Un repas en amoureux

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Un repas en amoureux

Message par Ulysse le Mar 7 Oct 2014 - 6:58

Voici un petit texte. Je l'ai écrit il y a un petit moment déjà,  j'ai suivi une idée  qui m'est venue et je me suis amusée à la raconter. Je voulais le reprendre mais en le relisant je ne sais plus trop pourquoi, tant pis  je vous le livre tel quel.

J'ai fais quelques ajustements sur ce texte, je serais curieuse de savoir ce que vous en pensez.

Édit du 15/11/2015 : texte supprimé. Il sera au sommaire de Créatures 2 de chez Otherlands


Dernière édition par Ulysse le Dim 15 Nov 2015 - 22:31, édité 2 fois


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Catherine Robert le Mar 7 Oct 2014 - 7:39

Un petit texte un brin rapide mais sympathique. Et puis tout est dit dans ces deux courtes pages. J'aime bien la fin avec la silhouette découpée en ombre où l'on peut se poser des questions.
Peut-être que la scène de sexe est trop brève et on est un peu frustrés (tout comme pour le gaillard^^). Tu nous présentes les préliminaires de belle façon et puis tu zappes cette scène en nous disant juste "elle le chevauche". Alors sans tomber dans le X, tu pourrais nous donner juste l'un ou l'autre détail.
J'ai relevé un mot en trop.
Il ouvrit de nouveau de la bouche pour protester,


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Paladin le Mar 7 Oct 2014 - 8:29

Comme Catherine, j'ai aimé à la fin l'image de la silhouette... Et comme elle, j'ai trouvé que c'était un peu court... C'est une bonne histoire qui demanderait à être reprise et développée, quitte à être postée dans le forum "adulte", tu pourrais en faire quelque chose de plus trash, en décrivant un peu plus la scène de sexe, qui ne doit pas forcement être frustrante pour l'homme, parce que peut-être justement cela donnera plus de goût à la viande (On présume qu'elle va attaquer "le plat de résistance" à la fin, bien que tu ne le suggères pas) et plutôt qu'un poison mortel, je verrais une drogue paralysante un peu comme le venin des araignées... Mais j'ai des idées bien tordues, moi!

Voila en gros mon impression: bonne idée de départ, mais développer le coté "sexe", amener un coté "cannibale" auquel tu n'as peut-être pas pensé au départ (mais l'image de la mante l'évoque: dans certains cas, elle commence par la tête pendant que le corps du mâle continue à s’accoupler ) et peut-être aussi suggérer le coté "prédateur" de la femme, qui n'est peut-être pas une criminelle perverse mais un être "autre" qui a pris apparence humaine.



(Je te conseille, si tu ne le possèdes pas, d'acheter Malpertuis V et d'y lire la nouvelle de David Coulon, qui est "Davidoff" ici...)


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par mormir le Mar 7 Oct 2014 - 11:56

J'ai le même avis que mes illustres prédecesseurs en lecture. Un peu court. Mais la fin, de nature classique, est surprenante malgré tout. J'ai bien aimé !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Murphy Myers le Mar 7 Oct 2014 - 12:35

Je rejoins les 3 avis déjà postés : en faisant du trash ou en restant dans la subtilité, selon tes préférences, je pense qu'il aurait été possible de développer un peu le milieu. Mais c'est rien de dramatique d'après moi, déjà en l'état, l'essentiel est sauf.

Le début et la fin sont parfaits ainsi je trouve. Courts, c'est sûr, mais qui font le boulot, l'un en plongeant dans l'histoire, l'autre en nous laissant cette image d'ombre sur le mur qui a de quoi nous faire nous questionner. Je m'attendais à un meurtre mais j'avoue que je n'avais pas vu venir ce coup-là. Évidemment, on sait toujours pas ce qu'est cette chose, mais c'est le genre de mystère qui ne me dérange pas, bien au contraire. Si on en savait plus, ça serait moins percutant, moins effroyable, je pense.

Je plussoie les suggestions de Paladin sur le poison paralysant et la possible tournure cannibale de cette affaire, ça serait des pistes sympa à suivre, selon évidemment ce que tu vises entre suggestion et gore.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Ulysse le Mar 7 Oct 2014 - 13:25

Merci pour votre lecture qui me donne envie de reprendre ce texte ( un peu plus tard car en ce moment je suis bien occupée).

Vous avez raison, je pourrais donner un peu plus de consistance à la scène de sexe. Je voulais montrer la frustation du pauvre  type mais j'ai été peut-être un peu expéditive.
Ne comptez pas trop sur moi pour des descriptions un peu gore, ce n'est pas trop mon truc , en revanche je devrais réussir à rendre la scène de sexe plus intéressante.


Paladin a écrit:plutôt qu'un poison mortel, je verrais une drogue paralysante un peu comme le venin des araignées...
Ah mais c'est effectivement ce que j'avais en  tête, pour le coup j'ai râté un truc. Je l'avais fait lire à mon mari pour qui c'était évident qu'elle allait le dévorer vivant ( il me connait trop bien, on ne dira jamais assez l'importance des lecteurs extérieurs)

Du coup, j'ai une question : Qu'est-ce qui vous fait penser qu'il va mourir ?


Paladin a écrit:mais un être "autre" qui a pris apparence humaine.
C'est bien ce que je voulais exprimer mais mes indices sont manifestement trop subtils, j'avais peur  que ce soit trop appuyé mais apparemment non :
Spoiler:

- le titre
- des fleurs des champs qui évoquent le  milieu naturel  de la mante
- la faim qui les tenaille  quand il s'embrassent ( en réalité de nature différente pour chacun d'eux)
- Le dialogue  : elle dit que l'amour donne faim
- Le prénom est un clin d'oeil ( presque une private joke avec moi-même) en espagnol  la mante religieuse se nomme Santa Teresa


( Paladin, je note  de lire cette anthologie, j'espére mettre la main dessus lors de mon prochain passage en France, elle est pas dispo sur amzon en ce moment..)


Dernière édition par Ulysse le Mar 7 Oct 2014 - 15:18, édité 1 fois (Raison : j'ai précisé ma pensée : dévorer vivant)


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Murphy Myers le Mar 7 Oct 2014 - 15:00

J'avais bien compris, personnellement, qu'elle le dévorerait, mais le fait qu'elle parle de poison, dise qu'elle sait le temps qu'il prend pour faire effet (l'effet étant la mort, dans ma vision de la chose), ça m'a laissé supposer qu'il va mourir dudit poison et qu'elle ne dévorera que son cadavre. Ce qui va d'ailleurs avec la mante religieuse, qui dévore en premier la tête et mange donc le reste une fois la proie morte.
Du coup, je me suis moi-même induis en erreur avec mes suppositions, alors qu'en fait, le poison n'est que paralysant et il va bien être dévoré vivant (ce qui j'avoue est pas pour me déplaire Twisted Evil ).

Sinon, aucun problème pour moi sur la nature de cette femme, j'ai bien saisi que ce n'en était pas une. Même sans autre indice, son ombre à la fin parle d'elle-même. La chute est d'ailleurs parfaite dans le sens où, même si on se doute que ça va mal finir, il n'y a qu'avec la dernière phrase qu'on comprend qu'en plus d'être une histoire d'horreur, c'est aussi une histoire surnaturelle.
Son nom est bien vu d'ailleurs. J'aime quand les prénoms ne sont pas choisi au hasard et ont un sens caché, même s'il peut échapper aux lecteurs.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par The_wakwak_tree le Mar 7 Oct 2014 - 15:37

Murphy Y a écrit:  Évidemment, on sait toujours pas ce qu'est cette chose, mais c'est le genre de mystère qui ne me dérange pas, bien au contraire. Si on en savait plus, ça serait moins percutant, moins effroyable, je pense.
Entièrement d’accord. Absolument pas besoin de précision, au contraire, parce que ça passe le relai à notre imaginaire.


Pour la scène « sexe »,  j’ai plutôt apprécié que ce soit « minimaliste » (Elle le chevauche).  Pourquoi ? Parce que ça laisse déjà entrevoir la fin. Ce détachement genre « on en fini le plus vite possible » montre que ce  n’était pas l’objectif de ce diner.  AMHA, il faut laisser comme ça.

Autrement, bon texte Ulysse. Le format court  passe hyper bien !


the-wakwak-tree.overblog.com

The_wakwak_tree
— — — Membre indéfini — — — Disciple du non-formatage

Messages : 1016
Date d'inscription : 16/12/2012
Age : 52

http://the-wakwak-tree.overblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Catherine Robert le Mar 7 Oct 2014 - 15:54

moi non plus je n'avais pas imaginé une paralysie alors que rien n'empêche cette idée.
Mais je reste sur l'idée que la scène de sexe est trop expédiée par rapport surtout à ce qui précède. Pas besoin d'en faire une page, mais l'un ou l'autre détail en plus ne ferait pas de mal. Mon avis à moi. Wink


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Paladin le Mar 7 Oct 2014 - 16:04

En fait, Murphy a raison: si tu ne veux pas traiter cette histoire de façon trash, tu peux la développer dans la subtilité, non plus dans la description, mais dans la suggestion.
Pour l'histoire du poison, il faut aussi se dire que si elle l'empoisonne, elle ne pourra pas le manger, sinon elle en mourrait aussi. Par contre les araignées paralysent leur victimes et les gardent vivantes pour les dévorer.
Pour la scène de sexe, tu as déjà dit qu'elle le chevauche, ce qui la met dans une position (symboliquement en tout cas) dominante, tu pourrais la décrire en la montrant dominer plus clairement l'homme.
Et qui sait si, au moment de l'orgasme, elle n'a pas un dard qui jaillit d'elle et lui inocule le venin...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8950
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Cancereugène le Mar 7 Oct 2014 - 18:46

J'aime beaucoup ce romantisme à l'eau de rose qui vire au rouge sang... La scène de sexe aurait été l'occasion de démontrer la dominance de la femme sur l'homme, et à la fin, j'ai été gêné par la révélation de l'affaire dans des dialogues (et encore plus car il s'agit d'une blague, ce qui fait retomber la tension.)
Pour le reste, c'est un texte vraiment sympa, sans doute écrit ou pensé trop vite (en tout cas, il laisse cette impression au lecteur que je suis.)
Peu mieux faire, j'en suis sûr, mais bravo !

Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1405
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

http://lamorcestbien.blogspot.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Ulysse le Mar 7 Oct 2014 - 19:14

Merci à tous, du coup j'y vois un peu plus clair dans ce texte.
Quelques pistes d'amélioration me trottent dans la tête. C'est cool. je les note précieusement pour y revenir plus tard.






Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Eimelle le Ven 10 Oct 2014 - 23:55

Coucou Ulysse !

Je n'ai pas le temps de lire tous les commentaires avant moi, mais ce texte est vraiment très bon. On a l'impression au départ d'une histoire banale, un peu fade et on se dit "comment va-t-elle pouvoir y intégrer du fantastique ?" Et puis la fin est là, brutale, et pour tout dire "succulente". J'aime beaucoup ! Le titre est aussi très bien trouvé : qu'est ce qui constitue donc le fameux repas. ^^

Bref, parfois, guère besoin de mots pour être percutants, et ça, c'est un art aussi difficile que d'écrire une nouvelle de 60 pages !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Ulysse le Sam 11 Oct 2014 - 13:02

Merci Eimelle.

Vu ma vitesse d'écriture, je ne suis me suis pas encore attaquée à de textes très longs , sinon cela va me prendre des mois
Mon objectif, c'est de faire de textes courts pour m'exercer, entraîner mon écriture puis augmenter progressivement la longueur.


Dernière édition par Ulysse le Ven 17 Oct 2014 - 7:48, édité 1 fois


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Naëlle le Sam 11 Oct 2014 - 16:28

Bien aimé, même si je trouve comme les autres que c'est un poil rapide.

Pour répondre à ta question:
Ulysse a écrit:Du coup, j'ai une question : Qu'est-ce qui vous fait penser qu'il va mourir ?
Ça va certainement faire bizarre, mais j'ai compris que le type allait mourir quand Teresa s'est mise à éteindre les bougies. Bougies éteintes > noir > mort.


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Un repas en amoureux

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:42


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum