Marc Agapit : L’appel de l’abime

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Paladin le Jeu 23 Juil 2015 - 12:41

Il n'y avait pas que des bonnes choses dans la collection Angoisse, et c'est vrai que les romans étaient écrits dans des styles pour le moins "simples", la plupart du temps.

Mais il y a eu de petits bijoux injustement méconnus, et d'autres ont quand même été réédités dans d'autres collections, comme certains de Marc Agapit, BR Bruss, Kurt Steiner, etc...

Peut-être aussi le Fleuve Noir (En général) était-il considéré comme trop "populaire", voire même, dans l'après-68, comme "réactionnaire". Certains auteurs du Fleuve Noir comme Jimmy Guieu ou Peter Randa étaient classés très à droite, ce qui ne pardonnait pas à l'époque! (Aujourd'hui, ce serait presque "tendance"!).


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Tobermory le Ven 24 Juil 2015 - 15:02

Il y avait cet aspect réac en effet. Avec au moins une exception de taille, G.J. Arnaud. Même abstraction faite de ses idées politiques et sociales, beaucoup de ses polars sont intéressants. Parmi les titres qui me restent en mémoire : «Enfantasme », « Le coucou » « L’homme noir », « Brûlez-les tous ! »,« Tel un fantôme ». On  a parlé à son propos de « fantastique social » Dans ses « Angoisse », j’ai lu « la dalle aux maudits » et « La mort noire », dont j’ai gardé un bon souvenir, agrémentés en primes de scènes joyeusement sensuelles (alors que dans ses polars le sexe est souvent morose).Par contre j’ai essayé « La compagnie des glaces », mais je n’ai pas accroché.
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 67
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Paladin le Ven 24 Juil 2015 - 16:30

Oui, il semble que G.J. Arnaud ait eu des positions plus progressistes. J'ai peu lu de lui, sauf La dalle aux maudits et Le dossier Atrée l'année dernière. J'ai bien aimé, je les ai même trouvé d'un style d'écriture meilleur que les FNA habituels.
Il est juste dommage qu'il ai visiblement été trop limité par le calibrage du Fleuve Noir!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par lester l gore le Sam 25 Juil 2015 - 17:46

Et J P Andrevon, alias Alphonse Brutsche ne me semble pas trop "à droite", non plus... Ça me fait bien marrer, ces classifications, parfois. Comme si la position politique conditionnait le talent...
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2130
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Paladin le Sam 25 Juil 2015 - 18:54

Bien sûr que non! Andrevon était même tout ce qu'il y a de plus gaucho dans les années 70, c'est peut-être pour ça qu'il a publié au FNA sous un pseudo! Mais c'est sûr qu'une étiquette "réac" ne plaisait pas à l'époque, je me souviens de critiques dans certaines revues. Andrevon était même le premier à juger selon ces critères-là.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par lester l gore le Dim 26 Juil 2015 - 10:04

Andrevon était même le premier à juger selon ces critères-là.

Alors, malgré le respect que j'ai pour sa carrière, je pense qu'Andrevon se trompait. Une œuvre littéraire se juge sur le talent, pas sur la supposée orientation politique de son auteur. Lovecraft soutenait Mussolini, Aragon adulait Staline, et moi je m'en fous, d'un point de vue littéraire.
Je me souviens de Gérard Klein, dans Fiction, qui fustigeait le militarisme de Heinlein dans "Étoiles, garde-à-vous", la classant à droite, puis qui s'extasiait sur l'humanisme (forcément de gauche) de "En Terre Étrangère".

La critique littéraire, c'est tout de même plus complexe que de classer les auteurs dans des petites cases confortables, selon les opinions politiques qu'on leur prête, parfois indûment.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2130
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Paladin le Dim 26 Juil 2015 - 11:15

Oui, mais c'était l'époque aussi, très politisée, qui voulait ça. Et ça devenait difficile avec des gens comme Henlein ou Barjavel en France, qu'on pouvait classer "de droite" ou "de gauche" selon les livres et les sujets abordés.

Je ne saurais pas moi-même dire si on doit prendre le roman comme Statship Troopers au premier ou au second degré (Le narrateur étant quelqu'un élevé dans une société ultra-militarisée et complètement imprégné par l'idéologie ambiante) En tout cas, le film de Paul Verhoeven est complètement du second degré, mais même ça, tout le monde ne l'a pas compris aux USA!

Pareil d'ailleurs pour Tolkien: la génération hippie des années 60/70 a vu dans le Seigneur des anneaux un message ecolo-humanitaire et une contestation de la société industrielle, et dans la guerre contre Sauron, celle contre Hitler. D'autres y voyaient une oeuvre raciste où des elfes blonds repoussaient des orques noirs envahisseurs. Cette lecture partagée tant par l’extrême-gauche qui la fustigeait, que par l’extrême-droite qui la faisait sienne, n'avait surement rien à voir avec les intentions de Tolkien de toute façon!

... Mais on floode, là, on s'éloigne bien de Marc Agapit et du fleuve Noir!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par lester l gore le Dim 26 Juil 2015 - 15:37

Exact, j’arrête donc de flooder cet intéressant sujet après une anecdote personnelle : un abruti m'a taxé de nazisme à cause de "Berserker" et "der Nachrichter", puis il m'a accusé d'être un "évolutionniste" après avoir lu "Gibier"... Depuis, je me méfie encore plus des supputations concernant les opinions des auteurs.
avatar
lester l gore
— — Dragon de Huelgoat — — Disciple des Douze Heures
— — Dragon de Huelgoat — —  Disciple des Douze Heures

Messages : 2130
Date d'inscription : 10/07/2012
Age : 55
Localisation : à la campagne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Paladin le Dim 26 Juil 2015 - 16:07

En effet, il faut se méfier de comment on est compris (Franchement, en plus, il faut être un peu con pour croire "Berserker" et "der Nachrichter" sympathique au moustachu)

... Tu peux ouvrir un sujet ailleurs, si tu veux.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Tobermory le Dim 26 Juil 2015 - 18:37

Donc je reviens vers Agapit –  dont Andrevon ne s’est pas posé la question de savoir s’il était de droite ou de gauche pour lui tresser des louanges. :mrgreen:  
Blahom a écrit:J'aime beaucoup les premiers romans d'Agapit (jusqu'en 1960 environ). Celui-ci ne me paraît pas tenir toutes ses promesses, j'entends par là que l'auteur ne va pas au bout de son passionnant sujet. Peut-être la crainte de la censure, encore sévère à l'époque (1966) ? Pourtant, La Bête immonde (1959) allait, à mon sens, beaucoup plus loin dans la perversité.

Sans doute que la « Bête » va plus loin, mais il s’agissait avant tout de sévices physiques et surtout de cruauté mentale, ce qui était nettement moins tabou que les perversions sexuelles.

Spoiler:
A l’époque, Agapit  n’aurait certainement pas pu décrire la nécrophilie  de façon explicite. L’acte lui-même est évoqué in fine en deux lignes où il est question d’amour et de mort. Mais je trouve que là où agapit s’est montré très habile, c’est en parvenant peu à peu ( et par le biais du petit démon tentateur), à faire désirer cet acte par le personnage et par le lecteur.A la même époque, parmi les rares films traitant de cette perversion, l’étonnant « L’effroyable secret du docteur Hichcock »
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 67
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Paladin le Dim 26 Juil 2015 - 19:37

Dans la « Bête », je retiens surtout un raffinement assez rarement atteint dans le sadisme moral (physique aussi, avec la mutilation du héros, mais surtout moral) par cet être issu de nos pire cauchemars, qui porte le nom bien choisi de "Despair" : désespoir, puisque, comme le dit Dante, celui qui entre en enfer doit laisser toute espérance. C'est le thème souvent traité par Agapit de l'enfer et du désespoir, qui prend encore une autre dimension ici puisqu'on apprend à la fin  que
Spoiler:
tout ceci ne sont que les visions du narrateur en train de mourir, et que c'est lui-même au final qui à créé ce châtiment.

Le docteur Hichcock, à coté, c'est presque du Walt Disney ! Mais si je verrais quand bien Barbara Steele dans une adaptation de La Bête Immonde

LEONOX, j'ai entendu parler d'une adaptation de La Bête Immonde au cinéma par JM Lofficier, sous le titre "Despair": tu pourrais nous en dire quelque chose?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10644
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par FRançoise GRDR le Dim 26 Juil 2015 - 21:17

J'ai reçu il y a 5 jours ce roman ("La bête immonde") et il est savoureux dans la perversité ! S'il y a un film : je veux le voir ! Merci pour m'avoir rafraîchi la mémoire au sujet de cet auteur (qu'il me fallait lire un jour... C'est fait !) J'ai encore reçu hier, "Agence tous crimes"...


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8153
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Tobermory le Lun 27 Juil 2015 - 10:51

Paladin a écrit:  cet être issu de nos pire cauchemars, qui porte le nom bien choisi de "Despair" : désespoir, puisque, comme le dit Dante, celui qui entre en enfer doit laisser toute espérance. La Bête Immonde

Cette phrase – toi qui entre ici, laisse toute espérance – , je la trouve pleine d’une sombre beauté. Comme tu le sais sûrement, Benoit Becker en a fait le titre d’un de ses romans. Cette phrase sur la couverture de Gourdon avec ses croix de guingois et sa main sortant d’un caveau m’avait fait forte impression. Et de fait il y a dans ce roman une hallucinante scène de cimetière.
Dans les références religieuses des titres d’ «Angoisse » j’aime beaucoup aussi celle du psaume cité plus haut à propos de « L’appel de l’abime » et qu’Agapit rappelle à la fin de son roman : « Des profondeurs de l’abîme j’ai crié vers toi, Seigneur. », revenant au sens véritable ( la supplication du pécheur) alors que dans le cours du roman, il en fait l’appel du démon.
avatar
Tobermory
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 193
Date d'inscription : 08/07/2015
Age : 67
Localisation : Montpellier

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Blahom le Mer 9 Sep 2015 - 15:29

Les héros d'Agapit ont été traumatisés par leur éducation religieuse et sont travaillés par des désirs assimilés au mal, d'où leur sentiment de culpabilité, ce qui n'est pas sans rapprocher cet auteur de Julien Green, tiraillé lui aussi entre sa foi catholique et sa libido.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1522
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Marc Agapit : L’appel de l’abime

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum