La pause fatale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La pause fatale

Message par Shatsé le Mar 29 Juil 2014 - 19:00

Bonjour,

Avant de mettre le lien de mon texte. Je me représente car depuis mon inscription (octobre 2013) , j'ai très peu à mon grand regret, participer au forum.
En matière d'écriture je suis une grande débutante même si j'ai des "premiers jets" qui remplissent mes tiroirs.

J'avais déjà posté une première nouvelle dans la partie réservée aux adultes : Le charme des ténèbres. Les retours ont été encourageants.

Aujourd'hui malgré le fait que j'en suis encore aux balbutiements de toutes les règles à appliquer, j'ai décidé de me lancer dans l'arène de la rubrique "récits".

Ce texte est une nouvelle intitulée : La pause fatale. Voici le lien du document pdf.




http://www.fichier-pdf.fr/2014/07/29/la-pause-fatale/


Merci d'avance pour tous vos conseils.

A bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par Paladin le Mar 29 Juil 2014 - 19:17

D'accord Shatsé, mais est-ce qu'avant, tu pourrais repasser par la présentation et, je dirais, faire officiellement ton come-back? :

http://ecritoiredesombres.forumgratuit.org/t1610-c-est-avec-plaisir

Je ne me souvenais plus de toi (Par contre, je me souviesnde l'escalier de Perrocina! Smile ) Et je n'avais même pas vu que tu avasi posté dans la partie "adulte"


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 8928
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 58
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par Shatsé le Mer 30 Juil 2014 - 14:55

Salut,k

C'est fait ! Je viens de repasser pas la case départ. Pour mon texte dans la rubrique "adulte", c'est que ça date ! (depuis novembre 2013).

A bientôt.
!


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par mormir le Mer 30 Juil 2014 - 17:09

Je viens de lire rapidement. Effectivement tu as un style bien à toi, reconnaissable depuis ta précédente nouvelle. Celle-ci ne m'a pas emballé en l'état, bien que l'idée en soit fort intéressante.

Je trouve que nombre de tes phrases pourraient être simplifiées : moins de mots et/ou une tournure plus moderne. Sauf bien sur si tu souhaitais utiliser un style particulièrement chatié, ce qui ne semble pas être le cas car tu parles de deux jeunes femmes bien de notre temps.

exemples au hasard :
Spoiler:
"La conjoncture mettait quelque peu à mal son activité, ce qui l’amena à solliciter le cabinet" : "quelque peu" est de trop ; tu changes de temps entre les 2 phrases ce qui ne me semble pas heureux.

"En temps normal je ne donne pas d’informations sur les locataires de mon parc, elles sont confidentielles. Mais ce cas-ci est suffisamment préoccupant pour que j’en parle. Le local que loue ce couple m’appartient. Je sais qu’il s’y passe de drôles de choses et suis en train de faire le rapprochement entre divers évènements survenus depuis son ouverture, qui heureusement est très récente." : ouaouh : qui parle comme ça aujourd"hui ? Smile

"Il était urgent de passer à l’action. La dangerosité des forces en jeu, nécessitait une très grande expérience. Julie et quatre autres professionnels oeuvrant dans le même domaine y compris le radiesthésiste, organisèrent toute une procédure" : cela ne coule pas et se révèle plutôt lourd à la lecture

Sur l'histoire elle-même certains points m'ont gêné :
- comment les filles savent-elles d'emblée que l'hôtesse se nomme Florencia ? Ca fait un peu trop descriptif, sauf si l'on indique qu'elle porte un badge par exemple.
- Pourquoi Bertrand se présente-t-il d'emblée comme l'époux de Florencia ? Il s'agit d'un hotel offrant un service, personne ne parle immédiatement de sa vie privée.
- l'intervention des radiesthésistes est trop descriptive : on ne vit pas les événements et je les trouve d'ailleurs un peu téléphonés. Une montée en puissance plus progressive de la peur et des événements, serait à mon sens préférable.

Voili voilou mes premières impressions, que certains collègues complèteront / infirmeront / critiqueront selon leur bon vouloir.

Si tu disposes d'un peu de temps, passe donc voir dans la bibliothèque de l'écritoire des textes d'autres auteurs. Tu y trouveras des styles variés, mais intéressants et instructifs.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par Shatsé le Mer 30 Juil 2014 - 17:45

Bonjour,

Déjà merci pour ce rapide retour. Tout ce que tu as noté met en évidence des faiblesses que je percevais plus où moins.

Avant de poster ce texte, j'ai lu quelques récits de la bibliothèque du forum. Ce qui entre autres, m'a fait mettre le doigt sur le style vieillot de mes tournures de phrases par exemple.


Je vais suivre ton conseil : continuer à visiter la bibliothèque de l'écritoire.


A bientôt


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par mormir le Mer 30 Juil 2014 - 17:53

Shatsé a écrit:Avant de poster ce texte, j'ai lu quelques récits de la bibliothèque du forum. Ce qui entre autres, m'a fait mettre le doigt sur le style vieillot de mes tournures de phrases par exemple.

Je vais suivre ton conseil : continuer à visiter la bibliothèque de l'écritoire.

Si tu lis des textes, n'hésite pas à laisser un petit mot, même si c'est juste pour dire que tu as aimé ou pas trop. Cela fait toujours plaisir à l'auteur d'avoir un retour.


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par Shatsé le Mer 30 Juil 2014 - 18:57

Effectivement ... En fait quand je me suis inscrite, j'ai posté quelques mots suite à mes lectures de récits du forum, mais tout en me disant que je n'étais pas assez armée pour me permettre de donner un avis. Ce qui explique que je n'ai pas posté de commentaires ces derniers temps.


Désormais je laisserai un mot ...

A très bientôt.


parashat2

La vraie peur, c'est quelque chose comme une réminiscence des terreurs fantastiques d'autrefois.

Guy de Maupassant

Shatsé
Bourreau intérimaire
Bourreau intérimaire

Messages : 105
Date d'inscription : 28/10/2013
Age : 54
Localisation : Soleil des tropiques

Revenir en haut Aller en bas

Re: La pause fatale

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 2:53


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum