L'oeil et le compas

Aller en bas

L'oeil et le compas

Message par Invité le Lun 17 Nov 2014 - 19:57

Bonsoir,

tout récent sur ce forum, ci-joint une nouvelle dans le genre fantastique/épouvante écrite il y a à peu près un an. 

http://myreader.toile-libre.org/Loeiletlecompas.pdf
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par  le Mar 18 Nov 2014 - 10:45

Bien,

Je viens d'achever la lecture de ta nouvelle. Pour le coup, je l'ai trouvée plus facile à suivre que l'autre. Son héros est plus compréhensible. Tout cela tient au fait que tu l'aies choisi comme narrateur.
Du coup, ton style d'écriture, toujours à mon avis un peu trop ampoulé ( j'ai dû aussi chercher quelques mots dans le dico, et je ne suis pas quelqu'un qui manque réellement de vocabulaire) s'accorde avec ton personnage et participe à lui créer une identité. Toutefois, il reste certains passages flous et des formules maladroites.
D'un point de vue proportion, tu mets quatre pages à présenter ton personnage, c'est long. L'avantage c'est qu'on le cerne bien. L'inconvénient, c'est que tu le places en opposition avec l'ensemble de son environnement sans prendre d'exemple précis, mais en utilisant ce qui pour moi ressemble à des clichés. ( tant sur les gens du Nord que sur les étudiants) Il manque à mon avis des petites appréciations, pour donner une valeur moins générale aux propos de ton héros. ( du genre : je ne les supportais plus, ils me révulsaient, etc...) ça donnerait moins l'impression d'une critique sociale un peu péremptoire.
La chute est assez bien amenée. J'aurais juste plus insisté sur la fascination et l'euphorie de cette réunion philosophique, et j'aurais meublé la maison dans un style plus rétro avec une foule de bibelots anciens (même si pour le coup, ça fait un peu cliché, mais ça noie l'idole dans la masse). Et puis lorsque le héros comprends, il n'est à mon avis pas la peine d'insister sur la nature du plat, même par élimination, on comprend tout de suite.
La réaction de ton héros me semble un peu rapide et surtout, je pense qu'il n'était pas nécessaire d'insister sur le pourquoi, mais plus sur l'angoisse et la folie naissante. (avec pourquoi pas une petite apparition démoniaque narquoise)
Toute l'épouvante serait là.
Le problème, c'est que telle qu'elle est ta nouvelle n'est pas vraiment très angoissante. L'angoisse prend du temps à construire et tu as utilisé ce temps là à élaborer ton personnage. Il aurait sans doute fallu plus équilibrer.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Invité le Mar 18 Nov 2014 - 19:38

Merci K2.

Tes remarques sont vraiment très précises et me font prendre conscience de tous les éléments qui participent à créer une atmosphère angoissante, ainsi que de la façon dont on doit structurer une nouvelle, d'un point de vue logique et narratif. Jusque-là, j'avoue que j'écrivais un peu au "feeling". Quant à la critique sociale que tu évoques, certes un peu péremptoire, pour être franc elle repose sur des expériences vécues, il est vrai subjectives, même si j'aurais pu apporter un peu plus de cohérence et de consistance aux situations que je dépeins en prenant des exemples plus concrets. Merci à toi.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par  le Mar 18 Nov 2014 - 20:40

Je tiens quand-même à te rappeler que mes remarques n'engagent que moi et n'ont pas valeur de loi. Il serait intéressant d'attendre d'autres avis avant de retravailler tes textes.
De toute manière, il n'appartient qu'à toi de décider de ce que tu veux vraiment faire et de tenir compte ou pas des observations que tu obtiens.

Pour revenir sur la critique sociale, il me semblait bien que ça sentait le vécu. Le soucis, à mon avis est cet aspect généralisation. Quand on observe ce que faisait Zola, par exemple, il mettait des personnages précis en place dans des situations précises, pour mettre tout ça en évidence.
Si tu insistes plus sur le côté opinion personnelle du héros, ça passerait mieux, à mon avis. L'important pour moi dans ta nouvelle tient au rejet du personnage, parce que ça fait partie de son identité et que ça justifie son comportement par la suite. Si tu voulais faire une critique sociale, il aurait sans doute fallut faire un autre texte. C'est un peu le même souci dont te parlait mormir sur ton autre nouvelle.

Et si ce que je te dis t'aide à aller de l'avant, j'en suis vraiment ravi ! ( et ça veut dire que je progresse aussi! )


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Ulysse le Mar 18 Nov 2014 - 21:09

Bonsoir Kern,

Mon avis rejoins celui de K2.
je n'ai pas (encore) lu ton autre récit mais je trouve que ton écriture manque de naturel. Trop d'adjectifs ( pas toujours employés à bon escient, ex : on ne peut pas être engoncé dans des vêtements trop grands, engoncé veut dire boudiné, serré) , phrases longues, trop d'adverbes en -ement.
Je n'ai rien contre un vocabulaire étendu ou recherché  mais  je trouve que c'est trop poussé. un exemple en passant :
Kern a écrit: Ce qui heurta avec force les organes de ma perception
Je ne connais personne qui parle comme ça ( pas même des agrégés de français...). Je pense que pour les choses simples tu gagnerais à utiliser des mots simples. ( c'est comme si pour parler des  mains , tu disais les organes  préhensiles qui terminent les bras...)
Pour moi cela contribue à me sortir du texte.
Concernant le récit en lui même je trouve effectivement que le démarrage est long. Il faudrait le consacrer à faire monter la tension, le point culminant devrait être cette soirée dans la maison, elle est bien trop courte par rapport au reste.
La fin est intéressante  mais pas assez " intense". Je trouve dommage qu'on parle des plats rétrospectivement et non sur l'instant ( on en revient à décrire plus ce fameux moment).
Je me demande si c'est  bien judicieux, de parler de la presse et des articles de journaux à propos des disparitions d'enfants. le lecteur un peu aguerri voit venir le truc gros comme une maison.  Il faudrait noyer l'info au milieu d'autres faits divers ou carrément ne pas en parler car après tout, ton personnage ne lit pas ces rubriques et passe le plus clair de son temps à Paris. Il pourrait découvrir toute l'horreur d'un coup.



Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 887
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Catherine Robert le Mar 18 Nov 2014 - 21:18

Je viens de lire. Tu fais de belles phrases bien propres et finalement, c'est là le problème. Tout est sur le même rythme et la monotonie s'installe. C'est comme si tu te focalisais sur la construction de chaque phrase en oubliant l'émotion, l'intensité, sans te laisser aller. Du coup, ton texte est beaucoup trop descriptif, tu décris tout, en exagérant, je dirais que tu pourrais aller jusqu'à décrire le moindre brin d'herbe. Mais ça ne se limite pas à décrire de l'environnement, tu décris aussi le reste, les émotions, les actions, ce qui nous empêche de rentrer dans l'histoire parce qu'on ne ressent rien.
En te lâchant plus, tes écrits prendront une autre dimension.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Invité le Mar 18 Nov 2014 - 21:51

Bien sûr K2, je fais la part des choses et le tri dans les critiques sur mes textes mais tes remarques touchent juste, elles me font me remettre en question et je suis certain que ça m'aidera à progresser. Je cherchai à comprendre pourquoi mes textes ne passaient jamais la barrière des finales d'un concours d'écriture et je perçois nettement mieux maintenant pourquoi.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Invité le Mar 18 Nov 2014 - 21:59

Merci Ulysse et Catherine Robert,

il est vrai que je suis en phase d'apprentissage, j'avoue humblement que je suis seulement en train de commencer à comprendre comment écrire des récits et de quelle manière les rédiger. Mon écriture se cherche encore totalement, et je m'inspire sans doute trop d'auteurs qui m'ont profondément marqué (même inconsciemment, tel que Lovecraft) et qui ont un style assez difficile et recherché.

Je compte présenter une nouvelle au concours Pièges, Prisons. Ce sera l'occasion de mettre en pratique vos conseils. Merci à vous.
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Catherine Robert le Mar 18 Nov 2014 - 22:01

N'hésite pas à participer, ça ne peut qu'être bénéfique. Et puis l'écriture, c'est comme tout, il faut sans cesse remettre l'ouvrage sur le métier.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'oeil et le compas

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum