Cinquante-sept

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Cinquante-sept

Message par Catherine Robert le Lun 5 Oct 2015 - 15:06

Un vieux texte que je viens de passer en revue. J'ai gommé quelques imperfections (sans toucher à grand chose comme d'habitude) et je vous le propose.
Cinquante-sept


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Cancereugène le Mar 6 Oct 2015 - 9:17

Ca fonctionne rondement. Très progressivement, tu fais monter la "sauce" et le dénouement n'est pas décevant.
J'ai bien quelques bémols, des paragraphes un peu mous, des tournures de phrases à revoir (ou pas) mais dans l'ensemble, c'est un bon texte. Moins puissant, sans doute, que tes dernières productions. Toutefois, c'est sans doute parce que tu ne vas pas trop loin dans l'horreur.
Certaines informations données en début de texte me sont apparues comme des pistes possibles pour l'évolution du récit. Or, ce n'est pas le cas. Est-ce un contrepied ou une interprétation de ma part ? Je pense au métier d'écrivain du mec, ou la peinture (encore que le paysage représente peut-être le coin de forêt où la femme se rend régulièrement - mais dans ce cas, si elle n'a fait qu'entendre la légende, que représente ce lieu pour elle ?)
Voilà, tu fais bien de le présenter, c'est un récit agréable à suivre. Il est probablement (je reste prudent) encore perfectible.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Catherine Robert le Mar 6 Oct 2015 - 9:34

Merci de ta lecture Cancereugène.
Perfectible, oui, je pense aussi, mais là resurgit mon éternel problème de retravail sur mes textes. J'arrive juste à retoucher l'une ou l'autre tournure et aucun boulot en profondeur. J'vais vous dire : c'est chiant !
Moins puissant que mes productions récentes, encore d'accord. On peut dire que j'en étais encore à mes débuts, j'avais plein de choses à améliorer dans mon écriture. Pour la période (donc 2007-2008), je pense que c'est mon texte le plus poussé en scènes érotiques (si on excepte l'une ou l'autre tentative purement X plutôt ratées).

Certaines informations données en début de texte me sont apparues comme des pistes possibles pour l'évolution du récit. Or, ce n'est pas le cas. Est-ce un contrepied ou une interprétation de ma part ? Je pense au métier d'écrivain du mec, ou la peinture (encore que le paysage représente peut-être le coin de forêt où la femme se rend régulièrement - mais dans ce cas, si elle n'a fait qu'entendre la légende, que représente ce lieu pour elle ?)
Je ne sais pas trop quoi répondre. Je ne vois pas en quoi le métier d'écrivain peut aiguiller vers certaines pistes, c'est juste une caractéristique du personnage. Par contre, les peintures sont déjà plus importantes dans le récit, puisque la femme peint effectivement le coin de forêt où elle se rendra ensuite.
Spoiler:
Ce lieu est l'endroit où le sorcier a été mis à mort longtemps auparavant, le château, quant à lui, était sa demeure. Les deux sont plus ou moins hantés, et la femme en est affectée, ensuite elle est comme possédée.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Cancereugène le Mar 6 Oct 2015 - 12:52

Pour moi la possession provenait essentiellement du récit du vieux, qui s'insinue dans la tête de la femme, grandit peu à peu jusqu'à donner naissance à une sorte d’œuf qu'elle inocule à son mari. D'où la fréquence des rapports sexuels. Toutefois, je ne voyais pas le mari possédé avant que sa femme le "contamine", d'où l'idée d'une "piste" avec son métier d'écrivain puisque tu l'évoques dans ton récit.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Perroccina le Mar 6 Oct 2015 - 13:45

Salut Catherine, j'ai lu ton histoire et j'ai fait 2 annotations en cours de route :
http://www.fichier-pdf.fr/2015/10/06/cinquante-sept/

Dans l'ensemble c'est intéressant pour ma part j'aurais rédigé en entier la légende avant de la glisser en italiques dans le récit. Là tu n'en livres que des bribes, il y a un manque.

Les scènes de sexe sont bien écrite au départ, il s'agit encore d'amour mais je pense que le choix des termes devrait suivre l'évolution de la relation.

Dernier truc, au départ tout va bien et Andrews a un bol du tonnerre, on sent que ça ne peut pas durer. Je verrais ce château comme un héritage empoisonné que sa femme a reçu d'une vieille tante et ils ont juste décidé de passer l'été pour se mettre au vert et s'éloigner de la trépidante vie londonienne et évaluer ce qu'ils peuvent faire du bien.

Voilà ce que ça m'inspire, j'espère que ça va t'aider


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Paladin le Mar 6 Oct 2015 - 16:11

Je trouve que ce texte fonctionne bien, même, si comme les autres l'ont dit, il est moins fort que ce que tu écris maintenant, et c'est tant mieux: forcement, l'écriture évolue, ce serait le contraire qui serait dommage!

Reste que je pense aussi que cette histoire pourrait donner quelque chose en la reprenant (Comme Andrews, à force de prendre et reprendre sa femme, arrive à quelque chose qu'il n'avait pas prévu!), en développant certains aspects, de l'ordre de la progression de l'histoire: comme l'ambiance qui pourrait passer de l’idyllique à l'étrangeté et l’étrangeté devenir de plus en plus inquiétante..
Spoiler:
. Cancereugène le fait aussi remarquer, il y a progression dans la possession d'Andrews par le sorcier. Il serait bien qu'on le voit se sentir de plus en plus bizarre, ayant la sensation de plus être lui-même.

Il faudrait aussi qu'on comprenne mieux l'importance des tableaux et de ce qu'ils représentent, ce qui n'est pas très explicite dans ton histoire.

Bref, je sais que tu as du mal à retravailler tes textes, mais franchement, ça vaudrait le coup d'essayer... Peut-être serait-ce plus facile pour toi de les réécrire complétement ? Parce que, mon avis c'est que tu as plein d'anciens textes qui vaudraient vraiment le coup d'être repris et améliorés, au vu du temps passé et de l'évolution de ton écriture.


Dernière édition par Paladin le Mar 6 Oct 2015 - 19:22, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Catherine Robert le Mar 6 Oct 2015 - 17:21

Merci vous tous. Oui, il est pas mal, mais perfectible.
Le réécrire complètement ? J'y ai déjà pensé (pour celui-ci ou d'autres), mais le récit initial perturbe trop la réécriture. Donc, je n'ai pas insisté.
Un jour peut-être, j'en serai capable.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Blahom le Mar 6 Oct 2015 - 18:32

Très sympathique histoire dans l'esprit des films érotico-gothiques des années 60/70.
Seul bémol (déjà soulevé par Paladin) : cette histoire de tableaux qui gagnerait à être explicitée.


Laisse toute espérance...

Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1004
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 49
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Murphy Myers le Jeu 7 Jan 2016 - 17:59

Un peu tard (j'avais pas vu les dates), je rejoins les avis déjà laissés. Bonnes idées et déjà un bon texte, mais on sent tout de suite qu'il date quand on a encore à l'esprit tes derniers écrits qui sont bien plus puissants. C'est en soi une bonne chose, on voit bien tous tes progrès en quelques années.

La progression est bien faite en tout cas, le mystère s'installe et s'amplifie subtilement. Les scènes érotiques sont bien faites.
Par contre, le final horrifique est peut-être un peu trop rapide pour moi. J'aurais aimé qu'on montre plus en détails ce qui arrive et comment s’opère la transition.

Et comme mes prédécesseurs, je regrette que les tableaux soient délaissés en cours de route. C'est ce qui m'a le plus accroché en début de texte, ces tableaux à répétition. Je me demandais si elle comptait en peindre 57 avant qu'il se passe quelque chose (et quoi ?), ou je pensais qu'ils contenaient des indices, que sur chaque tableau, il y avait un arbre en plus (référence à ce qu'elle dit sur les arbres à un moment) et qu'à la longue, une différence qu'on remarquerait pas deviendrait frappante et amènerait une chute inattendue.
Bref, je suis parti assez loin aussi, il faut dire.

En l'état, ça reste très bon, et les défauts que je lui trouve restent mineurs finalement et n'empêchent pas la lecture de se faire toute seule et d'intriguer.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par FRançoise GRDR le Mer 13 Jan 2016 - 14:17

Un texte bien anxiogène et pour ma part réussi.
Peut-être que les pistes d'améliorations ciblées par Cancer, Perro, Pala, Blahom et Murphy seraient utiles pour "noircir" encore plus l'atmosphère déjà bien étrange de ton texte.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par François Fischer le Jeu 14 Jan 2016 - 12:29

Récit de jeunesse ou pas, j’ai bien aimé. Le texte est porté par un érotisme discret, loin des excès de Yin et Yang. J’ai apprécié l’ambiguïté laissée autour du personnage d’Andrew, dont on ne sait au juste s’il est lui aussi affecté par le sortilège du sorcier… ou simplement emporté par sa libido, au point de ne pas sentir le danger se rapprocher. Jamais trop bon que de penser qu’avec sa b… :mrgreen:

François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Catherine Robert le Jeu 14 Jan 2016 - 14:11

Merci à tous pour vos lectures. J'aime bien ce texte, l'un des rares que j'apprécie de mes débuts, mais je le sais perfectible et je n'en suis pas encore capable.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Lully le Ven 15 Jan 2016 - 19:23

Alors loin de me lancer dans une critique très élaborée, je vais me contenter de dire que je suis bien contente d'avoir suivi les conseils donnés, et d'avoir lu (avec grand plaisir) ce texte cette semaine.
La seule critique que j'y vois, c'est que je l'aurais encore plus apprécié s'il était encore plus détaillé, dans la prise de conscience de l'étrangeté de son identité jusqu'aux scènes du départ.
Mais j'aime aussi beaucoup les textes "efficaces", alors merci.

Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Catherine Robert le Sam 16 Jan 2016 - 9:28

Merci à toi de cette lecture surtout. Un vieux texte pas mal mais auquel il manque un petit quelque chose.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Lully le Sam 16 Jan 2016 - 10:29

Si je peux me permettre, comme ça a été dit plus tôt, si tu as le courage développe le un peu : prise de conscience de sombrer dans la folie peut-être, ou l'accent sur la paranoïa quand sa femme sort ? Au delà de sa peinture compulsive, peut-être un regard différent ? Les scènes érotiques jouent très bien leur rôle d'échelle pour que l'observateur se rende compte du dérapage progressif, mais on reste sur sa faim, un peu curieux de l'origine de tout ça. En tous cas je le suis mais je suis une sale fouineuse.

Lully
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 108
Date d'inscription : 06/01/2016
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Cinquante-sept

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:39


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum