Eux contre nous

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Aller en bas

Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Dim 13 Juil 2014 - 22:37

Supprimé le 2 mai 2018 pour cause de publication.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Murphy Myers le Dim 13 Juil 2014 - 23:25

Et j'ai bien fait d'attendre !

Je soupçonnais une chute du genre, mais elle n'en est pas moins géniale. On se croirait vraiment dans un monde de zombies. Un monde assez banal en soi, mais tu traites le sujet sans prise de tête. Il faut juste avancer et survivre, et c'est sans doute cette simplicité qui a fait que j'ai dévoré les lignes sans le remarquer.

Les persos sont sympathiques, décris en quelques lignes seulement (pourquoi moi j'y arrive pas ?  Sad ). Et la chute tombe réellement sur l'ultime mot, même si on commence à la soupçonner avant. Bref, c'est du bon. J'ai bien fait d'attendre, même si "L'attente" avait quelque chose de plus originale, mais on est pas là pour comparer.  :mrgreen:

Sur la forme, je sais pas si c'est voulu, mais j'ai trouvé que le passage "telles une promesse d’enfer juste pour ma pomme" détonnait avec le reste. Au début, je pensais que c'était la partie "pour ma pomme" qui me dérangeait, mais à y réfléchir, c'est plutôt le "telle" qui donne un côté soutenu alors que le type parle plutôt "normalement" dans le récit. M'enfin, c'est qu'un détail et je suis le premier à mélanger le soutenu au familier quand je parle donc je suis mal placé pour le coup.


NOUVEAU : L'ombre

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère
avatar
Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 3070
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 25

https://www.amazon.fr/Murphy-Myers/e/B00NPY6R4G/ref=dp_byline_co

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Dim 13 Juil 2014 - 23:29

Merci de ta lecture rapide et de ton commentaire bien sympathique.
C'est vrai que "telles" fait peut-être un peu soutenu et aurait pu être remplacé facilement. Pas bien grave, cela-dit.
Oui, je pense que "l'attente" était plus original, mais avant que je puisse réussir un autre texte du genre, il va couler de l'eau sous les ponts (malheureusement).  Rolling Eyes 


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par mormir le Lun 14 Juil 2014 - 0:39

C'est très bien écrit et on s'y laisse vraiment prendre ! On se demande qui sont les zombies - les héros ou les autres - jusqu'à comprendre...

Je n'ai rien à dire sur la forme, sinon que tu progresses régulièrement hors de la poésie dans laquelle tu excellais déja.

Un point de détail me harcèle toutefois : pourquoi le héros n'a-t-il qu'une batte de baseball ? Cela l'oblige à des efforts supplémentaires, alors qu'avec tous les ennemis qu'il occit, il y a bien une arme plus meurtrière à ramesser quelque part ! Non ? Smile



CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.
avatar
mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2380
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 54
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Lun 14 Juil 2014 - 1:10

Merci de ta lecture Mormir.
Pourquoi juste une batte ? Bonne question. Bah, on dira qu'il aime bien ça, taper à la batte. Non, non, ce n'est pas une pirouette, je l'ai dit qu'il aimait ça.  Rolling Eyes 


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Blahom le Lun 14 Juil 2014 - 10:29

Un texte bien écrit, prenant et à la chute originale.
Cela dit, je ne l'ai pas trouvé particulièrement générateur d'angoisse en raison de la combativité des deux protagonistes et du plaisir explicite que prend le narrateur à tuer ses ennemis. En fait, j'ai repensé à certaines scènes du Zombie de Romero (je suppose que tu connais ce film) dans lesquelles les humains fracassent joyeusement du zombie. Ces passages sont certes sanguinolents mais le parti pris ludique du réalisateur relègue provisoirement  l'angoisse au second plan.
Il ne s'agit bien sûr que de mon ressenti et cela n'empêche pas cette histoire de bien fonctionner en tant que telle.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1480
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par SILENCE le Lun 14 Juil 2014 - 10:34

Ah ! C'est une belle et bonne histoire que tu nous racontes là Catherine et comme l'écrit Murphy "j'ai bien fait d'attendre". J'ai beaucoup aimé et je me permets de te dire que si les récits que j'avais lus de toi auparavant me paraissaient trop distanciés, ce n'est pas le cas de celui-ci. Le ton est juste, la narration efficace, les images maîtrisées. J'aurais juste un bémol en ce qui concerne la fin. Le ton est tellement bon et l'histoire tellement bien amenée que j'ai trouvé le fin un peu en-dessous de la promesse qui nous était implicitement faite. D'un autre côté cela signifie aussi que je ne l'ai pas vue arriver cette fin ! Un très beau texte assurément !
avatar
SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2686
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 43

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Lun 14 Juil 2014 - 10:37

Merci de ta lecture Blahom. J'ai du voir "Zombie", il y a bien longtemps déjà, ce n'est pas spécialement ce film-là ni même un autre qui m'a inspiré. Je dirais que c'est un peu tout ce que j'ai lu ou vu dans le genre, mais de toute façon, c'est de façon peu consciente que je me laisse influencer.
Pour l'angoisse, je n'en sais trop rien. Je dirais qu'elle est dans le ressenti des personnages, mais pas vraiment dans l'ambiance, ce qui pour moi reste difficile à installer.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Lun 14 Juil 2014 - 10:42

Merci Silence  Very Happy 
Si j'ai enfin réussi à abandonner ce ton distancié et mon côté trop peu lâché, j'en suis foutrement contente. Depuis les années que je cherche à y arriver, j'ai enfin l'impression d'avancer un peu.
Pour la chute, je considère que si tu l'as pas vue arriver, c'était déjà ça de gagné.
Les chutes, c'est aussi un de mes points de progression à travailler (ouais, en fait, j'en ai plein de points de progression à bosser  Rolling Eyes ), mais une bonne chute est très difficile. Je suis pas mécontente de celle-là. Ce qui ne veut pas dire non plus que je la trouve superbement géniale ou autre, mais qu'au moins, j'en ai une que je pense pas trop mal amenée.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Léonox le Lun 14 Juil 2014 - 12:14

Comme le dit Murphy avec beaucoup d'à-propos, "L'attente" n'a pas été vaine.
Ni trop longue entre les deux textes, et tant mieux. Parce qu'une nouvelle fois, j'ai été séduit par la puissance de ton récit, Catherine. Une belle construction, des images fortes, avec encore ce recours à une horreur "graphique" et gore que tu maîtrises décidément très bien, une ambiance tendue à craquer, le tout ponctué d'une chute aux petits oignons: que du bon !

J'ai même parfois pensé à certains des excellents "Instants" de Didier, pour ce côté Post-Apo judicieusement trompeur. Enfin, je pense qu'on est en plein dans le thème. Parce que même si Blahom a raison de souligner la combativité des deux protagonistes, il s'agit à mon sens de l'énergie du désespoir. En tout cas, j'ai perçu ces éclairs de violence comme l'aboutissement "logique" (ou plutôt irrationnel, en l'occurrence) de la menace qui rôde dans l'ombre. Un peu comme un orage qui gronde en permanence, et qui éclate de façon sporadique et imprévisible. De l'angoisse à l'horreur explicite, donc. Soit un beau concentré de tout ce que j'aime.

Au fait, comment on dit "fumier" au féminin ?

Hé, Zaroff, y a du Post-Apo (ou presque) et du Gore par ici, alors ramène un peu tes fesses !
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 2998
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Paladin le Lun 14 Juil 2014 - 12:15

Dans un format aussi court, tu as bien su rendre une ambiance et l'écriture coule bien sur le ton du langage parlé.

Je n'ai pas bien saisi par contre contre qui se battent les personnages: des zombies? L'idée ne m'est venue qu’après la lecture et avec la phrase:

Mon dernier ami, allongé sur le sol, les viscères offertes aux rayons du soleil, a les paupières closes. Je préfère le voir ainsi. Il ne se joindra pas aux autres pour me torturer.

Ce qui sous-entend que les victimes peuvent se relever pour se joindre à leurs meurtriers, comme dans les films de zombies. Sinon, la première lecture, j'ai plutôt pensé à un retour au chaos et à des bandes errantes. Mais est-ce bien important ?

Par contre, moi, j'ai vu venir la chute un peu trop tôt. Une chute surprenante doit arriver dans les tout derniers mots, mais j'avais compris déjà à ce passage:

J'entends le tonnerre, je vois les éclairs aveuglants et les hommes bleus qui achèvent sans broncher mon camarade de galère. Leur uniforme est éblouissant, couleur du ciel.

uniformes bleus, éclairs (des gyrophares?) ...


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10391
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Lun 14 Juil 2014 - 12:23

Merci de ta lecture Léo. Et de ton commentaire qui me fait très plaisir.
Alors fumier au féminin... euh... j'en sais absolument rien ! Mais je vous laisserai inventer quelque chose. :mrgreen: 
Finalement, peut-être que j'ai des aptitudes au gore moi. On m'aurait dit ça, il y a quelques semaines, j'aurais contesté, mais c'est vrai que mes derniers textes, je m'amuse avec ça. Néanmoins, je ne pense pas arriver à la cheville de certains à ce niveau.


"J'ai lu. Je sais même pas quoi dire tellement je suis atterrée.
Et le pire c'est que j'ai aimé te lire."
Raven sur "Yin et yang"
"Merci de m'avoir donné envie de vomir !" Nao76 sur "Yin et yang"
"Ton texte m'avait fait penser à un film allemand atroce que j'avais vu plus jeune : Nekromantik !" Polo sur "Trafic de cadavres"
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Catherine Robert le Lun 14 Juil 2014 - 12:32

Merci ta lecture Paladin.
Spoiler:
Contre qui ils se battent ? Si les zombies (ou autres créatures maléfiques) sont sous-entendus, la fin est supposée montrer qu'ils sont bêtement fous, paranoïaques et qu'il n'y a rien de maléfique, ce ne sont donc que des assassins au fond. Le fait que le narrateur préfère ne pas voir les yeux de son ami mort pour ne pas qu'il le poursuive ensuite, n'est qu'une autre manifestation de sa folie. Il est obsédé par le regard de ceux qu'ils considèrent comme cherchant à le tuer, le regard qui poursuit après la mort, il ne fait que l'imaginer, c'est une peur irrationnelle puisque démente.
Pour la chute, je me suis dit que je pouvais introduire les premiers indices (j'étais quand même sur la fin du texte) avec les détonations, les éclairs et les uniformes et la confirmer ensuite avec la toute dernière phrase. Cela-dit, il est vrai que la phrase avec les yeux n'est pas à sa place. Je l'aime bien, mais elle vient un peu casser la chute en s'insinuant dedans.
Les éclairs, je pensais plutôt à ceux produit par les coups de feu, mais des gyrophares conviennent très bien aussi.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 9573
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 49
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Paladin le Lun 14 Juil 2014 - 14:08

Spoiler:
Ah ! Je suis passé à coté de l'interprétation "psy", honte à moi ! Ceci rend ton texte encore meilleur que je l'avais trouvé à ma première lecture faites vers 1 h du matin, fatigué et préoccupé par les affaires du forum, encore bravo, alors!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10391
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Invité le Lun 14 Juil 2014 - 14:33

Sans plus pour moi.


Bien écrit mais j'ai grillé assez vite qu'il s'agissait de deux tarés. l'écriture est fluide mais je ne suis pas vraiment rentré dedans. Peut-être un léger manque d'incarnation dans tes personnages.


On ignore pourquoi ils partagent tous deux les mêmes hallucinations. Ce n'est pas un mauvais texte en soi mais je n'ai en aucune manière ressenti une angoisse sous-jacente, mais plutôt un humour assez distancié...

Désolé pour cet avis un peu désordonné, je ne parviens à mettre le doigt sur ce qui me titille dans ce texte...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Eux contre nous

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 5 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum