Ma scène

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ma scène

Message par Shatsé le Dim 15 Mar 2015 - 17:10

Allez je me lance, j'ai assez hésité ! C'est la première fois que je participe à un atelier sur l'écritoire. Je viens d'écrire ce petit texte. Comme j'ai improvisé, mes phrases tâtonnent encore plus que d'habitude  Embarassed. Je le mets en spoiler pour que ça ne prenne pas trop de place.
Au-delà des lettres, il y a l’amour !:
J’étais sur la plage au milieu de tous les membres de notre club de musique. Comme à l’accoutumée nous n’étions pas les derniers lorsqu’il s’agissait de partager de bons moments. Séparée récemment de mon conjoint, mes yeux observaient le nouveau sujet de toutes mes attentions, Ludovic !

Nous nous fréquentions depuis un an environ. Sa  stature dépassant le mètre soixante quinze, sa démarche dont la nonchalance était une seconde nature, une apparence raffinée même en short et en tong, mettaient mes sens en ébullition. Mais, pardessus tout, même pour moi qui le connaissais un peu mieux, il était d’une discrétion qui le rendait mystérieux et irrésistible.
Son entrée dans le groupe était très récente. Âgé d’une quarantaine d’année, son comportement surprenait et suscitait toutes les spéculations, jusqu’à même faire courir la rumeur qu’il cachait son homosexualité. Il parlait peu, était toujours seul et n’avait jamais cherché à séduire les femmes du club.

Plus le temps passait plus j’appris à le connaitre et à l’inverse des autres femmes du groupe, je restai d'abord au stade de rapports amicaux. Pourtant, comme une midinette, je fantasmais toutes les nuits sur le beau Ludovic. De façon insidieuse, sans même que nous ayons dépassé le stade de la bise, je tombai amoureuse de lui.
Un élément qui aurait dû me faire fuir,  a au contraire accentué ce que je ressentais.

Sa réserve camouflait un mal profond, Ludovic était illettré et les nouvelles technologies étaient pour lui un autre monde. Il était devenu plus que méfiant, car une fois qu’il révélait son secret, il était très souvent méprisé. Sa pudeur me toucha et à sa grande surprise, je me rapprochai encore plus de lui.

Son handicap était compensé par sa sensualité, son humilité et sa classe. Avec un grand tact, je lui proposai mon aide, qu’il accepta. Puis nos corps parlèrent. Aujourd’hui il surmonte peu à peu ses difficultés et moi je l’aime tout simplement.


J'ai écrit un autre texte plus bas "6ème message", je ne sais plus comment on fait pour faire un lien vers un message. Désolé.


Dernière édition par Shatsé le Mar 17 Mar 2015 - 2:04, édité 3 fois


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Paladin le Dim 15 Mar 2015 - 18:28

Bien Shatsé, mais là tu nous décris les circonstances d'une rencontre et de la naissance d'une relation. Il me semble que l'esprit de cet atelier serait plus de raconter une scène sentimentale elle-même, tu vois genre au cinéma Gabin/Morgan ou Kate Winslet's/Leonardo DiCaprio... Racontez une scène comme celles-ci :






Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8948
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Shatsé le Dim 15 Mar 2015 - 20:24

La c'est sur mon texte est hors sujet.... j'avoue avoir un mal fou à écrire une vraie scène romantique, j'ai besoin d'y rajouter un peu d'érotisme. Je vais adapter mon texte. A très bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Paladin le Dim 15 Mar 2015 - 21:09

Il n'est pas interdit d'y ajouter une dose d'érotisme! Mais l'idée de ces ateliers est de nous pousser à écrire ce que, précisément, nous avons du mal à décrire ordinairement.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8948
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Perroccina le Lun 16 Mar 2015 - 14:01

J'ai plusieurs fois tenté des scènes un peu érotiques mais je trouve toujours qu'elles sonnent faux. Je vais tenter de les retrouver. En attendant Shatsé, c'est bien de t'y être essayée même si finalement tu restes trop dans les généralités d'une situation et que tu n'es pas dans l'intime. Utilises ce que tu as écrit comme base pour extraire une scène entre ces deux là.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2486
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Shatsé le Mar 17 Mar 2015 - 1:57

En partant du texte initial, j'ai essayé d'écrire cette scène. Pas évident pour moi dans ce thème, mais c'est un exercice très utile. Par contre désolé j'ai fait court. Je n'ai pas réussi pour le moment à écrire un texte plus long.

Spoiler:
Ce soir-là nous étions installés sur un hamac deux places. La lumière tamisée diffusée par le lampadaire en calebasse, rendait Ludovic presque irréel.
J’admirais sa stature dépassant le mètre soixante quinze qui s’étirait de tout son long avec nonchalance. Je levais le menton pour me noyer dans ce regard, qui me disait que j’étais celle qu’il avait toujours attendu.
Nos doigts s’entremêlaient et leurs caresses étaient si sensuelles qu’elles dévoilaient tout le fluide qui circulait entre nos êtres.
Je savourais le poids de sa cuisse longue et musclée posée sur la mienne, qui à la fois m’émoustillait et me protégeait.
Les mots étaient inutiles, nos sens exacerbés parlaient comme si nous ne faisions qu’un.
Cette fois, nous n’avions pas envie d’arriver à l’acte final, mais, de pousser notre désir jusqu’à la torture.
La douleur fut si forte, que nos corps malmenés, explosèrent de plaisir et s’enfoncèrent dans une exquise somnolence.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Catherine Robert le Mar 17 Mar 2015 - 9:22

J'ai lu les deux tentatives. Effectivement, comme Paladin, je trouve que ton premier essai n'est pas vraiment dans les consignes et qu'il décrit la naissance d'une relation plutôt que de nous proposer une scène d'amour. Du coup, il manque d'affect et survole trop.

Par contre, ton deuxième texte est bien dans l'exercice et ma foi, m'a bien plu. Le fait qu'il soit court est pour moi, plus un avantage qu'autre chose, ainsi tu ne nous lasses pas, ça ne paraît pas trop fleur bleue. Il y a un érotisme diffus qui donne bien.
Non, vraiment cette petite scène est très bien.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7649
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Shatsé le Mar 17 Mar 2015 - 11:55

Merci Catherine pour ta lecture. Je pense en tout cas que participer aux ateliers est un exercice plus que nécessaire. A bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Perroccina le Mar 17 Mar 2015 - 14:41

Le deuxième texte est bien dans le ton, avec juste ce qu'il faut de retenue pour qu'il oscille entre érotisme et romantisme.
Essai transformé.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar

Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2486
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 51
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Cancereugène le Mar 17 Mar 2015 - 18:50

Eh bien moi, j'ai bien envie de jouer les casse-pieds !
La scène est romantique, ok, pas de doute. Mais certains détails m'ont paru incongrus dans la situation.
Spoiler:
Ce soir-là nous étions installés sur un hamac deux places. La lumière tamisée diffusée par le lampadaire en calebasse, rendait Ludovic presque irréel.
J’admirais sa stature dépassant le mètre soixante quinze qui s’étirait de tout son long avec nonchalance. Je levais le menton pour me noyer dans ce regard, qui me disait que j’étais celle qu’il avait toujours attendu. (Je suis peut-être bizarre, mais en lisant, je l'imaginais en train de mesurer son bonhomme avec un mètre de couturière... dans une situation de séduction, ce chiffre me gêne, j'aurais plutôt vu "stature puissante ou impressionnante" bref, je pinaille, mais c'est un exercice, n'est-ce pas ?)
Nos doigts s’entremêlaient et leurs caresses étaient si sensuelles qu’elles dévoilaient tout le fluide qui circulait entre nos êtres.
Je savourais le poids de sa cuisse longue et musclée posée sur la mienne, qui à la fois m’émoustillait et me protégeait. (ce verbe émoustiller me gêne. Déjà, c'est très subjectif, je ne l'aime pas ! Et puis ce n'est pas un terme très voluptueux dans ce contexte.)
Les mots étaient inutiles, nos sens exacerbés parlaient comme si nous ne faisions qu’un.
Cette fois, nous n’avions pas envie d’arriver à l’acte final, mais, de pousser notre désir jusqu’à la torture.
La douleur fut si forte, que nos corps malmenés, explosèrent de plaisir et s’enfoncèrent dans une exquise somnolence. (j'aime beaucoup l'exquise somnolence...)

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1403
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Shatsé le Mar 17 Mar 2015 - 23:35

Salut Cancereugène,

En effet je suis d'accord le texte peut être encore amélioré et c'est justement pour cette raison que j'ai décidé de participer aux ateliers. Ce que tu as souligné peut également me servir pour mes nouvelles. A bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par mormir le Dim 3 Mai 2015 - 19:20

C'est vraiment difficile d'écrire un texte relevant de ce thème d'atelier. Je dirai en premier que tu as eu le courage d'affronter cet exercice incertain.
Le second texte est plus dans le thème que le premier. Tes phrases dans les deux cas, sont un peu hésitantes comme tu le dis, mais il suffirait de quelques réglages pour en faire des réussites. Les remarques de cancereugene sont intéressantes dans cette optique.
Bravo pour cette participation !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par FRançoise GRDR le Mer 13 Mai 2015 - 15:10

Tu t'en sors très bien ! Comme expliqué ailleurs, pour ma part je vais avoir du mal à m'y coller... Alors, c'est déjà bien que tu écrives un petit texte à ce sujet Wink


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7162
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Tak le Mar 17 Mai 2016 - 9:46

Je vais sûrement parler à un fantôme (allô esprit de Shatsé, es-tu là ?), mais j'ai bien aimé le deuxième texte, qui bien que pouvant être améliorer, correspond plutôt bien à ma conception de cet atelier.
Au moins, ça me donne une idée un peu plus claire de la chose - même si j'ai toujours un mal fou à imaginer quelque chose dans ce genre-là Razz

Bref, pas mal du tout !


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.

Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 1659
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 34
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ma scène

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:11


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum