Fragments

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Lun 26 Jan 2015 - 0:44

Ces petits textes me font penser aux essais de certains peintres, qui peignent des parties du corps pour s'entraîner.
C'est un peu la même chose je pense. Un peu aussi des sortes d'ébauches.
Merci de ton passage sur mes petits fragments.
Merci à toi aussi Françoise.
Ça me fait penser que je devrais en remettre l'un ou l'autre.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Lun 26 Jan 2015 - 13:38

10. Un téléphone qui sonne dans le silence d'une télévision qui ne fonctionne plus. Un regard vers le numéro, un soupir. Pas envie de décrocher. Pourquoi faire, impression de déjà-vu, entendu. "Comment tu vas ?" "Je suis au lit." "Dors bien, à demain." Des phrases sans fond, sans âme, sans vie. Pour faire semblant. Pour croire encore que tout est comme avant. Et puis on raccrochera et on s'oubliera, comme chaque jour depuis des mois. Jusqu'au prochain appel.
§
11. La nuit n'est plus, mais le noir reste. Sans consistance et rempli de l'horreur de l'indicible, il s'écoule sur moi pour me couvrir de ses ténèbres. Je tremble et n'ose crier. Ouvrir la bouche permet à l'ombre de s'infiltrer dans mon corps, dans mon cœur, dans mon âme. Si je respire, j'inhale l'infâme et il me dévore. Alors je bloque mon souffle. Peut-être la mort viendra me délivrer, m'étouffant dans son asphyxie. Hélas, je n'ai plus besoin d'oxygène, je vis dans cet ailleurs sans besoins. Seule me reste l'envie désespérée de trouver le chemin de la lumière. Mais existe-t-elle encore ?
§
12. Dans un pot, une substance. Dans la substance, une masse. La substance est rouge, la masse l'est aussi. Elle remue, en mouvements légers, imperceptibles, qui s'accroissent. Bientôt coups de poings sur les parois de terre cuite devant les yeux effarés qui la regardent. Une vie en naissance, mais de l'indicible. L'indescriptible s'échappe, saute au visage imprudent, dévore les peaux, les muscles et les yeux, dissout les os et cartilages. Et ne reste rien du visiteur perdu de ce lieu interdit.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Murphy Myers le Lun 26 Jan 2015 - 16:22

J'aime beaucoup les 10 et 11. On pourrait d'ailleurs les lire comme 2 morceaux d'une même histoire sur le quotidien de quelqu'un de déprimé. Très sombre et mélancolique en détaillant simplement un fait aussi anodin qu'un coup de téléphone ou le fait de rester statique, sans bouger et sans le vouloir. Je sais pas pourquoi, j'ai aussi pensé à une paralysie du sommeil à un moment pour le 11. Alors qu'en fait, rien ne précise que le narrateur est dans son lit. Je l'ai ensuite imaginé assis, à ne rien faire, mais là encore, rien ne le précise. En bref, c'est plutôt évocateur et j'aime bien ; c'est un peu comme un poème ou un rêve où chacun peut coller le point de vue, voire l'histoire qu'il souhaite.

Le 12 marche aussi sur le même mode, mais ça m'a moins parlé. Les images sont bien là, et assez glauques en plus donc moi content, mais je ne suis pas certain de ce que ça voulait décrire à l'origine (j'imagine un fœtus dans un bocal qui bouffe les passants mais c'est assez bizarre comme image).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3260
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Lun 26 Jan 2015 - 16:29

Pour le 12, je sais pas trop non plus ce que je décrivais à l'origine, juste ce que j'ai décrit je crois, sans rien de plus autour.
En fait, je pense que c'est ça, des bouts de rien, rattachés à rien qui peuvent coller à ce qu'on veut.
Merci


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mar 17 Fév 2015 - 17:34

13. Les crampes lui déchirent les intestins. Debout, dans cette pièce vide, blanche et immaculée, il serre les fesses, tente de retenir la diarrhée qui menace. Mais la douleur est trop forte et sa volonté ne suffit pas. La merde s'extirpe, coule le long de ses jambes, chaude et odorante, en successions de jets puissants. Elle suit les rondeurs de ses cuisses, passe sur le côté des genoux, redessine le contour de ses mollets et finit sa course sur le sol étincelant. La tache s'agrandit tandis que le malheureux semble ne jamais pouvoir s'arrêter, plié en deux, sans oser s'écrouler.
§
14. Amour : théorie chimérique reposant sur l'acceptation de la capacité aux sentiments chez l'être humain. Philosophie fallacieuse piochant ses adhérents parmi les personnalités faibles, rêveuses ou dotées d'un optimisme naïf. L'homme, considéré comme être supérieur  par les défenseurs de cette doctrine serait pourvu d'une âme et se voit crédité de la faculté d'éprouver des inclinations envers d'autres membres de son espèce, confondant ainsi de simples émotions universelles et communes à toutes les espèces évoluées avec ces dites-inclinations. Car l'être humain est avant tout égoïsme et chaque penchant censément amoureux n'est que le transfert de son auto-affection et la recherche d'un retour, d'une reconnaissance ou d'une valorisation de lui-même.
§
15. C'est un forçat. On lui a dit : "maintenant, tu peux apprendre !" Alors, il apprend. Des heures durant, assis à sa petite table branlante, il étudie, déchiffre les nombres, mémorise l'alphabet, assimile des notions inconnues. Il est heureux, il sera un savant, fera partie de l'élite. Le savoir est une belle chose, il s'en aperçoit, se demande parfois comment il ne l'a pas compris plus tôt, puis détourne son esprit des pensées futiles et reprend le travail. Il est pressé, ne veut perdre aucune minute en distractions superflues. On le félicite de son assiduité et il est fier, comme il ne l'a jamais été.
Tous sont comme lui, avides de connaissances. Aucun ne réalise qu'il est trop tard. Ils sont vieux maintenant, c'est la mort qui gagnera la bataille, leur instruction tardive sera leur dernier Eldorado, inutile.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Murphy Myers le Mer 18 Fév 2015 - 10:53

Le 13 me parle pas trop, mais les fans de gore et dégueulasseries devraient bien adhérer, c'est dans le genre tout à fait maitrisé.

Le 14 est mon préféré du nouveau trio ; plus philosophique, et encore une fois, c'est une philosophie qui va à contre courant de la pensée générale, qui montre ce que tout le monde cherche réellement mais sans vouloir l'admettre, ça fait du bien et c'est assez rare pour capter l'attention. J'aime bien le paradoxe "scientifique"/"poétique" aussi. Scientifique pour la mise en forme comme une définition de dico rigide, poétique pour l'idée et les tournures.

J'aime bien le 15, même si j'ai 2 interprétations sans savoir si ce n'est pas une 3e qu'il fallait comprendre. J'hésite entre une mise en miroir toute simple : on apprend quand on est gamin, mais on est loin d'avoir fini quand vient la mort. Ou bien ça parle des maladies qui débarquent à la vieillesse et qui font qu'on doit tout ré-apprendre. Peut-être que je réfléchis trop, mais j'aime bien l'une comme l'autre.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3260
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 18 Fév 2015 - 10:59

Merci de tes lectures Very Happy
Alors le 13, j'aime bien moi. Oui, je suis bizarre, j'avais envie de décrire juste une bonne diarrhée.
Le 14, j'aime bien pervertir l'amour.
Pour le 15, pourquoi pas tes deux interprétations, même si j'en ai une troisième. L'instruction n'est plus offerte dans l'enfance, mais dans la vieillesse, sauf que là, il est trop tard. Ça pourrait être une idée d'histoire plus longue.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 25 Fév 2015 - 11:16

16. Trois mouches sur la neige, mortes. Petits points noirs écrasés, au pourtour délicat de rouge. Et le blanc, qui d'elles s'étend, de plus en plus loin, sans limite, à l'infini. Pas un bruit, pas un mouvement ne vient troubler l'esquisse minimaliste. Trois mouches mortes et la neige. Noir, rouge, blanc.
§

17. Lorsque la cloche sonna, tous s'agenouillèrent en proie à la plus acide des peurs, le cœur battant si fort qu'il semblait pour chacun couvrir le son du tocsin maléfique.

Quand l'ombre s'allongea dans la grande salle, tous fermèrent les yeux, aux prises avec sa conscience devenue démon, et les ténèbres s'étendirent sans bruit dans la froidure des lieux sépulcraux.

Quand la bête fit son entrée, tous lancèrent la prière, et les jambes, et les bras, et les lèvres tremblèrent car chacun savait qui était le mal, et pourquoi il venait.

Quand il fut prêt et qu'il prit le premier, tous pleurèrent devant le sort injuste et chacun n'espéra que d'être le suivant et que cesse la cruelle assemblée.

Quand l'horreur fut rassasiée des âmes et des chairs, il se retira dans les murmures et les clameurs de l'enfer et dans les logis voisins, on devint sourd ou l'on tourna fou.

Quand le monde reprit forme, les squelettes rongés exposèrent leur nouvelle destinée de statues et nul n'osa encore s'égarer dans l'antique chapelle.
§

18. Une silhouette se dessine. Une femme. Bien qu'elle soit encore floue, on le sait comme on sait immédiatement qu'elle s'appelle Agnès. Elle n'a pas de traits bien définis, encore vague et sans âme. D'autres êtres l'entourent, presque invisibles, encore plus ténus qu'elle.

Pour l'instant, on va s'intéresser au paysage, beaucoup plus net. On se trouve dans une forêt touffue. C'est le crépuscule qui jette ses ombres mouvantes sur les pins séculaires. On découvre un chemin, plutôt un petit sentier, vestige du passage d'animaux bien des mois plus tôt. Le vent caresse nos visages et atténue la chaleur de cette fin d'après-midi d'été. Quelques bruits dans les arbres atteignent nos oreilles, sûrement des corbeaux ou des corneilles, ça collerait parfaitement au reste du décor.

La femme prend de plus en plus de consistance. On remarque de longs cheveux auburn qui entourent un visage fin et délicat. Les yeux sont noisettes et l'espièglerie en est peut-être le trait le plus frappant. Le corps se dessine sous nos yeux, svelte et bien fait. Un détail attire notre regard, une longue cicatrice démarre de son menton pour suivre la ligne du cou et terminer sa course sur l'épaule dénudée. D'où vient cette balafre ? On ne le sait pas. Peut-être le découvrira-t-on bientôt. Elle porte un top sur un jean taille basse. On s'étonne de distinguer autant d'éléments aussi vite, mais on suppose que c'est mieux ainsi.

Agnès prend littéralement vie sous nos yeux ébahis de ce miracle. Ce n'est pas la première fois, pourtant on ressent toujours le même émerveillement.

On s'approche encore et on commence à discerner sa personnalité. Elle est simple, c'est la première qualité qui nous parvient. Un peu égoïste aussi, ça nous gêne mais tout le monde a des défauts, pourquoi pas elle. Tiens, elle aime les glaces à la fraise. On est étonné de l'apprendre mais on continue la découverte de cet être qui n'était rien il n'y a pas si longtemps. La tendance à la gourmandise se précise mais elle reste contrôlée. Elle est courageuse et on est content de l'apprendre, c'est essentiel.

En face de nous la forêt comme on l'a découverte et dans notre dos une ville, plutôt un gros bourg délabré. Des gens de petite condition doivent y habiter. Agnès vient de là, pas de doute là-dessus.

Tout cela est bien, très bien même.

— Et merde! Qu'est-ce que je fais de tout ça moi ?

Sophie, installée face à son ordinateur depuis plus d'une heure, fulminait. Elle avait trouvé le décor, le personnage et pas moyen de trouver une intrigue qui collerait à tout ça. D'un doigt rageur, elle appuya sur la touche delete.

— Fais chier ! Encore une bonne idée qui ne mènera à rien !
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par FRançoise GRDR le Mer 25 Fév 2015 - 13:20

J'aime bien le 17 : c'est souvent comme ça que finissent nos bribes d'idées !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8202
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 25 Fév 2015 - 13:25

Tu veux dire le 18 Wink
Celui-là, il est pas récent et date de près de sept ans. Je m'étais amusée à l'écrire et puis c'est vrai qu'il y a beaucoup d'idées qui finissent ainsi.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par FRançoise GRDR le Mer 25 Fév 2015 - 13:34

Oui le 18 !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8202
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Murphy Myers le Mer 25 Fév 2015 - 14:08

Celui du milieu est mon préféré encore une fois, mais j'aime beaucoup ces trois nouveaux.

Le 18 est très bien fait. C'est marrant parce que moi j'ai souvent le problème inverse : j'ai un morceau d'histoire ou d'intrigue, mais il me manque de bons persos pour aller avec.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3260
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 26

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 25 Fév 2015 - 14:17

Chacun sa croix alors, moi j'ai souvent des mondes et des perso et je peine à trouver une intrigue à y fourrer.
Merci de ta lecture.
Tout à l'heure, je mettrai de l'ultra-court (Françoise m'a donné l'envie de m'y essayer, mais juste pour moi (et pour vous)).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Cancereugène le Mer 25 Fév 2015 - 18:31

Ils sont vraiment très sympas ces fragments.
Mes préférés, là, au débotté, ce seraient les 10, 15 et 17...
Le 18 est drôle (mais est-ce toujours un fragment ?), parce qu'il décrit le quotidien de l'écrivain en puissance... c'est pas le syndrome de la page blanche, plutôt celui de la page qui se noircit de travers, et qu'on abandonne avec une envie de tout casser...
Les 15, 17 et 18 mériteraient une histoire complète, je pense...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2137
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 45
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Catherine Robert le Mer 25 Fév 2015 - 18:46

Merci Cancereugène. Very Happy
Le 18 est un peu long pour réellement être un fragment, je suis d'accord, mais comme il est quand même assez court et qu'il est plus un trip rapide (à l'époque) écrit pour m'amuser, sans chercher plus loin, je me suis dit qu'il pouvait bien être intégré à la série.
C'est vrai aussi que certains pourraient être développés en histoire complète, d'ailleurs le 15 vient d'une idée abandonnée. Peut-être qu'un jour l'un ou l'autre évoluera, mais il n'y a rien de prévu pour le moment.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Fragments

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum