Ainsi tombent les feuilles

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Cette histoire est:

0% 0% 
[ 0 ]
43% 43% 
[ 3 ]
43% 43% 
[ 3 ]
14% 14% 
[ 1 ]
0% 0% 
[ 0 ]
 
Total des votes : 7

Ainsi tombent les feuilles

Message par Naëlle le Dim 2 Nov 2014 - 18:08

Voici donc le texte dont j'ai parlé ailleurs sur le forum. Je me suis amusée à faire une petite mise en pages - dont je ne suis pas franchement satisfaite, m'enfin c'est le texte qui prime, donc "osef", comme on dit... Disons que j'ai profité de ce texte court pour améliorer ma maîtrise d'InDesign.

Sur le texte lui-même, je n'ai pas grand-chose à dire, si ce n'est que comme d'habitude il sonne très conte. Rien de fantastique/fantasy/SF dans cette histoire (raison de sa présence dans cette section), juste une petite romance sans prétention (Murphy sera pas content :mrgreen:). Comme d'habitude également, je sais pas du tout ce que vaut cette histoire, donc à vous de me le dire.

EDIT: Nouvelle retirée! Tous les commentaires allant dans le même sens, je ne voudrais pas faire perdre leur temps à de nouveaux lecteurs. Me contacter par MP si VRAIMENT vous êtes un adorateur de ma personne et que vous tenez à lire ce texte pas fameux.

P.S.: J'ai mis un sondage, parce que ça me fait toujours triper de trouver des choix de vote rigolos :mrgreen:


Dernière édition par Naëlle le Mer 6 Mai 2015 - 22:34, édité 2 fois


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Zaroff le Dim 2 Nov 2014 - 18:28

Le titre est superbe en tout cas.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12750
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Amaranth le Dim 2 Nov 2014 - 19:51

Chouette, un texte de toi ! La présentation est super déjà ! Je le lirai plus tard.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1958
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Murphy Myers le Dim 2 Nov 2014 - 19:59

Le titre et la présentations sont géniaux en tout cas ! Je lis ça dès que possible (j'ai de quoi me faire une soirée spéciale lectures de l'écritoire avec tout le retard que j'ai accumulé).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Naëlle le Dim 2 Nov 2014 - 20:46

:joybanana:
Bien contente que le titre vous plaise, il a fait l'objet de moult délibérations avec ma meilleure amie!
Et contente aussi que vous aimiez la présentation, parce que malgré la longueur toute relative du document, j'y ai quand même passé quelques heures...


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par The_wakwak_tree le Dim 2 Nov 2014 - 20:52

Hello Naëlle,

Pour ce qui est de la présentation, j'aime bien le titre & la page de couv. Je suis moins fan des enluminures sur le côté des pages.


Concernant le texte : clairement pas SFFF ;-) (bien que … voir le *). C'est plutôt bien maitrisé, c’est très sensuel, je vois bien ce petit texte dans une collection e-court pour adultes.
Le seul « reproche » que je pourrais faire c'est l'absence de justification à ce refus de Jean. J'ai ptt zappé le truc mais je ne trouve pas la raison profonde de son refus de partager son amour.


(* ) Après, il y a quand même une dimension (SFF)Fantasy dans le texte. Perso, c'est plutôt comme ça que je l'ai reçu. Jean & Amélia pourrait très bien être 2 esprits de la nature – elle l'automne, lui l'hiver. Il ne peuvent être ensemble car l'un précède l'autre, et quand l'automne voudrait s'unir à l'hiver, il faut que celui-ci la rejette pour s'imposer au monde. Jusqu'au nouveau renouvellement du cycle des saisons.
Il peux y avoir une lecture « animiste » de cette histoire (c'est renforcé par le fait que tu dis toi-même que c'est presque un conte).
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Perroccina le Lun 3 Nov 2014 - 14:12

Je viens de découvrir et lire ce texte tout à la fois.

Le titre et la présentation, super.

L'histoire... j'ai l'impression qu'il manque quelque chose, une information, une justification, même si j'ai bien aimé l'interprétation de TwwT, je reste sur ma fin.

L'écriture, en revanche est très agréable et bien maitrisée.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Catherine Robert le Lun 3 Nov 2014 - 23:28

Un jour d’automne, elle alla se promener dans les bois, comme
elle le faisait souvent. Les arbres avaient tapissé le sol de leurs
feuilles jaunes, orange, rouges, marron. Amélia aimait beaucoup
cette saison, dans laquelle elle se reconnaissait. Les feuilles
colorées lui rappelaient la raison pour laquelle elle avait décidé
de devenir marchande de fleurs. La jeune femme marcha
longtemps, sans trop se soucier du chemin qu’elle empruntait,
car elle se baladait dans la forêt depuis de nombreuses années.
Il semble cependant qu’Amélia alla ce jour-là plus loin qu’elle
n’était jamais allée, car elle arriva en vue d’une maisonnette dont
la cheminée exhalait une légère fumée grise. Un peu plus loin, les
arbres s’espaçaient ; Amélia distingua quelques chaumières. Elle
avait dû traverser la forêt et était désormais parvenue de l’autre
côté, près d’un village jouxtant les bois, comme le sien.
Mais c'est quoi ça ce verbe faible répété trois fois. Evil or Very Mad

Blague à part, j'ai beaucoup aimé ce texte et je n'ai pas besoin de justificationS de la part de Jean. C'est parfois ainsi; l'un ne peut donner ce que l'autre désire et il n'y a pas toujours d'explications. Justement, le fait qu'Amélia n'ait pas de raisons à l'attitude de Jean est encore plus cruel. Donc, j'apprécie bien sûr.
Le début pourrait être un peu plus percutant (les deux premiers paragraphes en fait), mais ensuite, on entre vraiment bien dans le conte.
Même s'il n'y a pas de dimension clairement sfff, ce texte est bien un conte et devrait figurer dans cette catégorie.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9532
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par mormir le Mar 4 Nov 2014 - 8:09

Un joli texte, mais sa lecture n'est pas totalement fluide. Il me semble qu'un certain nombre de mots, voire de phrases, pourraient être ôtées tout en gardant la même substance.
Cela dit, tu n'es pas loin d'avoir là un texte abouti et très romantique.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2351
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Naëlle le Jeu 6 Nov 2014 - 20:27

OK, JE VIENS DE PERDRE MON MESSAGE, MAIS C'EST PAS GRAVE *casse tout*

Je recommence donc.

Merci à tous pour vos petits commentaires! Tentative de réponse ordonnée.

TwwT: J'avais pas du tout pensé à une lecture animiste de ce conte. Si tu trouves que tout colle, ben... tant mieux!
Pour l'absence de justification de Jean, cf. le message de Catherine: parfois, y a pas d'explication à donner, les deux personnes sont simplement pas sur la même longueur d'onde à ce sujet-là. Et puis, je voulais pas donner d'explication, parce qu'elle aurait "parasité" le propos principal: la "rupture" fait perdre ses repères à Amélia. C'est léger, je sais, mais en même temps j'ai bien précisé dans la présentation que c'était une nouvelle sans prétention Rolling Eyes

Perro: Navrée que tu aies l'impression qu'il manque quelque chose. J'imagine que l'absence de justification fait se demander, arrivé à la fin: "tout ça pour ça?" et que c'est un peu frustrant!

Catherine: Pff, j'avais pourtant fait la chasse aux verbes faibles, aux adverbes et aux répétitions, promis juré! (Pour ma maigre défense, "aller" deux fois dans la même phrase était voulu: "Amélia alla plus loin qu'elle n'avait jamais été", c'est pas très correct, bien que courant. Pour le premier "aller", en revanche... Embarassed)

Catherine Robert a écrit:Même s'il n'y a pas de dimension clairement sfff, ce texte est bien un conte et devrait figurer dans cette catégorie.
Mais il est dans la bonne catégorie. Dans "écrits fantasy et légendes", c'est des contes/légendes qu'il est question. Ici, c'est pas une légende, donc il a sa place dans "écrits littéraires".

Mormir: Bien possible, oui. Faudrait que je relise.

Encore une fois, merci tout le monde!


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Ulysse le Ven 7 Nov 2014 - 6:34

Bon, pour la  mise en page on repassera vu que je télécharge les textes sur mon kindle je n'en profite pas vraiment  Wink

J'ai bien aimé ce texte que j'ai trouvé très poétique. Le fait qu'il n'y ait pas de justification  ne me gêne pas. Au contraire , cela laisse place à l'imagination  ( et celle de TwwT a fait un super boulot, je dois dire).

J'aurais un bémol à apporter, je trouve que le milieu du texte manque un peu d'intensité. Peut-être que Mormir a raison et qu'un élagage donnerait un peu plus de  force au texte.  
En fait au début , on a vraiment le sentiment qu'Amélia est éteinte. Puis l'arrivée de Jean lui insuffle  quelque chose qui lui manquait et je trouve que ce n'est pas assez net. De mon point de vue le point d'orgue du texte pourrait être plus haut.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 887
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 41
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Zaroff le Ven 7 Nov 2014 - 16:49

J'ai bien aimé mais je trouve le ton trop neutre. Il manque une pincée de sel. C'est un joli conte érotique par contre. On est balancé entre le côté pulsions/saisons. Mais, comme certains, il me manque aussi une justification. Est-ce un dépucelage ? Et si c'est le cas, est-il lié à l'automne ? Déflorée, défloraison... j'ai bon ou pas ?


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12750
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par A'Tuin le Ven 7 Nov 2014 - 22:06

Sympa ce texte mais c'est vrai qu'il manque un petit quelque chose. Ça se lit très vite et au mot fin, on se dit "quoi, déjà?"


Pas de nourriture dans les cheveux et pas de cheveux dans la nourriture geek 
avatar
A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Max le Sam 8 Nov 2014 - 10:15

Hello,

Trois petites remarques sur le visuel en passant. Je m'étonne franchement que personne ne l'ai mentionné, ou alors je ne l'ai pas vu, mais ta texture de couverture est affreuse : beaucoup trop agrandie à partir d'une résolution trop faible, c'est tout pixelisé. Ça fait tâche d'entrée, c'est dommage ! Sinon les ornements floraux sont très sympas, c'est une bonne idée, mais peut-être qu'ils gagneraient à être réduits (plus fins...). Et pas d'alinéas, c'est un choix ?
Vive inDesign Wink
avatar
Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Paladin le Sam 8 Nov 2014 - 12:14

J'ai aimé la sensibilité de ce texte, son coté mélancolique, c'est bien raconté. Comme Zaroff, je dirais que le ton est un peu trop "neutre", alors que l'histoire est pleine d'émotions. Et comme Perro et A'Tuin, je dirais qu'il manque quelque chose. Attention, je vois le boulot que tu as fait pour l'écrire, et le résultat est déjà pas mal du tout. Mais l'histoire étant très simple et linéaire, il me vient quelques idées pour combler l'impression de "pas fini" du lecteur, et en faire quelque chose de vraiment bien.

Zaroff voit ça comme un conte érotique: je ne sais pas si on peut le définir comme ça, mais ce serait une piste pour une réécriture: en développer le coté érotique. Pas forcément en donnant plein de détails sur les galipettes d'Amélia et Jean (Quoi que! Razz ) mais peut-être en faisant plus passer les sensations , le plaisir, le désir, l'excitation d'Amélia qui découvre l'amour physique dans cette relation qui est très satisfaisante sur ce point.

Développer aussi l'expression des sentiments d'Amélia: tu en parles, mais il serait bien de les "ressentir" plus, d'autant que c'est là le point de rupture avec Jean: elle s'attache alors que lui refuse précisément l'attachement.

Et enfin un point que j'aime particulièrement et dont tu n'avais as l'air d'être consciente en écrivant, mais que relève TwT: le coté "animiste": animiste, ou panthéiste, je ne sais pas trop. Je n'aurais pas forcément le même lecture que TwT sur Amélia=automne et Jean=hiver (sans pour autant la rejetter, c'est une lecture possible) mais j'y vois un lien entre les personnes et la nature: Amélia est rousse et chaleureuse comme la nature en automne, on dirait que le cycle des saisons participe à sa relation avec Jean, et la fin, avec la rupture, se termine dans le vent froid de l'hiver. Travailler là-dessus n'est pas aisé mais peu donner une dimension cosmique à l’histoire: les sentiments, l'amour, le désir, du coté de la chaleur, de la douceur des début d'automne, le flamboiement de la nature à cette époque peut évoquer l'épanouissement du désir, le froid et l'hiver le refus du lien sentimental... Bref, tu vois, chercher dans cette direction peut t'amener à une nouvelle écriture.

(TwT: là, pour le coup, on est dans le réalisme merveilleux!)


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10332
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ainsi tombent les feuilles

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum