NUIT D'ANGOISSE

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Eimelle le Dim 3 Aoû 2014 - 19:33

Coucou Malbordus !
Désolée, mais je n'ai pas accroché.
Je trouve qu'il y a trop de fautes d'orthographe, de syntaxe, et un manque de fluidité dans l'écriture.
Je trouve aussi que le texte joue trop volontiers sur le pathos. Faire glauque, ok, mais à mon avis, il est bien aussi de savoir garder la nuance pour ne pas sombrer dans le mélodrame... Mais ce n'est qu'un avis personnel...
Par ailleurs, comme l'ont dit les collègues, le mélange des tons (soutenu-familier voire grossier) fait bizarre. On me le reproche souvent aussi, donc je pense être bien placée pour dire que dans l'idéal, il serait bien de savoir harmoniser...(c'est pas facile, hein, je sais !)
Enfin, il est vrai que dans ces textes courts, chaque détail compte. Or, tu mets tellement en valeur l'histoire du courrier qu'on s'attend à ce qu'il nous ressorte en pleine gueule d'une manière ou d'une autre, et su possible au moment où on ne s'y attend pas et où on l'a oublié. C'est un élément dont tu aurais pu te servir pour ta chute d'ailleurs : par exemple, elle connaît en fait son assassin d'une quelconque manière, et le courrier qu'elle n'a pas ouvert lui aurait permis d'éviter cette mort, soit parce que les motivations de ce gars auraient pu être devinées, soit que quelqu'un l'aurait prévenu en avance...Ce qui aurait rendu le crime encore plus inacceptable pour le lecteur, et encore plus sordide !
Je pense aussi que tu aurais pu donner encore plus de corps à cette histoire en sortant du "banal" fait divers (si je peux parler ainsi), et en inventant une réelle histoire autour... On aurait pu par exemple apprendre sur la fin que cette pauvre femme si malheureuse n'était pas tant un agneau, mais trimbalait pas mal de casseroles, et que cette lettre contenait par exemple les preuves de sa culpabilité et de ses actions illicites contre laquelle l'assassin aurait décidé de se venger... Ainsi, tu aurais pu jouer avec ton lecteur : le tromper en provoquant son empathie pour la pauvre désespérée qui se fait planter, et en provoquant la haine envers l'assassin, avant de retourner la situation, et de dévoiler le pot-aux-roses...
Ce ne sont que des suggestions que je te propose comme cela, mais à mon avis, Ficeler une histoire autour d'un fait divers peut lui donner l'envergure nécessaire pour attirer retenir l'attention du lecteur !
Voilà, j'espère que je ne t'ai pas vexé...
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Dim 3 Aoû 2014 - 20:30

Non Eimelle, tu ne m'a pas vexé du tout, je te remercie pour cette longue analyse, tu as été parfaite !
J'avai peur de ce mot "le pathos" et visiblement je ne l'ai pas evité !
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Amaranth le Mer 6 Aoû 2014 - 13:19

Quelques maladresses déjà relevées (le mot "angoisse" utilisé par deux fois, il la planta "comme il faut", trop familier, et la phrase finale, qui pour moi concluait parfaitement ton histoire mais le "en l'humanité" l'alourdit...). Bref, Paladin t'a déjà souligné tout ça (ainsi que d'autres membres).
Néanmoins, l'ambiance poisseuse de désespoir est plutôt bien rendue et l'angle prit pour l'angoisse est intéressant. En retravaillant un peu le style, ça en ferait une nouvelle vraiment bonne.
Mais ce n'est déjà pas mal, Malbordus !


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 2035
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Mer 6 Aoû 2014 - 13:22

Merci beaucoup Amaranth ! je ne peut que m'ameliorer !
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Max le Mer 6 Aoû 2014 - 13:59

Hormis les nombreuses scories de l'écriture (il faut travailler ça) c'est un texte qui se défend, adapté au format ; une tranche de vie noire. Dommage que l'angoisse soit si peu présente. Si le thème du concours avait été "désespoir, absurdité de la vie, solitude, noirceur humaine" etc., c'était bon, mais là pour moi c'est insuffisant, même avec les derniers paragraphes ou l'atmosphère globale. Dommage, mais c'est cool d'avoir participé, et le texte n'est pas exempt de qualités ! Wink

Clermont j'y suis passé pour un entretien à la Fac (moche, bétonnée, avec des murs sales, genre bunker) et ça m'a pas laissé un souvenir impérissable. Une sorte de creuset bitumineux et gris entre les montagnes, pour ce que je m'en souviens. Ça doit être étouffant l'été.
avatar
Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Mer 6 Aoû 2014 - 17:39

Oui c'est etouffant l'été Max, mais heureusement cette année pas de chaleur, je touche du bois !
Merci pour ton analyse, c'est vrai que j'ai du travail !
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Naëlle le Jeu 7 Aoû 2014 - 19:17

Beh il est pas mal, ce texte! Bon, y a encore du travail mais, si j'ai bien compris, c'est un de tes premiers récits? C'est un bon début, je trouve. Réussir à instaurer une ambiance en si peu de mots, c'est déjà un grand pas de fait!


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 27
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Jeu 7 Aoû 2014 - 19:51

Merci beaucoup Naëlle, trés encourageant tes petits mots.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Ulysse le Mar 12 Aoû 2014 - 21:26

A vrai dire, je trouve ce texte un peu hors-sujet
- j'ai du mal à voir en quoi il appartient à la littérature de genre : c'est n'est ni du polar, ni du gore, ni de l'horreur.. on nage en plein réalisme social et aucune composante fantastique n'est introduite , pas d'interprétation possible ( pas de rêve prémonitoire, de fantôme , de zombie, d'hallucination ...suivez-mon regard  Wink ).
C'est sordide, c'est glauque. Et c'est réel.
- l'angoisse en tant que telle n'est pas vraiment perceptible

Hors-contexte du concours , ce texte un peu retravaillé pourrait  faire vraiment mouche. ( je ne reviendrais pas là dessus, les conseils qui t'ont été donnés sont très bons)

Sinon un point me gêne : quand on s'intéresse un peu au self-défense,  à la psychologie de l'attaquant, aux mécanisme de l'agresssion etc. Il ressort toujours nettement qu'un délinquant  commet un geste violent quand il a peur : d'être surpris,  par exemple ou quand le danger est plus grand.
en spoiler un extrait  consacré à la question  avec un exemple à la clé
Spoiler:
Self-Défense

Chaque jour des personnes s'inscrivent dans des écoles d'art martiaux avec l'unique raison de devenir capable de se défendre. Qu'est ce que la self-defense ? Tout d'abord c'est un droit fondamental. A la question de savoir si tel ou tel art martial est adapté à la self-defense il faut également déterminer si l'art martial est adapté à la personne. S'agit-il d'un soldat qui va être mobilisé, d'un policier qui travaille dans la rue, d'un jeune d'1m85 et 85kg, ou bien d'une jeune femme qui rentre tard le soir dans des rues sombres ?

Les gens cherchent à se protéger parce qu'ils sont effrayés. C'est justement la peur qui est la racine du problème. Généralement nous connaissons seulement la peur du point de vue de la victime potentielle. Mais la peur existe aussi de l'autre coté, l'agresseur est également effrayé. A présent vous êtes sceptique et je vais vous donner trois scénarios.

Un voleur veut votre montre.

1- Si vous êtes assoupi, il se faufilera, la dérobera et partira. Vous ne le sentirez même pas.

2 -Si vous êtes malade ou saoul, il pourra proposer de vous aider et prendre la montre à votre poignet ou bien l'arracher et vous pousser à terre.

3 -Si vous marchez dans la rue droit en pleine santé, c'est à peu près sur qu'il vous blessera. Il pourra vous sauter dessus agressivement, sortir une arme et si vous donnez pas votre montre, vous finirez blessé ou mort.

D'où provient l'acte d'agression du cas de figure ? De la peur qu'il n'arrivera pas à ses fins, que vous puissiez le blesser, le contenir jusqu'à l'arrivée de la police ou même le tuer. L'agression découle de la peur. D'un point de vue psychothérapie c'est un état de constante névrose – le besoin permanent de blesser. La source de ce besoin destructeur peut aussi être la peur ressentie par l'agresseur.

Dans une confrontation, la victime peut transformer sa peur du danger en agressivité et l'utiliser comme un socle pour contre attaquer (défense). C'est la solution la plus simple et la plus rapide a mettre en œuvre. Mais est ce la meilleure chose à faire ? Je ne pense pas ! Spécialement pour les personnes qui s'entrainent « juste au cas ou ». Se programmer pour réagir agressivement signifie généralement que l'on va activer des mécanismes internes identiques à ceux qui apparaissent lorsqu'on est effrayé à mort. Le stress est recrée dans l'organisme et peut provoquer des dommages voire des maladies....

Dans le cas qui nous préoccupe, elle est complètement inoffensive, il pourrait donc se contenter de lui arracher son sac et de partir en courant.
Ou alors il prend plaisir à tuer mais on est dans un autre registre qui tranche avec le reste du texte.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon
avatar
Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 890
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 42
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Mar 12 Aoû 2014 - 21:53

C'est ça qui crée la surprise justement Ulysse.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Paladin le Mer 13 Aoû 2014 - 11:12

Il me semble justement que le meurtre décrit dans ce texte relève du plaisir de tuer plutôt que de n'être qu'"utilitaire".

Il la console, lui sourit, l'embrasse... Et tout d'un coup lui plante sa lame, il y a bien là un comportement de pervers ! Peut-être que ça aurait été plus clair s'il n'avait pas, en plus, volé le sac de sa victime.


Dernière édition par Paladin le Mer 13 Aoû 2014 - 12:18, édité 1 fois


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10743
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Mer 13 Aoû 2014 - 12:15

Je sais pas je pense il y a tout les cas de psychopathe.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par paulux le Jeu 21 Aoû 2014 - 20:55

Vraiment un bon texte, très bien écrit. Des émotions dépeintes d'une façon juste, forte. On s'attend un peu à ce qui va passer (à cause de la renommée de l'écritoire, sûrement), et l'angoisse n'est pas vraiment présente.

Une putain de nuit, ça c'est sûr !
avatar
paulux
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 714
Date d'inscription : 17/11/2013
Age : 41
Localisation : nice

http://paulblanchot.unblog.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Jeu 21 Aoû 2014 - 21:56

une Sale nuit Paulux pour cette nana !!!
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 46
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par A'Tuin le Dim 31 Aoû 2014 - 5:41

Je n'ai pas trop accroché. J'ai du mal avec les expressions très familières mais le début de l'histoire est plutôt bien. Le fait qu'il la poignarde comme ça, sans raison, c'est sûr que ça m'a surprise mais je n'ai pas trouvé ça cohérent. La seule partie faisant un peu apparaître de l'angoisse est traitée trop rapidement.


Pas de nourriture dans les cheveux et pas de cheveux dans la nourriture geek 
avatar
A'Tuin
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 508
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum