Fragments

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Jeu 28 Avr 2016 - 23:16

Merci de cette sympathique appréciation. Ça fait plaisir.
Pour tout avouer, à force de lire de me tenter à de l'humour, les premiers mots étaient censés essayer (mais vraiment les premiers mots) et puis voilà ce que ça donne quand je me frotte au genre humoristique. Impossible.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Tak le Jeu 28 Avr 2016 - 23:30

Ben le ton (au début) est plutôt guilleret oui, mais je ne l'ai pas ressenti de façon humoristique.
Mais ça ne veut pas dire pour autant que tu en es incapable. Comme le disait K², je pense que tu peux aborder le truc sous l'angle de l'ironie ou d'un humour noir bien macabre, pour commencer. Parce que dans certaines de tes histoires, cette touche était présente et ça m'a beaucoup plu (j'avais adoré par exemple la chute de "5h a disparu", tout à fait dans cette optique. Pas drôle à la façon "rires et chansons", mais très très drôle - du moins l'ai-je ressenti ainsi - dans le cadre de cette histoire). Après, il ne faut pas forcément viser l'effet drolatique à tout prix, mais peut-être l'inscrire préalablement dans un contexte propice.
Enfin je sais pas, je pense, parce que je suis pas un expert en la matière, ni le plus joyeux drille qui soit non plus...


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3503
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Raven le Ven 29 Avr 2016 - 0:15

J'adore le dernier ! À la fois poétique et tellement cynique, la chute est superbe, le ton flirte avec la fantasy, j'avais envie d'en lire plus dès les premières lignes, comme un bon début de roman. Excellent, du très beau boulot et vraiment différent de ce que tu fais d'habitude, tu as adapté ton style au genre.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai des têtes de crevettes dans mon congélateur. 3 sacs pleins. Demandez pas pourquoi.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4535
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Ven 29 Avr 2016 - 7:58

Merci. Ça fait plaisir. Comme quoi, faut que j'essaie de l'humour pour faire des trucs bizarres qui sont pas de l'humour du tout du tout, mais plus une sorte de fantasy que ça en est même pas non plus tout à fait, ou du fantastique léger, oui mais non, parce que rien ne dit que l'homme soit investi de pouvoirs quelconques et que les morts ne soient pas des bêtes meurtres. Alors c'est donc juste un truc bizarre, voilà.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Raven le Ven 29 Avr 2016 - 10:45

Ben nous on aime les trucs bizarres, surtout les trucs bizarres catheriniens. Cherche pas à mettre une étiquette, tu pourrais le développer un peu et je suis sûre que ça passe chez Malpertuis (je sens que c'est le genre de truc qui collerait)


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai des têtes de crevettes dans mon congélateur. 3 sacs pleins. Demandez pas pourquoi.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4535
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Ven 29 Avr 2016 - 12:37

Pas vraiment d'idées pour un développement. Et puis allonger lui fera perdre de son charme.
Et Malpertuis, je suis vraiment pas sûre de vouloir encore tenter ma chance (dit celle qui essaiera certainement à l'approche de la prochaine dead-line l'année prochaine Rolling Eyes ).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Raven le Ven 29 Avr 2016 - 13:20

Écoute Cath, fais-moi confiance sur ce coup-là, ce texte c'est vraiment du très bon (je sais Greta aussi est très bon, mais c'est pas comparable, c'est tellement différent). Va lire la nouvelle d'Ursula Le Guin "The Ones who walk away from Omelas" (je sais pas si on peut la lire quelque part gratos, je crois que la version française c'est "ceux qui partent d'Omelas" (ou qui quittent, bref, je sais que le titre est le même), et tu vas comprendre pourquoi je te dis que ce texte-là faut pas le lâcher. Et tu vas aussi voir dans quelle mesure tu peux l'allonger un peu. Je sais que c'est pas ton style mais franchement là j'ai eu le coup de foudre sur ton texte.


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai des têtes de crevettes dans mon congélateur. 3 sacs pleins. Demandez pas pourquoi.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4535
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Lun 2 Mai 2016 - 20:05

Voici trois nouveaux fragments. Le deuxième est un pépin. Les deux autres sont de la faute de Raven et Tak. Mais je n'ai pas réussi, je pense, à retrouver le ton du précédent fragment. Je les ai écrit en essayant de leur donner un visage personnel et une vie propre tout en les imaginant à la suite de l'autre. Bref.
-------------------------------------------------------------------------------------
52. Sept jours et la fillette rentra au village. Guillerette et souriante, elle revenait d'une tante alitée, toute à la joie de retrouver famille et voisins. Et Rigel aussi, surtout Rigel, l'ami de cœur qui éveillait les premiers émois de femme dans son petit corps encore sans formes. A l'approche du village, le calme la surprit. Où était passé le vieux Charles, à l'habitude toujours dans son champs ? Pourquoi n'entendait-elle pas les poules de la Madeleine ? Et les mômes, ? Elle aurait dû les voir jouer aux abords du bourg. Mais rien, pas un bruit, pas un mouvement. Se pouvait-il qu'ils soient tous partis ? Et pour quelle raison ?
La peur soudain au ventre, la gamine courut à sa demeure, ouvrit la porte à la volée, annonçant son arrivée, bruyamment. Personne ne répondit. Elle gueula dans les pièces du bas, les fouilla l'une après l'autre, puis poursuivit vers les chambres, et les trouva enfin. L'espoir d'un sommeil profond disparut aussi vite qu'un rêve. Morts, tous étaient morts. Papa, maman, le frère cadet dans son berceau, même le chat sur sa litière.
L'enfant hurla, appela à l'aide, sortit quérir du secours, mais derrière chaque huis, le même spectacle, la même douleur. Tous reposaient sur les lits, un sourire aux lèvres, le visage heureux.
Et la petite fille de vouloir enterrer ses parents, mais son corps malingre n'accepta pas ces charges trop lourdes. Sans autre solution, elle prit des draps et recouvrit l'une après l'autre chaque dépouille du patelin d'un linceul ténu. La besogne lui prit la journée, occupa ses pensées. Puis ce fut fini, et elle ne sut que faire. Devait-elle dormir dans ce cimetière ? Le courage lui manqua, elle s'éloigna, et se coucha dans une grange délabrée, songeant que, peut-être, le voyageur était venu, les avait pris, et était reparti. Songeant, qu'à présent, elle se trouvait seule, sans plus personne pour l'aimer.
Sa décision, prise dans les affres du chagrin,  la propulsa sur les routes. Elle rejoignit la ville, pour retrouver la vie.
Bientôt, l'homme arriva.
&
53. Départ
Ils partirent tous, l'un après l'autre, d'abord mouvement isolé, puis marée humaine. On leur vantait renouveau, paradis, vie merveilleuse, et ils y croyaient. Ils quittèrent la terre et ne revinrent pas. Ils quittèrent la terre et n'arrivèrent nulle part. Les promesses étaient fausses.
&
54. Un temps survint où le vagabond se retrouva seul. Dans les villes et villages, dans les hameaux isolés, dans les masures perdues, plus aucune clameur ne résonna à son approche, plus une foule en liesse ne l'accueillit. Il s'arrêta un moment, réfléchit, et reprit son chemin. Il ne savait rien d'autre, ne possédait nul autre but. Il devait marcher et chercher. Chercher un homme, ou une femme, ou un enfant, quelqu'un pour se réjouir de son passage. Mais personne ne répondit à sa quête.
Se pouvait-il qu'il soit ainsi le dernier ? N'existait-il plus aucune âme sur terre pour l'accueillir ? Devait-il se résigner à ne plus rencontrer ces jupes tournoyantes à sa venue, ses muscles bandés à paraître beaux, ses sourires d'ancêtres étirés dans des visages flasques ?
Un soir d'été, le voyageur se résigna et se posa dans une clairière ensoleillée. Il attendrait. Tout simplement, il attendrait. Viendrait un jour lointain où de nouveaux hommes naîtraient. Lui serait là.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Tak le Lun 2 Mai 2016 - 22:07

De tes trois propositions (fragments, pépins, peu importe), j'ai préféré la dernière.

Qui prolonge bien celui que tu avais posté la dernière fois, je trouve. On y retrouve le même ton dans le 52, mais j'ai eu un peu plus de mal à accrocher celui-ci, malgré la qualité de la prose et les images sombres qui vont avec. Mais thématiquement, c'est quand même raccord et ça se lit tout seul.
Le 53 est très bien aussi en tant que tel, mais je trouve qu'il ne s'insère pas très bien dans le "mouvement" des deux autres. Postes-le en tant que pépin dans la section appropriée, car en tant que tel il est très bon, mais il lui manque un petit quelque chose pour compléter les deux autres textes, ici.
Quant au 54, là je dis banco ! On ressent la solitude et l'incompréhension du pauvre bougre, malgré la désolation qu'il laisse derrière lui. C'est bien fait et on aurait même envie d'en connaître la suite Wink

Bref, encore une fois du joli boulot, même si le pépin au milieu m'a laissé un peu plus dubitatif.
Mais honnêtement, je trouve que tu tiens un bon truc avec ce thème : on ne sait pas trop quand ça se passe, il y a beaucoup de flou autour de ce que peut être ton personnage "central", mais l'ensemble possède indéniablement du charme.
Mais par pitié, si tu écris un truc là-dessus, ne tue pas le mystère ! Je veux pas savoir "qui" il est ni "pourquoi", surtout pas ! Evil or Very Mad


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3503
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mar 3 Mai 2016 - 7:50

Merci de ta lecture de mes petits fragments.
Le 53 n'a rien à voir avec les deux autres, c'est juste un pépin isolé. Il est placé là parce que je mets tous mes fragments et pépins dans l'ordre chronologique ici.
Je ne pense pas vraiment écrire un truc là-dessus. Avec le précédent, ce sont juste trois fragments qui peuvent se lire séparément ou ensemble, mais c'est tout, ça n'a pas vocation à s'étirer. C'est juste du passe-temps.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mar 3 Mai 2016 - 21:28

Trois nouveaux fragments. Le troisième est peut-être un peu long pour un fragment, mais bon, il est bien ici.
-------------------------------------------------------
55.
̶  On doit vraiment écouter tout ça ?
Erika s'ennuyait et ne se cachait pas pour le montrer. Sophie lui intima le silence d'un « chut » exigeant.
̶  Bien sûr, c'est intéressant. Il s'agit d'un auteur connu. On va apprendre plein de choses.
̶  Mais je m'en fous moi. Je préfère regarder Twilight of thrones. Au moins, on comprend l'histoire. Ici, on s'emmerde.
̶  Tais-toi, il va nous expliquer la genèse de son dernier recueil. Je t'en ai parlé, rappelle-toi.
La jeune fille fit la moue et ne répondit pas. La mère poussa un soupir.
̶  Des récits plein de sang, de mort, et de foutre. Des histoires sombres et dérangeantes où on ne comprend pas toujours tout, mais pleine de philosophie, d'onirisme, d'ambiance noire.
̶  T'es bizarre. Y a rien d'amusant dans tes lectures. Juste de la violence. Pour ça, j'ai qu'à regarder les infos. En plus, on se marre même pas avec tes livres. Je trouve encore plus drôle de zieuter des politiques que de mater ton écrivain. Si au moins tu le ramenais à dîner, je comprendrais. Mais non même pas.
̶  Tu sais bien que le toubib m'a interdit les excès. Je dois faire attention à mon corps. Plus de sexe, plus de viande.
̶  Ouais mais moi je suis pas au régime, asséna sa fille en regardant l'auteur d'un œil gourmand.
&
56.
̶  Quelle heure est-il ?

Était-ce le jour ? Était-ce la nuit ? Depuis combien de temps était-il là ? Il avait perdu toute notion de minutes, de jours, de mois. Peut-être cela faisait-il des années à attendre dans cette clarté toujours pareille, ou juste une matinée. Cela avait-il de l'importance ? Il était seul, pour qui cela aurait-il eu de l'importance ? Plus personne ne venait. D'ailleurs avait-il déjà rencontré quelqu'un depuis qu'il se trouvait là ? Il ne s'en rappelait plus. Mémoire vide, malade, un trou béant qu'il remplissait de souvenirs inventés, et ceux-ci disparaissaient aussi vite qu'il les créait.

Et le gouffre grandissait. De plus en plus profond, de plus en plus noir. Et il ne pouvait pas le regarder car l'abîme le terrifiait, puis l'attirait. Était-ce en s'y précipitant qu'il trouverait la paix, la fin, l'anéantissement de ce qu'il n'était plus ? Il refusait d'y penser. Pas encore. Bientôt peut-être, mais pas maintenant. Il avait le temps, l'éternité sûrement.

̶  Quelle heure est-il ?
&
57.
Étrange, j'ai ouvert la porte et je me retrouve ici. Une porte banale, connue, celle de ma chambre cette nuit. J'ai entendu du bruit, j'ai voulu voir. Et je suis ici. Où se trouve cet ici ? Je n'en sais rien. C'est un endroit pour le moins bizarre. Au début, il n'y avait que des arbres, grands, petits, touffus, feuillus ou épineux, toutes les sortes répertoriées, ou pas. Et puis, le chemin serpentant entre eux. Je l'ai suivi puisque je ne pouvais pas faire demi-tour. La porte avait disparu, je n'avais pas le choix. J'ai fait gaffe de rester bien au centre de ce sentier, les plantes montraient des comportements bizarres. Les branches se tendaient vers moi pour m'effleurer. Elles auraient pu me saisir, mais non, elles paraissaient plutôt vouloir me propulser en avant. Vers quoi ? J'ai marché longtemps. Des heures ou des jours Mes jambes me lançaient, mes pieds me brûlaient, quant à mes genoux, ils semblaient de pierre qui s'entrechoquent. Mais je ne pouvais pas m'arrêter. La forêt me poussait.

Puis, j'en suis sortie. J'ai découvert une vaste prairie dont les limites se perdaient dans les brouillards. Pas âme qui vive pour me renseigner ou m'aider. J'ai poursuivi ma route. Pour aller où ? Cela n'avait plus d'importance. Il me suffisait de continuer. Stopper ma course me remplissait de crainte. Je ne m'imaginais pas dans ces lieux déserts. Le soleil brillait dans un ciel étincelant. Un climat d'été, idéal pour les pique-nique et les baignades. Bien vite, j'ai compris que l'idéal d'un monde n'était pas celui de l'autre. La sueur me dégoulinait dans le dos, entre les fesses, se glissait dans mes yeux et les brûlait. J'aurais voulu accélérer, mais la chaleur me l’interdisait. Je me suis contentée d'un pas après l'autre.

Quand les montagnes se sont dévoilées, j'ai espéré un répit, une accalmie dans mon calvaire, mais après la touffeur, j'ai reçu la froideur des neiges éternelles et du vent glacé. Mon corps abîmé se révoltait, n'en voulait plus. Mais avais-je le choix ? Là, non plus, je ne pouvais abréger mon périple. Parfois, j'entendais des bruits diffus, des cris d'animaux effrayants, d'autres non identifiables, mais je n'ai rien vu des créatures qui les produisaient.

Enfin, ce fut la nuit noire. Je ne distinguais plus rien, avec la peur de percuter le moindre élément du décor que je ne devinais pas. Mais il ne devait pas y avoir de décor car jamais je ne me suis cognée à quoi que ce soit. J'ai encore marché un temps infini.

Et maintenant, je me suis enfin allongée. J'ai accepté que je ne trouverai plus la porte du retour. J'ai accepté que ma vie se déclinerait dorénavant dans cet univers irréel. Alors, j'attends.

Quoi ? Je ne sais pas.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Raven le Mar 3 Mai 2016 - 23:53

Quelques tournures me gênent dans le 52 (le verbe gueuler, par ex.), j'aime beaucoup la 54, on est quasiment dans le même univers que ma préférée mais je n'y retrouve pas la grâce qui t'avait touchée alors.
J'ai bien ri au 55, très sympa. Le 56, c'est surtout le leitmotiv du "quelle heure est-il ?" qui lui donne du piquant. Quand à la 57, très bien, c'est entre le rêve et le conte, puis ça devient de plus en plus sombre, c'est bien amené.

Edit : je me rends compte que j'en mets certains au féminin, je ne sais pas pourquoi mais apparemment c'est que tu fais se dégager de certains une atmosphère féminine et d'autres une ambiance plus masculine (enfin, c'est une impression d'ensemble, un peu comme avec certains textes, notamment chez Françoise, qui m'inspirent une couleur tout du long)


Quiconque lit la présente ligne sait que j'ai des têtes de crevettes dans mon congélateur. 3 sacs pleins. Demandez pas pourquoi.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 4535
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 42
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 4 Mai 2016 - 8:27

Et oui comme je disais, 52 et 54, je n'ai pas retrouvé tout à fait le même ton (ou la même grâce) et ça se sent.
La 55, c'est la faute à une certaine signature^^ (ouais j'ai pas abandonné), mais je trouve pas ça spécialement marrant. Mais on va dire contrat rempli hein. J'ai raconté avec moult détails la future publication de Léo. :mrgreen:
Intéressant cette façon d'en parler au masculin ou au féminin, je n'aurais pas remarqué sans que tu le soulignes.
Merci dame Verte Corbelle (ouais parce qu'avec vertE peux pas mettre corbeau, ça fait pas joli).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Tak le Mer 4 Mai 2016 - 8:35

Le 55 est pas mal du tout et j'ai souri à la fin. Tu vois que le ton humoristique ne t'es finalement pas si étranger que ça Wink
En tous cas, je l'ai trouvé très sympa.
Le 56 est bien sombre, je trouve, avec ce non-lieu hors du temps. En quelques lignes, tu poses une bonne atmosphère et une de ces situations nébuleuses qui tu réussissent si bien. Validé !
La 57 tient plus de l'étrange fantasmagorie, mais là encore ça se lit avec plaisir. Peut-être le tout début pourrait-il être retravaillé : on comprend de suite de quoi il s'agit, mais je trouve qu'il manque un peu de pep's. D'où cela vient-il, i don't know. Peut-être certaines formulations...
Mais j'ai bien aimé quand même ce climat irréel que tu installes, on s'y croirait facilement.


"En vivant comme en mourant, nous alimentons le feu."
Clive Barker, Sacrements.
avatar
Tak
Mélomane des Ondes Noires
Disciple des Livres de Sang

Mélomane des Ondes Noires Disciple des Livres de Sang

Messages : 3503
Date d'inscription : 01/12/2012
Age : 36
Localisation : Briançon, Hautes-Alpes

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 4 Mai 2016 - 8:43

Merci de cette lecture mon bon Tak. Faut dire que je ne retravaille quasi pas mes fragments. Je vérifie l'orthographe, la grammaire, une ou deux relectures rapides quoi et puis zou ! j'envoie. Donc, il est sûr que la plupart pourraient être amélioré.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9789
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum