Les innombrables morts de Keylian Delorme

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Eimelle le Lun 15 Juin 2015 - 23:19

Coucou !

Putain, Murphy ! C'est bon, c'est bon ! Et très très bien écrit, avec un équilibre parfait entre les dialogues et le récit ! On ne sent pas du tout ton défaut habituel de "trop dire et pas assez montrer" ! Qu'est ce que tu as progressé : tu étais déjà très bon, mais là, je suis carrément jalouse ! ^^

On se sent emporté par le récit, on ne peut plus lâcher, il pique la curiosité, il y a une vraie énigme... Je m'étais dit en cours de route que pour une fois, cependant, tu étais trop sage, mais la toute fin de cette partie m'a vite montrée que tu n'as rien perdu de ton audace ! Bravo, j'attends la suite avec impatience.

Et pour tester à quel point nous sommes jumeaux voyons si je suis bien rentrée dans ta tête pour en trouver la "clé" :
SPOILER:
le héros a découvert cette clé à 25 ans, et a mis le bazar dans sa vie, créant autant de réalités parallèles (ses cauchemars) que lui et son ami vont devoir réparés (parce que quelque chose me dit que son ami ne va pas non plus tarder à "essayer la clé", d'où le bazar qu'il va lui aussi créer dans sa vie...).

Si c'est ça, c'est génial : j'attends juste maintenant de savoir qui est ce AA :
SPOILER:
si ce n'est pas une réalité parallèle du héros ? Un double paradoxal ? ^^ Ne s'est-il d'ailleurs pas lui même placé sa clé sur son bureau pour remettre de l'ordre dans son passé ? ^^


Bref, je suis fébrile !

Vive notre Murphy !

Bises,
Eimelle

Et d'ailleurs, ajouterais-je,

Spoiler:
le bibliothécaire : n'est ce pas l'apparition d'un double temporel du héros ?

^^


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par SILENCE le Mar 16 Juin 2015 - 8:39

La vache, ça donne envie ! Cela fait plusieurs semaines que je suis les commentaires de ton récit Murphy et, pour l'instant, je ne l'ai toujours pas lu ! Mais attends un peu que les examens soient terminés, tu ne paies rien pour attendre !

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2406
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Eimelle le Mar 16 Juin 2015 - 9:05

Oui, Silence, il faut absolument que tu lises : c'est un bijou !Smile

Et toi, Murphy, une fois ta novella achevé, promets-moi de ne pas la brader sur Amazon : tu vas m'envoyer ça à une vraie maison d'édition , et tu me remercieras de t'en avoir soufflé l'idée en m'offrant un de tes livres !^^

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Mar 16 Juin 2015 - 11:33

Merci beaucoup Eimelle pour ce commentaire si enthousiasme.  Smile  
J’espère pouvoir terminer l’histoire dans la même veine, sans retomber dans ma manie d’explication en masse et de « montrage » proche de zéro.

Eimelle a écrit:Je m'étais dit en cours de route que pour une fois, cependant, tu étais trop sage, mais la toute fin de cette partie m'a vite montrée que tu n'as rien perdu de ton audace !
Audace, je sais pas, mais oui, cette 1ere partie n’était qu’une intro, l’arbre qui cache la forêt. Faire simple serait bien trop compliqué pour moi.  :mrgreen:  

Spoiler:
Tu as à moitié raison dans tes « suppositions ».
Sur le lien clé/cauchemar, surtout. J’avoue que c’est assez prévisible comme élément (mais d’un autre côté, ça veut dire que j’ai réussi à faire comprendre ça aux lecteurs sans rien en expliquer, donc c’est pas plus mal). Par chance, j’ai bon espoir que d’autres éléments, plus mystérieux/surprenants, garderont le lecteur en haleine malgré tout.

Pour ce qui est de Julien, c’est pas tout à fait ça, mais je te laisserai bientôt découvrir sa place dans cette histoire.
Pour A.A, j’aurais aimé trouvé un « nom-indice » mais, à défaut, j’avoue avoir choisi au hasard. Son identité réelle pourra autant surprendre que décevoir par contre, j’appréhende un peu, mais à voir ce que les lecteurs en penseront le moment venu.

Le bibliothécaire n’est pas un double futuriste par contre. J’y ai pensé, mais je me suis dit que des petits malins comme toi auraient vu ça venir de loin.  Razz

Mais je suis bien où je suis moi.  :mrgreen:  Je garde mes droits et j’ai la commission que je souhaite (c’est-à-dire quasi rien parce que je considère pas mes histoires comme un travail au sens rémunéré du terme). Pourquoi vouloir chercher ailleurs ?

SILENCE : J’espère quand même que tu ne t’attends pas à un chef-d’œuvre. Il n’y a rien de mieux que d’avoir un minimum d’attente pour être déçu par quelque chose. J’ai hâte de voir ce que tu en penses en tout cas.

Ca me motive bien à m’y remettre d'un coup. Je dois juste me bloquer une horaire fixe chaque jour pour ne pas m’éloigner à nouveau de l'écriture, comme je l'ai honteusement fait ce mois-ci.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Jeu 18 Juin 2015 - 22:17

Eimelle a écrit:P.S : Jure moi sur l'honneur qu'il n'arrivera rien de mal à Keylian ! lol Sauf si bien-sûr on se rend compte entre temps qu'il s'agit en fait d'une parfaite ordure, avec son pote Julien... Et s'ils étaient tous les deux investis dans un complot mégalomane ? Avec toi, tout est possible !

P.P.S : Bon, elle avance cette novella ? On  est sur les dents, nous ! On veut lire ! On va t'enchaîner à ton clavier si tu continues à traîner  lol (signé : celle qui te met la pression si tu ne te la mets pas déjà tout seul !)

Désolé pour la possible feinte, Eimelle, mais je voulais éviter de lancer un hors sujet sur le topic des pseudo. (Du coup, non, pas de suite de l'histoire dans ce message. Rolling Eyes )

J'aime bien ta théorie du complot en tout cas. Razz Mais non, Keylian est (presque) entièrement innocent (pas entièrement parce que sinon c'est pas drôle). Et je dois avouer qu'il sera sans doute l'un de mes personnages les plus malchanceux. :mrgreen:

Ca n'avance malheureusement pas beaucoup ; pourtant tous les détails sont dans ma tête, il ne reste qu'à les écrire. Je vais essayer de m'y mettre vraiment ce week end, avancer à fond. A défaut de finir la partie 2, je pourrais peut-être en écrire une partie assez conséquente pour la poster (je serais un peu plus sûr de mon coup pour la suite si déjà le début de la partie passe bien).


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Dim 3 Jan 2016 - 19:54

Ca fait un peu bizarre de revenir comme ça. J'ai un peu l'impression de vous avoir abandonné cette année, et je crains d'avoir toujours aussi peu de temps pour les prochains mois.
Mais j'avais posté le début de cette histoire, et ça fait un an que je vous fait attendre pour avoir la suite et fin. C'est maintenant (enfin) chose faite, fini à l'instant même. Pour changer, j'arrive pas à savoir ce que ça vaut.

http://pdf.lu/ml39

Forcément, depuis le temps, personne doit se souvenir de la partie 1, ni avoir la motivation de se replonger dedans. J'essayerai d'en faire un résumer en une page maximum, je pense que ça sera plus pratique pour ceux qui veulent quand même lire la fin.

Désolé de pas être vraiment présent depuis un an. J'espère que ça changera avant 2017 et que je pourrais recommencer à vous lire.

Et bonne année 2016 d'ailleurs !


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Raven le Dim 3 Jan 2016 - 23:54

Bien sûr qu'on se souvient du début ! J'ai hâte de m'y replonger, malheureusement je vais manquer de temps dans les semaines qui arrivent, laisse-le un moment sur le forum que je puisse enfin connaître la suite !


Quiconque lit la présente ligne sait que je ne suis pas réellement un corbeau dans la vraie vie. Hein, vous le saviez quand même ?

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2574
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Lun 4 Jan 2016 - 17:39

Pas de soucis. Ca restera plus ou moins à jamais ici, y a le temps. Wink


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par FRançoise GRDR le Lun 4 Jan 2016 - 19:53

Ccou Murphy ! Merci pour tes vœux ! Toi aussi, que cette année te soit profitable Very Happy Je n'en doute pas un seul instant, vu le niveau de ce texte que je n'avais pas lu et là, je le découvre en entier ! Super ! Et franchement, à part quelques fautes par ci par là, rien à redire : c'est même du super bon texte !
Je me suis régalée et l'idée finale m'a parue assez logique.
J'espère que tu vas continuer avec cette qualité à écrire de ces histoires complexes mais très addictives !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7162
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Lun 4 Jan 2016 - 21:02

Merci ! Pour les vœux autant que pour ta lecture. Smile

T'as été rapide ! Et dire que moi je trouve le temps de rien lire depuis des mois.  Embarassed Va falloir que je me rattrape.

Va vraiment falloir que je me refasse quelques cours de français pour stopper ces fautes persistantes. Mais si l'histoire globale tient la route et que les changements d'ambiance ne t'ont pas choqué, l'essentiel est sauvé, les modif' à faire seront que minimes.

Pour ceux qui, comme moi, auraient la flemme de relire les 20p qu'ils ont déjà subi 1 an plus tôt, je résume rapidement, en moins d'une page, la partie 1, comme promis :
Spoiler:
Chapitre 1 : Naissance de Keylian, qui ne respire pas avant qu'on le ranime.

Chapitre 2 : A 6 ans, Keylian s'aventure dans le grenier après avoir perdu un pari avec Julien. Une voix l'attire vers une armoire qui lui tombe dessus... Tout ceci n'étant en fait qu'un cauchemar. Mais Keylian confond régulièrement réalité et cauchemar...

Chapitre 3 : La voix poursuit Keylian et il manque de mourir un nombre incalculable de fois, si bien que sa mère en devient vite parano. A 10 ans, la même voix que dans le grenier appelle Keylian et l'attire dehors. En la suivant, il manque de se faire écraser par une voiture.
Le soir, il dort avec son ami d'en face, Julien. Ce dernier lui explique qu'il vit des faits similaires : ce jour-même, il est monté dans la cabane dans un arbre de son jardin où il joue souvent, y ayant entendu une voix qui l'appelait. Et quelque chose l'a poussé du haut de la cabanne.

Chapitre 4 : Keylian a 13 ans. Il ne voit plus Julien, différentes écoles et la mère de Julien refuse qu'il le côtoie car Keylian et sa mère, surtout, sont persuadés qu'un esprit maléfique en a après lui.
Une séance de spiritisme permet à une voyante d'expliquer que deux présences luttent dans la maison et qu'une troisième, plus obscure encore, erre aussi dans les lieux.
Le père de Keylian n'y croit pas du tout et convainc finalement sa femme d'abandonner les explications irrationnelles et d'appeler un psy.
En parallèle, Keylian dessine dans son carnet un visage qui n'a rien d'humain, et qu'il est sûr d'avoir aperçu lors de la séance de voyance.

Chapitre 5 : Keylian a 15 ans, est devenu agoraphobe. Un psy vient à domicile pour l'aider. Durant la thérapie, ils doivent sortir dans le jardin. Alors que Keylian dompte sa peur d'être en extérieur, quelque chose le pousse dans la piscine. La surface gelée par l'hiver cède sous son poids et il manque de se noyer avant d'être sauvé par le psy.

Chapitre 6 : Keylian a 21 ans. Il a plus ou moins vaincu ses peurs et la voix comme les accidents étranges se sont raréfier. En rentrant chez lui en bus, il recroise la route de Julien. Le soir qui suit, il refait un de ces cauchemars où il meurt, le genre de cauchemars qu'il n'a presque plus fait depuis le début de sa guérison. La semaine suivante, il recroise Julien dans le bus. Ce dernier explique qu'il a vécu les mêmes choses que lui, que quelque chose les hante et veut leur mort et qu'ils doivent enquêter là dessus.

Chapitre 7 : Keylian a 25 ans. Il attend Julien à la bibliothèque où ils doivent enquêter sur la voix qui les hante. Julien n'est pas encore là après plusieurs minutes. Keylian s'éloigne de sa table et y retrouve, à son retour, une clé noire et un livre. Le livre, puis le bibliothécaire des lieux, explique que la clé a été créé par un certain Arthur Arch et qu'elle permet à quiconque de voyager dans le temps. Il suffit de penser à un époque et de tourner la clé dans une serrure. Une fois la porte ouverte, le passé est de l'autre côté du seuil. Keylian n'y croit pas mais, intrigué et attiré étrangement par la clé, il s'y essaie tout de même.
Sa dernière pensée va pour cet épisode du grenier, à ses 6 ans, quand l'armoire a manqué de l'écraser, alors qu'il ouvre la porte...

La suite, à vous de la découvrir maintenant. Smile


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Catherine Robert le Mer 24 Fév 2016 - 1:37

J'ai ouvert le fichier avec dans l'idée de lire un chapitre ou deux avant le dodo. Et puis, bin, ce fut le phénomène "encore un peu", "encore juste une page ou deux" et je suis arrivée à la fin.
Cela-dit, je n'ai pas relu les premières pages, me contentant de la dernière séquence du début posté il y a des mois.
Malgré cela, j'ai assez vite replongé dans l'ambiance, accrochée aux basques de Keylian, à vouloir savoir le fin mot de son histoire.
Une vraie bonne histoire.
Tu maîtrises ton sujet et pourtant dieu sait que les histoires de voyages dans le temps, ce n'est pas facile à gérer. Je n'ai bien sûr pas épluché pour savoir s'il y avait des couacs, mais à mon niveau ça m'a convaincu. On frémit pour ton personnage, tout aussi perplexe que lui sur ce qui se passe. Bien sûr, on se doute un peu que ce n'est pas aussi simple que cette lutte à travers l'espace-temps, mais ce n'est pas important parce que le récit a un rythme à lui, que les actions sont percutantes, et que le suspense est malgré tout bien mené de bout en bout.
En négatif, très peu, je te rassure, j'ai trouvé le passage où Keylian décide qu'il doit tuer Julien trop rapide. Il vient juste de découvrir qui se cache sous la capuche du fantôme du grenier, il est dans une réalité totalement aberrante, où tout est possible, et il ne se pose pas de questions sur le pourquoi du comment. Non, lui, il décide juste de tuer son ami. Réaction qui m'a paru trop brusque, il faudrait peut-être la diluer un peu avec peut-être un nouveau passage inséré, une tentative de comprendre. Avec les possibilités de la clé, tu peux sûrement trouver un truc. Parce que même si la fin explique en partie la réaction de Keylian, cette fin, elle se situe encore très loin de cet épisode et donc, on ne peut être que surpris de cette rapidité à vouloir tuer.
Autre chose, il faudrait une bonne grosse relecture pour gommer toutes les petites fautes/bourdes/coquilles. Et franchement, tu devrais t'y atteler parce que je pense que cette histoire a de bonnes chances d'être prise quelque part. Et même, si elle ne se place pas, elle mérite un peaufinage en règle. Donc, au boulot !
Petite question : combien de signes au final ?


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7649
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Mer 24 Fév 2016 - 20:38

Merci beaucoup de ta lecture et de ton commentaire !

J'avais pas pensé à ça, pour le passage où il se convainc de devoir le tuer. Mais maintenant que tu le dis, c'est vrai qu'un petit chapitre de plus avant d'en arriver là pourrait rendre cette décision plus crédible. Va falloir que je trouve comment rajouter un passage à ce moment, pour rendre sa réaction moins brutale, tout en gardant un certain rythme et en évitant d'être trop répétitif.
Au final, ça fait en fait assez peu de changement à faire (il me reste la scène 1 avec le bibliothécaire à vérifier une dernière fois + la toute fin où je dois aussi changer le ton trop hautain des explications finales faites à Keylian). 3 passages "à problème", je m'attendais à bien pire.

Va me falloir plus d'une relecture pour tout corriger je pense. (Je vais de toute façon me forcer à un session relecture/correction générale dès que possible, parce que j'ai 2-3 histoires déjà postées ici qui attendent depuis une éternité que je les rebidouille).

Pour les signes, ça fait 194 507 espaces compris pour 32 987 mots (un peu moins en fait parce que ça prend en compte le sommaire aussi). C'est donc officiellement pas un roman du coup, pourtant j'aurais cru.

Encore merci du temps que tu y as consacré !


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Perroccina le Ven 26 Fév 2016 - 15:47

Je l'ai téléchargé, je te promets me mettre du temps pour le lire... Mon prochain voyage en TGV étant prévu dans 20 ou 30 ans.
Malgré tout je n'ai pas pu m'empêcher de parcourir quelques lignes, les personnages sont très vivants. J'ai aussi vu une coquille et 2 fautes d'accord de participe passé (accouchement et début de la scène des 6 ans)


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2486
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Ven 26 Fév 2016 - 18:16

Merci, je vais repérer ça au plus vite. Je vais avoir du boulot je pense côté correction.
Pas de soucis pour le temps. Moi-même je galère assez à en trouver pour lire, alors en plus un truc d'autant de pages que ça...


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Tak le Lun 4 Avr 2016 - 10:16

Ça fait des semaines que j'essaie de trouver du temps pour lire la fin de cette histoire et enfin, je m'y suis résolu hier soir (merci les congés forcés ! ).

Une très bonne histoire, donc.
Au début, j'étais pourtant légèrement dubitatif. Tous les événements vécus par le jeune Keylian et l'atmosphère dans lequel il évolue donnait un petit air de fantastique-horreur aux relents de hantise que j'ai trouvé dans un premier temps un brin "cliché". Malgré tout, tu arrives rapidement à poser une ambiance prenante et morbide à la fois, qui donne envie de tourner les pages. Si bien que la première partie se lit avec plaisir.
Mais c'est vraiment dans la 2e partie que tout se met en place et là je dis juste : bravo ! Tu ferres le lecteur et donne très vite un rythme, haletant et accrocheur, à ton récit. Une fois passé le dialogue de la bibliothèque, on devine plus ou moins les implications, mais ça n'empêche pas de prendre plaisir à la lecture, bien au contraire. Ceci dit, si le rythme s'emballe dans cette seconde partie, j'aurais juste une petite réserve : on sent un léger changement de registre, en passant d'une partie à l'autre. Comme je le soulignais plus haut, la 1e me semble plus ancré dans un style horrifique, avec ses thématiques de fantômes ou de poltergeist (le film a-t-il été une influence, d'ailleurs ? j'y ai pensé à une ou deux reprises en cours de lecture), alors qu'on plonge dans la seconde en plein dans un univers SF. Bien sûr, tu conserves le ton particulier du récit, mais au niveau des thématiques et de la nature des péripéties, on se retrouve en plein Retour Vers le Futur et autres cousins.
Ça ne m'a pas réellement dérangé hein, mais je me demande s'il n'y aurait pas moyen d'uniformiser ces deux parties (peut-être moins insister dans la 1e partie, sur le coté "apparitions maléfiques" et maison hantée... enfin, je sais pas, juste une piste).
Hormis ce petit point, bah je me suis régalé et tu sembles avoir pris du plaisir également à revisiter ton intrigue sous différents angles, différents points de vue. Et franchement, ça marche ! Jusqu'à la dernière ligne, j'ai été pris, suivant l'intrigue et les péripéties en me demandant tout du long
Spoiler:
"mais pourquoi Julien fait-il tout ça ? Qu'est-que son ami a pu lui faire qui le ferait réagir ainsi et tenter de l'assassiner à travers tous ses ages ?"
Et j'avoue que la réponse, forcément dispensée dans le flux de ces voyages temporels, est assez bien trouvée et bien amenée.
La 3e partie, elle, est une sorte de longue épilogue des deux autres et boucle joliment tous les fils de ton intrigue. Outre le titre, certains détails m'ont évoqué Le Voyageur Imprudent de Barjavel, qui avait lui aussi fort bien traité le thème du voyage temporel, à sa propre sauce. Rien à dire de ce coté-là : je me suis pas perdu dans tes trames temporelles, tu as bien traité le sujet, de façon à la rendre complexe et évident à la fois. J'imagine qu'il serait toujours possible de pinailler sur des points de détails, mais perso je m'arrête pas à ces broutilles : du moment que j'ai pris plaisir à lire et que l'ensemble se tient, je cherche pas à couper les cheveux en quatre Razz

Après, pour les petits bémols, en vrac :
- Le premier dialogue dans la bibliothèque. D'autres l'ont déjà soulevé, mais effectivement l'explication arrive un peu trop vite à mon goût, avec un gars qui déballe tout d'un coup. Ça manque de mystère et ça casse peut-être un peu la fluidité du truc. Pourquoi ne pas diluer un peu ce passage, avec, je sais pas moi... Keylian revient une deuxième fois à la bibliothèque pour demander des précisions au type ? Ou alors il le croise de façon fortuite en ville et engage la conversation. Lui téléphone, fait des recherches ?
Tu as le choix et vu la facilité avec laquelle tu te joues des ressorts narratifs, je pense que tu n'auras aucun mal à retravailler ce passage et à l'insérer dans ton récit.
- Ça rejoint peut-être ce que disait Cath' sur la promptitude de Keylian
Spoiler:
à vouloir tuer Julien (presque) d'un coup
, mais je trouve que de façon générale ta seconde partie va très vite. Trop vite ? Je sais pas, mais le fait est que même si c'est foutrement efficace, ça va très vite et on a du mal à reprendre sa respiration entre deux chapitres. C'est pas forcément un mal : ton récit reste accrocheur tout du long, mais peut-être serait-il sympa d'aérer un peu celui-ci entre deux phases d'action, entre deux sauts temporels, de façon à ce que l'action, lorsqu'elle survienne, en conserve toute sa force d'impact. Après, c'est juste un ressenti perso et encore une fois, ça m'a pas empêché de m'éclater en lisant ton histoire, mais peut-être certains passages (introspectifs notamment, comme celui évoqué plus haut par Cath') mériteraient d'être un peu plus approfondis. Et je pense pas que ça modifierait beaucoup le rythme.
- Quelques coquilles, rares, mais plus présentes à mesure qu'on s'approche de la fin. A relire et corriger un bon coup, mais rien de grave : sur un texte de cette longueur, hormis quelques broutilles et oublies de mots, je n'ai pas vu grand-chose. Alors tu n'as plus qu'à retrousser tes manches et sortir ton correcteur !

Ah et avant de finir, bien vu pour le prénom de ton perso, qui prend tout son sens avec cette histoire de clé. J'adore ce genre de petits détails Wink
Au final, donc : un texte franchement accrocheur, prenant et duquel il est difficile de décrocher une fois commencé (en cela, je ne puis qu'aller dans le sens de mes camarades). De plus, malgré les influences (parfaitement digérés), tu arrives à te réapproprier ce thème vu et revu, en lui donnant une réelle plus-value et une vision personnelle. Le style est bon et accrocheur (oui, je me répète), fluide, mais attention peut-être à certaines tournures un poil trop "parlées", plus que littéraires. Pas d'exemples sous la main, mais à un ou deux passages, ça m'a fait tiquer.

Mais encore une fois, de simples broutilles, en comparaison à l'excellente tenue de l'ensemble. Pas assez long pour un roman ? Je connais pas le nombre de signes pour passer de la novella au roman court, mais si tu retravailles les passages mentionnés plus haut, tu peux peut-être y arriver.
Après, ce n'est pas une fin en soi. Tu possèdes là en tous cas un récit solide et rigoureux, qui avec quelques retouches, pourrait fort bien intéresser un éditeur.
Tentes ta chance, à mon avis t'as un sacré potentiel là-dessus Murphy !
Et merci pour la lecture, j'ai passé un excellent moment avec Keylian et ses am... euh, juste avec Keylian, en fait :mrgreen:


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum