La malédiction du masque

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Ven 19 Sep 2014 - 15:41

Je savais pas trop dans quelle catégorie le mettre, alors je l'ai mis ici. C'est pas extraordinaire, encore un de mes petits trucs écrits vite fait, presque du premier jet non réfléchi.

http://www.fichier-pdf.fr/2014/09/19/la-malediction-du-masque/
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Cancereugène le Sam 20 Sep 2014 - 7:08

Ce texte ressemble à la version condensée d'un récit plus vaste.
Pas facile de raconter toute une vie en quelques pages.
C'est pas mal, mais j'ai eu la sensation d'être mis à l'écart, en tant que lecteur, du mal-être de ce personnage, de ne pas être impliqué dans sa destinée.
Cela dit, c'est bien écrit, d'un style simple et direct.
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1859
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Zaroff le Sam 20 Sep 2014 - 9:36

Une solitude à la Frankenstein et un physique rappelant celui de Didier. Comme Cancereugene, j'ai surtout eu l'impression de survoler ce récit, d'être un spectateur éloigné. La fin arrive trop vite. Tu aurais pu esquisser un amour naissant, une passion qui s'installe entre la victime et son geôlier (syndrome de Stockholm, époque Victor Hugo) et la vengeance des petites gens sans que cette créature ne puisse faire valoir sa nature propre.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Motor City is burning, babe !
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12603
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Sam 20 Sep 2014 - 11:15

Merci vous deux. Comme je l'ai dit, c'est pas extraordinaire. Je poste ce genre de récits parce qu'une histoire qui n'est pas lue c'est pas bien.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par paulux le Sam 20 Sep 2014 - 20:36

Je trouve ton histoire très bonne. Elle mériterait une relecture pour de petites corrections, mais sinon elle me semble parfaite ! Je n'ai pas compris par contre d'où lui était venu le masque (à moins que j'ai raté quelque chose entre deux phrases).

Juste un détail, j'aurais peut-être vu ce texte plutôt en épouvante ^^ Bien qu'on soit pris de sympathie pour le personnage, d'autant plus qu'on vit son histoire, il reste sacrément épouvantable.

Merci I love you
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 620
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 40
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Dim 21 Sep 2014 - 21:36

Merci Paulux.
Le masque, je ne dis pas d'où il vient, juste qu'il décide d'en porter un.
Pour la catégorie, je savais pas trop, mais je trouvais que ça avait un air de conte, noir bien sûr, mais quand même plus un conte.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par A'Tuin le Mar 23 Sep 2014 - 19:43

Au début, j'ai cru à un remake de Notre-Dame de Paris (l'enfant difforme recueilli par un prêtre) mâtiné de Harry Potter (la remise sous l'escalier). Et puis non, ce n'est pas vraiment ça (et encore heureux, ça serait bizarre :mrgreen: ). Moi aussi je trouve que ça tient du conte, même s'il n'y a pas vraiment de morale à la fin. D'ailleurs, je la trouve très rapide cette fin, c'est peut-être le point négatif de ce bon récit.


Pas de nourriture dans les cheveux et pas de cheveux dans la nourriture geek 
avatar
A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 29

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Mar 23 Sep 2014 - 20:55

Merci de ta lecture A'Tuin.
Ah les fins ! Je suis nulle pour les fins, j'en rate la majorité. Rolling Eyes


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Murphy Myers le Dim 5 Oct 2014 - 16:45

C'est vrai que ça ferait un super conte noir. D'ailleurs, le fait que l'histoire n'entre pas trop dans les détails ne m'a pas posé problème grâce à ça, c'est dans la logique d'un conte de ne donner que les infos essentielles.

Pour changer, j'ai rien à redire sur cette histoire, j'ai beaucoup aimé. A vrai dire, je ne comptais pas la lire tout de suite, j'ai juste été accroché par les premières phrases alors que j'allais l'enregistrer sur mon pc avec tant d'autres pour la lire plus tard. Et j'ai atteint la fin sans m'en rendre compte.

Ça m'a fortement rappelé Elephant man, avec un côté Frankenstein pour la partie finale avec les gamins. On peut même imaginer une morale entre les lignes : mise à part la fameuse réflexion sur ce qu'est réellement un monstre, on peut aussi y voir qu'on peut, volontairement ou non, en devenir un à force d'entendre partout qu'on l'est déjà.
Le tout à la sauce Catherine, sans pitié ni espoir, c'est parfait pour moi.

Une petite faute de frappe, au passage, fin de la page 1 : "n'ayant pas conscience d'autre état que la sien"
Et, à mon avis, il faudrait des virgules en bas de la page 3 : "Charles lui en voulait plus." => "Charles, lui, en voulait plus." Parce que sans virgule, on pourrait penser "Charles ne lui en voulait plus" (et je me suis dit "mais à qui il devrait en vouloir ?" avant de comprendre le vrai sens de la phrase).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3065
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Dim 5 Oct 2014 - 21:56

Merci Murphy.
D'ailleurs, le fait que l'histoire n'entre pas trop dans les détails ne m'a pas posé problème grâce à ça, c'est dans la logique d'un conte de ne donner que les infos essentielles.
Et c'est pourquoi, j'ai trouvé que ça se rapprochait plus d'un conte que d'autre chose.

A vrai dire, je ne comptais pas la lire tout de suite, j'ai juste été accroché par les premières phrases alors que j'allais l'enregistrer sur mon pc avec tant d'autres pour la lire plus tard. Et j'ai atteint la fin sans m'en rendre compte.
Ça, c'est cool, parce que bien débuter un texte, c'est pas évident et j'y arrive pas toujours (ouais aussi un truc que je cherche à améliorer Rolling Eyes ).

Une petite faute de frappe, au passage, fin de la page 1 : "n'ayant pas conscience d'autre état que la sien"
Et, à mon avis, il faudrait des virgules en bas de la page 3 : "Charles lui en voulait plus." => "Charles, lui, en voulait plus." Parce que sans virgule, on pourrait penser "Charles ne lui en voulait plus" (et je me suis dit "mais à qui il devrait en vouloir ?" avant de comprendre le vrai sens de la phrase).
Tout à fait d'accord, un peu de relecture trop peu. Evil or Very Mad


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Eimelle le Sam 11 Oct 2014 - 0:16

Bonjour,

Je n'ai pas le temps de lire les commentaires, mais je dirai de ce texte qu'on sent qu'il s'agit d'un premier jet.

Je trouve les premiers paragraphes un peu trop insistants sur le fait que Charles est difforme. Ca rajoute du pathos inutile, je pense, car on comprend la situation au bout de cinq ou six lignes. De manière anecdotique, il y pas mal d'erreurs dans la ponctuation, notamment pour les virgules dans ce passage.

Ensuite, ce prêtre m'a fait bizarre : on le présente comme gentil, bon, pourtant, il traite le petit comme un petit chien, enfermé dans un placard... Difficile dans ces conditions d'éprouver de la sympathie pour lui. Par ailleurs, ce personnage difforme, ce curé qui le recueille et le cache s'inspire trop nettement de Quasimodo, je trouve...

Surtout qu'on retrouve beaucoup des caractéristiques de cet auteur dans ce texte au niveau de l'histoire : un personnage humain, sensible, attardé, qui se fait maltraiter... La fin est plus originale, mais la chute ne crée pas un réel retournement.

Par ailleurs, il y a une confusion de point de vue à mon goût : le texte est écrit à travers la personne de Charles, or, des avis extérieurs font jour, qui montrent clairement que c'est l'auteur qui parle au lecteur : les références à sa déficience mentale, aux humains qu'il ne connaît pas, n'aurait pu être données par lui ? N'y aurait-il pas plus d'intérêt (mais aussi de difficulté) à imaginer réellement le monde du point de vue de Charles : sa propre vision de l'espace, de l'autre, du bonheur, de ce qu'il en comprend du moins ? Ce serait un exercice psychologique aussi difficile qu'intéressant !

Par ailleurs, pour un pauvre gars qui a vécu reclus dans un placard pendant toute une partie de sa vie, je trouve qu'il s'acclimate assez vite à une vie un peu normale, et qu'il n'attire pas tellement l'attention sur lui avec son masque... Pas très cohérent, je trouve... Et puis, on entre pas suffisamment en lui à mon avis, mais là, je me repère...^^

Par ailleurs, je ne suis pas très bien arrivée à situer l'action dans le temps Au début, j'ai pensé à un monde contemporain, puis à la fin au moyen-âge, je trouve cela un peu dommage de ne pas avoir une unité de ton qui nous permette de caler son imaginaire...

En clair : pour modifier ce texte, je te conseillerais de rentrer dans les yeux de Charles, et pourquoi pas, de rajouter un petit élément fantastique ? Par exemple, cette tare qui se transmet à l'identique pourrait faire de fameux développements maléfiques, et Charles pourrait être victime d'une situation fantastique et maléfique dont les enjeux le dépasseraient...^^

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1521
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Sam 11 Oct 2014 - 0:25

Merci de ton long commentaire Eimelle surtout pour un texte plutôt bof.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Invité le Sam 11 Oct 2014 - 10:13

Bonjour Catherine, une petite critique vite fait...

Texte non satisfaisant pour ma part : soit il manque de développement et de travail sur les personnages et donc de pages en plus (par rapport à ton introduction la fin arrive à la vitesse d'un pet de colibri), soit il faut encore le dégraisser pour parvenir à une épure qui en ferait un conte noir à souhait.

Le prêtre est un bon personnage, horrible petit fumier hypocrite qui se rachète une conscience tout en méprisant son pupille. 100% ordure ! A conserver et à creuser...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Jack-the-rimeur le Mar 14 Oct 2014 - 1:59

Le monstre de Frankenstein découvre un début d'humanité dans la scène avec l'aveugle ; Quasimodo amoureux d'Esméralda devient un héros en la sauvant du bûcher ; Merrick (Elephant man) accède au statut d'humain grâce à un médecin qui le sort du cirque où on l'exhibait...
Je dirais que c'est ce qui manque à ton histoire : une vraie rencontre, une relation forte (même éphémère) qui donnerait de l'épaisseur et de la vie à ton personnage (avec la fille enlevée, un chasseur, un animal, une sorcière, ce que tu veux...).
Sans un rapport de ce genre, Charles reste une esquisse trop abstraite qui sort de ton récit sans laisser d'empreinte notable.
Un peu dommage, je trouve.



"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2218
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Catherine Robert le Mar 14 Oct 2014 - 7:17

Merci de ton commentaire Jack. Bah, il est bof ce texte. Peut-être qu'un jour je m'y repencherai avec vos remarques à l'esprit.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9143
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La malédiction du masque

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum