Strangers Die Every Day

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par François Fischer le Ven 2 Jan 2015 - 12:27

Bonne histoire, à l'ambiance thriller des plus efficaces, doublée d'un style assez nerveux, dépouillé. Je suis moins convaincu par le twist final : manque de crédibilité, comme soulevé par la plupart des écritoriens. Autre point de friction, plus subjectif celui-là : les titres en anglais... bof quoi, surtout pour une histoire située sur la frontière franco-allemande.
avatar
François Fischer
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 177
Date d'inscription : 27/12/2014
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Cancereugène le Sam 3 Jan 2015 - 8:43

J'ai beaucoup apprécié d'être ainsi embarqué dans un univers de violence et de drogue. Ce que je retiens avant tout, c'est l'aspect immersif du récit, sa faculté de capter l'attention du lecteur pour qu'il ne lâche plus sa lecture jusqu'à la fin.
Que les tortures ne soient pas trop détaillées est plutôt une bonne chose. Non pas que je sois contre les détails gore, mais ici ce n'est pas le propos. Le côté "thriller" prime et c'est à mon avis assez cohérent de ce point de vue...

Les points négatifs ont déjà été évoqués, je ne reviens donc pas dessus.

Bravo Amaranth, tu as réussi un très bon texte avec une histoire toute simple...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1896
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Invité le Sam 3 Jan 2015 - 11:32

Bonjour @Amaranth,

Avis un peu mitigé pour moi. J'ai vraiment eu du mal à rentrer dans le texte au début avec le rythme phrases courtes/phrase courtes qui marchent assez bien pour des scènes d'actions mais pas d'expositions.

Il manque quelques descriptions de-ci, de-là, notamment lors de la scène de torture gore ce qui fait qu'on ne comprend pas ce qu'il fait (j'ai du m'y reprendre à trois fois pour piger un peu). Je n'ai pas trop compris non plus comment elle conduisait avec ses bâtons (même si l'idée est bonne), ni comment elle réussissait à rejoindre la baraque de son maquereau dans son état. Manque un truc !

Sur le troisième acte je ne comprends pas la réaction du maquereau. Je m'attendais plus ou moins à ce qu'il soit de mèche avec le psycho, ce qui expliquerait la mise à mort mais tu n'en fais mention nulle-part donc sa réaction est gratuite et assez disproportionné (de même que les autres péripatéticiennes qui n'interagissent pas du tout pour empêcher le mec d'aller au bout de son geste...)

(J'avais d'ailleurs maté, je ne me souviens plus du titre, un long-métrage coréen dont le sujet était assez semblable sauf que là, le maquereau se transformait en vengeurs de ses filles massacrés par un serial-killer du coin. Puisque ses filles sont son gagne-pain, la motivation me semble logique. Edit : je crois que c'est The Chaser !)

Un avis totalement subjectif : Reste que malgré des personnages gagnes-petits, il manque quelque-chose, un point de vue pour dépasser l'aspect shocker un poil gratuit. Un texte qui gagnerait à trouver un angle d'attaque précis de mon point de vue et à forcer sur les descriptions pour créer une véritable ambiance...

PS : Le titre anglais ne se justifie pas vraiment non plus...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Amaranth le Sam 3 Jan 2015 - 20:54

François Fischer a écrit:Bonne histoire, à l'ambiance thriller des plus efficaces, doublée d'un style assez nerveux, dépouillé. Je suis moins convaincu par le twist final : manque de crédibilité, comme soulevé par la plupart des écritoriens. Autre point de friction, plus subjectif celui-là : les titres en anglais... bof quoi, surtout pour une histoire située sur la frontière franco-allemande.

Merci François de ta lecture et de ton commentaire ! Je crois que la fin a mis tout le monde d'accord (je vais incontestablement la retravailler) ! Pour le titre, j'avoue ne pas aimer m'embêter à les chercher... donc généralement je me laisse inspirer par les musiques que j'écoute, et quand un truc me semble sonner juste, me rappelle la nouvelle que je suis en train d'écrire, je l'utilise. Des fois, ça fonctionne bien, des fois non. Je comprends tout à fait ta réticence, et celle de Gernier, mais c'est ce que j'ai trouvé de mieux (de mon point de vue).


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1892
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Amaranth le Sam 3 Jan 2015 - 21:08

Cancereugène a écrit:J'ai beaucoup apprécié d'être ainsi embarqué dans un univers de violence et de drogue. Ce que je retiens avant tout, c'est l'aspect immersif du récit, sa faculté de capter l'attention du lecteur pour qu'il ne lâche plus sa lecture jusqu'à la fin.
Que les tortures ne soient pas trop détaillées est plutôt une bonne chose. Non pas que je sois contre les détails gore, mais ici ce n'est pas le propos. Le côté "thriller" prime et c'est à mon avis assez cohérent de ce point de vue...

Les points négatifs ont déjà été évoqués, je ne reviens donc pas dessus.

Bravo Amaranth, tu as réussi un très bon texte avec une histoire toute simple...

Merci Cangereugène ! Very Happy


Gernier a écrit:Bonjour @Amaranth,

Avis un peu mitigé pour moi. J'ai vraiment eu du mal à rentrer dans le texte au début avec le rythme phrases courtes/phrase courtes qui marchent assez bien pour des scènes d'actions mais pas d'expositions.

Il manque quelques descriptions de-ci, de-là, notamment lors de la scène de torture gore ce qui fait qu'on ne comprend pas ce qu'il fait (j'ai du m'y reprendre à trois fois pour piger un peu). Je n'ai pas trop compris non plus comment elle conduisait avec ses bâtons (même si l'idée est bonne), ni comment elle réussissait à rejoindre la baraque de son maquereau dans son état. Manque un truc !

Sur le troisième acte je ne comprends pas la réaction du maquereau. Je m'attendais plus ou moins à ce qu'il soit de mèche avec le psycho, ce qui expliquerait la mise à mort mais tu n'en fais mention nulle-part donc sa réaction est gratuite et assez disproportionné (de même que les autres péripatéticiennes qui n'interagissent pas du tout pour empêcher le mec d'aller au bout de son geste...)

(J'avais d'ailleurs maté, je ne me souviens plus du titre, un long-métrage coréen dont le sujet était assez semblable sauf que là, le maquereau se transformait en vengeurs de ses filles massacrés par un serial-killer du coin. Puisque ses filles sont son gagne-pain, la motivation me semble logique. Edit : je crois que c'est The Chaser !)

Un avis totalement subjectif : Reste que malgré des personnages gagnes-petits, il manque quelque-chose, un point de vue pour dépasser l'aspect shocker un poil gratuit. Un texte qui gagnerait à trouver un angle d'attaque précis de mon point de vue et à forcer sur les descriptions pour créer une véritable ambiance...

PS : Le titre anglais ne se justifie pas vraiment non plus...

Merci Gernier de ta lecture et de ton commentaire développé !

Je suis d'accord sur la majorité de tes remarques, dont celle que la réaction du mac est disproportionnée, mais j'ai du mal à imaginer les péripatéticiennes prenant la défense de leur collègue, surtout si le mac a tendance à être violent. C'est peut-être une vision un peu cynique, mais je pense que peu de gens s'interposeraient dans une situation comme celle-là.

(J'avais d'ailleurs vu The chaser, je n'en ai plus trop de souvenir, à part que j'avais vraiment aimé !)

Qu'est-ce que tu veux dire par l'aspect shocker ?

Sinon, merci de tes remarques et conseils !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1892
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Invité le Sam 3 Jan 2015 - 22:01

Je crois que c'est, en grosso-modo, un genre entre le thriller et le film d'horreur ou le but est de te coller dans ton siège.

Par contre ce ne sont pas (du moins dans mon souvenir) des films réellement gore même si le genre peut inclure le genre. Bref, très proche de ce qu'on dénomme dans l'étiquette fourre-tout, Thriller. Mais les étiquette hein, mieux vaut s'en méfier...

pour la réaction du maquereau je pense que ce n'est pas dans son intérêt de massacrer la fille (surtout devant les autres, la panique étant parfois un excellent moteur pour faire pêter les plombs aux humains...)
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par  le Dim 4 Jan 2015 - 15:29

Salut Amaranth !


Tu nous livres un bon récit, bien écrit, qui m'a fait pensé à certains passages de Mygale, mais sans doute parce que c'est le seul que j'aie lu qui s'en rapproche.


Du côté du style : une écriture fluide avec juste quelques fautes et un ou deux tournures maladroites.


Pour connaître assez bien le coin entre Strasbourg et Kehl, j'ai regretté qu'on ait pas un shouya plus de description des lieux, mais j'ai bien aimé le clin d'oeil.


Pour la cohérence et le côté médical, j'ai quelques remarques. La bulle d'air, ça sera douloureux si elle n'est pas évacuée et très probablement mortel ( c'est comme ça qu'on sacrifie les rats en cours de fac, après les avoir vivisectés). Lors de sa torture, elle est certes sous l'effet de la drogue, mais elle saigne visiblement des poignets, des pieds, du mollet, de la cuisse et de la hanche... ça commence à faire beaucoup. En plus elle s'est faite écorchée, donc certaines de ses chairs sont à nu. Ce qui veut dire qu'elle a perdu beaucoup de sang et qu'elle est probablement sous l'effet de l'infection. (fièvre, faiblesse, etc...) Le fait qu'elle puisse conduire, se défendre ou se tenir debout me surprend, d'autant que son système nerveux est complètement perturbé par la prise d'héroïne ( sa perception de la douleur, mais aussi ses réflexes, et ses autres perceptions, sont altérés).
En fait, j'ai eu un peu de mal à évaluer la gravité de son état, qui m'a paru quand-même particulièrement critique.
Ensuite, javais un peu de mal avec son choix d'aller direct voir son mac, mais il est vrai que les toxicos et les putes évitent en général les hôpitaux, même si leur état de santé est grave. Par contre, pour le final, il est étonnant qu'elle et ses collègues n'aient pas chercher à lui trouver un médecin au black. La mort par overdose étant toujours parfaitement orchestrable dans le cadre d'un soin de fortune et d'une prise fébrile d'héroïne pour la calmer.


Un bon texte néanmoins.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1305
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 34
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Perroccina le Mar 6 Jan 2015 - 21:43

C'est un bon texte, bien écrit et bien dans le sujet mais c'est beaucoup trop glauque et surtout trop gore pour moi. Je le ressens comme de l'horreur gratuite. Bref je n'ai pas du tout accroche. Desolee.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2862
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Jack-the-rimeur le Mer 7 Jan 2015 - 4:03

Six pages d'enfer où j'ai été pris par le rythme et l'intensité du suspense. Je ne sais pas ce qui est médicalement plausible dans la résistance d'Alex aux sévices subis, mais je ne sais pas non plus jusqu'où le désespoir et l'instinct de survie peuvent repousser les limites humaines. En fait je n'ai pas eu le temps, ni l'envie de me poser la question. Cette partie du récit est prenante et fonctionne bien.
Mais, comme les copains, je trouve le final trop surréaliste avec un Jim franchement ubuesque. (On ne fait pas un exemple en achevant une fille qui n'a pas commis de faute.) Les souteneurs sont des hommes d'affaires. Leur cheptel, c'est leur revenu. Le tenir, oui, mais s'il n'est pas protégé des concurrents ou des prédateurs, c'est la débandade et la faillite à court terme.
J'ai réfléchi à une piste possible : suppose que l'absence d'Alex ne plaise pas à Jim et qu'il ait un flic dans la manche, suppose qu'une caméra de surveillance ait enregistré Alex montant dans une voiture. Avec l'immatriculation, il peut remonter au propriétaire et à son adresse. Imagine qu'il retrouve Alex juste après son évasion. Elle est en pleurs dans la voiture, venant de réaliser qu'elle n'est pas en état de conduire (exit les bâtons). Jim est là, elle est sauvée ! Il lui dit de l'attendre une minute, qu'il va lui chercher une dose. Quand il revient, elle accueille l'injection avec reconnaissance et s'endort, l'espoir revenu. Jim desserre alors le frein à main et regarde la voiture dévaler vers le lac et disparaître avec Alex dans les profondeurs. (C'est qu'il a été voir dans la maison : il y a un cadavre, un Allemand fortuné, avec le sang et l'ADN d'Alex partout. Trop risqué pour lui de la ramener en France et de la faire soigner, d'autant que l'état de la pauvre fille...) Dommage, il l'aimait bien.
Désolé, c'est le meilleur fil que j'ai trouvé.
Mais celle-ci ou une autre, ton histoire mérite une chouette fin.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2224
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Paladin le Mer 7 Jan 2015 - 21:10

AAAAHHHH!!!! Virginie Despentes était inscrite sur ce forum, avec un autre pseudo, et on ne le savait pas!
Une histoire d'un noir absolu qui m'a embarqué...

Bon, on peut en effet se demander si la réaction de Jim est très crédible, mais on peut aussi estimer qu'il fait un exemple pour apprendre à "ses filles" à ne pas travailler en solo... Et le mec est un putain d'enfoiré de sa race, alors il peut bien se comporter comme ça!

En tout cas, j'ai beaucoup aimé !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10099
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Perroccina le Ven 9 Jan 2015 - 13:57

Personnellement la fin ne m'avait pas choquée plus que ça. Je me rappelle encore "les filles de Grenoble". Jim se doute bien qu'elle a essayé de se faire du fric en solo. Dans l'état où elle est elle ne pourra rien rapporter pendant un bon moment et sera une charge pour lui, qu'il la fasse clamser est sa meilleure option, d'autant que ça lui permet de punir (de façon judicieuse) l'autre fille qui est venu en aide à Alex.
Pour la voiture, elle n'a qu'à être automatique, ça résoudrait des difficultés pour Alex (c'est vrai que j'ai trouvé le passage de l'évasion un peu tiré par les cheveux, de même que les séances de torture).


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2862
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Zaroff le Sam 10 Jan 2015 - 23:03

Un auteur gore comme moi a forcément été emballé par le rythme des premières pages. Toute la partie consacrée au psycho est posée comme il faut et tu prends le temps de mettre des effets et de retarder le dégoût. J'ai moins aimé l'accroche et le final.
Un style qui rappelle un peu Chattam et SKIN KILLER de Nécrorian pour l'aspect "peau en lambeaux". Tu n'aimes pas le gore mais tu as le potentiel pour en écrire.
Beau texte en tout cas. Bravo.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12658
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par paulux le Lun 12 Jan 2015 - 15:15

De mon côté, j'ai un avis mitigé sur ton texte. Il est très bien écrit et agréable à lire, très noir effectivement, ce qui n'est pas déplaisant au contraire.

J'ai été par contre en manque d'empathie pour le personnage, peut-être parce qu'il était déjà perdu (et mort quelque part). Après coup, je me demande si cela aurait présenté un intérêt (ou pas) que cette femme ait encore un but, un enfant par exemple dont il faudrait récupérer la garde, plutôt qu'elle n'ait plus que la drogue.

Un ou deux passages m'ont semblé manquer de réalisme. pas qu'ils soient mauvais, mais on s'interroge sur le fait de savoir si on doit y croire (comme lorsqu'elle est attachée sur la table). Autre interrogation, qui précède le final : n'aurait-elle pas trouvé refuge dans un hôpital, à être soignée, à se retrouver en cure de désintox, plutôt que de retourner à sa drogue.

Le final est très "moral" quelque part, logique et implacable. Eventuellement (peut-être), elle aurait pu trouver à passer un coup de fil à son mac, qui serait venu l'embarquer et ne lui aurait pas laisser le choix d'aller vers telle ou telle destination ?!

Bon, ce sont les réflexions que le texte m'a suscité !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 632
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Amaranth le Jeu 15 Jan 2015 - 18:36

Merci à tous pour vos lectures et commentaires et désolée de ne pas avoir répondu avant, mais ces derniers temps j'ai eu assez peu de temps et je voulais en prendre un peu, histoire de vous accorder une vraie réponse.

Salut Amaranth !


Tu nous livres un bon récit, bien écrit, qui m'a fait pensé à certains passages de Mygale, mais sans doute parce que c'est le seul que j'aie lu qui s'en rapproche.


Du côté du style : une écriture fluide avec juste quelques fautes et un ou deux tournures maladroites.


Pour connaître assez bien le coin entre Strasbourg et Kehl, j'ai regretté qu'on ait pas un shouya plus de description des lieux, mais j'ai bien aimé le clin d'oeil.


Pour la cohérence et le côté médical, j'ai quelques remarques. La bulle d'air, ça sera douloureux si elle n'est pas évacuée et très probablement mortel ( c'est comme ça qu'on sacrifie les rats en cours de fac, après les avoir vivisectés). Lors de sa torture, elle est certes sous l'effet de la drogue, mais elle saigne visiblement des poignets, des pieds, du mollet, de la cuisse et de la hanche... ça commence à faire beaucoup. En plus elle s'est faite écorchée, donc certaines de ses chairs sont à nu. Ce qui veut dire qu'elle a perdu beaucoup de sang et qu'elle est probablement sous l'effet de l'infection. (fièvre, faiblesse, etc...) Le fait qu'elle puisse conduire, se défendre ou se tenir debout me surprend, d'autant que son système nerveux est complètement perturbé par la prise d'héroïne ( sa perception de la douleur, mais aussi ses réflexes, et ses autres perceptions, sont altérés).
En fait, j'ai eu un peu de mal à évaluer la gravité de son état, qui m'a paru quand-même particulièrement critique.
Ensuite, javais un peu de mal avec son choix d'aller direct voir son mac, mais il est vrai que les toxicos et les putes évitent en général les hôpitaux, même si leur état de santé est grave. Par contre, pour le final, il est étonnant qu'elle et ses collègues n'aient pas chercher à lui trouver un médecin au black. La mort par overdose étant toujours parfaitement orchestrable dans le cadre d'un soin de fortune et d'une prise fébrile d'héroïne pour la calmer.


Un bon texte néanmoins.

Merci K2 ! Tes remarques sont très intéressantes. Je n'ai probablement pas assez de connaissances médicales pour déterminer si ses actions, malgré ses blessures et sa prise de drogue, sont plausibles. Néanmoins, j'aime me laisser croire que l'instinct de survie peut nous aider à repousser pas mal de limites. Mais la valeur scientifique dans tout ça ? Il faudrait sûrement pousser plus loin les recherches pour en être certains (et encore, je pense que les actions de certains sous le coup de l'adrénaline ont dû laisser pas mal de chercheurs perplexes).

Pour la fin, Perro a su bien expliquer ce que je cherchais à faire :
Perroccina a écrit:Jim se doute bien qu'elle a essayé de se faire du fric en solo. Dans l'état où elle est elle ne pourra rien rapporter pendant un bon moment et sera une charge pour lui, qu'il la fasse clamser est sa meilleure option, d'autant que ça lui permet de punir (de façon judicieuse) l'autre fille qui est venu en aide à Alex.

Mais je comprends parfaitement qu'on adhère pas, et même si elle n'a pas choqué tout le monde, c'est quand un avis assez général donc je chercherais autre chose.

Encore merci !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1892
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Amaranth le Jeu 15 Jan 2015 - 18:47

Perroccina a écrit:Personnellement la fin ne m'avait pas choquée plus que ça. Je me rappelle encore "les filles de Grenoble". Jim se doute bien qu'elle a essayé de se faire du fric en solo. Dans l'état où elle est elle ne pourra rien rapporter pendant un bon moment et sera une charge pour lui, qu'il la fasse clamser est sa meilleure option, d'autant que ça lui permet de punir (de façon judicieuse) l'autre fille qui est venu en aide à Alex.
Pour la voiture, elle n'a qu'à être automatique, ça résoudrait des difficultés pour Alex (c'est vrai que j'ai trouvé le passage de l'évasion un peu tiré par les cheveux, de même que les séances de torture).

Merci de ta lecture et je comprends tout à fait que tu n'accroches pas avec le genre (c'était un risque dont j'étais consciente lorsque je l'ai écrite).

C'est vrai que ça simplifie quand même les choses, cette histoire de voiture automatique. :mrgreen:


Jack-The-Rimeur a écrit:Six pages d'enfer où j'ai été pris par le rythme et l'intensité du suspense. Je ne sais pas ce qui est médicalement plausible dans la résistance d'Alex aux sévices subis, mais je ne sais pas non plus jusqu'où le désespoir et l'instinct de survie peuvent repousser les limites humaines. En fait je n'ai pas eu le temps, ni l'envie de me poser la question. Cette partie du récit est prenante et fonctionne bien.
Mais, comme les copains, je trouve le final trop surréaliste avec un Jim franchement ubuesque. (On ne fait pas un exemple en achevant une fille qui n'a pas commis de faute.) Les souteneurs sont des hommes d'affaires. Leur cheptel, c'est leur revenu. Le tenir, oui, mais s'il n'est pas protégé des concurrents ou des prédateurs, c'est la débandade et la faillite à court terme.
J'ai réfléchi à une piste possible : suppose que l'absence d'Alex ne plaise pas à Jim et qu'il ait un flic dans la manche, suppose qu'une caméra de surveillance ait enregistré Alex montant dans une voiture. Avec l'immatriculation, il peut remonter au propriétaire et à son adresse. Imagine qu'il retrouve Alex juste après son évasion. Elle est en pleurs dans la voiture, venant de réaliser qu'elle n'est pas en état de conduire (exit les bâtons). Jim est là, elle est sauvée ! Il lui dit de l'attendre une minute, qu'il va lui chercher une dose. Quand il revient, elle accueille l'injection avec reconnaissance et s'endort, l'espoir revenu. Jim desserre alors le frein à main et regarde la voiture dévaler vers le lac et disparaître avec Alex dans les profondeurs. (C'est qu'il a été voir dans la maison : il y a un cadavre, un Allemand fortuné, avec le sang et l'ADN d'Alex partout. Trop risqué pour lui de la ramener en France et de la faire soigner, d'autant que l'état de la pauvre fille...) Dommage, il l'aimait bien.
Désolé, c'est le meilleur fil que j'ai trouvé.
Mais celle-ci ou une autre, ton histoire mérite une chouette fin.

Merci Jack, ton commentaire me touche et me fait bien plaisir ! La fin que tu proposes est intéressante. Il faudrait alors que je fasse en parallèle l'histoire de Jim, mais j'ai peur que ça coupe le rythme du récit. En tout cas, ça ne coûte rien d'essayer.

Du coup, j'ai deux pistes sur lesquelles partir : celle qu'a proposé Cath et la tienne. Les deux me plaisent, et c'est drôle, les deux donnent un rôle plus important à Jim. L'avantage de ta proposition, c'est qu'on enlève toute la partie : bâtons/conduite à poil en pleine ville...



Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1892
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Strangers Die Every Day

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum