Sans gravité.

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 16:09

J'ai pris note, j'ai pris note ! J'aime les adverbes et les locutions longues, je l'avoue. Il faut que je sois plus vigilant à l'avenir.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Zaroff le Jeu 27 Nov 2014 - 17:05

Gernier a écrit: Le problème ce n'est pas que JE me sois planté mais que TU te sois planté en tant que narrateur car tu ne m'as pas donné toutes les pistes possibles pour envisager la situation. Je me répète à l'envie une fois de plus, mais suggérer ne marche QUE SI ON DONNE TOUTES LES CLEFS DES LE PREMIER PARAGRAPHE !!

Doucement Gernier ! C'est bien que tu critiques un récit mais je ne te cache pas que j'aime pas trop les "JE" et "TU" en majuscules. C'est un peu trop autoritaire à mon goût.
Donner toutes les clés dès le premier paragraphe ? Et pourquoi donc ? C'est l'ensemble d'une nouvelle qui rend un sentiment plaisant (ou non) aux lecteurs. Je ne vais pas t'apprendre qu'en littérature, il n'y a pas de règles mais juste du talent (ou pas). Je te remercie de prendre de ton temps pour commenter mais il faut y mettre les formes. K2 le prend bien mais ce ne serait pas le cas pour d'autres.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12750
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2014 - 18:55

@Max : En fait c’est ce qu’on appel en termes scénaristiques une installation. C’est le moment de l’histoire ou l’auteur installe toutes ses pièces sur son échiquier et comme dans la formule de ce bon vieux Lavoisier (si je ne me trompe pas) : rien ne se perd, rien ne se créé, tout se transforme.

Autrement dit, selon le nombre de personnages que j’installe et les enjeux et interactions qu’ils font lier entre eux, je devrais retrouver une situation différente à la fin du troisième acte mais dans laquelle tous les postulats posés aux débuts devront être utilisé. C’est la loi dite du Fusil de Tchekov (dû à Anton Tchekov, un dramaturge russe (excellent au demeurant !)) ou aussi appelé Paiement Dramatique ou aussi Ironie Dramatique.

Petit lien expliquant la chose de manière plus claire que bibi : http://omnilogie.fr/O/Le_fusil_de_Tchekhov,_ou_la_loi_de_conservation_des_d%C3%A9tails

D'après cette loi dramaturgique, les détails que tu donnes aux lecteurs doivent tous utilisés lors de l’histoire et plus l’enjeu est élevé, plus on oubliera le petit détail (pourtant bien là) et plus la révélation finale nous scotchera, nous obligeant à relire l’œuvre (ou à la revoir) et à nous dire que l’auteur est fumier de première Wink


Dernière édition par Gernier le Lun 1 Déc 2014 - 19:27, édité 4 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 19:13

Ton fichier a mal dû être téléchargé, parce que si j'en crois tes copier-coller et ton analyse, il est clair que chez toi, les paragraphes 1 à 5 se répètent, mot pour mot sur les paragraphes 6 à 10.
Du coup, je m'étonne que tu ne t'en sois pas aperçu malgré toute l'attention portée au texte.

S'il y a un problème avec l'hébergement du fichier, je peux le transmettre autrement.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2014 - 19:15

Trouvé le problème, je ne sais pas comment j'ai fait mais j'ai copié-collé des paragraphes en double avec un mauvaise numérotation, toutes mes excuses Wink ! Ca devrait être plus lisible maintenant !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Max le Ven 28 Nov 2014 - 18:36

Gernier a écrit:En fait c’est ce qu’on appel en termes scénaristiques une installation.

Merci pour l'éclaircissement Gernier, mais juste un mot, au risque d'enfoncer les portes ouvertes : cette histoire de paiement/fusil de Tchekhov est un schéma essentiellement dramaturgique qui n'a pas vocation à être plaqué tout le temps, pour tout. Dans bien des cas, notamment pour le roman, on sera au contraire tenté de ne pas le respecter (effet progressif, allusion gratuite, fausse piste, clé délivrée seulement à la fin pour la chute...). Surtout, je ne vois pas bien en quoi ça nous concerne ici. Bref, ce n'est pas de mon texte qu'il s'agit, de quoi je me mêle ? Wink
avatar
Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Invité le Lun 1 Déc 2014 - 19:30

Bah non, on est pas obligé de la respecter Wink ! Mais si on veut créer une chute ou un effet de surprise, c'est mieux Wink !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Perroccina le Lun 8 Déc 2014 - 14:43

@K2 : j'ai lu ta nouvelle hier. J'ai apprécié le style et l'écriture. Personnellement je n'ai pas trouvé de défauts. Le texte se lit facilement, évoque des images, j'ai aussi pensé au Faucon Millénium pris dans le système digestif d'un ver géant et à Gravity. Pour moi le thème est parfaitement respecté, pas de soucis. En revanche, j'ai eu du mal à accrocher, non pas que je me déconcentrais, comme je l'ai dit la lecture est agréable. J'ai eu beau chercher à comprendre pourquoi une nouvelle qui avait apparemment tout pour plaire ne parvenait pas à m'accrocher mais je n'y suis pas parvenue.
L'histoire est bien construite, les évènements s'enchaînent bien et de façon logique peut-être la fin un peu trop téléphonée.
Peut-être qu'une relecture dans quelques temps me permettra de comprendre et surtout de t'expliquer.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Lun 8 Déc 2014 - 14:50

Merci de ta lecture, Perroccina !


Ne pas accrocher, ça arrive. Et même si j'aimerais bien savoir ce qui a coincé pour toi, ne t'inquiète pas pour ça, ce sont des choses qui arrivent.


Ce qui manque peut-être, c'est la proximité avec le héros. Moi-même je ne m'en sens pas suffisamment proche, ça manque d'un peu de caractère, c'est un peu lisse, finalement, comme ambiance.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Perroccina le Lun 8 Déc 2014 - 16:57

C'est vrai que j'ai eu du mal à entrer dans la peau de ton personnage. ça peut être une explication ou du moins un début.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Jack-the-rimeur le Jeu 18 Déc 2014 - 0:31

Un texte correctement écrit avec un personnage dont la psychologie me paraît sonner juste.
Qu'il s'endorme dans son scaph ne me gêne pas. Il sort d'une poursuite tendue et d'une explosion, et n'a rien à faire qu'à se laisser dériver, normal qu'il s'autorise un léger relâchement même sans problème d'oxygène.
Qu'il se réveille dans un boyau au coeur d'un astéroïde est plus invraisemblable, mais pas totalement impossible. Un coup de pas de bol.
Les monstres du vide sont encore plus rares. Il y en a un d'enfer dans La Faune de l'Espace chez Van Vogt, plus un planétoïde vivant chez Brussolo. Quant à celui de Stars War, j'ai du mal à imaginer de quelle évolution organique il peut être l'aboutissement. Mais soit, pourquoi pas ? (Ton héros aurait pu être tout aussi déstabilisé par une série de chocs entre astéroïdes, fréquents dans une ceinture, mais c'est moins exotique.)
J'ai bien aimé la fin. Si les poursuivants on pu retrouver la trace du fuyard à l'intérieur d'un rocher, il est clair qu'il n'a aucune chance de les semer d'un simple coup de propulseur en espace libre. Juste un dernier baroud le temps que son oxygène achève de s'épuiser. Foutu, mais libre jusqu'à la fin...
"Et il s'endormit."
Non, vraiment pas mal du tout.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 18 Déc 2014 - 9:27

Merci, Jack !


Le monstre est en fait juste une hallucination... La suite par contre...


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Jack-the-rimeur le Jeu 18 Déc 2014 - 16:06

Je crois avoir pris la Créature au premier degré à cause de la poussière et des fragments de roche qu'elle semblait avoir délogés. Mais un effet d'origine naturelle ou dû à l'approche des poursuivants, plus la panique et l'appauvrissement en oxygène... oui, l'hallucination se tient. C'est même le plus logique.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Cancereugène le Dim 21 Déc 2014 - 19:55

L'idée de départ est bonne, mais en ce qui me concerne, je l'attendais pour ce thème, car Gravity n'est pas si éloigné de nous.
Il était difficile de faire original avec ce début, même s'il est prometteur. Le film dont je viens de parler - même en considérant que l'auteur ne l'a peut-être pas vu - étant très proche de nous, il fallait trouver quelque chose de neuf pour agrémenter la sauce.
Difficile dans un tel contexte.
Et malheureusement, je n'ai rien lu qui relève la sauce. Le développement ne donne pas beaucoup d'éléments de scénario propres à faire monter la tension, le dénouement est plutôt attendu.
Bref, l'histoire en elle-même, dans son principe, est vraiment trop faible. Il était dès lors difficile d'en faire quelque chose d'emballant... et cela ne met aucunement en cause la qualité de l'écriture.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2006
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Dim 21 Déc 2014 - 21:38

Pas de souci, je comprends parfaitement que tu ne l'aies pas trouvé spécialement originale. Je n'ai toujours pas vu Gravity (ni même la bande annonce), et je me suis plutôt inspiré de la fameuse scène de Starwars et de Space Cowboys.
J'ai tenté de faire quelque chose de différent, et c'est un genre que je n'ai pas l'habitude de traiter. Il est possible que je me sois planté et qu'il manque quelque chose.
Merci de ta lecture et de tes critiques.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum