Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Léonox le Lun 4 Déc 2017 - 10:28

Zaroff a écrit:Pour fêter les deux ans de la sortie de ce recueil, ma chronique sera en ligne le lundi 04 décembre. Autant vous dire que je l'ai massacré, tant c'est mauvais. Si mauvais que je l'ai lu déjà deux fois. Je suis un pervers !
Ou comment tenir parole avec l'art et la manière.
Bon anniversaire au Dieu sans nom. Avec les compliments de Zaroff et Léonox.

http://gorezaroff.over-blog.com/-7
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Tak le Lun 4 Déc 2017 - 10:39

Superbe chro' Zaroff, qui rend parfaitement justice à ce très bel ouvrage. Pour un peu, ça me donnerait presque envie de le relire, moi aussi... Wink


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3846
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par lester l gore le Lun 4 Déc 2017 - 15:12

"Un phare dans les ténèbres"... Eh ! Ho ! Après avoir rougi, je vais me décider pour l'achat de bandes molletières blindées, pour éviter l'éclatement de chevilles !

Mais merci infiniment, les gars, pour cette très belle et très flatteuse chronique.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2186
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 56
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Zaroff le Lun 4 Déc 2017 - 16:41

Chronique sincère et méritée.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12962
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par lester l gore le Lun 4 Déc 2017 - 17:10

Je n'en doute pas, et je te remercie encore pour cette belle chronique. C'est seulement que j'ai toujours un peu de mal à réaliser que c'est de moi dont tu parles !
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2186
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 56
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Zaroff le Lun 4 Déc 2017 - 20:54

Ah c'était toi ! Razz


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12962
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Paladin le Lun 4 Déc 2017 - 21:46

... Mais non, c'était pas lui, voyons !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10852
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Catherine Robert le Lun 4 Déc 2017 - 23:59

C'était pas lui, mais c'est une belle chro.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10254
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par lester l gore le Mar 6 Mar 2018 - 16:25

Une critique sur Babelio, c'est sympa, ça prouve que le livre continue à se vendre !

alberthenri
alberthenri 05 mars 2018

Serge Rollet, est un auteur français qui écrit sous les auspices du grand H.P.Lovecraft.
Cependant, comme l'explique Artikel Unbekannt dans sa préface, Rollet n'est pas de ces continuateurs du mythe, un peu serviles, qui craignent de déroger à des règles pré-établies.
lovecraftien donc, mais toujours selon le préfacier : "un lovecraftien qui écrirait de façon légère et digeste".
Le dieu sans nom, court roman qui ouvre le recueil et lui donne son nom, se situe de nos jours au Mexique, où le déplacement d'un antique temple, reveille un dieu de son sommeil forcé.
Construit comme un roman d'aventures, avec des chapitres courts, et une action constante, le dieu sans nom, joue avec les standards du mythe des "Grands Anciens" cher au maitre de Providence, en les actualisant .
L'ennemi ancien, second texte, se déroule durant la guerre du Vietnam, et confronte des soldats d'élite américains à une créature, là encore sortie d'un cauchemar lovecraftien.
L'ombre des docks, propose une nouvelle hypothèse à une célèbre affaire criminelle non résolue, et nous y retrouvons de nouveau des références à l'univers de Cthulhu...
Baphomet, met en scène un antiquaire peu scrupuleux et son complice, voleurs d'oeuvres d'art, qui vont payer au prix fort leur malhonnêteté. Ce texte est parsemé de clins-d 'oeil à l'oeuvre du maitre, comme cet amateur d'art nommé d'Erlette (les connaisseurs apprécieront !)
Le recueil se termine par six courts textes, où l'on retrouve les autres influences-avouées-de l'auteur, à savoir les nouvellistes anglo-saxons de fantastique et d'horreur, dont Serge Rollet s'inspire, sans les pasticher platement.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2186
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 56
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Raven le Jeu 8 Mar 2018 - 12:19

Moi je dis : (et en plus c'est de quelqu'un qui sait écrire ! et lire, vu la critique !)
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4872
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par lester l gore le Mar 18 Déc 2018 - 9:15

Une nouvelle critique, émanant de Fantasio Ardennes, chroniqueur éminent sur facebook. Ça fait toujours plaisir de voir que, même trois ans après sa sortie, le bouquin est encore lu et apprécié :

" Après une préface de Artikel Unbekannt qui démontre que Serge Rollet est un lovecraftien qui ne l'est pas tout en l'étant quand même et qui présente l'ouvrage d'une manière qui donne vraiment envie d'attaquer le bouquin sans tarder, on rentre dans le vif du sujet avec un court roman qui donne le titre du livre : Le Dieu sans nom. Et là, tout de suite, on plonge dans une histoire fantastique qui mêle mythologie maya, démonologie , écologie et aventures modernes. Et effectivement, on retrouve une inspiration lovecraftienne (si je vous dis "Xub-Niggurash", le Dieu maléfique et multidimensionnel, l'entité féroce. .. vous aurez compris) mais l'originalité est au rendez-vous de cette histoire classique mais inspirée. J'aurais toutefois aimé un épilogue plus développé.
"L'ennemi ancien" est de la même veine mais ici, le récit se déroule pendant la guerre du Viêt Nam. Un commando de soldats américains part à la recherche de camarades disparus dans la jungle. Ils vont être confronté à une "chose" nommée "Le Grand Dévorant" par leur guide et interprète.
Avec "L'Ombre des docks", on a à faire, au départ, à une curieuse aventure maritime qui se mue en un mélange du mythe de Cthulhu et du célèbre tueur en série Jack l’éventreur. C'est habile et passionnant.
"Baphomet" : Deux amis spécialisés dans le vol d’œuvres d'art vont dérober, sur un chantier archéologique, une statuette bien mystérieuse et maléfique. L'un deux, du fond de sa cellule, raconte...
"Le Portrait" ou la découverte par un nouveau locataire d'un tableau représentant une magnifique femme. Magnifique, certes, mais dangereuse...
"L’Étranger" : un homme se réveille dans un monde peuplé de créatures monstrueuses et hostiles...
"Conte de poivrot" : c'est l'histoire d'un chat... et d'un mini O.V.N.I.
Le Grand tirage : Quand certaines planètes commencent à disparaître. .. une sympathique mini-nouvelle de science fiction à la fin surprenante et cocasse.
Les Successeurs : les habitants de la mythique Atlantide et du continent de Mu n'avaient peut-être pas l'aspect avenant que l'on pouvait attendre. Un survivant va en faire les frais.
Les Quatre saisons de l'apocalypse :
Le dernier homme sur Terre raconte... Un récit sombre, cafardeux et admirablement désespérant.
Et le livre se termine par une courte interview de l'auteur et l'on apprend, entre autres, que Serge Rollet est un fan de Lovecraft ! Nan mais quelle surprise !

Ce livre apporte un réel plaisir de lecture. Comme « Quinze pas dans l'étrange », un autre recueil de nouvelles de Serge Rollet que j'avais lu il y a quelques mois et beaucoup aimé, « Le Dieu sans nom » offre une grande diversité dans les genres, une qualité constante et surtout une belle originalité et inventivité dans le traitement et l'interprétation des thèmes souvent classiques. Bref, je ne peux que recommander chaudement ce livre ainsi donc que « Quinze pas dans l'étrange ». Ces deux ouvrages sont un exemple de ce que le fantastique français fait de mieux.
D'ailleurs si vous ne l'achetez pas, je vous Ph'nglui mglw'nafh Cthulhu R'lyeh wgah'nagl fhtagn (sans pitié!)"
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2186
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 56
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Raven le Mar 18 Déc 2018 - 13:20

Mdr, excellent ! En relisant, ça a réveillé mes souvenirs et j’ai repensé avec plaisir à mes petits chouchous (Conte de poivrot, Le grand tirage, Les quatre saisons...). Si j’avais pas tant de livres qui attendent dans ma PAL, je me le relirais volontiers !
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4872
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le dieu sans nom, de Serge Rollet (Lester L. Gore inside)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 12 sur 12 Précédent  1, 2, 3 ... 10, 11, 12

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum