Paranoïa

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par mormir le Sam 18 Oct 2014 - 21:55

Eimelle a écrit:Avant toute chose, je tiens à préciser que cette histoire m'a été inspirée en premier lieu par la lecture de la nouvelle "Trottoir" de Sir Mormir...

Je lui avais bien-sûr au préalable demandé par MP l'autorisation de creuser cette idée. La première scène est restée assez reconnaissable, d'ailleurs, je crois. Pour la suite, je pense avoir fait assez différent !^^

Bises à tous,
Eimelle
Content que tu ais utilisé le "monde" de ma nouvelle "Trottoir", Eimelle. Je lirai ta nouvelle avec plaisir, mais un peu plus tard, en même temps que les autres, car je ne veux pas que ma réflexion en cours pour ce concours soit perturbée part les choix de thèmes des copains !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2351
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Murphy Myers le Sam 18 Oct 2014 - 22:51

D'ailleurs, j'y pense que maintenant, mais pour ton hésitation sur l'hypothèse des vampires, tu peux très bien faire de ces créatures l'allégorie d'un complot racial. L'histoire resterait presque inchangée, mais la menace prendrait cette fois un visage : celui des créatures de la nuit. Ce qui est moins flou, à mon avis, qu'une "élite" indéfinie.
Comme tout ce que j'ai déjà dit, c'est évidement que des idées subjectives, à prendre ou à jeter.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par scad le Mar 21 Oct 2014 - 15:49

Bonjour Eimelle,
Je viens de lire ta nouvelle ainsi que les précédentes critiques. Je vais donc te laisser quelques commentaires.
Tout d'abord, hormis quelques petites coquilles de-ci de-là, je trouve que ton récit est bien écrit. Il est agréable à lire. Le malaise est constant dans l'histoire. On se demande ce qui arrive au pauvre héros: fou ? Pas fou ? That is the question... Je ne m'étendrai pas sur l'aspect communautaire qui a été déjà bien analysé précédemment. Pour un AT, tu devrais enlever certains termes qui pourraient te pénaliser ou clarifier le message que tu veux faire passer. Pour ma part, et ça n'engage que moi, tu ne devrais pas partir sur le thème du vampirisme. Je trouve ta nouvelle cohérente ainsi. Une manipulation étatique afin d'éliminer des sources perturbantes de la société. Il faut juste un peu plus éclairer le lecteur sur le comment, le pourquoi.
À la fin, je trouve que le héros comprend un peu trop facilement ce qui lui est arrivé alors que tout du long il est embourbé dans sa psychose. Il faudrait l'amener en douceur vers cette conclusion.

Voilà, j'espère t'avoir aidé et je te remercie d'avoir partagé ce récit.
avatar
scad
Apprenti égorgeur

Messages : 79
Date d'inscription : 20/10/2014
Age : 48
Localisation : france

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Mar 21 Oct 2014 - 15:55

Merci Scad !

J'en ai écrit une nouvelle version depuis, qui essaie de prendre en compte ces différents éléments... Malheureusement, je ne peux pas changer la version sur le concours ! Mais je pense que grâce à votre aide à tous, j'ai réussi à éclaircir certains points.

Merci pour ta lecture !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Perroccina le Mar 21 Oct 2014 - 21:15

Avis très mitigé : l'histoire est très mystérieuse difficilement compréhensible c'est aussi ce qui la rend attractive, impossible à lacher.
La paranoïa du narrateur est parfaitement rendue, tres angoissante en revanche si c'est une véritable paranoia le lien avec le thème et la SFFF n'est pas évident et si ce n'est pas de la paranoia alors il n'y a pas assez d'explications pour le lecteur.
Pendant les trois quarts de ma lecture je me suis demandée si Élodie, le psy et d'autres ne sont pas des extraterrestres qui ont emprisonné des humains dans une pseudo-ville pour des expériences. Mais là je barjotte peut-être un peu trop.
Une chose paraît etrange : qu'est-ce qu'une femme si parfaite comme Élodie fiche avec un looser comme le narrateur, ou cela fait-il aussi partie de la maladie ?
Lors de ma lecture j'ai aussi vu quelques coquilles mais rien de méchant. Le style est percutant et accompagne bien l'histoire.
En résumé c'est un bon texte mais auquel il manque la clef.


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Mar 21 Oct 2014 - 22:01

Merci Perroccina !

Oui, cette fameuse clé... Un gros problème de dosage...

Mais vos commentaires vont me permettre de réajuster (je l'espère, du moins) !

Donc doublement merci !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Paladin le Mer 22 Oct 2014 - 11:03

Je suis mitigé. L'histoire est intéressante en elle-même, on comprend l'ambiguïté folie/pas folie? mais j'ai eu beaucoup de mal à me repérer dans cette écriture, et je ne pense pas encore avoir tout compris.
Le thème en lui-même ne me gène pas, ce qui me gène, c'est le coté un peu cliché sur le racisme, que je trouve un peu simpliste.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10338
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Catherine Robert le Jeu 30 Oct 2014 - 14:45

Avis mitigé pour ma part aussi.
Le point fort c'est la paranoïa qu'on ressent parfaitement. C'est vraiment le plus de ton texte.
Les points faibles
- Les coquilles, je n'hésite pas et je te dis qu'il y en a trop, beaucoup trop. Ça donne l'impression d'un texte non-relu car il ne s'agit pas à proprement parler d'une orthographe mauvaise, mais réellement de coquilles, de mots manquants, de mots pas à leur place, de dialogues sans tiret... J'avoue que ça m'a empêché de rentrer totalement dans le texte.
- Une histoire, encore une fois Rolling Eyes un peu trop embrouillée, où la fin pêche parce qu'elle semble n'être pas assez raccord avec le reste, les indices ne sont pas assez nombreux pour nous y adhérer, le personnage qui tout d'un coup comprend tout, ça fait trop. Tout le long du texte, on s'attend en fait à, soit que le héros soit réellement fou, soit à ce qu'il ne le soit pas et non seulement, tu ne réponds pas à cette question, mais tu introduis des éléments de technologie qui tombent comme un cheveu sur la soupe. Une chute qui retourne tout ce qu'on croit en lisant, c'est très bien, mais il faut qu'au bout, on puisse se dire "ah oui, ça se tient" et c'est là que ça ne va pas.
Mais pour autant, il n'y a pas énorme à faire pour rendre ce texte plus réussi. Travailler la fin, gommer les coquilles et travailler aussi le côté haine raciale qui fait un peu trop cliché.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9541
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Ven 31 Oct 2014 - 1:44

Bonjour Catherine et Paladin !

Merci de vos lectures. J'admets les coquilles, la chute qui arrive comme un cheveu sur la soupe, etc. Tout ça, je vais le corriger.

Ce qui me chiffonne plus, c'est le côté "cliché sur le racisme", car c'est l'élément que je voulais traiter, donc si je le caricature en plus, c'est une catastrophe. Pouvez-vous m'en dire plus à ce sujet ? Est-ce que cette nouvelle, mal comprise, pourrait passer pour raciste ?

Par ailleurs, Paladin, j'ai une autre question pour toi, l'infirmier psychiatrique : est-ce que les troubles de mon personnage pourrait vraiment être associés à de la paranoïa, ou j'ai vraiment fait n'importe quoi en matière de psychologie ? Est-ce que c'est crédible de ce point de vue là ?

Merci d'avance de vos retours, et encore une fois, vos avis me sont d'un très grand secours !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Catherine Robert le Ven 31 Oct 2014 - 9:04

Moi, je ne l'ai pas prise pour une nouvelle raciste, non. J'y vois l'intention de montrer un problème sans y aller trop contre les uns ou trop contre les autres.
Le côté cliché est pour moi plus difficile à expliquer, en fait, je préfère laisser quelqu'un d'autre répondre à ce sujet.
Quant à la paranoïa, pour connaître une personne paranoïaque, ton texte ne m'a pas en tout cas paru invraisemblable, même si les symptômes ne sont pas tout à fait pareils dans les deux cas. Mais je ne peux me baser que sur un seul cas, donc attends l'avis de Paladin qui doit en connaître un paquet lui.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9541
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Paladin le Ven 31 Oct 2014 - 10:18

Pour le sentiment de persécution, d'être espionné dans la rue, etc... on est bien dans le ressenti paranoïaque, sauf qu'un vrai parano ne doute jamais de ces sensations. Ses mécanismes de défense sont tels qu'il ne peut remettre ses impressions de persécutions en cause.

Nous tous, névrosés lamda, nous pouvons à un moment nous sentir persécutés par les autres, mais on se dit "peut-être que je me fais des idées"

Le vrai paranoäque, lui, ne peut pas dire "j'ai l'impression que", et encore moins "je suis parano", sinon c'est qu'il en l'est pas !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10338
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Catherine Robert le Ven 31 Oct 2014 - 10:24

Ah oui, je confirme, ça doute pas un parano, même si les faits sont totalement impossibles.
Mais c'est vrai que je n'ai pas totalement pris la pathologie de ton héros comme de la paranoïa, mais plus comme une folie induite par les fameuses pilules, ce qui lui laissait donc la possibilité de s'interroger puisque à la base, il est sain d'esprit (enfin de ce que moi j'ai vu dans le texte).


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9541
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Zaroff le Ven 31 Oct 2014 - 16:20

Avis mitigé comme les autres. La psychose est bien décrite mais il m'a manqué des repères pour m'identifier aux personnages. J'ai trouvé l'ensemble un peu brouillon et pas assez cadré. Au présent et pour les dialogues, il faut écrire, par exemple : "hurlé-je" et non "hurle-je". Beaucoup de coquilles maladroites et de fautes du style "salops" au lieu de "salauds".
Ce n'est pas le meilleur Eimelle que je connaisse. Dommage car ce thème à la Andrevon ("Cauchemar... cauchemars !) aurait pu avoir une autre force.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12752
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par mormir le Sam 1 Nov 2014 - 18:07

Avis mitigé pour moi aussi. Je n'ai pas compris au premier abord les tenants et aboutissants. J'ai également trouvé simpliste la rivalité "raciale". En revanche, je note que ton style et le déroulé de cette nouvelle sont plus fluides que dans les premiers textes de toi que j'ai lus et qui m'apparaissaient fort opaques.

Dans les premiers paragraphes, on retrouve effectivement le climat anxiogène que j'avais mis dans Trottoir. Ta lecture ensuite est tout à fait personnelle et s'articule harmonieusement à mes yeux.

Je n'ai pas bien vu le thème pièges / Prisons dans cette histoire, bien qu'il y ait clairement un enfermement psychologique.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2351
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par  le Mer 19 Nov 2014 - 19:29

Salut,

Je viens de lire ta nouvelle et je me vois pas obligé, mais presque, d'insister sur le côté, coquille/orthographe. C'est très perturbant dans la lecture, et je pense qu'une relecture de ta part ou l'emploi d'un logiciel comme grammalecte sur openOffice, en aurait éliminé un bon nombre.
Dans la même veine, l'absence de distinction claire dans les dialogues même si je pense qu'elle est parfois voulue, n'aide pas à y voir clair. Il y a aussi les problèmes d'inversion du sujet ( on dit tiré-je, plutôt que tire-je). Tu utilises cette ficelle astucieuse pour écrire au présent, mais il y en a vraiment beaucoup, c'est presque systématique.
L'illustration parfaite de ton manque de clarté est, à mon avis, le début. Ce qui est dommage parce qu'au lieu d'être plongé dans ton histoire, on est plongé dans l'incompréhension, non pas de l'histoire, mais simplement de ce que tu dis.

Sinon, côté histoire, j'ai plutôt bien aimé, c'est rapide est efficace et tu rends très bien le trouble de ton personnage. La fin, brutale et à l'encontre de tout ce que j'avais imaginé est nickel.
Personnellement, j'aurais préféré que ton héros ne comprenne rien et que tout reste dans le flou (et qu'il n'y ait pas cette opposition sociale). Folie, conspiration, manipulation, à chacun de se faire son opinion. Pour moi ça aurait été parfait. Pas de motivation, pas de mobile, pas d'explication. Du trouble tout du long et une fin nette, brutale, inattendue, ça me plait. (pourtant c'est pas mon truc, d'habitude)

Une dernière remarque et j'arrête de t'embêter : Comme tout est flou est rapide, j'aurais sans doute ( et je le dis avec des pincettes, parce que ce n'est pas sûr) aimé avoir de petites respirations, avec des phrases plus longues et construites descriptives, qui auraient amené un peu de clarté dans tout ce flou, et qui auraient pu intensifier le contraste entre les crises et les moments de lucidités de ton personnage.

Je n'ai pas bien saisi non plus le lien avec le sujet du concours, mais c'est assurément un texte intéressant.


Libérée, délivrée, ma femme peut à nouveau voir ses pieds...
avatar
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus
— Kmarade Carré — Rassembleur de points perdus

Messages : 1307
Date d'inscription : 27/03/2014
Age : 35
Localisation : Montarroi

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 3 Précédent  1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum