Sommeil noir

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Murphy Myers le Lun 28 Juil 2014 - 12:36

Sans oublier le fameux "peuple de l'ombre". Plus connu sous le nom anglais Shadow people. Malheureusement, on trouve presque rien sur internet en français sur eux. Même wiki a qu'une page en anglais.
Bref, ils sont inspirés des paralysies du sommeil aussi, tout comme les incubes et succubes, d'après moi. J'en ai moi-même vu une (d'ombre humaine) lors de ma première (et pour l'instant dernière) paralysie du sommeil. Et je confirme que c'est bien flippant sur le coup.

Après coup, je crois que c'est pour ça que le côté "bienveillant" n'a pas fonctionné sur moi dans Sommeil noir. J'étais parti sur la piste d'un "shadow people" justement, et ils ne se disent jamais bienveillants, même pas par ironie. Mais c'est vrai que si on imagine la Faucheuse, le côté bienveillant ironique passe très bien et est bien plus glauque.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Naëlle le Lun 28 Juil 2014 - 12:42

Il faudrait que j'enlève cette histoire de bienveillance, alors... Ça perturbe plus que ça ne fait peur, semble-t-il.

Françoise: J'apprends vraiment des trucs, avec ce texte!

Merci Anouk!


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Catherine Robert le Mar 29 Juil 2014 - 15:42

J'ai bien aimé ton texte Naëlle, il y a quelque chose qui en transpire. La présence faussement amie par moment est bien flippante. Je trouve que ça colle bien au thème. Et l'histoire se lit avec plaisir.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Cancereugène le Mar 29 Juil 2014 - 22:07

Pas mal du tout. Le style ambigu et hermétique n'est pas vraiment mon truc, mais ce texte va au-delà de ces considérations, il est abscons tout en étant concret, je ne me suis pas senti perdu au milieu des phrases, elles avaient un sens, et puis le récit aboutit à quelque chose, je ne me suis pas senti totalement largué. Pas mal, donc, bien joué...
avatar
Cancereugène
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu
— — — Space opérant — — — Disciple du Grand Bis Cornu

Messages : 2016
Date d'inscription : 04/12/2011
Age : 44
Localisation : Dammarie-lès-lys

https://cancereugene.blogspot.fr/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Eimelle le Jeu 31 Juil 2014 - 6:39

Coucou Naëlle !
Pas totalement convaincue par ce texte, désolée. Pourtant, ton écriture est fluide, angoissante, immersive. L''utilisation du "tu" est une excellente idée. La description des détails sensoriels sont pour moi un plus, car la confusion réalité-fiction passe avant tout par les sensations, et ça permet pour moi de s'immerger dans le texte.

Mais pour dire la vérité, je suis une habituée des paralysie du sommeil, de ces moments où je suis mi-endormie, mi éveillée, et où j'ai l'impression qu'il se passe plein de choses autour de moi. Ce n'est pas si angoissant que cela au final, c'est juste des moments où on est entre le rêve et la réalité et où on se demande par exemple si les bruits qu'on entend sont vrais, si sa grand-mère est bien à côté de soi comme on le sent, et son copain est bien en train de caresser ses cheveux, si les bruits de marmite qu'on entend viennent bien dans la cuisine et quelle cuisine, etc. Et au final, on se réveille, et on se rend compte qu'on était complètement seule dans la maison ! C'est rigolo !

Bref, je suis une habituée de ces moments entre rêve et réalité, qui pour moi ne sont pas toujours angoissants, juste intrigants. Et je dois avouer que j'étais déçue que tu poses directement le problème : est-ce la réalité ou l'angoisse ? Après, je me suis laissée emportée par le texte, et j'attendais une chute qui donne vraiment de la hauteur, qui replace la confusion réalité/fiction dans une perspective vraiment flippante. Et au final, eh bien, j'ai trouvé qu'au contraire, la fin était rassurante, puisque tu réitère la question "réalité ou cauchemar", et qu'immédiatement, sans se poser la moindre question, on penche pour le cauchemar (en tout cas moi je l'ai fait car, vu que tu poses la question, on se dit que ça ne peut de toutes façons pas être la réalité). Du coup, j'ai fini sur une impression où je me disais : "ouais, bof, tout ça pour un rêve, quoi".

Mais encore une fois, je ne suis peut-être pas la bonne personne, car je suis une habituée des rêves où réalité et fiction se confondent et que cela n'a rien d'angoissant pour moi, parfois c'est même agréable pour tout dire...Ce qui aurait été vraiment flippant pour moi, c'est que tu replaces cette expérience dans un cadre malsain : par exemple, on a cette expérience parce qu'une présence mauvaise est en train de prendre possession de notre corps, ou cette expérience est manipulée par une entité supérieure à des fins non avouables... Bref, là, ça m'aurait fait flipper, parce que c'est toujours flippant de se dire que ce qu'on a l'habitude de vivre est en fait organisé pour sa destruction ou celle de ses proches (du type Matrix quoi).

Bon, je ne sais pas si je suis claire, ou si je pars dans mes délires, mais j'arrête là !

Bises

Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Murphy Myers le Jeu 31 Juil 2014 - 12:13

Une paralysie du sommeil "joyeuse", première fois que j'en entends parlé. Shocked  T'es sûre que c'est bien ça, Eimelle ? Est-ce que tu peux bouger dans ces cas-là, comme te retourner dans ton lit tout simplement ? Parce qu'il y a plein d'autres "phénomènes" entre rêves et réveils qui pourraient expliquer ce que tu dis (rêve éveillé, micro-sommeil, etc.), et logiquement, la paralysie du sommeil, comme son nom l'indique, nous paralyse (comme c'est bien montré dans le texte de Naëlle d'ailleurs) et le cerveau endormi vit ça comme si quelqu'un nous étouffait de tout son poids. Rien de bien joyeux donc, encore moins d'agréable (suffit de voir la peinture dont on parlait quelques posts plus tôt, ça fait pas rêver comme situation  :mrgreen: ).


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Eimelle le Jeu 31 Juil 2014 - 14:27

Je ne sais pas si c'est vraiment ça, mais je sais que je dors, je sais que je suis allongée, mais je ne peux plus bouger. Autour de moi, j'entends des sons, des voix, des dialogues, je sens parfois des caresses, mais je n'arrive pas à savoir si c'est réel ou non. Souvent, ça ne l'est pas (je crois du moins). Ca le paraît, mais j'ai l'impression de changer parfois de lieu, sans pouvoir bouger, et sans pouvoir me réveiller...
Ce n'est pas vraiment "joyeux", mais pas complètement désagréable non plus. La seule chose qui est un peu angoissante, c'est cette impossibilité de bouger et de me réveiller même si je le veux : parfois, je me dis que l'on va me trouver là, que l'on va me croire morte, et qu'on va m'enterrer lol. Mais c'est le seul truc un peu flippant...
Mais j'ai des rêves très étranges en général, souvent entre réel et irréel. Par exemple, il m'arrive d'être en plein rêve, d'être confrontée à une situation ubuesque qui me paraît dangereuse et là je me mets à penser : "ce n'est rien, tu es en train de dormir, tu peux aller affronter le dragon sans danger" lol. Ou parfois, je sais que je suis en train de dormir, et j'écris une nouvelle dans mon rêve, en me disant : il faut que tu te rappelles de l'idée quand tu te réveilleras pour l'écrire, c'est canon ! Et puis, quand je me réveille, je m'aperçois que c'est carrément délirant lol !
Donc, je ne sais pas ce que c'est, mais c'est bizarre sans être vraiment angoissant, parce que je ne fais pas de réels cauchemars. C'est juste très très étrange au moment où on le vit, je ne sais pas si je me fais comprendre...
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Eimelle le Jeu 31 Juil 2014 - 14:36

Tiens, d'ailleurs, tu as piqué ma curiosité, je viens de regarder sur Wikipédia, et ils disent que ce n'est pas toujours effrayant :
"La paralysie du sommeil n'est pas obligatoirement un phénomène effrayant. Il semblerait que l'aspect terrifiant des hallucinations, tel que certaines personnes l'éprouvent, dépend en grande partie de leur état d'esprit : le fait de se sentir immobilisé provoque la panique et la panique induit le caractère cauchemardeux des hallucinations. En faisant disparaître la peur qui accompagne le phénomène, on fait aussi disparaître les expériences désagréables. Un conseil est donc de maîtriser ses émotions et, en particulier, d'éviter de lutter et de se débattre, réactions qui accroissent l'angoisse et intensifient les aspects désagréables de l'expérience. Il est aussi possible de modifier ses sentiments en évoquant des émotions positives1"

En gros, d'après ce que je comprends, c'est terrifiant quand tu résistes et paniques. Mais moi, je me laisse faire et j'attends que ça passe, j'attends de me réveiller complètement. J'ai l'habitude, et je sais que ça finit par passer tout seul au bout d'un certain temps, du coup, ça ne me panique pas vraiment...



"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Murphy Myers le Jeu 31 Juil 2014 - 14:57

Ah, je savais pas. En effet, maintenant que j'y pense, j'ai jamais parlé à quelqu'un qui était habitué à ça, toujours des cas isolés. Si toi tu l'es (habituée), ça explique tout et que tu réagisses pas comme les gens que je connais. Je dormirais moins con ce soir, au moins.

Du coup, Sommeil noir est parfaitement dedans avec son côté bienveillant finalement, même si Naëlle avait pas prémédité tout ça. Le hasard a du bon des fois. Very Happy 


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Eimelle le Jeu 31 Juil 2014 - 16:29

Je crois surtout que les gens qui vont consulter un psy pour ça sont des gens qui le vivent très mal, donc tu as peut-être une vision un peu biaisé du phénomène. Parce qu'il doit y avoir, je pense, aussi plein d'autres gens comme moi qui connaissent pas du tout le phénomène et qui sont persuadés que c'est courant, que tout le monde connaît ça...
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche
avatar
Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1533
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 32

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Amaranth le Jeu 31 Juil 2014 - 20:10

Je ne l'ai jamais vécu personnellement, mais après ce texte j'en ai parlé autour de moi, et c'est arrivé une fois à ma mère. Pour elle aussi, ça n'a pas été angoissant. Tous les symptômes étaient là : impossibilité de bouger, impression de quelqu'un dans la pièce... mais pour elle, ce quelqu'un était un être aimé et elle a trouvé cela rassurant.
Bien entendu, cette personne n'y était pas vraiment puisque décédée. Mais c'était positif.

Donc j'imagine qu'il y a plusieurs façons de vivre la chose.


Je questionne souvent ma santé mentale.
Des fois, elle me répond.
avatar
Amaranth
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —
Book'trotteuse de l'extrême — Reflet dans un œil gore —

Messages : 1968
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 26

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Malbordus le Jeu 31 Juil 2014 - 20:34

C'est un phénoméne mystérieux, j'ignorai qu'il pouvait être ressenti positivement.
avatar
Malbordus
Éventreur titulaire
Éventreur titulaire

Messages : 416
Date d'inscription : 17/07/2014
Age : 45
Localisation : Clermont-Ferrand

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Paladin le Jeu 31 Juil 2014 - 21:38

Je crois que ça arrive que ce soit agréable, mais que c'est très rare !


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10388
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Tipram le Ven 1 Aoû 2014 - 19:03

Le récit démarre sur un rythme soutenu qui éveille la curiosité. Mais le tempo ralentit ensuite, et l’intérêt se dilue légèrement. J’ignore si c’est en raison de l’abondance de détails qui a été soulignée par plusieurs personnes. Je me demande si cela ne serait pas causé par la succession de phrases courtes. Je n’en suis pas certaine du tout, car d’habitude, les phrases très courtes donnent de la vivacité. Est-ce que cela serait dû à ce que Doumé appelle « le même rythme » ?

Le choix de la 2e personne du singulier est une très bonne idée. Cela crée un lien direct très intéressant entre le narrateur et sa victime, et le lecteur assiste à leur dialogue en temps réel.
Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec une chanson de Barbara où « La solitude » s’adresse directement à la chanteuse sur le mode du « tu ».

Comme Silence, je trouve que ton Mais ne t'inquiète pas, tout va bien est bien plus effrayant que des menaces explicitement formulées.

La sorcière qui a troqué sa robe mauve et sa monture-balai contre un plumage de chouette et des yeux phosphorescents a réussi un bel exercice de style.

T.
avatar
Tipram
— — Sérénité du Levant — — Disciple du mot juste
— — Sérénité du Levant — —  Disciple du mot juste

Messages : 1648
Date d'inscription : 07/03/2013
Age : 66
Localisation : Paris

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Naëlle le Ven 1 Aoû 2014 - 22:20

Eimelle: Il y a un "bug" sur ce texte, parce que je savais pas que ça existait, les paralysies du sommeil. Moi, quand j'ai vécu ça pour la première fois (pour l'instant c'est la seule, et j'espère que ça le restera longtemps!), je me suis vraiment demandé: "Mince, mais qu'est-ce qui vient de se passer? Est-ce que c'était un cauchemar? Ou bien il m'est réellement arrivé un truc chelou?"
De ce fait, la question "réalité ou cauchemar?" se pose vraiment quand on sait pas que la paralysie du sommeil existe, et alors on peut imaginer plus facilement ce que tu m'as dit:
Eimelle a écrit:on a cette expérience parce qu'une présence mauvaise est en train de prendre possession de notre corps, ou cette expérience est manipulée par une entité supérieure à des fins non avouables...
Mais quand on connaît le phénomène, la question est biaisée, on penche très vite du côté du cauchemar, et le texte perd de son intérêt. Et toi, tu fais partie de cette catégorie.
Voilà, donc mon texte ne fonctionne pas parce que je n'ai pris en compte qu'une partie du problème. Enfin, je pense.

En tout cas, c'est très intéressant ces histoires de paralysie du sommeil, j'apprends des trucs.

Tipram: Oui, il y a sûrement un problème de rythme.
Tipram a écrit:Je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec une chanson de Barbara où « La solitude » s’adresse directement à la chanteuse sur le mode du « tu ».
Bon sang, cette chanson! Shocked Je la connaissais pas! Elle transpire le vécu! Je suis très contente que tu aies pensé à cette chanson en lisant mon texte, merci beaucoup!

Merci à tous pour votre lecture et vos commentaires! Smile


Attention, je suis un sale hibou ! (Dixit Raven.)
avatar
Naëlle
— — Madone des Ombres — — Disciple de la Discipline
— — Madone des Ombres — —  Disciple de la Discipline

Messages : 3668
Date d'inscription : 29/11/2012
Age : 26
Localisation : Sur la Lune

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sommeil noir

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 4 Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum