Les Masques de Carmina

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Jack-the-rimeur le Lun 16 Déc 2013 - 19:01

Une nouvelle d'excellente facture avec une recherche esthétique d'images fouillée et remarquablement réussie.
Pour les dialogues, je ne serais pas tout à fait de l'avis d'Eimelle mais je suis trop lâche pour oser la contredire...
Plus intéressant, d'après les commentaires, la double lecture possible de ton histoire :
1/ Les masques-parasites machiavéliques qui se servent des pauvres humains pour asseoir leur domination ;
2/ Les masques-simples gommes à inhibitions.

Bien que les masques choisissent manifestement leurs hôtes (mais selon quels critères ?), je penche pour la seconde hypothèse : nombre de masques blancs semblent satisfaits de leur statut et ne cherchent pas à s'élever au niveau supérieur, et les archontes, finalement, ne se comportent guère différemment des humains ordinaires dans une position similaire (en moins arrogants même, je dirais). Et je serais assez enclin à voir dans les trous de mémoire de Gaël un alibi commode à ses pulsions profondes... et ton récit se tient parfaitement.
Cohérence et beauté plastique, c'est tout l'art de la Fantasy.
Zaroff a raison : un très beau travail.
(Seul petit détail gênant : les gardes ne portent pas de masques et, donc, ne devraient pas les voir. Pourtant ils savent reconnaître les masques blancs pour leur interdire l'accès au niveau des dorés. Ils ont un truc ?)


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2212
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 65
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Paladin le Lun 16 Déc 2013 - 19:39

Merci Jack, et tu amènes une autre lecture de cette nouvelle qui est assez ancienne (6/ 7 ans)
Il faudrait que moi-même je la relise!

Pour ta réflexion finale, j'ai un peu oublié moi-même les détails mais je crois que les masques donnant un pouvoir de fascination, le fait de porter un masque doré permet de vaincre la réticence des gardes, même si eux-même ne se rendent pas compte de pourquoi ils le laissent passer!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9663
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Catherine Robert le Mer 17 Déc 2014 - 15:31

Je l'avais lue il y a longtemps et je l'avais déjà fortement appréciée à l'époque. Mon avis n'a absolument pas changé. Pour moi, cette nouvelle est pile poil comme elle doit être.
J'adore l'idée de ces masques qui bouffent l'âme humaine. C'est poétique et original.
Un récit à recommander.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 8817
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 48
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Zaroff le Mer 17 Déc 2014 - 15:47

C'est mon préféré de Paladin. Depuis toujours.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12424
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Paladin le Mer 17 Déc 2014 - 22:05

Ben mince alors! J'ai pas fait mieux depuis?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9663
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Perroccina le Mer 17 Déc 2014 - 22:16

Ben, heu... Je relis tous tes trucs et je te réponds dans ... 2 ou 3 ans.
Sinon moi aussi j'ai adoré cette nouvelle


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Zaroff le Jeu 18 Déc 2014 - 15:24

Paladin a écrit:Ben mince alors! J'ai pas fait mieux depuis?

Si... mais j'aime ce récit particulièrement. L'atmosphère, tout ça...


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre page Facebook

Pensée zaroffienne : "Ne pas laisser au lendemain ce que les domestiques peuvent faire le jour même."
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12424
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 45
Localisation : Ruins D99

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Murphy Myers le Ven 16 Jan 2015 - 13:10

Je rejoins Zaroff, c'est mon préféré aussi (pour l'instant). Le thème, l'idée, le traitement, le décor, les personnages, tout est presque parfait. Ça va être dur de faire mieux après ça.

J'aurais aimé une version plus longue, limite un roman, où on serait plus entré dans les détails et suivi la vie au quotidien de Gaël, vécu avec lui ses moments d'absence (là, comme Eimelle l'a dit jadis, ça a plus un aspect "conte" où il y a pas mal d'ellipse, ou presque : en une phrase l'absence a eu lieu et le lecteur le comprend immédiatement, plutôt que d'être dans la tête du héros et d'être perdu avec lui, je sais pas comment dire, pour changer). Mais là je fais vraiment mon chieur parce que ce bémol s'efface sans problème à la lecture tant j'étais pris par l'histoire. C'est même digne des premières nouvelles (les meilleures) du Roi en jaune de Chambers. J'ignore si tu connaissais à l'époque de l'écriture, mais c'est vraiment troublant (histoires de masques, la ville de Carmina/la ville de Carcosa, la vision des choses qui se déforme, la "folie" qui monte, l'avidité de pouvoir, les gens d'une "communauté secrète" qui se reconnaissent du premier coup d’œil, les uns grâce à leurs masques blancs, les autres par le "signe jaune").

Il y a même un passage qui serait digne des citations en début de nouvelles de Chambers :
Spoiler:
"Ils étaient dans leur chambre, un soir du mois des bourgeons, lorsqu’il transperça Algora d’un coup de poignard. Ce ne fut qu’après avoir trempé ses mains dans le sang pour en couvrir son masque qu’il réalisa ce qui venait de se passer.
- Ce n’est pas moi ! Pourquoi as-tu fait ça, Maudit ! Hurla-t-il devant son miroir, en voyant son masque devenu rouge.
Et c’est par sa propre bouche que celui-ci lui répondit :
- Ne te lamentes pas, tu rêvais de plus, n’est-ce pas ?"

Qui vaut à mes yeux totalement la citation de début de la nouvelle "Le masque" de Chambers, les deux étant très évocatrices je trouve, de quoi inspirer un thème d'AT "reconstituez l'histoire derrière cette scène" :
"Camilla : Vous devriez, monsieur, vous démasquer.
L'étranger : Vraiment ?
Cassilda : Vraiment, il est temps. Nous avons tous ôté nos déguisements, sauf vous.
L'étranger : Je ne porte pas de masque.
Camilla : (terrifiée, à Cassilda.) Pas de masque ? Pas de masque !"

Bref, j'adhère, j'adore, j'aurais aimé y penser (ayant moi aussi écrit sur une "ville des masques" mais d'une façon totalement différente et inférieure) et je te maudis tant qu'à faire.


La forme dans le noir - 20 minutes avant la tombe

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2973
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Perroccina le Ven 16 Jan 2015 - 13:54

Tiens ce petit bijou est de retour


"Ils nous pissent dessus et ils ne nous font même pas croire qu'il pleut." Dr Augustine, Avatar
avatar
Perroccina
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne
— — — — E.T à moto — — — — Disciple asimovienne

Messages : 2805
Date d'inscription : 26/12/2012
Age : 52
Localisation : Béarn

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Paladin le Ven 16 Jan 2015 - 14:25

Merci Murphy!

Je en sais plus si j'avais lu le livre de Chambers à l'époque où j'ai écrit cette histoire (vers 2007-2008). "Carmina" vient tout simplement d'une association d'idée sur la ville de Carcassonne. Bien sûr elle aurait demandé à être plus longue, mais comme je l'ai dit au début, elle était écrite pour un fanzine au calibrage très limité !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9663
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Invité le Mer 21 Jan 2015 - 17:26

Je la lirais bien un de ces quatre, elle me fait envie (je cours un peu en ce moment)
mais...
C'est très bien de faire une couv', ça donne envie tout ça...
Désolée...
Je dois le dire...
Mais la police "Comics sans MS" ça fait ringard. Elle est déconseillé par tout les graphistes un tantinet sérieux, de même que la "Papyrus", trop usité depuis le film Avatar (la révolution) de James Cameroun.
(qui a englouti à lui seul le budget de deux Cameroun d'ailleurs, blague minable quant tu nous tiens...)

Toutes mes excuses pour ce commentaires qui ne sert à pas grand-chose et n'a rien à voir avec le texte... Je voulais te signaler ce petit point de détail, en espérant que tu ne m'en veuilles pas !

Wink
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Stanis le Lun 26 Jan 2015 - 17:23

Bonjour,


Je parcours votre forum pour vous découvrir à travers vos écrits. Hier, j'ai pris le temps de lire les Masques de Carmina. Je n'aurais qu'une remarque négative à faire : que le format impose un récit cours. J'aurais bien profiter de cette ambiance encore quelques pages.


J'ai bien aimé la relation entre Gaël et son masque. Que cette histoire nous emmène à travers tous les étages de la ville de Carmina. D'un masque simple à un despote qui se nourrit des émotions de l'humain qui le porte.


Et la belle Lila ... Avec le recul, qu'elle soit masquée est si évident, mais pris par le récit, je n'y ai même pas pensé ... Quand je suis arrivé sur la révélation, ma réaction :"Et pourtant, c'était évident !!"


Ensuite, les descriptions sont rapide et efficaces. Je me suis vu sur le marché, toisé par les masques dorés en haut de leur mur ... 


Bref, merci pour ce bon moment dominical (allez vous réussir le pari de me guider vers le côté obscure de la force  ... vais je lire régulièrement Wink)
avatar
Stanis
Apprenti égorgeur

Messages : 41
Date d'inscription : 20/01/2015
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Paladin le Mer 28 Jan 2015 - 14:33

Merci Stanis!

Gernier: est-ce que tu as des polices à me conseiller pour des récits de fantasy? Ou de fantastique?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 9663
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 59
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Masques de Carmina

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum