Prologue de mon polar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Prologue de mon polar

Message par Zaroff le Ven 30 Déc 2011 - 18:47

En exclusivité, voici le prologue de mon polar en cours de correction. Très inspiré de l'oeuvre de Georges Franju !


Prologue


La silhouette se mouvait dans l’escalier en colimaçon, la lueur de la torche transposant son ombre gigantesque sur la paroi froide de grosses pierres taillées. La démarche saccadée donnait des éclats intermittents sur les marches étroites et seul le sifflement de la respiration perçait dans ce silence sépulcral.

La crypte était plongée dans une obscurité opaque, malsaine. La forme pénétra dans un couloir sinueux et les ténèbres l’enveloppèrent comme un linceul posé sur un cadavre avant sa mise en terre. Quelques mètres encore et elle déboucha dans une salle circulaire où des flambeaux nichés dans des creusets éclairaient la rotonde.

Au centre, une tenture pourpre disposée sur une cage de verre trônait parmi d’autres vitrines disséminées dans la pièce. A sa gauche, un homme patientait, les mains jointes en signe de recueillement. Ils se regardèrent en silence puis l’homme écarta le voilage épais. Leurs yeux étincelèrent dans la pénombre. Tout commençait maintenant…



Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12571
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Paladin le Ven 30 Déc 2011 - 19:25

Ma première impression: je trouve que ça fait un peu trop mélodramatique: "l'ombre gigantesque sur la paroi froide de grosses pierres taillées", le "silence sépulcral", "les ténèbres l’enveloppèrent comme un linceul posé sur un cadavre avant sa mise en terre"... En plus trop d'épithètes! Et si ça se passe de nos jours, pourquoi des flambeaux et pas des lampes électriques? Ca fait un peu trop vieux feuilleton populaire en effet, et j'ai peur que ça ne passe pas pour un éditeur qui veut un ton plus actuel!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9937
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Zaroff le Ven 30 Déc 2011 - 21:15

En effet mais il y a une raison à cela. Mais on ne le saura qu'en lisant le polar si toutefois il est publié.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12571
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par m.roch le Sam 31 Déc 2011 - 4:29

Parce que tu comptais uniquement nous jeter un bout de viande comme ça ? Et ne pas nous faire lire le reste ?

Regarde, je viens de terminer mon premier roman (oui, oui, à 4h30 du matin), et je n'en jetterai rien ici bas, pour ne pas vous frustrer !


Blog Sans Aucune Issue.

Mon premier recueil de nouvelles fantastique/épouvante/horreur : La Boîte de Schrödinger

Une nouvelle Thriller pulp en numérique et papier : Trois coups contre ma porte

Un roman Pulp en numérique : Twelve
avatar
m.roch
Écritoirien émasculé
Écritoirien émasculé

Messages : 398
Date d'inscription : 30/11/2011
Age : 30

http://sans-aucune-issue.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Didier Fédou le Sam 31 Déc 2011 - 4:59

C'est un peu court pour se faire un avis, mais la première phrase est ratée. Tu n'ignores pas qu'on attrape le lecteur avec le prologue d'un bouquin, mais plus important, le premier paragraphe, et même les premières lignes.

Dans quasi tous les textes "amateurs" (et ce n'est pas péjoratif), la première phrase est d'une construction ultra-classique : sujet-verbe-action (silhouette, mouvoir) plus un complément de décor avec un verbe en -ant (transposant, ombre, paroi de pierre, etc...) Ce n'est pas mauvais, mais c'est trop classique.

Préfèreras-tu voir un film dont la première image bouscule un peu l'oeil ou dont la première scène est aussi molle qu'une séquence de Derrick ?

Là, j'aurais aimé lire : Sur la paroi de pierre de taille, l'ombre se tordait au gré de la lueur tremblante de la torche, coulait le long de l'escalier en colimaçon aux marches étroites, descente vers les ténèbres silencieuses, troublées par le souffle court de l'homme. (ou de la femme, je sais pas, mais c'est forcément l'un ou l'autre. Peu après, tu dis "la forme", ça ne sert à rien de maintenir le lecteur dans l'ignorance du sexe de cette personne)

Ca vaut ce que ça vaut, mais ça change un peu. C'est plus musclé. C'est que du bluff, tu vois, juste des effets, de la branlette d'écrivain, mais pour une intro, c'est stylé. Tu peux piller si tu veux. Ou pas, je n'ai pas la science infuse, je dis peut-être des conneries.

Après, j'ai du mal à imaginer un polar qui commence comme ça. Je m'attends à une messe noire, un démon laché sur la campagne ou un truc comme ça, mais là, c'est ma faute, je suis conditionné par mon imaginaire et le décor du forum, alors quand je lis "je vous présente mon polar", cette intro me fait anachronisme.

J'en veux encore ! Des extraits, un synopsis, un résumé, un making-off !
avatar
Didier Fédou
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien
— Tueur en série de Bics — Disciple de Conan le Cimmérien

Messages : 2388
Date d'inscription : 27/10/2011
Age : 39
Localisation : Au sud-ouest, putain con !

http://mellyanntest.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Zaroff le Sam 31 Déc 2011 - 9:13

Je suis d'accord avec la correction que tu me proposes mais elle est trop alambiquée pour le lectorat que je cible. Les éditions Alain Bargain (voir quelques chroniques de mon blog) se destinent à un lectorat plutôt âgé et de culture classique de type whodunit, polars d'enquêtes dans un contexte régional très marqué et comportant des personnages stéréotypés. Ces éditions vendent beaucoup en Bretagne même si je ne partage pas toujours leur ligne directrice. Mais il faut savoir se faire une raison. Dois-je écrire un polar plus personnel et n'avoir sans doute aucune chance de le publier ou dois-je me servir d'une structure qui a fait ses preuves dans ma région et dont les sujets peuvent se traiter facilement ? Mon choix est fait.

J'ai écrit ce prologue pour donner une atmosphère lisible et visuelle en des mots simples et rapides à lire. C'est cela le but principal d'un polar régional je pense. La lecture doit être aisée et digeste. De la littérature de fast-food comme dirait Stephen King. Je ne trouve pas cela péjoratif car je suis un fervent défenseur de la littérature populaire depuis ma plus tendre enfance.

Cette atmosphère surannée est voulue pour trancher sur le développement plus contemporain. L'épilogue reviendra sur ce côté vieillot et c'est assumé ! L'intrigue se passant à Etretat, cité balnéaire au passé riche, j'ai cherché à mélanger un style aristocratique avec une intrigue polar.

Merci en tout cas de vos avis. J'en parlerai plus longuement de ce polar lorsqu'il sera achevé. Je compte l'envoyer avant fin février.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12571
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Murphy Myers le Mer 28 Jan 2015 - 0:15

Et du coup, ç'en est où depuis le temps ?

Je trouve ces quelques paragraphes plutôt sympa. Peut-être un peu trop d'adjectifs par moments (venant de moi, c'est d'une ironie suprême, je sais), mais rien de bien problématique non plus. Je veux une suite dans tous les cas. Ou au moins des infos.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Zaroff le Mer 28 Jan 2015 - 15:35

Il restera abandonné comme d'autres. Je dois avoir une quinzaine de trucs inachevés de 50 000 signes sur mon ordi. Quand un texte ne me plaît pas, je l'abandonne et je passe à autre chose.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12571
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Prologue de mon polar

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum