Paranoïa

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Aller en bas

Paranoïa

Message par Eimelle le Ven 17 Oct 2014 - 0:03

Coucou !

Je ne sais pas si je fais bien, mais allez, je me lance...

Je sais que de toute façon, je n'aurai pas le temps d'écrire le texte que je voulais faire. Question de priorités.

Et d'un autre côté, je me suis rappelée que j'avais celui-là en stock, qui pouvait peut-être faire l'affaire... Je l'ai un peu modifié pour qu'il colle mieux au sujet. Vous me direz si ça va. Et puis, on verra bien, j'ose enfin sortir ce texte du placard, c'est peut-être prématuré, mais j'en ai marre de le voir traîner dans mes pattes, en me disant qu'il faut encore modifier des choses...

Bonne lecture à vous !

Bises

Eimelle

http://pdf.lu/pJAt


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Ven 17 Oct 2014 - 0:47

Avant toute chose, je tiens à préciser que cette histoire m'a été inspirée en premier lieu par la lecture de la nouvelle "Trottoir" de Sir Mormir...

Je lui avais bien-sûr au préalable demandé par MP l'autorisation de creuser cette idée. La première scène est restée assez reconnaissable, d'ailleurs, je crois. Pour la suite, je pense avoir fait assez différent !^^

Bises à tous,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Perroccina le Ven 17 Oct 2014 - 14:51

Youpi, je suis parvenue à l'imprimer !!!

Y'a plus qu'à lire.

Bises

Perro


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2989
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 53
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Blahom le Ven 17 Oct 2014 - 17:14

Le texte se lit bien. Pour moi, de toutes tes histoires (je parle de celles que tu as proposées dans le cadre des derniers concours), c'est celle qui fonctionne le mieux d'un point de vue purement formel.
Je dois cependant avouer que certains aspects de "Paranoïa" me laissent perplexes, notamment sa conclusion. De plus, le rapport avec le thème du concours ne me semble pas particulièrement évident Mais peut-être pourrais-tu m'éclairer sur ce point ? Je crains d'être un peu fatigué en ce moment et certaines subtilités m'échappent peut-être.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1465
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Ven 17 Oct 2014 - 17:18

Coucou Blahom !

Merci de ta lecture. Je laisse les autres avis arriver si tu veux bien, et j'avise... J'ai peur d'avoir été encore trop peu compréhensible. Aïe !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par The_wakwak_tree le Ven 17 Oct 2014 - 23:08

Arf... difficile de commenter ton texte Eimelle. Réellement. Il est perturbant.

Ce que j'en retiens de positif :
Justement cet aspect perturbant. Le texte est une expérience en soit (dans la façon dont tu l'as écrit). J'approuve ce côté expérimental. J'aime réellement quand la forme prend le pas sur le fond et qu'au delà de l'histoire elle-même il reste à la fin ce « ressentit » de l'avoir lu.
C'est comme ça que j'ai reçu ton texte. Je ne sais pas si c'est ce que tu voulais faire. Perso, ça me parle, j'ai aussi expérimenté dans cette voie-là.


Ce que j'en retiens de moins positif :
Je m'en excuse d'avance, mais bon, la « cité-arabe »... je cherche d'autres sujets dans la SFFF ;-)
Je suis saturé de tout ce qui touche de près ou de loin au communautarisme.

TwwT
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Ven 17 Oct 2014 - 23:25

Aïe, pas réussi à faire ce que je voulais ! Zut de zut !

Je prends encore les retours, et je vous expliquerai ensuite, mais ce que j'en vois pour l'instant, c'est qu'il y a un vrai problème au niveau de l'écriture...

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par The_wakwak_tree le Ven 17 Oct 2014 - 23:39

Au niveau de l'écriture, non ;-)

Au niveau de ce que souhaitais ptt exprimer... on comprend que oui ;-)
avatar
The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1021
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 54

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Invité le Sam 18 Oct 2014 - 12:28

Bonjour Eimelle,

Alors après lecture le texte laisse pour le moins perplexe...

Les points positifs :

Dans le très bon on a l'ambiance de paranoïa qui est parfaitement bien rendu et oppressante au possible qui m'a fait parfois penser aux nouvelles les plus anxiogènes de Richard Matheson (ce qui est un réel compliment de ma part tant c'est un de mes auteurs favoris...) On se sent effectivement dans la peau de ce pauvre hère et on ne sait pas, tout comme lui, faire la part entre le réel et le fantasme... C'est bien joué !

Ce qui peut-être amélioré :


- Quelques coquilles à la cons qui parsèment le texte. Je ne suis pas un ayatollah de l'aurtografe mais comme tout ton texte est avare en informations, les description se jouent aux mots prêts. Les coquille m'ont parfois obligé à stopper ma lecture pour comprendre le sens de ce que ton personnage percevais.

- Corollaire de ceci : un manque de descriptions clés qui permettraient de nous y retrouver un peu mieux. Encore une fois, tu fais dans l'économie de mots et c'est tout à ton honneur mais une ou deux descriptions précises judicieusement placées nous aiderait d'autant mieux qui tu distords à l'extrême environnement du personnage ne fonction de sa folie. On a besoin dans le premier acte de ta nouvelle d'une base un peu stable (je ne sais pas si c'est compréhensible).

- Enfin, la conclusion est... ambiguë. J'avoue qu'à un moment de la nouvelle (et comme ce phénomène de rapidité extrême des personnages arrivent une ou deux fois) je pensais que ton héros était en fait entouré de vampires, que ceux-ci avaient envahi le monde et créer se nourrissaient des populations "paupérisés". Le héros venant lui-même d'un de ces endroits...

En fait non ! Et je ne sais pas ce que signifie ta fin des plus ambiguë. Peut-être un peu trop. J'avoue que j'évite d'avoir recours à ce ressors communautariste qui me met franchement mal à l'aise. comme pour @The Wakwak Tree je pense que c'est un sujet qui jusqu'à maintenant a été mal employé dans les fictions .

Personnellement j'évite de toucher à ce genre de problématique parce que je pense sincèrement qu'ill faut effectuer un vrais travail de recherches et, disons le, de sociologue , pour pouvoir s'extirper de la boue des clichés habituels. C'est trop de travail... Ou alors procéder de manière allégorique pour éviter les lectures idéologiques un peu... douteuses que pourraient en faire certains lecteurs...

De fait, je suis curieux connaître ton explication sur cette fin... Wink

J'espère que mon avis ne te dérangera pas Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Sam 18 Oct 2014 - 12:47

Bonjour,

Bon, je vous donne la clef maintenant, mais bon...
Très gros spoiler !!!:
En fait, ce que je voulais sous-entendre, et que mon personnage comprend sans arriver à savoir s'il s'agit de sa paranoïa, c'est :
-Si l'élite ("blanche", celle bien installée au pouvoir, s'est alliée contre les personnes des cités, dans leur racisme, et ont mis au point des procédés de guerre pour pourvoir les éliminer (pouvoirs sur-humains décuplés par une technologie souterraine, manipulation à distance des personnes comme mon héros considérés comme secondaires  dans leur logique de race et d'élitisme et qu'ils utilisent comme des pions pour une élimination de ceux qui leur sont indésirables), provoquant en réaction une guerre raciale ouverte... Ou si ce scénario est fantasmé par mon personnage, réellement malade, dans un environnement où le racisme est en toile de fonds permanente, plus ou moins avoué, prêt à imploser, et où quelqu'un de malade pathologiquement peut fantasmer à loisir sur cette réalité anxiogène...

Bref, je voulais donner plusieurs interprétations possibles, et montrer le racisme qui couve, de manière latente, et le climat anxiogène qui se développe actuellement, débouchant sur un sentiment soit de complot général (il y a réellement quelque chose de grave qui se trame derrière notre dos, ils nous préparent tous quelque chose, mais je n'arrive pas à en comprendre les tenants et les aboutissants, et dans tous les cas, je je suis ou je vais me faire piégé, moi simple gugusse, dans ce complot...), soit de paranoïa (il y a un climat délétère plus ou moins bien assumé dans lequel je me sens mal, et je fantasme à loisirs sur cette réalité pleine de clivages et de haine, je suis prisonnier de mes angoisses...)
Mais j'avoue que je n'y suis pas très bien arrivée...
Peut-être devrais-je plus simplement reprendre l'idée des vampires, mais je voulais mettre en lumière ce climat anxiogène et larvé contemporain...

J'attends en tout cas des idées de votre part pour améliorer ce texte, et servir mon idée, ou alors, repartir plus simplement sur la piste des vampires... Je ne sais pas.

Bises
Eimelle


Dernière édition par Eimelle le Sam 18 Oct 2014 - 18:23, édité 1 fois


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Sam 18 Oct 2014 - 13:00

En tout cas, je voulais le présenter à un appel à textes, mais je me rends compte que j'ai bien fait de vous le présenter avant... Non seulement ils auraient pu leur paraître opaque, mais en plus d'une idéologie douteuse...^^

Bref, va falloir que je le retravaille sérieusement, et pour cela, eh ben, je compte sur vous pour me donner des pistes, parce que je vois pas... La fille pas gênée !^^

Peut-être rajouter des passages sur des laboratoires de génétique et de biochimie interdits d'accès pour mon héros. Lorsqu'il s'en approcherait, il entendrait plein voix manipulatrices et haineuses pour étayer son sentiment de complot du type "ils ont mis au point une technologie dont je n'ai pas connaissance, et ils vont s'en servir, mais pourquoi ? Contre qui ? Et moi, qu'est ce qu'ils vont faire de moi dans cette histoire ?"

Ou la piste des vampires, je ne sais pas... Elle risque de faire perdre de vue ce que je voulais faire ressortir du texte : le caractère anxiogène de cette société qui devient haineuse au possible, où cette haine des uns contre les autres est à la fois dissimulée mais se révèle de plus en plus, provoquant des fantasmes anxiogènes sur ce qui pourrait se passer, ce qui est en train de se tramer...

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Invité le Sam 18 Oct 2014 - 13:32

Ok ! vu comme ça, ça se tient mais il manque quelque-chose pour guider le lecteur. Exemple, le truc des logiciels que le héros ne comprends plus, on peut l'interpréter comme une avancée technologique mais aussi comme une manifestation de la paranoïa et de la fatigue qui en découle du héros Wink

Sinon le pitch de base de ta nouvelle me fait penser à celui de Society de Brian Yuzna (1989) ou il aussi question de "vampires" sociales qui se nourrissent (au sens propre) sur le dos des pauvres... Une allégorie sociale bien grasse mais non dénuée d'intérêt ne serait-ce que par l'étrange partouze finale...

Je pense que tu n'as pas grand-chose à retaper pour que le texte marche Wink !
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Eimelle le Sam 18 Oct 2014 - 18:23

Oui, mais par où l'attraper ? Je ne sais pas...

Help, please !^^


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Invité le Sam 18 Oct 2014 - 19:13

Je pense que tu peux peut-être supprimer quelques détails concernant les émeutiers, juste montrer qu'ils sont pauvres et donc décriés par la société juste pour ça ! Après j'ai conscience que c'est jouer sur une corde raide.

Je pense que ta nouvelle peut-être très puissante mais tu prends le risque d'énormément déplaire quelque soit l'optique avec laquelle tu traites la chose...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Murphy Myers le Sam 18 Oct 2014 - 21:46

Pour les points positifs, je rejoins ceux déjà cités : une ambiance dérangeante qui nous happe et brouille le réel et le fantasme, on suffoque en même temps que le héros, on cherche à comprendre comme lui ; la lecture, comme l'a dit WakWak, devient une expérience presque unique à elle seule. Je pourrais citer beaucoup de films qui tentent ce même procédé, mais aucun jusque là n'a été aussi ambigüe que ton texte pour moi. De ce point de vue, ce texte est le meilleur que j'ai lu de toi jusque là.

Après, le moins bon c'est que je n'ai pas trop vu le côté "piège" de l'affaire. J'ai pensé tout du long qu'on voulait piéger le héros, lui faire croire qu'il est fou pour une raison ou une autre, mais l’ambiguïté de l'histoire empêche finalement de faire ressortir cette idée. Tes explications vont dans ce sens d'ailleurs : soit il est fou, soit c'est un complot et il n'est qu'un dommage collatéral. Mais du coup, personne ne cherche vraiment à le piéger.
Par  contre, piège ou pas piège, faut avouer qu'on suffoque et qu'on se sent piégé en lisant le quotidien de ce personnage. C'est bien joué sur ce coup.

Les fautes aussi m'ont un peu gêné. Des dialogues sans tirets et des mots coupés, bref ce genre de choses.

L'ambigüité finale, aussi bien menée soit-elle, est aussi à double tranchant. J'en ai parlé dans les points positifs, mais j'en reparle ici parce que, du coup, on est pas sûr de bien comprendre ce qu'on vient de lire une fois arrivé à la conclusion. S'il est fou, ça donne une fin assez faible par rapport au reste du texte qui arrive à être original et embrouillant avec une idée de base qui n'a pourtant rien de nouvelle. S'il n'est pas fou, on ne comprend pas du tout qui veut le rendre fou, comment et pourquoi.

Sinon, de mon côté, j'ai pas pensé aux vampires ou au complot politique. J'ai eu 3 hypothèses : la plus simple, il est fou.
En 2e, il ne l'est pas mais quelqu'un veut le rendre fou ou lui faire croire qu'il l'est (ce qui donnait la partie "piège" de l'histoire) ; hypothèse de plus en plus mise à mal au fur et à mesure que les persos "ligués contre le héros" se multiplient (Elodie, le psy, Aîcha). A moins que tout ne viennent des médicaments, auquel cas le psy est le seul coupable. Ce qui aurait été sympa, parce qu'on aurait pu imaginer un psy taré qui drogue tous ses patients pour empirer leurs maux.
Dernière hypothèse : l'histoire est une sorte de Matrix. Rêve, monde virtuel ou manipulation mentale collective, rien n'est réel et le héros est le seul à percevoir ça, à remarquer les bugs (tu en parles d'ailleurs à un moment, donc cette hypothèse/fausse piste était sans doute voulue). Ça va avec l'idée des gens qui se déplacent trop vite, qui sourient trop longtemps. Et finalement, notre héros fou devient la seule personne non folle, ou en tout cas à qui on ne l'a fait pas, qui repère la menace ambiante. Ce qui laisse aussi supposer qu'on peut envoyer certaines personnes pour le réduire au silence ou le discréditer (ce qui ramène à l'hypothèse 2 : on veut le rendre fou).

Bref, rien de ce que je dis ne va être d'une très grande aide du coup, je doute d'avoir eu des hypothèses que tu n'avais pas prévues.
Je dirais seulement qu'il n'y a pas grand chose à changer dans le fond à ton histoire. Il manque juste quelques petits indices ; pas forcément pour lever l’ambiguïté, mais juste pour qu'on saisisse un peu le thème que tu veux faire passer en second plan. Parce que le coup du complot politique à base de nouvelles technologies et de pouvoirs surhumains, je t'avoue qu'en lisant ça dans ton spoiler, je me suis demandé d'où ça sortait. A part une scène avec des chiffres illisibles sur un PC, absolument rien dans le texte ne m'a laissé pensé que les technologies ou des pouvoir avaient quelque chose à faire dans cette histoire. Rolling Eyes


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Paranoïa

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum