La couronne de Lucifer

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Murphy Myers le Sam 20 Juin 2015 - 10:48

Moi, mon nom d'auteur, si c'est possible. Même si je pense pas avoir vraiment mérité d'être dans les remerciements.

T'as déjà remanié l'histoire comme tu le pensais du coup ?


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Catherine Robert le Sam 20 Juin 2015 - 11:29

Moi, je mérite pas du tout de figurer dans les remerciements. J'avais commencé à lire, puis j'ai arrêté et quand j'ai voulu reprendre, j'ai jamais retrouvé le mail avec le fichier.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Cancereugène le Sam 20 Juin 2015 - 14:16

En ce qui me concerne tu peux m'oublier, je n'ai pas lu ton texte pour être remercié. Cela dit, si tu souhaites le faire malgré tout, indique Cancereugène.

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Didier Fédou le Sam 20 Juin 2015 - 14:19

Cancereugène : trop tard, j'ai écrit ton nom ce matin. Pas te remercier ? Hé ho !
Cath : Je te le renvoie si tu veux.
Rien que pour avoir proposé votre aide, vous méritez de figurer dans les remerciements. Même si vous avez pas pu le lire, peu importe. En vous portant volontaires, vous me prouvez votre confiance, et ça me fait tout chaud partout.
Envoyez-moi vos noms (ici ou mp) pour ceux qu'ont besoin.

Sinon, je me suis fendu d'une énième relecture, en essayant de gommer ou de remplir là où il le fallait, comme j'ai pu. Je pense que ça devrait le faire. Je laisse encore reposer, et en attendant, je me suis lancé dans un autre projet, le reboot d'un roman que certain(e)s connaissent : Dévoreuse...


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer

Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 38
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Catherine Robert le Sam 20 Juin 2015 - 14:28

Tu peux me le renvoyer, mais pas de lecture avant juillet. Me suis engagée à lire 150 poèmes pour la fin du mois et de les noter. Je suis même pas sûre d'y arriver.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Perroccina le Sam 20 Juin 2015 - 18:20

Merci Didier de me faire figurer dans les remerciement mais ma contribution a vraiment été minime, mais si tu y tiens je préfère Edith Perro


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2491
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Naëlle le Sam 20 Juin 2015 - 22:57

Moi, Naëlle, ce sera très bien. Je crois que j'arrive au bout, ils prennent l'avion pour un certain endroit, là. J'ai pris des notes tout le long du bouquin sur ma liseuse, j'espère juste pouvoir retrouver la liste complète pour les retaper sur l'ordi Rolling Eyes
Mais sur le fond, j'ai rien de dramatique à signaler. Si ce n'est un truc, mais je développerai ça dans mon commentaire qui devrait te tomber sur le coin de la trombine en juillet.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Naëlle le Dim 28 Juin 2015 - 19:25

Finalement, mon commentaire tombe plus tôt que prévu, parce que la fin du roman a été assez addictive !

Alors, globalement, je trouve que ta Couronne de Lucifer est un bon petit roman. Ça se lit tout seul, on s’attache facilement à Damien, sa femme et son gosse, à Royal, même à Fred (mais seulement à la fin, pour ma part). Niveau suspens, je peux pas trop dire, puisque j’ai eu une idée globale de l’histoire en faisant l’epub.

Il y a cependant plusieurs points qui me chagrinent.

1) Une vision parfois caricaturale du monde et des gens. J’ai parfois un peu trop eu l’impression que tout est noir ou blanc, qu’il y a les gentils d’un côté, les méchants de l’autre et un no man’s land au milieu. Après, vu ce sur quoi tu t’appuies (c’est quand même fortement teinté des croyances et de l’imagerie chrétiennes, tout simplement parce que j’imagine que c’est ce que tu connais le mieux), je me dis que c’est peut-être inévitable. Je sais pas trop. Mes connaissances religieuses étant quasi inexistantes, je préfère ne pas trop parler de ce que je ne connais pas ou peu. Mais d’un point de vue humain, cf. le passage du commentaire d'Eilean sur les scientifiques. Bref, j’aurais aimé un peu plus de nuance.
2) Une tendance au pathos un peu trop prononcée à mon goût. Je sais que tu aimes quand on en rajoute une couche sur les sentiments, les émotions, mais je pense que tu décris beaucoup trop longuement la situation très difficile de Damien et sa famille. Pas besoin de nous décrire en long, en large et en travers leurs mille et une galères, on comprend très bien en peu de mots combien c’est difficile pour eux.
3) Ce défaut mineur nous mène à un défaut majeur (selon moi) : un problème de rythme. J’entends par là que, entre les chapitres avec Fred, ceux avec Royal, ceux avec Clara, le fermier dont on tue les vaches, le type qui se fait démolir avec ses chiens, et enfin ceux avec Damien, j’ai trouvé que l’action arrive beaucoup trop tard. Une bonne moitié du livre se passe avant qu’on sente une réelle urgence à se débarrasser de cette foutue couronne. Il faut attendre l’arrivée de Royal dans le village de Damien pour que ça démarre vraiment. À partir de là, tout roule tout seul, très vite et très bien (je trouve l’ascension du volcan très réussie : palpitante et addictive). Mais pour moi, ça aurait dû venir au quart ou au tiers du livre, pas à la moitié, parce qu’au final je me suis dit : « Tout ça pour ça ? »
4) Je ne suis pas sûre que ce soit une bonne idée de commencer le roman avec un chapitre sur Fred. Personnellement, ce personnage ne me devient sympathique que vers la fin du roman. Il ne m’a pas franchement donné envie de continuer ma lecture. Peut-être que tu gagnerais à déplacer ce prologue (il deviendrait donc un simple chapitre) un peu plus loin, après le chapitre sur Damien et sa famille, par exemple. Damien nous est immédiatement sympathique, on a envie de savoir quelle tuile va lui tomber sur la tronche et comment il va s’en sortir étant donné sa situation précaire. Donc le fait que l’élément déclencheur de l’histoire n’arrive qu’en chapitre 2 n’est pas gênant, à mon avis.
5) Un détail : « Dans l'enveloppe, Damien découvrit un chèque libellé à son nom, représentant la moitié des indemnités d'un haut-gradé de l'armée et des services secrets, ancien directeur d'un projet ultra-confidentiel : assez de zéros pour lui couper le souffle. » C’est peut-être parce que je suis une jeunette qui ne connaît rien à la vie, mais moi, avec ça, je ne sais pas vraiment à quel niveau de vie pourront prétendre Damien et sa famille : est-ce que ça veut dire que les Alric pourront rembourser la maison, le chauffe-eau, s’acheter une nouvelle voiture et peut-être même deux, qu’ils pourront mettre une somme rondelette sur le compte en banque qu’ils ne manqueront pas d’ouvrir pour leur fils grâce à ce chèque ? Ou bien ça leur permet juste de rembourser la maison, ce qui représente déjà un gros poids en moins sur le budget ? Vu que t’as bien fait ton job, c’est-à-dire que le sort de cette famille ne laisse pas indifférente la lectrice que je suis, j’aimerais avoir un poil plus de précision à ce sujet. Une autre question me turlupine : est-il possible qu’un militaire, même haut-gradé et faisant partie des services secrets, reçoive autant d’indemnités de licenciement ? D’autant que ça n’en est qu’une partie !
6) Là, je sais que tu vas m’envoyer bouler, mais je le dis quand même :mrgreen: : Royal qui montre l’ange à Damien et lui raconte tout ce que l’armée sait sur lui juste parce que Damien a eu la couronne en sa possession et qu’il a déduit quelques petites choses sur les démons, Lucifer et tout ça, c’est pas très crédible. Et le secret défense, alors ! Le réalisme aurait voulu que l’armée envoie chier Damien et qu’elle agisse en solo, pas qu’elle l’emmène en Sicile !

Voilà en gros ce que je peux dire sur ton roman. J’ai pas A-DO-RÉ, mais ça reste une lecture bien sympa.

Pour terminer, quelques notes que j’ai prises durant ma lecture :
– « Des millions d’années durant, mes fragments dissolus ont dérivés au hasard. Je ne suis pas morte, la mort n'existe pas, mais ça ne représente pas grande différence. Ma conscience et mon pouvoir étaient tout aussi dilués que nos parties. En surface, les peuples ont vieillis, Babylone, Rome, Jérusalem, Athènes, les fondateurs sont morts, les descendants ont transmis savoirs et préceptes et sont morts aussi. Les royaumes sont tombés, les montagnes ont diminuées. Même les pays ont changé de place. L'humanité, plusieurs fois, a dû recommencer depuis le début. » (prologue)
=> Déjà, quand on me dit que la mort n'existe pas, j'aimerais qu'on m'explique un minimum, mais si en plus on me dit deux lignes plus loin que les fondateurs et autres sont morts, un nuage de points d’interrogation se forme au-dessus de ma tête. Je pense qu’il y a quelque chose à expliciter, dans ce passage.
– « Toujours en Afrique, il prit part à l'opération Diapason au Yémen » (chapitre 2)
=> Wikipédia situe le Yémen en Asie, pas en Afrique. Je te laisse faire les recherches pour en être bien sûr.
– « Damien avait souvent observé son manège, et pas plus tard que la semaine dernière, le vit traverser trois fois tout l'étage pour faire des photocopies d'une note de service » (chapitre 10)
=> L’avait vu.
– « Il força l'entrée, la femme hurla lorsqu'il la pénétra, s'enfonçant jusqu'à la garde, goûtant autant le plaisir que la douleur. » (chapitre 22)
=> Une femme qui se fait violer n’éprouve AUCUN plaisir. Si tu racontes ça du point de vue de cet abruti de Fred (enfin, oui, tu le racontes de son point de vue, mais est-ce que le commentaire comme quoi la femme ressent du plaisir en même temps que de la douleur est de Fred ? En l’état, pour moi, c’est une remarque externe/omnisciente), faut que ce soit plus visible et qu’on sente incidemment qu’il pense de la merde (par la désolidarisation totale du narrateur des actes de Fred et/ou la description de la fille en train de pleurer de souffrance, de dire « non », de lui demander d’arrêter, tout ça).
« deux atomes de l'auréole se retrouvèrent par les hasards des courants de convection des champs magmatiques » (chapitre 24)
=> Je ne suis pas une spécialiste, mais il me semble que, en religion, le hasard n’existe pas, qu’on parle plutôt de destin.
– « Les faits, Damien, les faits. » (chapitre 25)
Je les trouve très copains (le fait que Royal appelle Damien par son prénom), là, pour des gars qui viennent à peine de se rencontrer.
– « La caméra se déplaçait pour suivre le mouvement de foule, et Fred passa au bord du cadre, mais juste assez près pour le voir enfiler son bonnet et disparaître. »
=> Damien devrait s’étonner tout de suite de ne pas être dans le Monde Ralenti. Tu nous l’expliques plus tard, mais c’est maintenant que devrait venir l’explication.
– « Et j'encule votre roi, parce que je vais viser à côté ! »
=> Depuis le début, je ne comprends pas l’expression. Comment Fred peut viser à côté… ?


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Didier Fédou le Lun 29 Juin 2015 - 4:05

Merci Naëlle.
Quelques petits points de précision :

1 - c'est vrai. Je tente de nuancer un peu.
2 - c'est vrai aussi. Un point noir que je sentais. Et sur lequel je vais travailler et faire un peu plus de "show, don't tell".
3 - Je dois laisser comme ça. Y'a 2 intrigues, une mineure avec la couronne qui gèle le temps, une majeure avec tout le bestiaire infernal qui veut la récupérer. Après, j'ai inversé deux chapitres qui ne collaient pas chronologiquement, ceux où Fred fouille la voiture accidentée et un autre (je sais plus). J'ai aussi glissé quelques indices des "vilaines activités" de Fred lorsqu'on le retrouve dans les bois. J'espère que ça améliorera le rythme.
4 - ça fait du bien de commencer par un anti-héros. Pas sympathique ? Justement. C'est un petit gros sans doute pédant et prétentieux, qui devient une véritable ordure, avant de développer sa schizophrénie, et je suppose qu'il t'a été sympathique à peu près au moment (ou pas loin) où l'Ange lui accorde le pardon de la rédemption ? C'est bien ainsi que je l'ai voulu, un pauvre type dépassé par ce qu'il a provoqué, qui regrette le mal qu'il a fait malgré lui. Si sa mort produit un peu de tristesse et de pitié, alors j'ai réussi mon coup. Damien est du coup un peu moins intéressant.
5 - juste. J'imaginais quelques milliers d'euros (dans les 10 ou 15 000), suffisants pour couvrir les arriérés de dettes pour lesquelles ils subissaient la saisie, et se payer deux bagnoles d'occase (genre 1000-1200 la caisse.). Faut que je voie ce passage, c'est pas évident à caser, ni d'ailleurs, le moment de le caser.
6 - Nan, je vais pas t'envoyer bouler... Il faut savoir prendre quelques relatives libertés avec le Réalisme que j'érige souvent en quête. Et puis Damien n'est pas complètement inutile au projet 9 chœurs : il est imprégné du pouvoir de la Couronne.

Ensuite :
"la mort n'existe pas". Je voulais parler du changement d'état de la matière ou de l'esprit, mais je vais virer.

Le Yémen est plutôt au sud de la péninsule arabique. Ce doit être ma faute.

Dans le viol, c'est bien Fred qui goûte "autant le plaisir que la douleur", mais la phrase est très mal formulée. Bonne remarque.

Du hasard : justement, on n'est pas dans la religion. Ce bouquin n'est PAS religieux, et moi encore moins. On parle d'éléments surnaturels que les premiers hommes ont intégrés dans un système de croyances devenu leur religion, croyances valant tentatives d'explication de phénomènes qui les terrifiaient, afin de moins les craindre. Par exemple, rendre un dieu responsable de la foudre (Thor), permettait de craindre un peu moins les tempêtes et les éclairs. On pouvait s'adresser à Thor, lui demander de se calmer, lui sacrifier une chèvre, des trucs comme ça.
Et plus tard, dans l'avion, l'Ange précise à Damien que si "Dieu" a bien un plan global pour l'humanité, chacun reste assez libre de ses actes.
De fait, hasard et destin cohabitent.

Pour Royal et Damien copains très vite, j'ai rallongé la sauce, ça devrait aller mieux.

Viser à côté ? Tout simplement que Fred veut balancer la couronne dans le volcan et si jamais Lucifer y est pour la récupérer, viser à côté.

En espérant que ces précisions ne te font pas l'effet "t'as rien pigé faut que je t'expliques". Parfois le lecteur comprends mal, mais c'est la faute de l'auteur, et me lancer dans ces explications me permet parfois de voir ce qui coince et comment l'améliorer. Je prends note de tes remarques et je retourne au manuscrit.

Merci madame !


Le châtiment de l'ange
Les Terres de Légendes
Le livre en noir
La couronne de Lucifer

Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 38
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La couronne de Lucifer

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum