NUIT D'ANGOISSE

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Jeu 24 Juil 2014 - 12:54

NUIT D'ANGOISSES

Françoise se sentait mal cette nuit-là, c'est pour ça qu'elle errait dans les rues de cette grande ville froide aux trottoirs mouillées par la pluie.
Elle était seule, trop seule, un divorce pourri, une sœur ignoble avec elle, des voisins bruyants, pas d'enfants et ce temps qui passe...un immense vide l'emplissait...Et puis ce soir en rentrant du travail il y avait eu cette lettre qu'elle avait découvert dans laquelle...merde ! c'était trop... Elle était en proie à une angoisse sourde, à un sentiment de profonde lassitude, deux ans déjà que ça durait, toute sa vie elle avait cherché l'amour, elle n'avait trouvé que des êtres froids, mesquins, petits bourgeois, glacials, radins en tout... Putain de vie, putain de poisse... Tout plaquer.. .Cette immensité de cons qui marche dans la rue tous semblent heureux, bordel ! Ils ne peuvent pas au moins se cacher pour êtres heureux...       Elle avait besoin de parler à quelqu'un, c'est pour ça que lorsqu'il l'aborda devant cette vitrine illuminée qu'elle regardait sans vraiment la voir et engagea la conversation, elle ne fuit pas.

Il lui parlait, elle écouta un peu, parfois aussi elle lui répondit, mais pas beaucoup. Il la réconforta, il la fit même sourire une fois, et puis elle s'ouvrit...Tout sortit avec des larmes et des mots maladroits, des hésitations et tremblements. Il dit qu'il la comprenait, qu'elle ne devait pas avoir peur, qu'il était là. Il avait du charme, c'était du baratin pour la sauter, mais il lui plaisait... Et puis de toute façon elle avait besoin de parler à quelqu'un...

Alors quand il la serra fort contre lui dans cette ruelle noire, qu'il la caressa, l'embrassa tendrement sur la bouche, elle le laissa faire, il faisait ça bien, elle était mieux, elle séchait ses larmes et le regardait dans les yeux, il souriait... Et puis la serrant plus fort, la bouche dans la sienne pour ne pas qu'elle crie, il la planta, comme il faut, d'un coup ! Une lame de 15 cm pile au bon endroit. Il se tira à toute vitesse avec son sac pendant qu'elle baignait dans son sang, les yeux pleins de terreur et d'incompréhension.
                                                             
Elle agonisa seule, des heures dans l'angoisse absolue, la gorge sèche, incapable d'articuler un mot. Sûr que les flics le matin quand ils la découvriraient déjà froide et dure, il auraient dans ses pupilles l'image de l'assassin, il verraient sûrement aussi dans ses yeux écarquillés par une horreur sans nom, un hivernale et profond désespoir en l'être humain...
                                                             


2467 signes espaces compris
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Invité le Jeu 24 Juil 2014 - 15:17

Une histoire glauque et sordide mais à laquelle il manque un petit quelque-chose pour vraiment m'atteindre (attention, ceci est un avis tout à fait subjectif). Je n'ai pas vraiment trouvé de maladresse stylistique ou autres, mais il me semble que le rythme n'y ait pas. Je n'ai pas étais emporté dans ton histoire malgré quelques saillies fort sympathiques Wink ! A plus tard ! Smile
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par mormir le Jeu 24 Juil 2014 - 15:33

L'histoire est bien trouvée et un bon vecteur d'angoisse. Le style en revanche ne m'a pas emballé. Il y a des maladresses :

- "Cette immensité de cons qui marche dans la rue tous semblent heureux" > il manque surement un peu de ponctuation.
- l'emploi du mot "angoisse" à 2 reprises, pour expliquer l'angoisse plutôt que de la montrer.
- "un hivernale et profond désespoir en l'être humain..." > "hivernal" serait mieux. Et puis le désespoir est personnel ; on n'est pas désespéré "en" quelque chose.

Mais quand même l'atmosphère est glauque à souhait Smile


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2380
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Paladin le Jeu 24 Juil 2014 - 15:49

Une petite histoire très noire qui se tient, il y a des bonnes choses et des maladresses, comme la répétition de "Elle avait besoin de parler à quelqu'un" , des phrases un peu longues comme

Elle avait besoin de parler à quelqu'un, c'est pour ça que lorsqu'il l'aborda devant cette vitrine illuminée qu'elle regardait sans vraiment la voir et engagea la conversation, elle ne fuit pas.

A moins de s'appeler Proust,il vaut mieux faire des phrases plus courtes. Si ta phrase est trop longue, divise là:

Elle avait besoin de parler à quelqu'un.
C'est pour ça que lorsqu'il l'aborda devant cette vitrine illuminée qu'elle regardait sans vraiment la voir et engagea la conversation, elle ne fuit pas.

Évite, en dehors des dialogue, les formules trop argotiques (Ou alors c'est un style mais tout doit être sur le même ton) comme "il la planta, comme il faut" ou "Il se tira"

J'aime beaucoup la dernière phrase, très forte., mais moi je me serais contenté de finir par "un hivernal (sans "e"!) et profond désespoir"
"en l'être humain..." est, à mon avis, inutile et alourdit l'ensemble.

Sinon, j'aime bien!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10391
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Blahom le Jeu 24 Juil 2014 - 17:31

Ce qui me semble dominer dans la première partie de ce récit, ce n'est pas tant l'angoisse que le ressentiment. 
La rencontre avec l'homme suscite un espoir fugace chez la fille. La soudaine et passablement inexplicable folie meurtrière s'avère surprenante. Ce qui aurait pu déboucher sur la création d'un véritable climat d'angoisse, c'est la description de l'agonie de la victime, malheureusement traitée trop succinctement à mon goût.
En définitive, une histoire que j'ai lue avec intérêt mais je n'ai que peu ressenti l'angoisse du personnage.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Jeu 24 Juil 2014 - 17:54

Merci pour vos critiques très constructives.
Je suis content de voir que dans l'ensemble l'histoire ressort bien glauque, je l'ai écrit trés vite en moins d'une heure, la nuit, pour le plaisir de participer.
Ensuite je l'ai corriger avec l'aide de Murphy, que je remercie infiniment, bref j'ai pris un grand plaisir a l'écrire, j'adore quand c'est court et dense.
Je voulais quelque chose de simple, sordide et réaliste.
Quand je compare aux récits de cette catégorie, je suis loin, mais je me suis fait plaisir, vraiment.
Le récit qui m'a inspiré mon histoire est celui d'Anouk pour le concours, j'en ai fait une version sombre en somme...
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Murphy Myers le Jeu 24 Juil 2014 - 21:32

Comme je t'avais dit, c'est bien au-dessus du niveau de tes Nuits noires. Encore des passages trop précipités et certaines phrases que je trouve trop longues, mais globalement, l'ambiance est au rendez-vous, bien glauque et désespérée, et on entre vite dans la tête de la fille.

Je précise d'ailleurs que j'ai presque rien eu à corriger sur cette Nuit d'angoisse. C'est à toi qu'en revient tout l'honneur.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Paladin le Jeu 24 Juil 2014 - 22:05

Murphy Y a écrit:Comme je t'avais dit, c'est bien au-dessus du niveau de tes Nuits noires.

... Mais ça manque de poils !  Razz 


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10391
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par davidoff le Jeu 24 Juil 2014 - 22:11

Y'a pas mal de maladresse, ça sent le texte effectivement écrit trop vite, il y a des moments trop soulignés (les derniers mots, pas la peine de le dire, on a compris, du coup, ton récit perd de la force). Voilà pour le négatif.
Pour le positif, et bien, je trouve que tu arrives à mettre en place en peu de temps et de mots une certaine ambiance, une amorce de ce qui pourrait devenir poisseux, nihiliste, et noir. Et je me dis qu'avec un peu de boulot, tu pourrais torcher de sacrés bon textes !
avatar
davidoff
Plumitif éviscéré
Plumitif éviscéré

Messages : 218
Date d'inscription : 18/09/2013
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Paladin le Jeu 24 Juil 2014 - 22:36

Ouais, On écrit pas un texte, même court, en une soirée, ça demande du travail !

AU BOULOT MALBORDUS!  :sm:


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10391
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par FRançoise GRDR le Jeu 24 Juil 2014 - 22:47

Ton texte me met mal à l'aise... d'abord à cause du prénom, hum ! Sinon, je n'ai pas eu de mal à le lire, il coule tout seul et dégage suffisamment de venin pour être terrifiée. Je me demande où le placer par contre dans mon classement qui était déjà établi... Pas le dernier en tous cas  Smile Du bon boulot pour un premier essai de concours.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8023
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Jeu 24 Juil 2014 - 23:03

Et bien que de critiques intéressantes et bien developpées.
En fait Françoise je n'ai pas vraiment pensé a toi mais a une femme que je connais et que je sent mal en ce moment, je l'ai entendu dire "il se sonts comporter de maniéres inhumaines" j'ai mixé avec l'histoire d'Anouk que j'avai gardé en tête et j'ai imaginé Françoise dans une situation desesperé, la ville, la nuit tout ça, voila les influences, je m'abreuve a plusieurs sources en somme...
Merci beaucoup Davidoff, je crois que tu as bien saisi mes désirs, un certain nihilisme et regard désabusé que je porte en moi.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par anouk le Sam 26 Juil 2014 - 5:40

Merci pour avoir aimé mon texte. Du coup j'ai aimé ton approche de l'angoisse. pourtant, l'accent aurait pu se trouver sur l'agonie mais tu as choisi la sobriété. Pour faire réaliste, il n'est pas indispensable d'utiliser le langage oral et grossier. J'ai d'abord pensé à un mac puis non c'était un criminel.
Encore des efforts sur l'orthographe en évitant les répétitions.
Pas si mal ! J'ai aimé la désespérance urbaine et humaine.


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Malbordus le Sam 26 Juil 2014 - 7:59

C'est une version noire de ton texte en somme, Anouk.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par anouk le Sam 26 Juil 2014 - 9:34

Oui tout à fait ma chute était capillaire et la tienne meurtrière. La solitude humaine est bien décrite.


[J'éprouve un sentiment baigné de chaleur lumineuse et de plénitude. Alors je danse, je danse en écoutant ma musique intérieure.[/i]
Anouk
avatar
anouk
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 544
Date d'inscription : 18/03/2013
Age : 73
Localisation : Oise

http://anouk60.blogspot.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: NUIT D'ANGOISSE

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum