Paroxysme de beauté

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par FRançoise GRDR le Mer 13 Mai 2015 - 14:37

Tiens cette scène m'avait échappé ! Je trouve qu'elle est bien écrite mais comme les autres, la fin ne me satisfait pas...
Y-a-t-il une limite de signes à observer ?
Je suis d'accord avec Murphy : ce serait plus logique, dans le contexte, que ce soit le mec qui s'essaie au lancer de couteau... Rolling Eyes
Ce type d'Atelier me semble difficile, non pas pour le côté "sentimental" mais parce qu'elle est liée aux êtres qui vont s'aimer... Ce qui compte le plus, à mon avis, dans une histoire qui doit aboutir à la fameuse "scène d'amour" c'est le passé des personnages, la mise en perspective de ce qu'ils ont vécu ensemble ou à part. Je ne me vois pas développer en si peu de lignes un truc palpitant...
Qui pourrait l'être si les héros s'apparentaient par exemple à Roméo et Juliette (= 2 familles ennemies) ou Héloïse et Abélard... Bref, très difficile pour moi d'imaginer arbitrairement ce genre de scène, à moins de développer toute la problématique (mais c'est pas ce que je veux écrire) à moins de faire un pied de nez comme Cancer ou là, en retournant le sentiment en son contraire...
La vraie scène d'amour = mission impossible pour moi ! No


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par Catherine Robert le Mer 13 Mai 2015 - 14:41

Merci de ta lecture.
On n'a pas donné de calibrage précis, mais c'est sûr qu'il faut rester sur du court. Ce n'est jamais qu'une scène qui est demandée.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par NoirceuRose le Ven 5 Juin 2015 - 3:48

J'avouerais que moi j'ai bien aimé la chute! J'aime la touche de lugubre dans ce trop plein d'amour hihi. Sinon pour le reste c'était assez bien réussi, mais je ne suis pas trop fan de scènes d'amour ( Je comprend que c'est l'idée de cet exercice, sortir de notre zone de confort)


« Il n'y a que dans l'amour et le meurtre que nous sommes vraiment sincères. » - Friedrich Dürrenmatt

NoirceuRose
Apprenti égorgeur

Messages : 35
Date d'inscription : 01/06/2015
Age : 26
Localisation : Québec

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par Catherine Robert le Ven 5 Juin 2015 - 7:10

Merci de ta lecture.
Oui, le but de cet exercice est de sortir de notre zone de confort. On est plutôt des auteurs cherchant à inquiéter (pour les plus sages d'entre nous), ou à horrifier, ou à dégoûter (pour les plus vilains écritoiriens) qu'à faire rêver d'amour.
Pas facile.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par  le Mer 2 Déc 2015 - 16:39

Alors, pour moi c'est pas tant l'anxiété du début qui me gêne qu'une légère maladresse dans la parabole. Utiliser "l'instant s'étire avec la lenteur d'un escargot malade" (je le fais de mémoire, je sais que ce ne sont pas tes termes exacts) est complètement hors contexte. C'est une comparaison qui traduit le dégoût et l'agacement, alors que j'ai plutôt l'impression que le personnage est dans l'appréhension et l'excitation (non sexuelle).
Du coup, j'aurais plus vu quelque chose comme "l'instant s'écoulait avec la lenteur d'un filet de miel, promesse de délice semblant ne jamais s'accomplir" (oui, j'ai rajouté une proposition, je triche un peu).

J'ai l'impression qu'il ne faut pas non plus trop hésiter à dire franchement les trucs. Dans le gore, on balance des litres de sang, sans pour autant parler tout le temps d'humeur écarlate, de liquide vital, etc... Autant y aller franchement, sobrement : "apprécier l'instant", "frémir de plaisir", "brûler de désir" ou autre. C'est comme se mettre dans la peau d'un tueur et décrire ce qu'il ressent.
Enfin, ça, c'est plutôt ma technique, il y en a sûrement d'autres, sans doute meilleures.

Ce qu'il manque à ta petite scène, c'est un intermédiaire entre l'attente, l'étreinte, et le coup de poignard. Là, ma solution, ça serait de décrire ce qu'elle fait: ses doigts cherchant le couteau dans sa cachette, tâtonnant à l'aveugle. Il serait d'ailleurs intéressant de faire croire qu'elle attrape autre chose ( avec un soupçon de sensualité).
Puis, moi, j'aurais rajouté, un petit moment de délectation du présent juste à la fin, avec une ou deux description de ce qui lui plait tant dans son acte. Evidemment, c'est très personnel, chacun fait comme il le sent.



Ce qui me fait penser à une idée qui me travaille depuis un moment. On est tous ici pour écrire, partager nos expériences, nos avis, nos goûts, et progresser (en tout cas, moi je suis là pour ça). Dans ce but, je me demandais s'il ne serait pas possible de créer un atelier réécriture.
Le fonctionnement est simple : sur un thème donné (comme pour les autres ateliers), un écritorien produit un petit texte, son exercice du thème. Et ensuite, un autre participant reprend se texte, le corrige et le reprend à sa sauce. Puis un autre recommence.
On est pas tous obligés d'y passer, et ça demande un shouya d'organisation et de discipline, mais ça pourrait permettre aux participants de se servir des forces et des faiblesses des autres pour s'améliorer.
Comme on reste sur le même texte, on peut comparer facilement et cibler les plus et les moins de chacun.
Voilà, c'était mon idée. Si on fait ça, je suis super partant. A voir avec les autres.


Avoir encore raison est dangereux pour l'humilité. A consommer avec modération.

— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1141
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 33
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par Tak le Mer 18 Mai 2016 - 9:31

K² a écrit:Ce qui me fait penser à une idée qui me travaille depuis un moment. On est tous ici pour écrire, partager nos expériences, nos avis, nos goûts, et progresser (en tout cas, moi je suis là pour ça). Dans ce but, je me demandais s'il ne serait pas possible de créer un atelier réécriture.
Le fonctionnement est simple : sur un thème donné (comme pour les autres ateliers), un écritorien produit un petit texte, son exercice du thème. Et ensuite, un autre participant reprend se texte, le corrige et le reprend à sa sauce. Puis un autre recommence.
On est pas tous obligés d'y passer, et ça demande un shouya d'organisation et de discipline, mais ça pourrait permettre aux participants de se servir des forces et des faiblesses des autres pour s'améliorer.
Comme on reste sur le même texte, on peut comparer facilement et cibler les plus et les moins de chacun.
Voilà, c'était mon idée. Si on fait ça, je suis super partant. A voir avec les autres.

Ah tiens, super idée je trouve !
On est déjà bien avec nos 6 ateliers (la preuve, j'en ai fait une bonne dizaine jusque-là sans jamais m'essayer à la scène d'amour), mais pour une prochaine fournée de nouveaux ateliers ça peut être très sympa, je pense.

Pour la scène ici présente, je l'ai trouvé plutôt sympa, avec ce ton hésitant qui correspond bien à un début de relation (première rencontre ?). A moins de tomber sur une nana ou un mec très entreprenant, of course...
Mais comme les autres, j'ai trouvé la chute un peu trop en décalage avec le reste.
Il faudrait sûrement rajouter une ou deux phrases faisant le lien entre le texte et cette chute, plutôt abrupte. Après on se refait pas Cath', faut forcément qu'il y ait du sang, même dans une scène d'amour Laughing
Mais sinon, le reste est plutôt bon et traduit bien la maladresses des premiers pas : comment casser la glace, comment aller vers l'autre qu'on ne connait à peine ? Pour le grand timide que je suis, ça me parle.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par Catherine Robert le Mer 18 Mai 2016 - 9:35

Merci bien profanateur de sépultures d'avoir déterré ce texte pas au point.

Et on attend la tienne de scène d'amour. Twisted Evil

Pour de nouveaux ateliers, on n'en a pas encore parlé entre nous, mais comme vous avez l'air plutôt motivés pour l'instant par ces petits exercices, on peut envisager de s'y pencher après le concours.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par Tak le Mer 18 Mai 2016 - 9:49

Catherine Robert a écrit:Merci bien profanateur de sépultures d'avoir déterré ce texte pas au point.

Et on attend la tienne de scène d'amour. Twisted Evil

Pour de nouveaux ateliers, on n'en a pas encore parlé entre nous, mais comme vous avez l'air plutôt motivés pour l'instant par ces petits exercices, on peut envisager de s'y pencher après le concours.

Oui oui, j'y réfléchis... (comment ça, je traîne la patte ? Rolling Eyes ).

Et pour de nouveaux ateliers, y'a rien qui presse, hein. Comme je disais, on a déjà de quoi faire avec ceux-là et je pense que pour certains, ça pourrait être un bon exercice de revenir sur des ateliers déjà faits, histoire de traiter le(s) thème(s) sous des angles différents.
Moi perso, je me régale à imaginer plusieurs approches sur un même thème, ça me permet aussi de travailler sur mes propres écrits, en multipliant les points de vue (du moins, en l'essayant). Dans cette optique, je pense que les ateliers ont une durée de vie illimitée, pour peu qu'on les aborde comme des exercices réguliers, visant à nous faire travailler à chaque fois sur un axe différent.
Mais ça, c'est ma façon perso de voir les choses.

Et de rien, tout le plaisir est pour moi :mrgreen:


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paroxysme de beauté

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:41


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum