Sommeil illusoire

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Ven 8 Aoû 2014 - 14:54

Bonjour,

Voici un texte basé sur l'histoire vraie d'une proche parente. Novice en écriture, j'attends avec impatience tous vos avis et conseils.

http://www.fichier-pdf.fr/2014/08/08/sommeil-illusoire/



A bientôt.




e


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Eimelle le Sam 9 Aoû 2014 - 7:48

Bonjour,

Un texte plutôt pas mal pour un début, mais qui gagnerait à être étayé, à prendre le temps de la narration. Les choses s'enchaînent trop vite, on a du mal à créer du lien entre elles, on a du mal à s'immerger dans l'histoire. La chute m'a fait sourire, et rappelé un petit débat sur le forum.

Par contre, le coup des rêves prémonitoires, s'il est censé, comme je le comprends, faire douter de l'explication rationnelle, m'a semblé tomber comme un cheveu sur la soupe, car mal préparé tout au long du texte. Une explication à double face est très longue à amener, et très difficile aussi : très peu d'écrivains y parviennent, et il me semble que cela ne peut être expédié en une petite phrase.

Sinon, c'est plutôt agréable de se plonger dans l'ambiance des Iles ! Ca change un peu sur le forum, c'est frais ! On espère te relire !

Sur la forme, le style est un peu balbutiant, et se veut trop appliqué, trop scolaire, mais ça viendra avec le temps...

Il y a aussi pas mal d'erreurs grammaticales et orthographiques. J'ai essayé d'en relever quelques unes :

Depuis trois mois, dormir est devenu un combat. =pourquoi le passé composé quand tout le reste est au passé simple (les deux ne font pas bon ménage...)

L’environnement culturel de l’ile baigne dans un univers quotidien de croyances et de superstitions.= pourquoi le présent quand le texte est au passé ?

Elle pensa très souvent prendre des somnifères, mais craignait d’être totalement à la merci de l’entité. = le passé simple "pensa" évoque une action rapide de premier plan, alors que l'imparfait est utilisé pour une action répétée ou d'arrière plan. Ici, l'imparfait conviendrait mieux.

Ces yeux cernés et son irritabilité, interpellaient ses collègues. Pour avoir la paix, elle prétexta un banal = "ses" yeux plutôt (ce sont les siens, donc on n'utilise pas le démonstratif.
souci d’insomnie.

Il la trouvait soit devant la télé à six heures du matin à son retour du boulot, soit qu’elle avait quitté le lit durant la nuit. : = le "soit que" est incorrect, il faudrait supprimer le "que".

Mais la « chose » n’en avait que faire de ces aspirations.= pareil, phrase incorrect, supprimer le "en".

La lumière disparue brusquement = faute d'orthographe = le verbe au passé simple s'écrit "disparut"

Désespérée et se vidant de son énergie vitale : j'aurais plutôt dit "vidée de son énergie vitale", vu le contexte

Ou je peux aussi faire venir un prête dans la maison ? = un prêtre plutôt, non ? lol

Voilà !
J'espère que ces quelques conseils (qui valent ce qu'il valent) auront pu t'aider !

Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Sam 9 Aoû 2014 - 16:30

Bonjour Eimelle,


Merci pour ton analyse détaillée, plus qu’instructive et qui m’encourage à continuer tout en m’améliorant.

Juste que je me giflerais pour deux fautes vraiment bêtes, pourtant je connais les règles du démonstratif et du possessif (ces et ses) et le mot « prêtre » franchement ! mais voilà on ne relit jamais assez son texte.

Mon vécu fait que les personnages de mes histoires vont voyager entre les Caraïbes, la métropole et l’Afrique. J'espère aussi faire voyager le forum.



A très bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Jack-the-rimeur le Sam 9 Aoû 2014 - 19:40

Débuts intéressants et encourageants. Le récit fait un peu "rapport" mais c'est normal quand l'écriture se cherche encore (cf : la petite hésitation du début sur le temps à employer). L'assurance vient en écrivant.
Je crois que l'affection dont tu parles (une présence physiquement oppressante) est ce que les peintres d'antan représentaient sous la forme d'un démon noir accroupi sur la poitrine d'une femme endormie. Le cadre culturel antillais ajoute une coloration originale à la perception "fantastique" des symptômes.
Bien aimé aussi la petite note finale sur les rêves prémonitoires. A peine un mystère est-il éclairci qu'un autre se profile déjà. C'est un vieux truc de feuilletoniste mais qui fait toujours son petit effet.
"En route pour de nouvelles aventures" ?


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Sam 9 Aoû 2014 - 21:25


Bonjour Jack-the-rimeur,

Tout à fait, d'autres aventures sont en route.

Merci d'avoir pris le temps de lire mon texte.

Dans ton analyse et celle d'Eimelle deux mots se rapprochent par rapport à ma manière de relater les évènements : "scolaire" et "rapport".

Ca m'a fait mettre le doigt sur ma déformation professionnelle. Je suis formatrice-consultante et je passe 50 % de mon métier à rédiger des projets, des bilans d'actions et des rapports.
Il faut impérativement que je travaille mon mental pour séparer ma rédaction pro et celle-ci, en comblant bien entendu le plus possible, toutes mes autres lacunes.
Pour la phrase de la fin sur les rêves prémonitoires j'ai voulu en effet, certes un peu maladroitement, laisser entrevoir une suite de l'histoire.

A bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Jack-the-rimeur le Lun 11 Aoû 2014 - 18:58

Au début, on ose rarement se laisser aller. Marques et repères sont encore flous et le désir de rendre un récit "propre" tend à inhiber ce que la création a d'impulsif. On écrit en quelque sorte "avec le pied sur le frein".
Le mieux, me semble-t-il, quand on a une idée d'histoire, c'est de choisir une tonalité adaptée (suspense, humour, etc.), de s'en imprégner et de balancer un premier jet comme il vient, sans retenue. On a tout le temps de retoucher après.
Pour une histoire intimiste comme ici, dont la dominante est une montée d'angoisse progressive, tu aurais pu tenter un récit à la première personne du singulier, peut-être sous forme de journal intime.
Il y a d'autres approches possibles, l'essentiel est d'opter pour celle qui, en fonction de tes goûts et de ta sensibilité, te permettra de rendre ton histoire la plus vivante possible.
C'est un peu comme un spectacle de marionnettes. Il faut essayer de faire oublier les ficelles et le marionnettiste, même s'ils sont toujours visibles. Mais, pour cela, le montreur doit lui-même s'oublier derrière ses personnages (ou du moins en donner l'impression). C'est toute la subtilité de l'art.
Si cela peut t'aider...


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK

Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2035
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 64
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par FRançoise GRDR le Lun 11 Aoû 2014 - 19:44

Intéressant ce petit texte dont j'ai apprécié la lecture. Il manque peu de choses pour qu'il devienne irréprochable. Les indications d'Eimelle et de Jack vont t'aider. Bon courage !


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...

FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 7166
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 61
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Lun 11 Aoû 2014 - 21:59

Merci à vous pour vos conseils, appréciations et encouragements. C'est étrange, mais j'ai l'agréable sensation d'entamer un parcours initiatique. Ce qui est sur c'est que ça m'incite vivement à améliorer plusieurs de mes nouvelles et à en écrire d'autres.

A très bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par mormir le Mer 13 Aoû 2014 - 12:28

Bonjour Shatsé,
J'ai lu moi aussi ton texte. Il est de la même veine que les précédents, tout à fait prometteur. J'ai été étonné par les hésitations entre les temps (présent, imparfait, passé simple alternés sans logique) que je n'avais pas relevé dans tes autres textes.
Tu as toujours cette difficulté de "jeune écrivain" de décrire plutôt que montrer.
Mais l'histoire comme toujours est intéressante. Comme l'a dit Françoise, une petite rénovation et tu auras là une fort jolie nouvelle !


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Mer 13 Aoû 2014 - 20:25

Bonjour Mormir,

Aïe..Je suis justement en train de relever ce problème  sur l'hésitation entre les temps, qui est finalement présent dans tous mes textes postés sur le forum ou non.

Pour l'autre point "décrire plutôt que montrer", je dois impérativement m'entrainer à bien faire la différence, car je l'avoue, ce n'est pas encore clair pour moi.

J'ai bien fait de m'inscrire sur ce forum car honnêtement débuter dans l'écriture dans son coin ça ne sert strictement à rien.

A bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Naëlle le Mer 20 Aoû 2014 - 14:10

C'est un texte très prometteur! Bon, certes, sur la forme il y a encore du travail, mais tu débutes, donc c'est tout à fait normal et je doute pas que tu réussiras beaucoup mieux à poser une ambiance, un décor, quand tu te seras un peu entraînée.

Mais dans l'idée, c'est très bien trouvé! Bon, j'ai pensé à la paralysie du sommeil dès le début, mais par la suite t'as réussi à me faire abandonner cette idée pour celle que tu nous proposes (un esprit qui hante Elvire). Après, je me suis demandé comment ça se faisait que les gens censés l'aider y arrivent pas, et là... tu nous as lancé au visage la paralysie du sommeil que j'avais oubliée entre-temps! C'est une bonne chute, je trouve, et la phrase sur les rêves prémonitoires conclut le texte sur une note d'humour (qu'on sentait déjà présent tout au long du texte, mais en filigrane) qui n'est pas désagréable.
Et comme les autres, j'ai bien apprécié la situation géographique de ta nouvelle, c'est vrai que ça nous change de la France métropolitaine et des États-Unis (lieux d'action les plus courants, j'ai l'impression).


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)

Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3649
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 25
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Mer 20 Aoû 2014 - 14:50

Bonjour  Naëlle,

Merci pour ta lecture et de me faire part de ton ressenti. C'est important pour moi, car j'ai besoin de savoir si j'arrive même un peu dégager une atmosphère ou les émotions des personnages...En effet je me cherche au niveau de la forme, et même quand j'ai l'histoire presque du début à la fin, j'ai un mal fou pour débuter le texte, pour cette fameuse chute et dans l'utilisation des temps. Mais avec de la persévérance, je suis sure d'y arriver.  
A très bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Murphy Myers le Sam 4 Oct 2014 - 18:24

Je vais sûrement répéter plusieurs choses que d'autres ont déjà dit (j'ai seulement survolé les commentaires précédents).

Les petits défauts pour commencer : le présent et passé qui s'alternent sur les premiers paragraphes et des phrases que j'ai trouvé par moments maladroites. La dernière phrase sur les prémonitions était pour moi de trop, la chute de la paralysie est suffisante à mes yeux.

Très bonne chute d'ailleurs. J'avais depuis le début la paralysie du sommeil en tête mais je me suis vite dit que, dans cette histoire, ça serait une affaire surnaturelle. Et finalement non, tout n'est que fausse piste et on est dans un texte qui se veut totalement réel ; ça m'étonnerait pas d'ailleurs que des gens aient cherché du côté des esprits une réponse à leurs paralysies inexpliquées. Une bonne surprise donc, pour moi. Toutes les petites infos culturelles sont sympa aussi, ça ajoute un petit plus à l'histoire.

Bref, pour un de tes premiers textes (si j'ai bien compris), c'est quand même pas mal du tout. L'idée y est et la forme finira par suivre, j'ai aucun doute là-dessus.
Par rapport à l'atmosphère et aux émotions, comme je vois que c'est deux points sur lesquels tu te questionnes, je dirais que la première est bien là, même s'il est possible de la rendre plus palpable encore. Les secondes sont un peu en retrait, d'après moi, mais je suis bien mal placé pour parler de ça.


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2649
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Shatsé le Dim 5 Oct 2014 - 14:48

Bonjour Murphy Y,

Merci d'avoir lu mon texte. Tes commentaires sont au contraire très instructifs.

Suite à tous les avis que j'ai pu lire, j'essaye en ce moment d'améliorer des nouvelles rangées depuis longtemps dans mes tiroirs.

A très bientôt sur d'autres écrits...


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Catherine Robert le Mer 3 Déc 2014 - 8:59

Ce que j'apprécie dans tes textes, c'est la note exotique. C'est elle qui fait qu'on a envie de lire malgré la forme encore maladroite. Tu as un terreau personnel, c'est ton point fort, le reste c'est en écrivant encore et encore que tu l'amélioreras.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"

Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 7653
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil illusoire

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 10:43


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum