Les innombrables morts de Keylian Delorme

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Dim 10 Mai 2015 - 22:27

Je sais que je passe rarement depuis un moment. Vraiment peu de temps pour tout malheureusement, même de vous lire autant que je voudrais. J'espère remédier à ça pendant l'été.

Du coup, ça fait très tache mais ce morceau d'histoire est une des choses qui m'ont pris pas mal de temps. L'histoire complète est divisée en 3 parties. Je me doute que ça va pas être pratique de n'avoir que la première, mais j'ai déjà cumulé pas mal d'incertitudes rien qu'avec elle.
Est-ce que ça serait pas trop long, trop lent, trop prévisible et/ou trop rapide par moments ? Est-ce que cette fois les perso ont un quelconque intérêt et sont-ils cohérents ? Bref, je manque de recul sur tout ou presque.

Enfin, je vous laisse un résumé et j'arrête mon blabla :
Depuis sa naissance, Keylian Delorme est cerné par la mort. Elle le guette à chaque tournant, s'immisce dans ses rêves, le manque de peu en permanence. Si bien qu'au fil des années, il se persuade d'une chose : il est la proie d'entités invisibles qui lui en veulent depuis qu'il est né. Pourquoi, que sont-elles, d'où viennent-elles ? En enquêtant et en revenant aux sources du mal, il réalisera qu'il n'aurait jamais dû se poser ces questions et que certains mystères devraient perdurer éternellement.

La version complète : http://pdf.lu/ml39

Merci d'avance aux téméraires qui se lanceraient dans cette lecture. Inutile de dire que c'est pas pressé (je suis pas prêt de me lancer dans la partie 2 avant un moment) ni que vous pouvez stopper la lecture à tout moment si c'est vraiment trop long/lent.


Dernière édition par Murphy Myers le Lun 4 Jan 2016 - 20:27, édité 3 fois


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Didier Fédou le Lun 11 Mai 2015 - 4:17

Ben moi je dis que tu devrais te magner le trognon de nous filer les autres parties.

Mec, tu as réussi à me filer des frissons. Bon, il est à peine 4 heures, je lis ton histoire dans le noir tout seul, et peut-être que j'ai juste froid parce que ça caille un peu et que je suis encore en slip, mais dans l'état, il y a une ambiance forte que tu maîtrises à merveille.
Quelques fautes, surtout d'accords, qui traînent, rien de grave.
Si je devais faire quelques critiques, ce serait que Keylian et sa mère sautent bien vite aux conclusions, et voient des entités plus vite qu'ils n'aient épuisés les solutions rationnelles. Or, la rivalité entre le père et la mère pourrait sauver la situation, l'une croyant au surnaturel, ce qui entretient la peur (ainsi que tu l'expliques) l'autre cherchant du côté d'un trouble psychique. Et ce serait bien d'appuyer sur ça, encore un peu plus, pour faire passer la mère pour une folle qui s'ignore et qui "contamine" son fils.

Autre critique, la clé. J'ai quelques hypothèses sur ce que tu vas en faire dans la suite, mais c'est un peu téléphoné que le bibliothécaire en sache autant et le raconte aussi facilement que s'il parlait de la pluie et du beau temps.

Voilà. Je veux la suite. Vite.


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer

Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 38
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Catherine Robert le Lun 11 Mai 2015 - 11:46

Je suis totalement d'accord avec Didier, tu tiens là un truc foutrement accrocheur et j'ai sacrément envie de connaître la suite. (et je mets plein d'adverbes pour bien te faire comprendre que j'ai aimé).
Je ne suis pas trop d'accord avec Didier sur les conclusions trop rapides auxquelles arrivent Keylian et sa mère. C'est étalé dans le temps, et donc les ellipses doivent être pleines de petits incidents qui ont mené à cette "phobie", sans oublier que la mère reste sous le traumatisme de la mort annoncée de son bébé.
Par contre, je partage son avis sur le passage de la clé. Le bibliothécaire n'est pas tout à fait crédible. C'est trop rapide, trop excentrique.
Mais ce sera là mon seul bémol.
Pour tes questions, les personnages sont bien campés et attachants. Julien manquerait peut-être un peu d'épaisseur, mais c'est pas dramatique, et je suppose qu'il attrapera son épaisseur plus loin dans l'histoire. D'ailleurs, j'ai pensé un moment qu'il allait mourir.
Pour moi, ce n'est ni trop long, ni trop lent, ni trop rapide, ni trop prévisible, ça se boit comme du petit lait (malgré le petit bémol du bibliothécaire comme dit plus tôt).
Autrement, il reste des petites fautes de-ci, de-là. Pas non plus une catastrophe. Plus sur la fin que sur le début.

Donc, maintenant, tu sais ce qu'il te reste à faire. T'as plus le choix, t'es condamné à écrire la suite. Et si elle se révèle de la même qualité que cette première partie, tu auras écrit là un de tes meilleurs textes, si pas le meilleur.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Lun 11 Mai 2015 - 13:29

Shocked Moi qui passais juste en coup de vent pendant ma pause, sans trop espérer d'avoir déjà eu des retours, je m'attendais encore moins à tant d'éloges. Merci beaucoup pour ces avis si rapides, Didier et Catherine !
(Et en plus, j'ai réussi à faire peur à l'auteur des Profanateurs, donc moi doublement content Very Happy ).

Ça me rassure si la plupart des perso sont bien faits sur ce coup, ça veut dire que je suis en progrès de ce côté. (A part le Julien, en effet, assez effacé, il va falloir que je rattrape ça).

Pour les fautes, surtout sur la fin, j'avoue que ça fait si longtemps que j'aimerais avoir un avis sur ce texte que j'ai bien moins relu les derniers passages avant de le poster. Embarassed

Catherine Robert a écrit:Je ne suis pas trop d'accord avec Didier sur les conclusions trop rapides auxquelles arrivent Keylian et sa mère. C'est étalé dans le temps, et donc les ellipses doivent être pleines de petits incidents qui ont mené à cette "phobie", sans oublier que la mère reste sous le traumatisme de la mort annoncée de son bébé.
C'est exactement ce que je voulais montrer. La mère traumatisée de l'accouchement, les évènements qui suivent qui font rien pour la rassurer, et le gamin qui finit par rentrer dans son délire. Mais si Didier a relevé ce point, c'est que je n'ai pas dû insister sur cet aspect-là autant que j'aurais dû. Il faudra que je fasse plus de références aux incidents dont le lecteur n'est pas témoin et que je trouve une façon de rendre les ellipses plus "palpables" pour le lecteur.

Le bibliothécaire et la clé sont les 2 éléments qui m'ont fait grincer des dents d'avance tant c'était casse-gueule. Je vais rendre le bibliothécaire moins bavard (les infos qu'il donne sont dans le livre de toute façon), ça paraitrait sans doute plus naturel.
Pour la clé, je me doute que son usage n'a rien d'un mystère pour le lecteur, du moment qu'on a expliqué sa légende. Va falloir que je redouble d'effort pour garder un certain suspens sur la suite, même si on peut deviner l'axe que ça va prendre. Il reste quand même quelques surprises à venir, par chance. Very Happy

Encore merci en tout cas ! J'essaie de m'y remettre au plus vite, en espérant que le changement de ton dans la suite ne fera pas trop tache.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Catherine Robert le Lun 11 Mai 2015 - 13:51

La clé n'est pas un problème. Et qu'on sache à quoi elle sert directement ne me gêne pas. Seul le bibliothécaire pèche un peu. Il doit être moins démonstratif, en raconter moins, mais tout en donnant suffisamment de gras pour intriguer Keylian. Un équilibre délicat.

Tiens une question : le psychiatre a le même nom de famille que celui de l'histoire des maurenox, mais pas le même prénom. Fait exprès ?


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Lun 11 Mai 2015 - 14:13

Oui, je me suis amusé comme jamais à faire référence à d'autres histoires.
Le psy des maurenox a plus ou moins le même âge que Keylian, et à l'époque de ce fragment, c'est son père qui exerçait. J'ai d'ailleurs une vague idée d'histoire sur eux, qui expliquerait la genèse du psy-maurenox.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Catherine Robert le Lun 11 Mai 2015 - 14:15

J'ai vu ces clins d’œil à d'autres de tes histoires. Et ils sont bien faits parce qu'ils ne dérangeront pas ceux qui ne les ont pas lues.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7619
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Raven le Lun 11 Mai 2015 - 17:50

Je ne sais pas ce qui m'a fait le plus frissonner : ton récit ou la vision de Didier en slip^^

J'ai lu tout ça au boulot par petits bouts, sauf la fin, pas pu décrocher avant la dernière page (d'ailleurs, vite fait, là, entre nous, il se passe quoi juste après? hein? hein dis?)

Rien à dire de plus que ce qui a été déjà signalé, ce qui est plutôt bon signe, je suppose. Quelques petites erreurs par ci par là, rien dont une rapide relecture ne viendra à bout. (J'ai tiqué sur le nom du psy qui fait trop américain mais apparemment c'est un clin d'œil à un truc que j'ignore.)

J'ai le même avis que Catherine quant aux conclusions de la mère, ça ne m'a pas choquée, c'est assez dilué dans le temps et ça s'inscrit bien dans le personnage. On a la vague impression que c'est pas la 1ère fois qu'elle consulte une voyante ("une arnaqueuse de plus"), sauf que là ça va plus loin avec la réunion à domicile, mais c'est pas super explicite.

Le fait que Julien et lui ne se voient plus du tout pendant des années, alors qu'il lui avait dit avoir vu la forme, lui aussi, me chiffonne un peu : ils auraient pu se voir à l'école ou en cachette. Surtout que c'est le seul avec qui Keylian (tiens, key -lian, c'est voulu avec l'histoire de clef?) aurait pu en discuter et le seul qui aurait pu le rassurer sur le fait qu'il n'était pas fou. A moins que Julien n'ait coupé les ponts volontairement ?

Mais tout ça passe. Par contre le bibliothécaire c'est trop, blam il nous fait le cours complet Wikipédia sur la clef, ça manque un peu de subtilité, mais d'autres l'ont déjà dit plus haut^^.

Je verrai : il trouve la clef, la donne au biblio qui lui dit "tiens, si vous aviez trouvé un livre avec on aurait pu penser que c'était la clef d'Arch! ah ah ah (^^)
— la clef de quoi??
—Vous connaissez pas cette vieille histoire? Un conte à dormir debout. Donnez-la moi, je vais la mettre aux objets trouvés"

S'ensuivent soit des recherches (après tout il est déjà à la bibli, il a tout sur place, et le livre va expliquer pas mal aussi) ou un 2e dialogue + approfondi. Bref, en diluant un peu le truc ça fera + naturel en deux coups de cuillères à pot, surtout que tu n'as pas de problème à faire des dialogues réalistes.
Pour la clef, ok son usage n'a rien de mystérieux une fois qu'on nous a expliqué à quoi elle sert, mais de toutes façons c'est ce qu'il va en faire qui nous intéresse ! (qui nous INTERESSE, c'est clair? et ça nous INTERESSE dans pas trop longtemps si c'est possible!^^)

Ah, un dernier truc : plus de mention des parents, ça m'a un peu gênée, on était limite en plein divorce et puis plus rien. Ils ont fini par divorcer ou pas? Il cherche un appart parce qu'il en peut plus d'eux? Pour leur montrer qu'il peut vivre sa vie et eux aussi, enfin, après tout ce temps à faire semblant pour lui? etc..., bref juste un petit rappel serait le bienvenu.


Une mention spéciale pour les dialogues, très naturels, bien insérés dans le récit.


Quiconque lit la présente ligne s'engage à adopter un corbeau.

Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 2552
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Lun 11 Mai 2015 - 22:20

Encore merci Catherine, ça me rassure pour les clins d’œil. Je craignais de trop insister dessus par moments.

Merci Raven. Very Happy

J'avoue que j'ai pas mal délaissé les parents sur la fin. Je vais rectifier ça, rajouter 2-3 infos sur eux et reparler d'eux dans la suite.

J'avais pas pensé à ça pour la "disparition" momentanée de Julien, mais c'est pas faux du tout, ils pouvaient très bien se voir en cachette. Bon, c'était vers leurs 10ans, donc à la limite, je peux préciser qu'ils sont pas allés au même collège (impro totale mais qui collerait bien à l'idée que j'ai de cette séparation). Je reviendrai sur ce qu'a vécu Julien de son côté pour un peu mieux expliquer tout ça.
Oui, Key-lian pour la clé, c’était Kaylian à l'origine, puis une faute de frappe m'a fait me dire que c'était pas si mal comme ça. Le nom du psy est une référence à une autre de mes histoires en effet, Confessions d'un mort qui doit trainé quelque part ici. J'avoue que le nom à l'américaine peut faire tache, mais après tout, même les américains ont le droit de venir vivre en France. :mrgreen:

Je garde ton idée pour la scène de la bibliothèque. Very Happy 2 passages vers le bibliothécaire passerait bien mieux en effet. C'est tout simple mais je n'y avais pas pensé sur le coup (pour ma défense, il était minuit passé :mrgreen: ).

Encore merci ! Je vais tenter de vite faire la suite au moins pour vous sortir du cliffhanger de salaud que j'ai fait. (Ce qui va arriver après ? Je dirais seulement que tout va être encore plus compliqué que vous ne l'imaginez, et que vous ne le réalisez qu'à la partie 3... :mrgreen: )


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Cancereugène le Sam 16 Mai 2015 - 13:47

La première qualité de ce récit, je pense, c'est l'immersion immédiate. Je me suis laissé embarquer, tranquille, les pages ont défilé. Tu as vraiment très bien retranscrit le quotidien de cette famille, les déchirements du couple, cette vie presque solitaire, entrecoupé de peurs et d'espoirs. Tu ménages bien tes effets, n'en fait pas trop. J'ai pu penser à des tas d’œuvres cinématographiques, de Poltergeist à l'Exorciste, et sans doute bien d'autres... J'ai même vue l'ombre de Stephen King planer ici ou là, devant cette menace qui pèse sur les deux ados...

D'ailleurs, le fait que Julien voie lui aussi des choses me l'a rendu très suspect, très rapidement. Je me suis demandé s'il existait réellement ce Julien. Et ses disparitions dans la seconde moitié du récit n'ont fait qu'amplifier ce doute.

D'autres l'ont dit, la dernière ligne droite avec le bibliothécaire, fait partir le récit dans une direction difficile à suivre, et tout est asséné trop brutalement.

N'empêche, c'est pas gentil de ne donner qu'une partie du récit, parce que maintenant, j'attends la suite...

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1399
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Sam 16 Mai 2015 - 15:12

Merci Cancereugène. Tous ces points me rassurent, j'ai donc réussi à gérer pas mal de problèmes que j'ai habituellement dans mes textes.

J'avoue que la dernière scène est très spéciale. Je vais la remodeler pour que ça paraisse moins lourd, en espérant que la tournure des évènements et le changement d'ambiance que ça suppose ne seront pas trop décevants pour les lecteurs (j'aurais peut-être pas dû tant insister sur le côté "ambiance de hantise").

Ça fait plusieurs mois que je suis sur cette partie, du coup j'ai pas résisté à la possibilité d'avoir des avis dessus. Mais je suis déjà sur la suite, 3p écrites hier et j'atteins possiblement le chapitre 2 ce soir.

Je me demande, d'ailleurs, s'il vaut mieux poster les chapitres de la 2e partie au fur et à mesure ou attendre qu'elle soit toute finie (avec le risque que les gens qui ont déjà lu aient tout oublié d'ici là) ?


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Eimelle le Dim 17 Mai 2015 - 22:35

Hello Murphy !

Non, je ne t'ai pas oublié : comment le pourrait-on d'ailleurs ? Et je vais bien-sûr lire ton texte (il m'en tarde d'ailleurs).

Seulement, là, en ce moment, je suis dans une période un peu hard, qui est celle des affectations de poste : est-ce que ça te dérange si je lis ton texte seulement une fois cette période close -disons vers fin juin ?

Je suis désolée de te faire mijoter, mais là, je suis tellement stressée et over-bookée que je n'arrive plus à rien faire...même pas à finir mon rapport de stage de master lol !

Mais je ne manquerai bien-sûr pas de te lire. Et d'ailleurs, vous êtes pénibles, tous, de poster des beaux textes tous en même temps alors que je n'ai pas le temps de les lire et qu'il me tarde de le faire (grrr Silence ! Grrr Françoise ! Grrr Catherine ! Tous au bûcher !^^)

Promis, je m'y mets dès le calme et la "zentitude" revenus !

Bises,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Dim 17 Mai 2015 - 23:29

Aucun problème, Eimelle, t'as tout le temps que tu veux et je t'interdis même d'en perdre en lecture tant que ton mémoire n'appartient pas au passé.
Je commence moi-même à peine à retrouver du temps pour lire les autres membres d'ailleurs.

En plus, avec un peu de chance, d'ici que tu puisses lire ce morceau, il y aura peut-être la seconde partie de l'histoire (mais je m'avance pas trop, l'univers semble tout faire pour en retarder l'écriture).


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par A'Tuin le Lun 25 Mai 2015 - 1:59

Le mot qui me vient à l'esprit : Bravo !

Alors bien sûr, il y a quelques petites coquilles et le passage du bibliothécaire est à retravailler, mais c'est super accrocheur, je m'étais dit "je lirai ça plus tard" et j'ai pas pu arrêter avant la "fin". D'ailleurs, j'avais oublié que ce n'était que la première partie et j'ai été cruellement déçue au dernier mot. Pourquoi nous fais-tu ça ? On n'est pas tous maso sur ce forum Evil or Very Mad

Blague à part, j'ai vraiment très envie de découvrir la suite, j'espère que tu ne nous feras pas trop attendre (mais si c'est pour un morceau de cette qualité, on ne t'en voudra pas trop je pense Wink ).


Pas de nourriture dans les cheveux et pas de cheveux dans la nourriture geek 

A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Murphy Myers le Lun 25 Mai 2015 - 21:46

Merci A'Tuin ! Very Happy

Je mettrais bien les quelques pages suivantes, mais elles ne se terminent pas mieux. Troquer un cliffhanger contre un autre, pas sûr que je m'en sorte vivant en faisant ça. :mrgreen: Mais j'essaie de vite finir la 2, tout semble moins compliqué que prévu donc je devrais mettre moins de 4 ans pour tout écrire en fin de compte. :mrgreen:


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2623
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les innombrables morts de Keylian Delorme

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:54


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum