Qu'est ce que le Thriller ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Invité le Jeu 16 Oct 2014 - 21:12

J'ouvre ce sujet pour savoir ce qu'on met dans le terme "Thriller" qui ressemble de plus en plus pour moi à un vaste fourre-tout totalement bordélique allant du Whodunit le classique et classieux (arsenic et vieilles dentelles, j'ai rien contre...) en passant par le Polar le plus méchant (James Ellroy par exemple mais ce n'est pas pour moi un auteur de "Thriller", plus de polar ou alors tout simplement juste un monstre d'écriture...) On pourrait aussi cité le Techno-thriller mais les thèmes de celui-ci jouxte ceux de la science-fiction quand il n'en emprunte par carrément des pans entiers...

En fait dans mon esprit Thriller correspondrait plus à des auteurs comme Mary Higgins Clark, Patricia Mc Donald, Harlan Coben, Jean-Christophe Grangé ou plus récemment Sire Cédric. Des auteurs que j'ai toujours peiné à lire et qui ne m'intéresse que très, très moyennement pour un tas de raisons diverses et variés, quand ce n'est pas variées et diverses. Je ne rentrerais pas dans les détails ici, @Murphy Y l'a fait mieux que moi dans le topic Lecture en Cours.

D'autres dans le topic, comme @Paracelse ont avancé qu'il s'agissait d'une technique, ayant pas mal lu sur la question, je serais curieux de savoir laquelle...

Et vous , quel est votre point de vue sur la question ? Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Naëlle le Ven 17 Oct 2014 - 10:57

Mon message va être très utile: je n'ai aucun point de vue sur la question.

Pour la bonne raison que j'ai très très peu lu de romans noirs (j'emploie ce terme parce que, d'après ce qu'a dit Léonox dans "Lectures en cours", ça regroupe tout. Comme ça, je me mouille pas :mrgreen:), et je suis incapable de faire la différence entre un roman policier, un polar, un thriller et je ne sais quoi d'autre. Je sais même pas s'il y a une différence entre ces termes (j'ai cru lire je sais plus où que "polar" était l'abréviation de "roman policier"...).


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3670
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Amaranth le Ven 17 Oct 2014 - 11:20

J'ai toujours différencié thriller et roman policier/polar par le fait que, pour moi, un thriller ne met pas en scène un flic comme personnage principal et n'a pas forcément comme histoire une enquête.

Ex : avant d'aller dormir de Watson, intrusion d'Elena Sender, six de coeur de Thompson, la plupart des romans de Mary Higgins Clark, les romans de Patricia MacDonald...

Pour moi, ces livres-là ne rentrent pas dans les romans policiers puisqu'il n'y a pas forcément d'enquête à proprement parlé.

Autre exemple, pour moi Le Syndrome E de Thilliez est un polar mais La forêt des ombres ou vertige sont des thrillers.

Après, si thriller n'est pas un genre mais une technique, je ne saurais pas où les classer. Dans suspense, peut-être ?


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1746
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 25

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Murphy Myers le Ven 17 Oct 2014 - 12:11

Personnellement, j'ai déjà donné mon avis sur l'autre topic. Du coup, je me contente cette fois de copier/coller des définitions trouvées sur plusieurs dictionnaires en ligne.

"Film ou roman policier à suspense."
"Film ou roman (policier ou d'épouvante) à suspense, qui procure des sensations fortes."
"Roman, film (fantastique ou policier) à suspense, conçu pour provoquer des émotions fortes chez le lecteur, le spectateur"
"Film, roman qui développe une intrigue policière (roman, film noir)"

Je dois avouer que ça m'avance pas trop, de mon côté. Personnellement, je les trouve trop floues, ces définitions. Les frontières thriller/policier/polar sont pas vraiment au rendez-vous. Et comme d'autres l'ont déjà dit, un thriller n'est pas forcément un policier, même s'il peut l'être.

Tout ce dont on peut être sûr en tout cas, c'est qu'un thriller est soit un livre, soit un film, voire une série. Et qu'on est censé "stresser" en la lisant/regardant, sentir l'adrénaline monter, le pouls s'accélérer. A l'inverse d'une histoire d'épouvante, où c'est plutôt une angoisse lente et paralysante qui prime, dans ma vision du monde en tout cas.


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2902
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Polar, policier, thriller, suspense : quelles différences ?

Message par Catherine Robert le Lun 26 Sep 2016 - 16:43

Le titre dit tout. Je ne suis pas trop familière des machins policiers, mais j'aimerais connaître les différences entre le polar, le policier, le thriller et le suspense.
Je sais qu'il y a parmi nous des érudits du sujet, j'espère, grâce à eux, pouvoir me faire une idée plus claire de ces genres.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8594
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Paladin le Lun 26 Sep 2016 - 17:38

Je ne suis pas spécialiste, mais il me semble que le polar est basé sur une enquête policière ; qui est l'assassin ? Comme dans les romans de Simenon, Agatha Christie, etc ...

Le thriller est plus basé sur une ambiance de suspense, on veut savoir ce qui va se passer et comment le héros va s'en sortir ou pas. Il peut être très angoissant et être proche du roman d'horreur (Psychose ou Le Silence des Agneaux).

Quand au suspense, il ne s'agit pas d'un genre, mais d'un mécanisme de narration : c'est ce qui fait que le lecteur a envie de continuer à lire, qu'il ne peut pas se détacher du roman.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9569
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Catherine Robert le Lun 26 Sep 2016 - 20:37

Merci Léo d'avoir retrouvé ce vieux topic et y avoir adjoint mon interrogation du moment.
Bon, par contre, si je saisis à peu près la différence entre thriller et policier/polar, je ne vois toujours pas trop les différences entre polar et policier. Et d'ailleurs y en a-t-il ?


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8594
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Cancereugène le Lun 26 Sep 2016 - 20:44

Pour moi, il n'y en a pas.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1659
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par SILENCE le Lun 26 Sep 2016 - 20:52

Bon, comme chacun y va de sa définition des genres, je dirai que je différencie Thriller et Polar. Selon quel critère me direz-vous ? Un critère totalement subjectif qui est le suivant  : le thriller, pour moi, n'a d'autre ambition que de procurer un frisson, un plaisir de lecture immédiat et impliquant. Ce n'est pas une question d'auteurs, ce n'est pas une question de personnages (même s'il est vrai que dans les thrillers on peut trouver d'autres personnages que des flics). Le polar à mon sens à une autre vocation, peut-être un peu plus profonde, puisque à partir d'une enquête ou d'un élément d'enquête ou d'un élément 'noir' l'auteur développe des thèmes sous-jacents sociaux ou, comme on le dit maintenant, sociétaux. Un auteur de polar a vocation à nous montrer quelque chose de la société, à nous faire réfléchir sur celle-ci; bref, développe une analyse politique ; pas un auteur de thriller. C'est sans doute très réducteur je sais mais c'est ainsi que je vois les choses... Je ne dis pas que les thrillers sont moins bons que les polars (j'adore les thrillers ! Du moins les bons...), je dis qu'ils sont plus dirigés vers le plaisirs et un plaisir immédiat.
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2578
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Vous avez dit "Polar" ?

Message par Jack-the-rimeur le Lun 10 Oct 2016 - 4:16

D'abord, le mot "polar". Bien qu'apparu avec les premiers romans "noirs", le terme est aujourd'hui considéré comme générique et englobe aussi bien Hercule Poirot que Jason Bourne en passant par Burma, Imogène ou Lemmy Caution.
Ceci posé, c'est un genre devenu protéiforme, qui a connu nombre d'écoles et autant de querelles de chapelles, aussi m'en tiendrai-je aux courants principaux :

* Le ROMAN-PROBLEME (ou Whodunnit).
C'est la forme la plus ludique, l'énigme classique : un crime mystérieux, des indices contradictoires ou déconcertants, une demi-douzaine de suspects, quelques pistes sans issues jusqu'à l'élucidation finale par le petit futé de service. Ce canevas, initié par Poe et son chevalier Dupin, codifié par Van Dine, popularisé par Doyle, Sayers, Chesterton et perfectionné par Agatha Christie, a dominé le genre de la fin du XIXème à la seconde guerre. Et bien que décrié par les intellos du polar, il a toujours ses amateurs ("Monk" ou "Elementary" à la télé).

-Variante 1 : les "chambres closes" et, par extension, les crimes impossibles.
Il s'agir de meurtres (ou vols) matériellement insolubles en apparence. Un domaine qui semble très limité mais ce serait compter sans les trésors d'ingéniosité de l'esprit humain et rares sont les auteurs de polars à ne pas s'être laissés tenter par ce genre de défi, y compris chez Chase, Irish, Siniac ou Dard ("le Monte-charge"). Quelques uns s'en sont même faits un spécialité : John Dickson Carr (le maître) Futrelle, Hoch, Rawson, Commings, Pierre Boileau ou, récemment encore, Jean Alessandrini et surtout Paul Halter. (La série TV "Meurtres au paradis" est tout à fait dans cette veine.)

- Variante 2 : Le whodunnit inversé.
Inventé par Roy Vickers dans son fameux "Service des affaires classées", il ne s'agit plus de démasquer un coupable. On sait d'emblée qui a tué, comment et pourquoi. La question est : quelle erreur commise va le faire pincer ? (Le principe même repris par la série des "Columbo".)
Mais déjà le roman-problème est contesté sur ses bases mêmes. Ce qu'on lui reproche : de n'être qu'un jeu de l'esprit, un rébus pseudo-littéraire écrit à l'envers en fonction de la seule "clé de l'énigme", des personnages en trompe-l'oeil, un milieu généralement huppé, à l'écart des vicissitudes de la plupart des mortels et où l'enquêteur lui-même fait figure de pièce rapportée sans réelle épaisseur psychologique (souvent un amateur oisif ou retraité)... bref, un condensé d'artificiel dans un cadre bien trop restreint.
Et le cadre vola en éclats.

*LE ROMAN NOIR
Il triomphe en France avec la naissance de la "série noire" au lendemain de la libération mais le déclic originel remonte à la fin des années 20, au talent d'un certain Dashiell Hammett. Avec lui, le crime descend dans la rue et s'ancre dans une réalité sociale, ses détectives ne sont pas des surdoués et ses personnages ressemblent aux vrais gens. Le mystère est toujours présent mais ce n'est plus un problème de "mots croisés" pour dilettantes. La solution, il faut aller la chercher, prendre des coups, se salir les mains, s'enfoncer dans la jungle des villes, surnager dans le sordide ou la corruption. La violence, l'action, la passion prennent le pas sur la réflexion. Sam Spade a ouvert la route à Marlowe et à toute une floppée de privés durs-à-cuire (hard-boiled), parfois jusqu'à la caricature (voir Spillane, Carter Brown ou Peter Cheyney), mais cette veine "noire" a surtout précipité une évolution inévitable du roman policier. Plus que des immersions dans le glauque comme Thompson, Himes, Chase, Goodis ou Ellroy, l'héritage le plus significatif du noir est dans la libération des thèmes, des approches et du traitement au sein du genre policier.

*LES HISTOIRES DE SUSPENSE
Tandis que le britannique Anthony Berkeley abandonnait le policier classique pour devenir Francis Iles ("Soupçons"), le Français Thomas Narcejac dévoyait Pierre Boileau pour fonder le tandem bien connu. Dans ces deux cas, c'est la victime qui devient le personnage central, laquelle peut être un flic, un criminel ou un quidam lambda. Ici, le concept de base n'est plus l'enquête mais le piège, un piège dans lequel la victime va s'enferrer ou auquel elle essaie d'échapper, d'où une progression dans la tension psychologique. Du sort contraire à la machination diabolique, les variations sont quasi-infinies. (Citons Irish, Matheson, P. Highsmith ou M. Higgins Clark)

Il faudrait aussi parler des histoires de gangsters ou de truands (Simonin),
- du polar judiciaire (Gardner, Traver)
- du polar criminalistique (K. Reichs, P. Corwell)
- du "néo-polar" français (Manchette, Fajardie, A.D.G.)
- du polar "réaliste" (McBain, Sjöwall & Wahlöö)
- du polar ésotérique (Dan Brown, Giacometti & Ravenne)
ou de la nouvelle tendance du polar "historique" qui consiste à faire mener l'enquête par Voltaire ou Oscar Wilde, mais, pour un premier survol de la diversité du genre, je pense que c'est déjà pas mal.
Puis, entre nous, je commence à fatiguer, là.
Bye.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2207
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Raven le Lun 10 Oct 2016 - 11:13

Merci infiniment, Jack, pour ce tour d'horizon éminemment bien expliqué et documenté. Je ne suis pas une inconditionnelle du polar, j'ai eu ma période "romans policiers" (les classiques genre Agatha Christie) et je me demandais justement ce qui distinguait ces "policiers" des "polars", à part l'époque où ils ont été écrits.
Et du coup, je me rends compte que finalement je lis encore des polars, plus que je ne le pensais. Je m'interroge par contre quant à cette tendance de polar historique que tu qualifies de "nouvelle" : le Juge Ti (Judge Dee) en fait-il partie ? Car ce n'est pas si nouveau et pourtant bien historique (et son origine bien plus ancienne que Poe).
Et le thriller dans tout ça ?


Dernière édition par Raven le Lun 10 Oct 2016 - 14:26, édité 1 fois (Raison : oubli d'un s - trop la honte)


Quiconque lit la présente ligne s'engage à signer une pétition contre la canicule. Poil au... Ah, non, rien.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3350
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Paladin le Lun 10 Oct 2016 - 12:54

La période historique où se passent des romans comme ceux du Juge Ti est plus ancienne que celle de Poe, mais ils ont été écrits bien après : Les plus anciennes enquêtes du Juge Ti datent de 1949, alors que Le double assassinat dans la rue Morgue est paru en 1841.

Le chevalier Dupin est sans doute le premier détective de la littérature, Conan Doyle s'en est sans doute inspiré, et ce qui me frappe le plus, c'est qu'il utilise à son époque des procédés qui sont ceux des profilers modernes, comme de se mettre à penser comme l'assassin.

Il est vrai aussi que Van Gulik a écrit ses romans policiers bien avant la mode des "polars historiques", et qu'il s'inspirait de vieux romans chinois.


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9569
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Raven le Lun 10 Oct 2016 - 14:10

Oui, c'est ce que je voulais demander : était-il en fin de compte un précurseur de cette mode "récente" ? Ou, finalement, peut-être ne s'agit-il pas d'une mode si récente. D'ailleurs, si on y réfléchit bien, avec Cadfael ou le Nom de la Rose, ça n'est pas une tendance si nouvelle que ça.
Ne faudrait-il pas aller voir du côté de ces vieux textes chinois pour remonter aux origines du polar ? ^^

Spoiler:
Je n'y avais jamais réfléchi, mais en fait, tout simplement, la littérature policière ne naît que lorsque naît la notion d'enquête policière. Je ne m'y connais pas du tout, mais en considérant la question, ça me rappelle le passage où Guenièvre donne une pomme empoisonnée à Gaheris : elle ne sait pas que la pomme a été empoisonnée, mais comme c'est elle qui la donne, elle est logiquement considérée comme coupable, et – surtout – se considère elle-même comme coupable de lui avoir tendu la pomme. Il n'y a pas cette notion d'enquête : on ne prend en compte que la réalité des faits, non l'intention, on ne voit pas plus loin que ce qu'on a sous les yeux, dans un premier temps (bon, disons au moins jusqu'au recul de l'ordalie^^)


Dernière édition par Raven le Lun 10 Oct 2016 - 14:20, édité 1 fois


Quiconque lit la présente ligne s'engage à signer une pétition contre la canicule. Poil au... Ah, non, rien.
avatar
Raven
— — Bouteuse de trains — — Disciple de la présente ligne

Messages : 3350
Date d'inscription : 04/05/2015
Age : 40
Localisation : au fond à droite

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Catherine Robert le Lun 10 Oct 2016 - 14:17

Merci Jack pour ce bel aperçu des genres. J'ai maintenant bien compris qu'il n'y a pas de différences entre "policier" et "polar".


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8594
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Jack-the-rimeur le Mer 12 Oct 2016 - 20:12

*LE POLAR HISTORIQUE
Il est probable que c'est le succès du "Nom de la rose" (Grasset 1982) qui a donné à 10/18 l'idée de rééditer en 1983 les enquêtes du juge Ti, lesquelles n'avaient connu qu'une diffusion limitée aux adhérents du Club du Livre Policier (Opta).
Réalisant qu'il existait un lectorat friand de ce genre d'histoires, 10/18 lança ensuite Ellis Peters et son "frère Cadfaël" qui, bien que de qualité moindre (à mon avis), marcha presque aussi bien. Dès lors, la collection "Grands détectives" joua à fond la carte du polar rétro avec des auteurs comme Peter Tremayne, Viviane Moore, le Français Marc Paillet et surtout le "pape" du genre : Paul Doherty qui, sous une demi-douzaine de pseudos différents (Paul Harding, L-J Grace, Ann Dukthas, etc.) a dû signer à lui seul la moitié des titres de la collection.
"Le Masque", après avoir édité les quelques polars historiques écrits par John Dickson Carr dans les années 60, tenta de prendre le train en marche avec la collection "Labyrinthe" avant de finir par renoncer. Si bien que 10/18 peut même se permettre de récupérer Jean Parot (Nicolas le Floch) ou d'inclure dans son catalogue des rétro-polars carrément fantastiques comme ceux de Fabrice Bourland.
Pour l'anecdote, il a existé une collection de polars historiques (et une seule !) en France bien avant 10/18 : "le Gibet" (R. Laffont) qui, de 1955 à 57, alterna crimes célèbres romancés et rétro-polars fictifs (dont 3 signés Y. Dermèze) pour s'interrompre après 18 titres seulement. Faut croire que le public n'était pas mûr. (Un sujet pour sociologue.)
Quant à l'idée de faire mener l'enquête par des figures historiques connues, elle n'est pas récente non plus. Le juge Ti lui-même a réellement existé (même si c'est tout ce qu'on en sait). On peut citer Nicolas Meyer associant Freud à Holmes ("La solution à 7%), Charles Sheffield dressant Erasmus Darwin, le grand-père de Charles, contre la superstition, ou Peter Lovesey nous présentant le futur Edouard VII se piquant de logique criminelle. Conan Doyle et Houdini ont été plusieurs fois mis a contribution.
Mais le fait est que le phénomène prend de l'ampleur. Après avoir pastiché le juge Ti, F. Lenormand ressuscite Voltaire. Chez Brandreth, c'est Oscar Wilde qui devient détective. Avec Guillaume Prévost, Jules Verne se confronte au "mystère de la chambre obscure"... Bref, la machine s'emballe.
Un peu comme si l'uchronie qui grignotait déjà la S-F, ressuscitant Wells ("C'était demain", "la machine à explorer l'espace", Tolkien ("le commando des immortels") ou Léo Malet ("la lune n'est pas pour nous"), s'en prenait maintenant au polar.
Peut-être notre monde est-il devenu trop déprimant et cherchons-nous d'autres perspectives plus réjouissantes, fussent-elles fictives ?


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2207
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Qu'est ce que le Thriller ?

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum