Sans gravité.

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Sans gravité.

Message par  le Mer 26 Nov 2014 - 10:04

Voilà ma participation au concours : 18 000 signes, ce qui en fait ma nouvelle la plus courte depuis des années.
( je ne compte pas les textes en une page de mon site)

http://pdf.lu/3am5

Je n'ai pas encore lu tous les textes, j'espère ne pas être redondant.

Et pour info, je n'ai pas vu Gravity, ni l'autre film, là, qui se passe dans l'espace...

Bonne lecture à vous !


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Blahom le Mer 26 Nov 2014 - 17:09

Une bonne histoire de science-fiction classique, tendance "pulp", qui se lit avec plaisir.
 
Spoiler:
Cela m'a fait penser à une scène célèbre de L'Empire contre-attaque : lorsque le Faucon Millenium trouve involontairement refuge à l'intérieur d'une monstrueuse créature vivant à l'intérieur d'un astéroïde.
 
Bon texte bien écrit.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Mer 26 Nov 2014 - 17:12

Merci Blahom !

C'est vrai qu'il y a un peu de ça ! Wink


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Max le Mer 26 Nov 2014 - 18:46

Hello,

Cet avis est bien sûr subjectif. Voici un texte sympathique dans l'ensemble. On pense un peu à Gravity en effet, quoique la progression dans l'astéroïde apporte une différence notable. La dimension hallucinée liée au manque d'oxygène est intéressante. L'écriture est bonne et solide, en dépit de quelques broutilles (on sent que le texte n'a pas été relu 50 fois, quoi). On est dans le thème (on pourrait l'être plus, cela dit). J'ai pensé à la même scène que Blahom. La chute manque de panache, dommage. Mais bon, trouver une bonne chute c'est corsé.

Quelques remarques en vue d'une amélioration (?)
- mettre des alinéas (je déteste les textes sans alinéa, ça fait brouillon)
- tu abuses des que/qui/qu' (une fois qu'on l'a remarqué c'est gênant)
- je m’interroge sur l'intérêt des pensées en italique (elles apportent une tonalité supplémentaire et parfois du dynamisme, mais parfois aussi elles manquent de naturel ou d'utilité).
- quelques longueurs peut-être ; un texte plus resserré rendrait mieux ?
- j'ai décroché sur certains passages, mais c'est probablement un défaut de mon attention

Une bonne participation au concours Wink

P.S : si ça t'intéresse, j'ai écris également un texte de SF qui se passe dans l'espace - à voir dans la rubrique SF.
Oui je racole, oui je suis un sagouin.  
avatar
Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Catherine Robert le Mer 26 Nov 2014 - 23:19

Un poil dubitative. L'histoire est intéressante, mais le début est maladroit, pas mal de répétitions. Ensuite, ça s'améliore, l'ambiance de peur est bien rendue bien que, peut-être, un peu trop appuyée.
Les pensées en italiques sont plus gênantes qu'autre chose parce qu'elles semblent forcées, ne paraissent pas naturelles.
La fin, sans être des plus percutantes, me plait bien.

Donc, un texte intéressant, mais auquel j'ai eu un peu de mal à accrocher totalement. Parfois je décrochais et je devais me concentrer pour me remettre dedans, voire relire ce que je venais de lire. Mais la base est bonne, il ne suffirait que d'un peu de retravail pour rendre le tout encore meilleur.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9576
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 8:31

Merci pour vos lectures !

Force m'est d'avouer que je ne me suis pas beaucoup relu, c'est un de mes grands défauts. Je prends bien notes de vos observations pour les corrections et mes écrits futurs.
Pour le défaut de concentration, c'est soit que mon texte maque de punch, soit qu'il était temps pour vous d'aller au lit. Dans un cas comme dans l'autre, je ne vois pas bien comment je pourrais y remédier, mais je vais y réfléchir.
D'un point de vue personnel, il n'y a que quand je m'endors, quand on me parle en même temps ou quand c'est franchement incompréhensible que je suis obligé de relire ( et les trois phénomènes peuvent être cumulatifs).


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Catherine Robert le Jeu 27 Nov 2014 - 8:46

En tout cas, le fait que je devais parfois relire ne vient pas d'un manque de compréhension, ni de présences importunes me sortant de la lecture. Pas plus, je ne m'endormais, mais juste un manque de concentration dû à un esprit encombré.
Je pense que je relirai ton texte un peu plus tard, quand mon petit cerveau en aura fini avec ce qui l'obsède pour le moment.
Ce n'était peut-être tout simplement pas le moment pour moi de lire un texte du concours.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9576
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 9:32

C'est possible, Catherine, mais ne te bile pas, c'est aussi probable que ça vienne de mon texte. On peut mettre les meilleurs oeufs et la meilleure huile du monde et tout battre comme d'habitude, ben, des fois, la mayonnaise prend pas... Ce sont des choses qui arrivent.
Mais si ton cerveau est encombré, c'est vrai qu'il vaut mieux l'éclaircir avant de lire. Je sais que ça me le fait parfois aussi. Je suis obligé de faire des pauses pour me rappeler de ce que je lisais pendant que je réfléchissais. ça hache un peu la lecture...
Quoi qu'il en soit, un bon texte ne devrait pas nécessiter de mise en condition pour être apprécié.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2014 - 13:15

Bonjour,

Je vais pas faire de critique longue puisque j'ai déjà amplement disséqué un de tes très longs projets me semble t-il.

Je retrouve sans surprise les mêmes défauts que dans ton précédents opus (répétitions, adverbes envahissants, phrases beaucoup trop longues dans lesquelles tu perd ton lecteur...)

Tout cela a fait que je me suis perdu dans ton récit qui saute du coq à l'âne en permanence (encore ce problème redondant de hiérarchisation des informations que tu veux transmettre au lecteur dont j'avais parlé également de moult manières...)

Je n'ai d'ailleurs pas su me représenter la situation de ton personnage et les différents éléments l'entourant. Ni comment on passe de l'astéroïde au monstre. D'ailleurs petite erreur de logique en passant, mais le mec est perdu dans l'espace et il... s'endort Oo ??

En bref une idée de départ qui pourrait être bonne gâchée par un manque de finition et de relecture qui fait que l'on patauge dans une semoule de mots...

Désolé pour cet avis non circonstancié mais il y a encore un énorme boulot de relecture pour que cela soit compréhensible.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 13:39

Merci de ta lecture, et de tes critiques.

Pour le côté logique, je suis peut-être un peu ambitieux pour mes lecteurs, mais je ne tenais pas à tout leur expliquer. Cela aurait alourdi le texte, pour moi, sans raison.
Je pense que chacun peut faire plus ou moins sa propre interprétation, sans mon aide.
Toutefois, j'ai bien une raison et une seule à tous ces phénomènes que tu n'as pas compris : l'alimentation en oxygène.

Elle s'est déréglée lors de l'explosion initiale, plongeant le héros dans une sorte de léthargie ( ça et le fait qu'il est au chaud, au calme, qu'il est en confiance et qu'il a fermé les yeux ) Il refait d'ailleurs le réglage de son alimentation en air quand il en prend conscience, puis, lors d'un choc à l'intérieur de l'astéroïde, le système se dérègle et lui envoie trop d'oxygène. Ce qui a pour effet de lui provoquer des hallucinations ( à chacun d'en faire sa part). Cette surconsommation vide trop vite ses réserves et lorsqu'il se retrouve à la fin, il manque d'air et ce faisant, s'endort. Parce que l'asphyxie est une mort par manque d'oxygène est un processus progressif et lent, qui plonge sa victime dans le sommeil avant de l'entraîner dans l'au-delà.
J'avais hésité à laisser une ultime phrase : "Et il mourut." mais je voulais laisser au lecteur la possibilité de se faire son idée. C'était peut-être une erreur.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2014 - 13:47

Pour suggérer il faut donner toutes les cartes au lecteur !

Ici tu ne parles nul part dans ton texte de ce que tu me décris dans ta réponse, donc je ne peux même le deviner, puisque je n'ai que ce que tu me montres comme indice (ou alors je suis passé à côté dans le fouillis de tes longues phrases - ce qui revient au même.).

Bref, tu dois installer dès le premier paragraphe tout les paramètres de ta nouvelle.

Libre à toi de brouiller les cartes ensuite mais c'est un principe basique du scénario, si tu veux une ironie dramatique forte il faut que tu y prépares ton lecteur par une structure en béton. On doit anticiper la couille dans le potage dès la première séquence avec un minimum de sagacité. Les meilleurs récits pulps, les meilleurs polars d'Agathie Christie repose sur ce simple principe de base...

Comme ton récit est encore une ébauche, pour moi le type pique une sieste dans l'espace ! point. L'ambition c'est très bien et loin de moi l'idée de t'en ôter la prétention mais il faut peut-être d'abord connaître et respecter les règles de narration basique avant de les détourner Wink

Ton idée, je le répète n'est pas mauvaise en soi mais sa narration chaotique fait que le pauvre lecteur que je suis n'y comprends presque rien.


Dernière édition par Gernier le Jeu 27 Nov 2014 - 14:43, édité 1 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 14:20

Je l'avoue, laisser une marge d'interprétation au lecteur, c'est prendre le risque de le laisser se planter. C'est visiblement ce qui s'est passé avec toi et j'en assume tout à fait la responsabilité.

Merci pour toutes tes critiques.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Invité le Jeu 27 Nov 2014 - 14:30

K² a écrit:Je l'avoue, laisser une marge d'interprétation au lecteur, c'est prendre le risque de le laisser se planter. C'est visiblement ce qui s'est passé avec toi et j'en assume tout à fait la responsabilité.

Un dernier message et j'arrêterais là le débat Wink ...  Je me répète à l'envie une fois de plus, mais suggérer ne marche que si l'on donne toutes les clés dès le premier paragraphe (tout au mieux dès la première page Wink ) Je parle ici de paragraphe car la nouvelle n'est pas très longue Wink


Dernière édition par Gernier le Lun 1 Déc 2014 - 20:50, édité 3 fois
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par  le Jeu 27 Nov 2014 - 14:58

Lorsque je dis que j'assume l'entière responsabilité du fait que tu sois passé à côté, je dis seulement qu'en effet, les indices que j'ai laissés n''étaient sans doute pas assez évidents pour que tu puisses saisir de quoi il retournait. (Il y a pourtant écrit 5 lignes avant la fin : "Je manque d'air" ) Il va sans dire que je retravaillerai cet aspect là de manière à ce que le cœur de l'intrigue soit plus accessible.

Il semble qu'il y ait un problème d'incompréhension entre nous, ce qui est dommage, parce que je te comprends parfaitement, même lorsque tu n'utilises ni écriture en gras, ni en majuscules (j'y vois très bien, j'ai des lunettes).
Peut-être que je ne suis pas plus compréhensible dans mon expression libre que dans ma narration.
Quoi qu'il en soit, je suis heureux que tu closes le sujet, vu sa redondance.

Merci encore une fois de toute l'attention que tu as portée à mon texte et de la passion que tu mets à corriger mes erreurs (sans compter du temps et de l'énergie que ça doit te prendre).


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Max le Jeu 27 Nov 2014 - 15:58

Pardon, Gernier, de m'immiscer dans votre discussion sur un point, mais la problématique du manque d'oxygène est assez claire, je crois (cf. mon message - et pourtant j'étais pas des plus attentifs). Ce texte a des défauts (je te rejoins en particulier sur l'écriture perfectible, en espérant que l'auteur en prendra note), mais pas celui-là Wink Et qu'est-ce que c'est que cette histoire de donner toutes les clés ou les paramètres dans le premier paragraphe ?
avatar
Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sans gravité.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 4 1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum