Confessions d'un mort

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Confessions d'un mort

Message par Murphy Myers le Mar 11 Nov 2014 - 21:12

Voilà l'horreur ! Côté thème, je pense être dedans, côté qualité, je vous laisse juges et surtout bourreaux.  :mrgreen: Pour ma défense, l'idée et le squelette datent d'un moment déjà.

Edit : lien supprimé.


Dernière édition par Murphy Myers le Lun 18 Déc 2017 - 21:13, édité 1 fois


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Catherine Robert le Mar 11 Nov 2014 - 21:46

Le thème est parfaitement respecté et l'idée est très originale. Je ne sais pas si tu es parti de quelque chose d'existant, si oui, je ne connaissais pas, si non, c'est foutrement bien trouvé. Au niveau de la narration, c'est pas mal, en tout cas, j'ai lu sans m'ennuyer. Les personnages pourraient être peut-être encore un peu plus approfondis, mais c'est déjà pas mal comme ça. Le psy fait peut-être le plus caricatural, il manque peut-être de défauts, un truc comme ça.
Les deux tous derniers paragraphes pourraient être plus claquant.

Mais en l'état, j'ai beaucoup apprécié ton histoire.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9576
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par FRançoise GRDR le Mar 11 Nov 2014 - 23:18

Je lirai dans la semaine, car là, il se fait tard !!! Embarassed


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8026
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Murphy Myers le Mar 11 Nov 2014 - 23:23

Aucun problème Françoise. Je me suis justement décidé à poster maintenant pour que vous ayez encore un mois et demi pour lire, avant les votes.


Merci Catherine.

Je craignais que certaines explications soient trop faciles et la scène de la chambre trop confuse, mais apparemment c'était pas si choquant que ça.  Very Happy

Je suis d'accord sur la fin pas terrible. Si quelqu'un a une suggestion pour une conclusion alternative, je suis preneur d'ailleurs.
Et je suis d'accord aussi pour le psy. Je voulais faire une sorte d'Hercule Poirot du surnaturel, mais j'ai pas pu m'attarder sur lui comme je voulais. Je vais penser à quelques défauts qui le rendraient plus crédibles sans trop empiéter sur l'histoire. Pareil pour Yann (le volé) d'ailleurs, qui est assez transparent quand j'y pense.

Si j'ai tout inventé, oui et non : une amie m'a donné l'idée d'un homme qui meurt s'il s'endort, et j'ai brodé tout le reste autour, les Maurenöx, inversions, exorcisme, etc.
Puis j'ai découvert après coup que ce genre d'idée n'a rien de nouveau : tout comme les fantômes qu'on connait tous, des théories parlent de projection astrale durant le sommeil.
J'ai vu Insidious 1 après avoir fait le premier jet, aussi. Film qui parle de l'esprit d'un gosse qui s'enfuit quand il s'endort. Bref, comme à chaque fois, dès que j'écris sur une idée, je découvre les jours suivants qu'elle a déjà été utilisée et reutilisée mille fois.
Mais m'en fout, parce que je suis le seul à ma connaissance à avoir utiliser ça pour commettre des vols en tout genre. :mrgreen:


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Eimelle le Jeu 13 Nov 2014 - 17:35

Bonsoir,

Pas au meilleur de ma forme en ce moment (la faute à une connerie de grippe)

Je tâche de lire cela une fois rétablie !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Murphy Myers le Jeu 13 Nov 2014 - 17:45

Aucun problème Eimelle. Prends ton temps, je serais le premier à le faire avec un texte aussi long.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Eimelle le Jeu 13 Nov 2014 - 18:52

Oh il ne me paraît pas tellement long (15 pages assez bien espacées, c'est plutôt court même, je trouve !) Et avec toi, en général, on ne les sens pas passer....

Dis moi, c'est quelle histoire au juste ?

Spoiler:
Celle des échanges de corps ou alors celle de la vente de souvenirs ?

J'arriverai même à la lire ce soir peut-être, je sens que ma fièvre a baissé, mais je ne suis pas suffisamment bien pour bosser... Du coup, ça me permettra de passer ma soirée !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Murphy Myers le Jeu 13 Nov 2014 - 19:40

Tant mieux si tu te sens mieux maintenant. Very Happy

Spoiler:
C'est l'histoire d'inversion des corps.
L'histoire sur l'achat des souvenirs (la vente, c'était de toi Wink ) est toujours qu'une idée lointaine, je ne sais pas trop comment prendre la chose. C'est surtout une "idée de contexte" en fait, mais j'ai pas encore d'intrigue précise, ni de héros en tête.
L'autre histoire où je joue avec les souvenirs du héros, et que je comptais écrire pour le concours, est plus ou moins bloquée en ce moment. Je sais où je veux aller mais pas sûr de comment je vais y arriver. Et puis, comme il y a des chances que je sois hors sujet par rapport au thème "piège" du concours, j'ai préféré ne pas tenter le coup.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Eimelle le Jeu 13 Nov 2014 - 20:10

Tu devrais aller sur l'ancien topic de Trous de memoire : ma nouvelle avait a l'epoque suscite un torrent d'imagination sur le sujet. Certains avaient imagine autour le developpement de l'industrie porno ou du divertissement de l'extreme, d'autres des univers mafieux.. Bref ca pourrait te donner des idees de bribes d'histoire pour l'achat de nouvelles... Moi je n"etais pas du tout partie dans ces directions lol !


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Murphy Myers le Jeu 13 Nov 2014 - 20:20

Va falloir que je lise cette histoire bientôt, après quoi je ne manquerais pas de voir les commentaires qu'elle a eu. Very Happy

J'imagine plutôt quelque chose qui se concentre que sur le héros, qui achète des souvenirs pour se sentir "vivant" à travers eux (vivre littéralement par procuration, en gros). Et montrer les dérives que ça lui amène à force. Enfin, tout est encore flou mais je ne pense pas insister sur l'aspect "institution" de ces achats/ventes de souvenirs. Je vais me pencher du côté psychologique plus que du côté SF. C'est pour ça que c'est compliqué pour moi, qui suis habitué aux histoires "à intrigue" plus qu'aux histoires "à personnages" (je sais pas si c'est bien clair ce que je dis). Pas de mafia ou de productions prono donc, mais peut-être une autre fois. Wink


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Eimelle le Jeu 13 Nov 2014 - 21:54

Lu ! Je t'écris mes impressions demain ! J'avais écrit un long message, mais ça a coupé ! La flemme de tout réécrire ce soir...

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Murphy Myers le Jeu 13 Nov 2014 - 22:29

La loi de Murphy a encore frappé. :mrgreen:
De façon générale, j'espère que c'était pas trop décevant comme texte.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Perroccina le Ven 14 Nov 2014 - 13:59

Je suis assez dubitative, d'abord j'ai été perdue, j'avais parfois l'impression que certains passages contredisaient d'autres passages précédents. J'ai mis du temps à repérer qu'il y avait des récits à la première personne qui s'intercalaient avec ceux à la troisième personne (tu aurais pu le différencier de façon typographique) et je n'ai surtout pas compris que c'était Yann qui s'exprimait.
Page 4 "quand bien même Yann aurait ressuscité....à la vie" devrait être une réplique du psy.

Sinon le thème : l'idée de base est géniale, une manipulation dans une manipulation c'est très fort et les Maurenox j'ignore d'où tu sors ça mais c'est vraiment intéressant comme thème. Cela me fait penser à une HEC un peu poussée.

Si je résume un thème original, complexe et ambitieux mais difficile à appréhender en l'état.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Blahom le Ven 14 Nov 2014 - 15:32

J'adore le thème de l'histoire.
Spoiler:
D'autres auteurs s'y sont essayés, Lovecraft notamment, dans "Le Monstre sur le seuil" et "L'Affaire Charles Dexter Ward". J'ai récemment lu une courte nouvelle d'une certaine Margaret Ronan intitulée "Le doigt ! Le doigt !" qui traite du même sujet (cette histoire figure dans l'anthologie Histoires à ne pas lire la nuit, présentée par Hitchcock). Une vieille femme grabataire échange son corps avec celui d'une infortunée jeune fille. Mais la jeune femme, prisonnière du corps de la vieille, réussit à étrangler l'autre avant qu'elle ne quitte les lieux. La jeune se retrouve ainsi prisonnière du corps de l'horrible infirme, sans aucun espoir de réintégrer son vrai corps, qu'elle vient de détruire. Elle sera de plus inculpée du meurtre de la jeunette.

Pour en revenir à ton texte, il s'agit d'un très bon boulot. J'aurais cependant préféré une fin plus cynique, à la Margaret Ronan. Encore une fois, cela rejoint certaines de mes remarques précédentes : j'ai un faible pour les histoires qui se terminent mal.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Eimelle le Ven 14 Nov 2014 - 18:44

Coucou Murphy !
 
Je prends enfin le temps de t'écrire  (et attention, ça risque d'être long).
L'idée de base est géniale, mais tu me permettras d'être particulièrement exigeante envers toi ? Qui aime bien châtie bien n'est ce pas ? Et même si tu ne me permets pas, je me le permets ! Na !
Alors voilà : tu t'attaques à un type de nouvelles bien précis qui appellent une virtuosité technique pour traiter parfaitement du sujet. Pour moi, bien menées, ce genre de nouvelles est exceptionnel ! Mais attention : la difficulté est plus intense que sur d'autres nouvelles, plus soft niveau technique. Et le problème, c'est qu'avant de trouver le juste équilibre, qui donne l'effet parfait, et ben, il faut la soumettre à des béta-lecteurs, corriger, re-tester, ajuster à nouveau... Bref, c'est un travail d'équilibriste que l'on n'atteint pas du premier coup, mais que tu vas atteindre, j'en suis sûre, à force de retravail sur ce texte. Mais en l'état, même s'il est très prometteur, il n'est pas présentable à des AT, ni vendables sur Amazon (ce qui devrait demander la même exigence...) Et voilà, à mon humble avis, pourquoi :
- On se mélange trop dans tes personnages, on saute d'une identité à une autre, et l'écriture n'est pas assez précise pour nous permettre de bien identifier chaque changement, et de passer facilement des uns aux autres. C'est un chalenge difficile, certes, un vrai travail d'écrivain, mais il faut, pour moi, absolument que tu trouves un moyen d'identifier les personnages, et de brouiller les pistes quand tu le veux, tout en ne cédant pas à ce rendu "brouillon" assez déstabilisant.
-Pour cela, il y a un autre problème à résoudre : celui des points de vue. On sent que tu expérimentes, c'est très bien, mais tu racontes l'histoire du point de vue de plusieurs personnages en même temps. Or, ça + flottement des identités = perdition totale du lecteur (même si au final, j'ai toujours à peu près réussi à retomber sur mes pattes, mais en devinant plus qu'en lisant...). Pour moi, il faut que tu racontes cette histoire uniquement du point de vue de Luc. Mais attention, ce n'est pas non plus facile, car à mon avis, tu as voulu par ce stratagème de la démultiplication des points de vue éviter la confrontation directe avec les incohérences du personnage de Luc (qui tend un piège, donc qui en connaît normalement tous les pré-requis). Mets toi dans sa peau, ruse avec les phrases double sens, tente de duper ton lecteur en même temps que ton personnage cherche à duper le psychologue ! Bref, trouve des stratagèmes pour arriver à tes fins, tout en gardant la cohérence du personnage (ce qui est un défi en soi lol ! Mais j'aime les gens ambitieux !)
-Autre chose : s'il te plaît, perds cette manie de sur-utiliser les dialogues ! Tes personnages ne vivent pas leurs actions, ils les racontent à d'autres, et les entendre parler, c'est fichtrement moins intéressant que de les voir vivre ! En plus, cela ne permet pas, pour nous aussi, de se glisser complètement dans la tête et le corps du personnage, de vivre par lui, puisqu'en fait, on ne sent être que son interlocuteur. C'est d'autant plus dommageable que tu utilises ce procédé pour plein de nouvelles, et pour, la meilleure que tu aies écrite est justement celle où tu ne l'utilises pas (l'histoire de la Dame Blanche...)
-Bref, il y a pas mal d'ajustements à faire pour prétendre à la hauteur de tes ambitions, mais je pense que tu pourras y parvenir. Si tu as besoin d'un béta-lecteur à chaque étape pour te dire si c'est bien calé ou pas, je suis disponible.
Autre chose : la fin. Etrangement, ça finit bien (ou plutôt bien) ! Moi, je m'étais imaginé que Luc allait mourir dans l'enchantement, que du coup, le professeur allait, sous le coup de la panique, accuser le pauvre Yann du meurtre pour se protéger... C'aurait été particulièrement cynique. Mais c'est quelque chose que j'ai un peu peur de te révéler, car je n'aimerais pas que tu changes ta fin : j'avais vraiment de l'empathie pour ce pauvre Yann ! ^^
Enfin, "les grands esprits se rencontrent", dit-on, tu ne peux pas savoir à quel point. J'avais moi-même deux idées de nouvelles (que je n'ai pas écrites, avec tout ce qu'il y a en projet en ce moment...) qui traite de manière un peu différente du thème :
-L'une où un type dépressif, obèse, mal dans son corps, le loue pour une dizaine d'année à un esprit flottant qui n'en a jamais eu. Et du coup, celui-ci est tout content, le bichonne, le fait maigrir, en prend soin, et lui donne une beauté jamais connue. Du coup, quand le premier type veut reprendre son corps : dilemme ! Evidemment, l'esprit ne veut pas rendre le beau corps qu'il vient de se créer ! Et qui en est réellement le propriétaire?
-Enfin, dans une autre nouvelle, que j'avais tentée d'écrire mais que je n'ai pas finie, je parlais d'un type qui n'était conscient qu'un jour sur deux. Le deuxième, il ne savait pas ce qu'il faisait. Et quand des rumeurs de sociopathe court dans la ville, et qu'il retrouve chez lui des armes, des cordes et du sang, il se met à avoir peur de lui-même...
Allez bises, Murphy !
Continue ! J'ai toujours plaisir à te lire ! Tu as des idées d'exception, et tu vas bientôt acquérir la technique suffisante pour en faire quelque chose d'exceptionnel ! ^^
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confessions d'un mort

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum