrer dans ton texte. Premièrement, contrairement à TwwT, je le trouve un poil trop long. Sur 6 pages de récit, il y a trois pages au moins de mise en place et d'explications. Les trois pages restantes se concentrent sur l'enquête, avec un final que j'ai trouvé rapide, confus et un peu trop décalé au regard du sujet . Deuxièmement, le choix du vocabulaire m'a gêné : "poussiérer". Deux fois en l'espace de deux pages, tu nous expliques que Jean-Michel "poussiéra". Bof Bof. Non seulement je trouve le terme obscur mais dans le contexte il ne fait que contribuer à me sortir de ma lecture (Ah ?! Qu'est-ce que c'est que ce mot ? Ça existe vraiment ? Cherchons !). Également une tournure de phrase que je trouve à la fois lourde et maladroite page 2 : "il se fit voleter". Page 2 également : "Il projeta vers le corps un palpe désincarné". Page 6 : "la lame froide de l'humiliation se planta dans le coeur de Jean-Michel". Outre le côté un peu cliché de la phrase, je ne savais pas que Jean-Michel avait un coeur... Il y a d'autres tournures que je ne parviens pas à retrouver...
Bref, j'ai eu du mal. Cela ne change rien cependant au fait que ce texte est de qualité. Ce que j'écris sur celui-ci n'est que le résultat d'un ressenti personnel, sache-le. J'espère que tu ne prendras pas ombrage de ma critique.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2587
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Dim 18 Oct 2015 - 13:51

Merci Silence pour ta lecture.

Ne t'inquiète pas, je ne prends pas mal ta critique. Même s'il m'arrive de me vexer face à un commentaire ou un autre, je les prends toujours pour ce qu'ils sont, des remarques personnelles qui peuvent refléter autant une réalité qu'un ressenti subjectif. Au final, je pense que je suis plus à l'aise avec la critique négative qu'avec la positive. Je ne sais jamais quoi répondre à un compliment...

Je suis d'accord avec toi, "il se fit voleter" est un peu maladroit, mais cela exprime surtout que cette action est plus le fruit de sa volonté que d'une action physique. Pour le coeur, c'est une métaphore, mais aussi un indice, confirmé par la scène finale. En effet, Jean-Michel a une sorte de coeur qui palpite.

Quant au style, je n'avais pas envie de faire de l'humour, ni du gore, ni de l'horreur. J'ai préféré l'entre-deux. C'était peut-être une erreur.

Je comprends tout à fait que tu aies eu du mal. J'ai jamais pensé avoir pondu le texte de l'année, juste le meilleur que je pouvais sur ce thème.


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par Perroccina le Dim 18 Oct 2015 - 15:32

C'est telechargé mais je ne vais sans doute pas le lire tout de suite, pas avant d'avoir soi bien entamé ma propre nouvelle, soit renoncé à l'écrire pour le concours. Je pourrai peut-être la presenter a unAT si je ne parviens pas a finir dans les temps.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Dim 18 Oct 2015 - 16:05

Pas de souci, je comprends. En général, je ne lis rien avant de réaliser ma participation au concours.


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par Paladin le Mar 20 Oct 2015 - 15:34

Moi, je rejoins l'avis de Silence: de bonnes idées, mais des maladresses dans l'écriture. Je ne vais pas reprendre son argumentation, mais par exemple, il est vrai qu'appeler le livre "Jean-Michel" ne passe que si on traite l'histoire sur le plan comique, sinon on est en plein décalage entre une effet comique et une histoire sérieuse: et pourquoi la personne qui le touche prononce-t-elle ce prénom? Par ce qu'elle sait que ce livre est fait avec la peau d'un certain Jean-Michel? Je ne vois pas pourquoi elle s'adresserait à lui....

Tu suggères un moment que le livre a gardé en lui une mémoire, plus ou moins obscure, de l'homme qu'on a écorché. La piste aurait été plus intéressante, mais je trouve que tu ne l'as pas assez exploitée.

L'idée d'un livre-vampire, qui absorbe le sang et l'énergie des vivants est une bonne idée. J'aurais aussi aimé avoir une description plus précise de la façon dont il arrive à bouger, alors que visiblement, il ne le faisait pas jusque là. Et je vois aussi une tournure de phrase assez malheureuse vers la fin:

Les yeux noirs et ronds s’injectèrent de sang, l’homme hurla. Sa détresse tourna la tête du livre, assailli de torrents d’énergie, l’attention du malheureux policier se concentrant toujours plus sur lui. Il ne vit pas venir le coup de couteau qui le transperça.

... De la façon dont tu as tourné ta phrase, on pourrait croire que c'est le policier qui reçoit le coup de couteau, alors que c'est le livre.

Donc, ton texte a pas mal de qualités, des bonnes idées, mais la mise en forme manque de rigueur.

Si tu veux le fond de ma pensée, K², tu avais deux mois pour écrire et tu as posté ton texte deux semaines après le début du concours. Je pense que tu vas trop vite. A l'avenir, prend ton temps, développe plus tes idées, retravaille ton style et ton écriture, parce qu'elle a du potentiel, mais demande à être plus travaillée.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9661
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Mar 20 Oct 2015 - 16:05

Merci de ta lecture, Paladin.

Pour le coup du prénom, c'est sans doute une erreur, mais pourquoi Jean-Michel serait-il plus risible que David, Vercingétorix ou Voldemor ? Ensuite, ce prénom n'est pas prononcé par celui qui le touche, c'est celui de celui qui le touche, rappelé par un de ses collègues. J'aurais pu être plus clair, mais j'aurais perdu mon côté "point de vue du livre".

Ensuite, le prénom est là pour créer un décalage, peut-être pas plaisant et malheureux, mais voulu. Il fonctionne pour moi en binôme avec le côté "livre maudit parce que condamné à l'échec".

En ce qui concerne la tournure de phrase. Dans le contexte, on est toujours et depuis le départ, du côté du livre. Il est désigné dans la phrase précédente par "lui". Je pensais que "il" suffisait. J'aurais sans doute dû tourner ça autrement ou re-préciser le sujet.

Merci de tes conseils encourageants. Comme toujours, j'ai mis là tout ce dont j'étais capable, j'essaierai de faire mieux la prochaine fois.


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par  le Mar 20 Oct 2015 - 20:48

Pour ce qui est de l'aspect rapidité, Paladin. Ecrire est mon activité principale. Sur une semaine, ça représente entre 30 et 50 heures. Le temps que certains d'entre nous qui n'ont pas ma chance ne peuvent se dégager que sur un mois. Vu comme ça mon délai me parait raisonnable. Evidemment, j'aurais quand-même pu prendre plus de temps.


Je passe tellement de temps à me dire que je suis capable d'écrire un truc bien, que je n'ai plus de temps pour le faire. Puis j'ai la flemme, aussi.
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1245
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par Perroccina le Mar 20 Oct 2015 - 22:24

Finalement j'ai craqué et lu ta nouvelle.
L'idée est originale et elle a même un grand potentiel mais à chaque fois tu effleures une piste qui pourrait donner vraiment du corps a ta nouvelle, tu t'arrêtes à l'effleurement et c'est dommage. Je ressors de cette lecture un peu frustrée : que s'est-il vraiment passé il y a 300 ans ? Qui est le personnage en bure noire ? Que craint-il comment connait-il le contenu du livre et surtout quelles sont les connaissances que recelle ce livre ?
Je sais, je pose beaucoup de questions mais à mon avis cette nouvelle aurait mérité que tu y répondes et même que tu approfondisse l'une d'entre elles.
Côté écriture, j'étais accoutumée à une forme un peu plus précise et percutante.
Pour ce qui est du temps pour écrire, certes tu disposes de plus dee temps que la plupart des membres de l'écritoire mais tu gagnerais peut-être à laisser poser le texte pour le reprendre avec un oeil (ou deux) plus neuf.
Bref une très bonne idée mais qui mérite d'être développée pour lui donner toute sa force.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le mal dans la peau.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum