Exode

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Exode

Message par Eimelle le Sam 23 Aoû 2014 - 8:59

Bonjour à tous,
Je vous poste enfin la nouvelle qui m'a demandée plus de trois semaines de travail intensif ! C'était horrible, elle m'a complètement obsédée, à la fin, je n'en pouvais plus ! C'est à ce jour la plus longue nouvelle que j'ai réussi à écrire. Et je peux vous dire qu'à la fin, j'en avais marre !

J'ai essayé de tenir compte de vos conseils au moment de l'écriture, et notamment sur le développement de l'émotion chère à Ulysse. Je ne sais pas si j'ai bien réussi...

J'ai fait plusieurs choix de traitement dont je ne suis pas vraiment sûre, et sur lesquels j'aimerais bien que vous me donniez votre avis :
SPOILER A NE LIRE QU 'APRÈS LECTURE DU TEXTE:
Est ce que le rapport SF et quotidien est bien dosé ? Ne devrais-je pas faire pré-sentir l'apocalypse plus tôt, qui semble un peu arriver comme un cheveu sur la soupe ? Est-ce que les passages avec Sylvain ne sont pas trop longs, et au final, un peu inintéressants ?

Merci d'avance pour votre courage, et vos lectures ! Tous les avis me seront utiles, des plus terre-à-terre et réticents aux plus acérés en terme de paradoxe...^^

Je pense qu'il y aura des choses à corriger après vos commentaires, mais j'espère pouvoir poster cette nouvelle pour l'appel à textes avant le 30 septembre !

Bises
Eimelle



Dernière édition par Eimelle le Lun 8 Sep 2014 - 7:44, édité 1 fois


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par mormir le Dim 24 Aoû 2014 - 14:46

Suis en train de lire. je te fais un retour asap


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2232
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Eimelle le Dim 24 Aoû 2014 - 14:55

Merci Mormir !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Ulysse le Dim 24 Aoû 2014 - 17:09

Pareil que Mormir !


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 873
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Eimelle le Dim 24 Aoû 2014 - 17:17

Merci beaucoup Ulysse !  Very Happy 


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par mormir le Dim 24 Aoû 2014 - 18:52

Alors voila j’ai lu ce texte ! J’ai pas mal de choses à dire.

L’idée de base est bonne, mais il me semble que le rendu n’est pas pour l’instant à la hauteur de tes ambitions. A titre personnel, j’étais curieux à chaque étape, de savoir où tu voulais en venir, mais n’ai pas été capté car trop de questions restaient sans réponse à chaque stade du récit d’une part, les relations entre les personnages ne me semblaient pas logiques d’autre part.

L’histoire
Intéressante, mais peu aisée à croire.
- Comment marier par exemple la saleté dans laquelle vivent ces gens avec une science médicale « supérieure » ?
- Je dois avouer n’avoir pas complètement compris le truc de la destruction à rebours. Il me semble interpréter comme suit : la création d’un continuum nécessite une énergie qui est fournie par la destruction d’un autre. Mais pourquoi la destruction se fait-elle en sens inverse du temps ? Et comment font-il pour n’arriver que quelques jours avant la fin au lieu de se donner de la marge ?
- Par ailleurs, le rôle donné à l’assistante sociale ne me semble pas très en phase avec la réalité de ces personnes.
- La scène de la gifle est étonnante : en pleine rue, probablement passante car le lieu est choisi pour mendier. Et personne ne dit rien ?
- La scène où l’on découvre la possible fin du monde est étrange : Sylvain et Eloïse ont des comportements peu logiques : ils parlent de danger, mais on ne sait pas lequel. Il ne propose pas de la raccompagner et la laisse seule, alors qu’il y a danger. Elle veut le voir, mais n’a rien à lui dire. Bôf bôf !
- Le coup de couteau suivi d’un transport au camp Rom, sans que quiconque n’intervienne et ne la transporte à l’hôpital n’est pas très crédible non plus.
- Plus loin, comment peut-elle passer par le métro ? Sans électricité, il ne doit plus y avoir de lumière non plus…
- Enfin, la scène où elle rencontre son double dimensionnel n’apporte pas grand-chose. N’importe quelle femme rom aurait fait l’affaire pour marquer son souvenir.
- les relations entre les factions Rom ne sont qu’ébauchées et pas très claires.
- la fin mériterait d'être plus frappante.

Sur la forme
C’est écrit avec un style qui cherche la fluidité, adapté à une histoire d’une certaine taille. Mais certaines phrases gagneraient à être simplifiées, car on ne va pas toujours à l’essentiel de l’idée. Par ailleurs, j’ai trouvé une partie des dialogues pas assez réalistes.

J’ai aussi relevé quelques points à corriger ou améliorer :

Spoiler:
Page 1
« elle fond en larme » > larmes
« Ils n'attentent que cela » > n’attendent
« s'ils n'y ont pas le droit » > « s'ils n'y ont pas droit »
« je te reprends » > Je
« le camps Rom » > camp
« déchèterie. » > déchetterie

Page 2
« avec le la femme » > ôter « le »
« en répriment ce frisson qui me parcourt toujours » > réprimant ; et le frisson la parcourt toujours quand quoi ?
« et me fais un signe amical. De la main » > fait ; un point de trop
« les bureau » > bureaux
« me dit—il » > un tiret de trop
« Encore avec tes idées de physique ?demande-je, enthousiaste » > pourquoi parler d’idées ? articles serait mieux.  Demandé-je
« Et tu savais aussi sans doute que les scientifiques sont capables de remonter le temps jusqu'à ce moment » > ça c’est pas vrai ! Ils savent ce qui s’est passé 10 puissance -43 secondes après le bug bang et ensuite, mais pas avant.

Page 3
« Plein d'espoir, de passion et d'engouement » > pourquoi espoir ? J’aurais mis simplement « empli de passion ».
« pense-je en secret » > pensé-je à part moi, serait mieux
« J'acquisse » > j’acquiesce
« sous l'oeil courroucée » > courroucé
« et ses jambes en chair de poule » > la chair de poule sur ses jambes

Page 4
« j'écoute Sylvain me raconter encore une fois ses sornettes » > 2 pages plus tôt, elle admire sa passion. Et là ce seraient des sornettes ? Bôf
« il décide d'arrêter de piétiner sur place » > phrase lourde. Plutôt : il cesse de piétiner sur place
« Je le regarde, amusé » > amusée
« piquée à vif » > au vif
« qu'est ce que tu comptes faire alors ? .Je remue » > qu’est-ce ; ponctuation en trop
« que la municipalité a décidé » > décidée
« l'encourage-je » > l’encouragé-je
« réplique-je » > répliqué-je
« C'est juste que... Je me » > je
« marmonne-t-il entre sa barbe » > dans sa barbe
« ni papier, ni hébergement, ni argent » > papiers
« que ce "Aron était l'homme » > manque un guillemet

Page 5
« Elle a rit machinalement » > ri
« elle m'a demander » > demandé
« Pour la première fois, je me demande quelle est la religion de ces gens. Sont-ils chrétiens ? Sont-ils musulmans ? je n'ai jamais osé le demander » > pas logique : elle y pense pour la 1ère fois et dit qu’elle n’a jamais osé le demander.
« le chiffre "30" » > 30 est un nombre, pas un chiffre.
« Il sourit, à son tour Je préfère » > manque un point
« tandis que repose le pot » > manque « je »
« lâche-je finalement » > lâché-je
« lui raconte-je » > raconté-je
« Elle tenait une petite fille dans sa main » > par la main

Page 6
« me reproche-je » > reproché-je
« tant que tu voies » > vois
« Que ses jambes se dérobent sous ses pas » > mes jambes… mes pas
« Aron vient aussi à ma rencontre, aussi l'air furieux » > un « aussi » de trop
« me reprend-il » > ôter « me »
« le chiffre "20" » > nombre 20
« cherchant une excuse pour l'aborder » > pas logique : son collègue vient lui rendre visite et c’est elle qui se demande comment l’aborder…

Page 7
« je n'aurai pas trouver » > trouvé
« dès l'instant où elle m'aperçoive » > m’aperçoit
« au diable la peur du risque et du danger » > tournure lourde. J’aurais «mis « au diable mes peurs »
« n essayant de m'assurer » > « n » est en trop

Page 8
« Mais en approchant un peu plus près » > « mais en approchant » aurait suffi
« "Emmenez-moi à l'hôpital, s'il vous plaît" » > illogique : une personne « sensée » demanderait « Appelez des secours » ou une ambulance, etc.
« Un chiffre luit dessus, encore.  Le 10, cette fois. » > un nombre

Page 9
« A côté de moi sont entrelacées des bouteilles en verre, des couteaux, un sac à main de marque, et de l'argent liquide » > entrelacées n’est pas adapté. Entreposées ou entassées.
« une jeune fille d'à peu près mon âge » > elle est assistante sociale, ce qui nécessite des études après le bas. Ce n’est plus une jeune fille au sens strict.
« elle se met à chante doucement » > chanter
« Le poignard, crie-je, » > crié-je
« Je me tapie » > tapis
« C'est moi qui l'ai amené ici » > amenée

Page 10
« desserrer Rien, Aron, lâche-je » > manque un point. Lâché-je
« la précédente gifle que j'ai reçu » > reçue
« "Eloïse", répète-t-il, comme pour s'en souvenir. Son visage est redevenu fermé, rude. Alors dis-moi, Eloïse, quand est-ce que la mairie compte nous expulser au juste ? Mes jambes se remettent à trembler. Je bafouille, bredouille, n'arrive plus à articuler correctement une réponse. Fais en sorte qu'ils nous acceptent encore dix jours ici, me lance-t-il. Dix petits jours. » > étonnant : Aron se met à parler de manière bien plus châtiée…

Page 11
« en me contente de taper frénétiquement » > et me contente

Page 12
« Et personne qui n'a été capable de prévoir l'accident » > ôter « qui »
« m'a arraché plusieurs fois la figure » > griffé plutôt que arraché

Page 13
« il s'agit que de deux ou trois » > il ne s’agit
« J'obéis au commande du boitier » > j’aurais mis « Je suis au plus près le rai de lumière du boitier »
« le camps » (plusieurs fois) > camp
« La montagne de provision » > provisions
« Le bruit cosmique est assourdissant » > c’est quoi un « bruit cosmique » ?

Page 14
« Je traverse malgré moi cette "chose. » > je ne comprends pas de quelle chose on parle. Il manque un guillemet
« me raconte d'une voix sourde, perdue le vide.. » > me raconte-t-elle ; un point de trop
« lorsque les doigts de Shaïda se crispe » > crispent

Page 15
« Il faut que je les vois » > voie
« et remonte les époques, et les remonte » > ôter « et les remonte »

Page 16
« Shaïda saisit ma main la main » > ôter « la main »

Page 17
« les- mes compagnons de fortune- ont bâti » > à reformuler
« je les aimes comme toi » > aime
« Ils ont du mal réglé » > régler
« Il faut contrattaquer » > contre-attaquer
« on va risque de se faire voler les nôtres » > « on se fera voler les nôtres » serait plus agréable
« on ne pourras plus » > pourra
« Il est en est encore temps » > il en est


Dernière édition par mormir le Dim 24 Aoû 2014 - 22:03, édité 1 fois


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2232
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Eimelle le Dim 24 Aoû 2014 - 19:25

Zut zut zut ! Crotte crotte crotte !
Je ne suis pas parvenue à ce que je voulais ! Mais merci beaucoup, Mormir, pour ta franchise et le temps que tu as pris à relever toutes mes fautes ! C'est toujours super appréciable quand tu fais ça, et en plus, ça doit te prendre un temps pas possible...
Bon, après la déception passée de voir encore un texte qui ne fonctionne pas, j'attends les autres avis pour mieux comprendre ce qui cloche, et confronter les points de vue... Avant de me retrousser les manches à nouveau !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Cancereugène le Dim 24 Aoû 2014 - 19:50

C'est très bien écrit, très fluide.
C'est peut-être le récit le plus "réaliste" que tu aies publié sur le forum, Eimelle. Je m'y retrouve donc un peu, car j'aime le concret, je l'ai déjà dit ! J'aime beaucoup cette relation que tu installes avec ce petit ami illuminé, qui finalement, verra sa théorie se concrétiser. L'aspect social est également bien mis en valeur, il y a un côté "district 9" bien décrit, et bien mis en valeur par des personnages ambigus et violents. J'aime beaucoup l'histoire, et ta façon de l'aborder en deux sous-intrigues.

Le réalisme du récit se heurte malheureusement à ce qu'il me semble être des incohérences.

Je ne suis pas assistant social, mais il me semble que le métier n'est pas de se déplacer dans les camps de roms. Surtout pas seul. Dans le cadre associatif, pour une personne vraiment naïve et idéaliste, ça peut éventuellement coller, mais c'est vraiment limite.
Les assistants sociaux, selon moi, agissent sur sollicitations. Le demandeur doit afficher sa volonté d'insertion ; à cet instant, l'assistant social s'occupe de sa situation, et essaie de lui trouver des débouchés. C'est ainsi que je vois le métier, les situations décrites semblent vraiment irréalistes. Si le demandeur rejette l'aide, la mission de l'AS s'arrête. Il ne va pas aider des gens contre leur volonté. Il y a trop de malheur dans ce pays pour que ce soit réalisable.

L'apocalypse, je n'y crois pas. C'est difficile de faire passer une fin du monde sans en faire le thème principal du récit. Ça tombe effectivement comme un cheveu sur la soupe. Pour le rendre plus "acceptable", il faudrait en parler dès le début, mais dès l'instant, l'enjeu avec les roms et leur volonté de réinsertion tombe un peu à l'eau... si le monde part en déconfiture, quid des programmes sociaux ? On s'arrête de bosser, et on profite, non ?
Tu amènes cette fin du monde comme un événement anodin, presque anecdotique. Pourtant, si une pluie de météores arrive, et vient nous menacer, je suis persuadé qu'on en entendrait parler dans tous les médias. A outrance ! Bref, l'apocalypse, c'est peut-être trop ambitieux pour ton récit. Tu pourrais sans doute trouver un autre motif pour expliquer les voyages temporels de tes roms.

Le retour dans les années 90 m'a paru également un peu difficile à avaler. Un camp de roms apparaît comme par magie, et personne n'en aurait parlé ? N'oublie pas que les roms viennent facilement en France uniquement depuis la "presque ouverture" de l'espace Schengen, soit 2011/2012. Avant, on n'en voyait pas des roms, en France. Alors un camp qui apparaît, comme ça, ce serait louche...

Voilà les 3 gros points qui me paraissent incohérents. Ne prends pas ça pour une mise au rebut de ton récit, je le répète, j'ai vraiment aimé cette histoire, en deux sous-intrigues. Le rythme est soutenu, je n'ai pas lâché la lecture jusqu'à la fin !


avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 1729
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 43
Localisation : Paris

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Ulysse le Dim 24 Aoû 2014 - 20:53

J'aurais pu écrire mot pour mot  le premier paragraphe de Cancereugène .
je trouve aussi que tu as réussi à attraper le lecteur, l'impliquer dans l'histoire et lui donner envie de s'intéresser au sort des personnages.
De ce point de vue là c'est une vraie réussite et tu peux être fière de toi.

Comme l'on dit  Mormir et Cancereugène , le récit souffre d'incohérences. Notamment sur le rôle de l'assistance sociale, je ne suis pas sûre qu'il soit fidèle à la réalité ( même si à vrai dire  je n'en sais rien) .
Par contre étant  pas toujours très optimiste sur la nature humaine , je pense qu'une femme peut se faire gifler en pleine rue sans que personne n'intervienne....

En fait au début du récit, on parle de d'univers parallèles du coup je croyais que les Rom cherchaient à aller,  non pas dans le  passé, mais dans un univers où le sort de leur peuple serait tout autre ( pareil de ce côté là je n'ai absolument pas les connaissances pour savoir en quoi cela consisterait exactement..)

Mon problème c'est que je n'ai pas vraiment compris ce qui se passait avec cette histoire de retour en arrière, de big-bang inversé et de fin du monde.
A la limite que le changement d'univers mette la structure de notre monde en péril pourquoi pas mais la sorcellerie/technologie à l'oeuvre doit être vraiment puissante.
Du coup je ne  savais plus si c'était une cause ou une conséquence du voyage des roms, ou si ceux ci utilisaient juste un phénomène "naturel"

Par contre j'ai bien aimé la rencontre avec son double temporel, j'ai trouvé que c'était intéressant d'un point de vue psychologie du personnage.
Idem les passages  avec Sylvain ajoute une vraie humanité au personnage.
Par contre j'ai un peu tiqué sur les dialogues avec les "réponds-je" etc. je trouve que cela ne fait pas naturel du tout. Personne ne parle comme ça et cela ne colle pas vraiment au ton du récit, ni à la façon de s'exprimer d'une assistance sociale.
En passant,  j'y connais rien en typo mais  pourquoi tu n'utilises pas les guillemets et les tirets pour retranscrire les dialogues ?  Il y a rarement plus de deux interlocuteurs , on saurait qui parle sans problème ( désolée si c'est une question idiote ..) et cela éviterait des répétitions:
Spoiler:
Où est-elle, l'autre ? me demande-t-il. Elle s'est suicidée ? J'hésite un instant. Je la remplace, lui réponds-je. Tu peux nous avoir l'allocation ? Le ton rude, sans détour, me surprend. Je fais non de la tête. Il faudra que l'on voit cela ensemble, au fur et à mesure, ajouté-je pour l'apaiser.. Y a rien à voir, répond-il, catégorique. Tu nous as l'allocation ou tu dégages. J'essaie d'insister, il me montre la route, et tourne les talons
cela deviendrait :
Spoiler:
"Où est-elle, l'autre ? ( me demande-t-il. ) Elle s'est suicidée ?
J'hésite un instant.
— Je la remplace.lui réponds-je.
— Tu peux nous avoir l'allocation ?  "
Le ton rude, sans détour, me surprend. Je fais non de la tête. Je tente de l'apaiser ( ou je tente de gagner  du temps ) :
" Il faudra que l'on voit cela ensemble, au fur et à mesure. ajouté-je pour l'apaiser..
- Y a rien à voir, (répond-il, catégorique.) Tu nous as l'allocation ou tu dégages. "
J'essaie d'insister, il me montre la route, et tourne les talons.

J'ai bien aimé cette idée d'exode et cette nouvelle vaut vraiment le coup d'être retravaillée ! est-ce qu'il y a un thème spécial  pour l'appel à texte ou pas ? cela pourrait nous aider dans nos commentaires.  Maintenant que j'ai lu ton texte , je serais curieuse de savoir, avant de lire je préfère ne  pas être influencée.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 873
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Eimelle le Dim 24 Aoû 2014 - 21:04

Coucou !
Non, il n'y a pas de thème imposé. L'idée m'avait en fait été suggéré au départ par un appel à texte sur le thème "la cour des miracles", mais au final, c'est à Présence d'Esprit que je compte l'envoyer. Et leur appel est toujours athématique, et ne doit pas dépasser les 50 000 signes.
Du coup, je pensais, sur le fonds :
-Changer le statut de l'assistante sociale en employée d'une association caritative en lien avec la municipalité.
-Introduire plutôt l'apocalypse en parlant de changements de météo, dans l'atmosphère, sans qu'on en comprenne vraiment le pourquoi au départ, et d'une manière qui puisse sembler inquiétante, mais sans plus...
-Clarifier les raisons du big bang et le phénomène (qui pour moi, est une déconstruction de l'univers qui ronge le temps pour déplacer l'énergie libérée dans un monde parallèle, qui a son tour existera puis reviendra au néant pour ouvrir un autre monde parallèle, etc.)
-Développer plus largement sur les différentes factions roms, la manière dont ils s'organisent, se déplacent, la technologie dont ils disposent, etc. Pour cela, vu que l'appel à textes limite la taille de la nouvelle à 50 000 signes, je vais dégraisser dans la première partie du texte (et je suis sûre qu'il y a matière à retirer !! )

Sur le plan formel, je vais :
-Remettre de vrais dialogues, et améliorer un peu les répliques sur un ton plus naturel
-Enregistrer les corrections soignées de Mormir

Est-ce que vous pensez qu'ainsi, cela peut passer ?
Et surtout, je vais laisser maturer un peu une dizaine de jours avant de reprendre !

Merci beaucoup beaucoup pour votre lecture et vos conseils !
Gros bisous
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par mormir le Dim 24 Aoû 2014 - 21:25

Entendons-nous bien, ma chère Eimelle. Ton texte est loin d'être mauvais !!! Quelques améliorations devraient en faire une nouvelle de bonne facture !

Sur tes idées :
Eimelle a écrit:-Changer le statut de l'assistante sociale en employée d'une association caritative en lien avec la municipalité.
-Introduire plutôt l'apocalypse en parlant de changements de météo, dans l'atmosphère, sans qu'on en comprenne vraiment le pourquoi au départ, et d'une manière qui puisse sembler inquiétante, mais sans plus...
-Clarifier les raisons du big bang et le phénomène (qui pour moi, est une déconstruction de l'univers qui ronge le temps pour déplacer l'énergie libérée dans un monde parallèle, qui a son tour existera puis reviendra au néant pour ouvrir un autre monde parallèle, etc.)
Je trouve ça très bien !
Eimelle a écrit:-Développer plus largement sur les différentes factions roms, la manière dont ils s'organisent, se déplacent, la technologie dont ils disposent, etc. Pour cela, vu que l'appel à textes limite la taille de la nouvelle à 50 000 signes, je vais dégraisser dans la première partie du texte (et je suis sûre qu'il y a matière à retirer !! )
Là je suis moins convaincu. Pour ta nouvelle, y a-t-il vraiment besoin de parler d'autres factions ? Cela ne me semble pas ajouter beaucoup à l'intrigue, ni au déroulement. Peut-être qu'au lieu d'enrichir cette partie, tu pourrais en faire abstraction.

Tu as bien raison de te laisser un peu de temps. C'est ce que je suis en train de faire pour ma dernière nouvelle "onze corbeaux" qui ne me satisfait pas pleinement !

Bon courage à toi Smile


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2232
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Eimelle le Dim 24 Aoû 2014 - 21:42

Merci Mormir !
J'ai vu ta nouvelle d'ailleurs, ça fait un moment que j'essaie de la lire... Je devrais y arriver bientôt !
Bises
Et merci encore !
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Eimelle le Dim 24 Aoû 2014 - 22:12

D'ailleurs, Mormir, ne t'inquiète pas : j'ai bien compris que tu n'avais pas détesté cette nouvelle. Mais présence d'esprit ne souffre aucune approximation : du coup, il vaut mieux que ce soit vous qui me montriez mes incohérences et erreurs plutôt qu'eux...
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1508
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 31

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par mormir le Dim 24 Aoû 2014 - 23:37

En y repensant, Eimelle, je pense que tu as là matière à un récit bien plus long, une novella ou peut-être même un roman. Pour l'AT, tu peux éviter les factions roms, que l'héroïne se revoit petite, te limiter à un saut de dimension.
Mais tu pourrais fort bien étendre cela à une période plus longue et des aventures plus variées !
L'idée est très bonne.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2232
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 53
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Jack-the-rimeur le Lun 25 Aoû 2014 - 2:42

Pour progresser, c'est bien de se lancer des défis, de se frotter à d'autres styles, d'autres formats.
Le résultat me paraît positif, quoique inégal.
Le plus réussi à mon sens est la partie émotion, notamment la relation entre Eloïse et les deux mendigotes avec, en point d'orgue, cette jolie scène inversée de la rencontre des deux petites filles devant le magasin.
La relation entre entre Eloïse et Sylvain est plus difficile à décrypter. Elle s'intéresse aux gens, lui aux étoiles. Pas de goûts partagés, ils n'ont que leur solitude en commun. On sent du sentiment entre eux mais aussi un mur, un blocage psychologique insurmontable chez Eloïse et dont on ne peut que deviner la cause.
C'est d'ailleurs une autre caractéristique de tes personnages : ils ne se livrent pas, ou si peu. Tu dépeins leurs colères ou leur compassion mais les clés restent cachées, les motivations profondes inconnues et les rôles nébuleux. Aïda, Aaron, la vieille mendiante même, tous sont aussi mystérieux que les complexes d'Eloïse.
Ce n'est pas un défaut en soi. (Les héros de Jack Vance sont aussi du genre secret). Plus gênants sont les silences qui nuisent à la compréhension de l'histoire.
Rien à redire sur l'arrière-plan, cette fuite à rebrousse-temps devant une sorte de rétro-apocalypse est une trouvaille renversante (c'est le cas de le dire). Je ne chipoterai pas non plus la base théorique de ce "Big Crunch" accéléré (on peut l'affiner comme la supprimer en jouant la carte "prophétie"). Mais il reste plein de questions qu'on ne peut s'empêcher de se poser :
- Quel rapport entre les Roms et cette apocalypse ?
- D'où viennent-ils ? Du futur ? Mais leur médecine et les pierres-décomptes font plus songer à une culture parallèle qu'à une technologie avancée.
- Ont-ils créé les portes saute-temps ? Les ont-ils volées ?
- Ce n'est pas leur premier saut et ils ont eu le temps de se préparer. Pourquoi alors paniquent-ils comme les citadins surpris ?
- Pourquoi attendent-ils le dernier moment pour passer la porte ? (Peut-être fonctionnent-elles grâce à l'énergie de l'apocalypse en approche...)
- Comment concilier leurs pouvoirs avec la misère extrême de leur quotidien ? (Mais la pauvreté est peut-être le prix à payer pour conserver ces pouvoirs...)
- Après le saut, ils se retrouvent une vingtaine d'années dans le passé mais les pierres n'affichent que 120, soit un sursis de trois mois à peine. Cela veut dire que la rétro-apocalypse ne cesse d'accélérer et que la fin n'est plus très loin, pas vrai ?
Le dernier point est implicite mais sur les autres, je pense que quelques lumières supplémentaires renforceraient la trame de ton histoire.
Mais pour un premier tir moyenne distance, tu t'es plutôt bien débrouillée.

Spoiler:
Je conserverais la brutalité de la catastrophe. Elle tomberait comme un cheveu sur la soupe s'il n'y avait pas les pierres à chiffres et les théories fumeuses de Sylvain (on s'attend à quelque chose). Pour Sylvain, difficile de l'améliorer. Annonciateur involontaire, confident discret et amoureux résigné, il est aussi le révélateur des problèmes d'Eloïse. Un personnage plus haut en couleur la ferait fuir.
Techniquement, à revoir : quelques redites ("répliqué-je", "ordinateurs"), accords de verbe et coquilles diverses ("un camp(s)", "salops" pour "salauds"). Et pourquoi ton clavier est-il fâché avec les guillemets et les tirets ?
Bises.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2212
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Exode

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum