Ragnarok

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Ragnarok

Message par Eimelle le Dim 13 Juil 2014 - 3:07

Bonjour,
Je sollicite votre aide pour m'aider à trouver ce qui ne fonctionne pas dans ce texte, qui n'est pas retenu lors des appels à texte. Est-il trop hermétique ? N'est-il pas assez accrocheur ? Bref, j'en réfère à votre expertise pour comprendre mes erreurs avec un oeil extérieur, et les corriger.
Cordialement,
Eimelle

Edit : Suite à vos conseils de modification très profitables, j'ai établi une seconde version de Ragnarök. J'aimerais bien connaître votre avis, si c'est présentable pour un AT.

http://pdf.lu/935g


Dernière édition par Eimelle le Mar 4 Nov 2014 - 14:23, édité 1 fois


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Max le Dim 13 Juil 2014 - 10:01

Fichier téléchargé (le titre m'a attiré, je dois l'avouer).

Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Murphy Myers le Dim 13 Juil 2014 - 13:25

Je suis pas fan de cette mythologie donc je ne pourrais pas vraiment dire ce qui bloque objectivement dans ton texte.

Peut-être qu'il gagnerait à être plus court, vu la chute, qui est d'ailleurs très bonne. En venir plus vite au fait en raccourcissant les moments d'errance du perso. Comme c'est principalement de la narration, d'un narrateur observateur, ça fait aussi un peu froid comme ambiance j'ai trouvé. Pas impersonnel non plus, mais j'ai moins reconnu ton style ici que dans d'autres textes que j'ai lu de toi.

Enfin, ce ne sont que quelques pistes potentielles, comme je l'ai dis, je suis loin d'être objectif vu le sujet. Je ne pense pas que ton histoire soit hermétique (à la limite, pour ceux qui ignorent tout de la mythologie nordique, et encore, pas besoin d'être un grand connaisseur pour comprendre ce qui se passe). Peut-être qu'elle gagnerait à être plus accrocheuse, mais là encore, vu le sujet, je suis pas le mieux placé pour juger ça.

Sinon, petite faute de frappe repérée, milieu de la page 2 : "leur absence de haine deviendraiy injustifiable".


La forme dans le noir

"Je questionnai l'un de ces hommes, et je lui demandai où ils allaient ainsi. Il me répondit qu'il n'en savait rien, ni lui, ni les autres; mais qu'évidemment ils allaient quelque part, puisqu'ils étaient poussés par un invincible besoin de marcher." Baudelaire, Chacun sa chimère

Murphy Myers
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir
— Concepteur de cauchemars — Disciple du chat noir

Messages : 2647
Date d'inscription : 10/03/2014
Age : 24

http://damnmurphy.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Eimelle le Dim 13 Juil 2014 - 16:13

Merci Murphy !
Il faut donc que je trouve un moyen de le rendre plus accrocheur... Le raccourcissement constitue peut-être une piste. Il faut que j'y réfléchisse !
Mais merci beaucoup de ton avis !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Max le Dim 13 Juil 2014 - 18:21

Hello,

Franchement, j'ai plutôt bien aimé ce texte, avec cet espèce de Thor incarné qui doit combattre le grand serpent, dans cet univers où la réalité est hallucinée par les drogues et l'alcool. Mais je comprend que le texte ne retienne pas l'attention des AT. On a l'impression qu'il s'agit d'un épisode extrait de quelque chose d'autre. En lui-même il est un peu "gratuit et vain" (ne le prend pas mal). Ça me fait penser à une scène de BD ou de Manga, ce genre d'histoires où ils mettent un verni mythologique pour essayer de ré-hausser des scènes somme toute classiques.

Ensuite, il y a un certain nombre de choses qui interpellent. Dans le passage où apparaît Loki, par exemple, le langage devient soudainement plus cru et c'est déroutant. Une piste pour améliorer le texte : les premiers paragraphes sont un peu redondants car tu répètes plusieurs fois la même chose d'une manière différente (il est vieux, l'immortalité c'est lourd, il attend le Ragnarök avec impatience, il veut mourrir...). Autre piste : il y a beaucoup de petites coquilles qui traînent, il faudrait relire, parce que là on a une impression de texte à peine finalisé. Par exemple, dans ce passage je vois au moins 4 truc à corriger : "Ca irait. Il avala le tout goulument, accoudé à son long bâton. Qui avait sans doute, vaincu des créatures monstrueuses et féroces autrefois...Il ne se rappelait plus très bien lesquelles et comment...." Même chose avec les détails typo qui sont à revoir (alinéa, accents sur les A, cédilles majuscules, guillemets français, tiret plus long...). Deux questionnement de lecteur : l'allusion aux "Titans" étonne dans la mesure où ils ne font pas partie du même panthéon, de la même mythologie. Et tu parles plusieurs fois de folklore/légendes germaniques, mais le terme "nordique" ne serait-il pas plus approprié ? Enfin, la chute est un peu décevante, même si juste avant l'idée de parallèle globe oculaire/planétaire est excellente.

En résumé j'ai bien aimé, mais il reste un sentiment d'inachevé.
Voilà pour mon petit retour, qui est bien entendu subjectif Wink

Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par SILENCE le Dim 13 Juil 2014 - 18:54

Forcément l'aspect mythologique de la chose m'a fait penser à Gayman et son American Gods. J'ai dans l'ensemble bien aimé ce texte mais je ne saurais dire si je le trouve trop court ou bien trop long. Il est clair, en tout cas, qu'il y manque quelque chose. Je rejoins en partie les observations de Murphy sur la narration qui me semble trop linéaire. Question : pourquoi cette narration me paraît-elle trop linéaire ? Je ne crois pas que ce soit une question d'errance des/du personnage(s). Je crois que c'est une chose à mettre en lien avec une certaine errance psychologique du personnage principal. Je veux dire par là que nous sommes face à des clodos. Ces personnages souffrent pour l'essentiels de troubles psychologiques, d'hallucinations, de démences. Il aurait du coup été intéressant d'user d'une narration plus hachée, moins linéaire, qui fasse la part belle aux pensées parasites, etc. Par ailleurs, le choix du vocabulaire me semble important. Il y a des passages magnifiques dans ton texte. Mais ce texte semble hésiter entre plusieurs registres lexicaux : oral, soutenu, voire parfois mystique ou mythologique. Je pense que le récit gagnerait plus à utiliser un registre oral tirant plutôt sur le 'vulgaire' (je ne sais pas si je suis très clair…). Ce que je veux dire c'est que l'idée est bonne mais le récit manque de Punch !

SILENCE
— — — Moine copiste — — — Disciple des Lois du Silence
— — — Moine copiste   — — — Disciple des Lois du Silence

Messages : 2406
Date d'inscription : 02/01/2012
Age : 42

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Eimelle le Dim 13 Juil 2014 - 18:55

Merci beaucoup, Max pour ce retour des plus constructifs !
Il faut en effet que je repasse le peigne fin pour rendre le tout plus finalisé, j'ai un problème avec cela ! lol
Mais surtout, ton explication est ce que je craignais : il s'agit d'une histoire un peu vaine, qui décrit une situation somme toute quotidienne et banale, et qui se teinte d'un vernis mythologique seulement pour habiller une absence d'histoire !
Merci beaucoup de ton analyse !
Mon copain va encore me dire qu'il avait raison une fois de plus, mais ce que je retiens de vos commentaires respectifs, c'est qu'il faut d'abord penser à une histoire avant de l'habiller d'une ambiance, sinon, ça ne fonctionne pas ! Ca paraît tout simple, dit comme cela, mais au fond tellement vrai !
Je vais tenter d'appliquer cela dans mes prochains textes !
Merci encore !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Eimelle le Dim 13 Juil 2014 - 18:58

Merci Silence !
C'est vrai, je vois ce que tu veux dire au niveau du style ou de l'ambiance, je crois que tu as raison : il aurait été plus pertinent de développer des pensées parasitaires, une voix plus hachée, plus sur l'urgence et la survie...
Mais pour moi, le vrai problème tient au fait, comme le disait Max, qu'il y a une errance psychologique et physique qui est décrite, mais au final... pas d'histoire ! Comment ai-je pu être aussi sotte pour l'oublier ? lol
Je vais essayer de retenir la leçon !
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Max le Dim 13 Juil 2014 - 19:01

Ravi d'avoir aidé. Tu me sembles très lucide sur ton texte et c'est une sacré qualité !

Max
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 779
Date d'inscription : 19/11/2012
Age : 28

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Gernier le Dim 13 Juil 2014 - 19:42

Je viens de lire le texte et il m'a fait sourire, la fin est bien trouvé. Par contre, de mon point de vue, hors ce que les autres petits camarades ont relevé, il me semble qu'il manque un point de vue précis.

Tu passes d'un personnage à un autre et parfois on a l'impression que tu nous fait partager les pensées des principaux belligérants dans un effet de montage un peu... déstabilisant... (j'ignore si je suis clair). Comme en plus tes personnages sont tous des "paumés" ou des divinités déchues bien branques, ça ne facilite pas la compréhension...

Le personnage principal étant halluciné, peut-être eût-il été préférable de choisir une narration en focalisation interne pour renforcer cet effet d'oscillation entre hallucinations et fantastique pur (tout en évitant de nous faire osciller entre les différents protagonistes.)

Donc de mon côté un manque de structure et de point de vue qui aurait du être choisi en premier lieux (te coupant aussi de tout un champs lexical...)

La fin est génial !! Reste à sculpter de manière plus fine ta matière de base Wink !!


Rhésus-Pub : une aventure d'Ethel Arkady au XXIeme siècle.
Les Chroniques de Yelgor - lecture gratuite et épisodique sur le blog...
Les Esclaves de l'Or : une aventure d'Ethel Arkady au XIXème siècle.

Gernier
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 559
Date d'inscription : 19/06/2014
Age : 39
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Eimelle le Dim 13 Juil 2014 - 19:56

Merci Grenier ! C'est vrai que j'ai voulu tenter un truc avec un mélange de focalisations. Je suis heureuse que tu l'aies relevé (très habile de ta part), et que tu m'informes que, en tout cas dans ce contexte-là, ça ne fonctionne pas.
J'en prends note pour la prochaine fois !
Merci beaucoup,
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Gernier le Dim 13 Juil 2014 - 20:32

Dans un texte plus long ça peut se faire Wink ! Disons que je suis sensible au question de point de vue dans un texte... En général je mets longtemps avant de me décider à savoir par le filtre de quel personnage je vais raconter l'histoire, ce qui décidera ensuite du rythme de celle-ci...


Rhésus-Pub : une aventure d'Ethel Arkady au XXIeme siècle.
Les Chroniques de Yelgor - lecture gratuite et épisodique sur le blog...
Les Esclaves de l'Or : une aventure d'Ethel Arkady au XIXème siècle.

Gernier
Écritoirien émérite stagiaire
Écritoirien émérite stagiaire

Messages : 559
Date d'inscription : 19/06/2014
Age : 39
Localisation : Bruxelles

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par mormir le Dim 13 Juil 2014 - 20:57

Bonjour Eimelle,

J'ai lu moi aussi et moyennement accroché, bien que ce texte montre à mes yeux une évolution vers plus de clarté - j'ai souvent eu du mal à comprendre tes textes, trop riches d'idées et de circonvolutions à mon goût simple ! Smile

Mais ton talent est indéniable pour trouver les bons mots !

Je n'ai pas complètement accroché pour 3 raisons :
- déja citée, l'absence d'histoire
- le texte n'est pas autoporteur : le lecteur qui ne connaît pas les légendes de Ragnarok peut avoir du mal à comprendre les réactiions des personnages et leurs relations ; la fin m'a en outre imposé d'aller voir sur google l'image d'yeux, pour bien comprendre où avait pu se loger se serpent maléfique !
- à titre personnel, pour moi qui connais la mythologie nordique depuis bien avant qu'elle ne devienne à la mode : je n'ai pas compris comment et pourquoi Thor était devenu "La Trap'". Cela m'a interrogé tout au long... et continue. Help ! Peux-tu me dire car je veux dormir la nuit prochaine !!! Smile

Je pense moi aussi que ce texte gagnerait à être plus concis.

Enfin, j'ai noté quelques coquilles ou tournures améliorables :
Spoiler:

"accoudé à son long bâton. Qui avait sans doute, vaincu des créatures monstrueuses et féroces autrefois...Il ne se rappelait plus très bien lesquelles et comment...." : l'enchaînement "Qui..." n'est pas très heureux. L'ensemble de ces phrases est améliorable ; ça me semble en rupture avec les première phrases du texte, qui m'ont accroché.

"Non, ce n'était peut-être pas sa jeunesse, seulement son livre de mythologie d'enfant..." là je n'ai pas compris. à mon sens, cette phrase est inutile.

"Pour lui, à taille humaine" : idem. Je n'ai pas compris ce qu'apporte et le sens de cette phrase.

"il avait cru qu'on y était arrivé. Qu'il y était parvenu" : redondant

"Un chant délicieux, un appel affirmé, qu'il se plaisait à écouter [...] Et avait hâte que cela commence" : qu'est-ce qui doit commencer ? Le chant ou Ragnarok lui-même ? Dans le premier cas, ce ne serait pas logique car il l'a déja entendu. Dans le second, l'enchaînement n'est pas évident.

"c'est fait pour les Dieux, ça, pas pour les humain" manque un 's' à "humain"

"à la pisse qui emplissait ses panses" : j'ai un doute sur l'usage au pluriel de "panse". Qui en a plusieurs ?

"Une putain passa, il la siffla. A son métier, à sa joie, et au sperme qu'elle ingurgitait entre deux nausées!" la seconde phrase n'est pas bien claire et n'est pas liée à la première.

"celui du bien et du mal" : soit il manque un "celui" soit il vaudrait mieux mettre "ceux". Ou mieux encore : "le bien et le mal" ou 'bien et mal"

"se dévisagèrent, chacun de l'autre côté de la rue" ne vaudrait-il pas mieux "chacun d'un côté de la rue" ou "par delà la rue".

"plusieurs banlieusards qui en ressortaient" on pourrait trouver mieux que "ressortaient". "jaillissaient peut-être"

"il fallait qu'il soit en seul morceau pour affronter Jörmungand," manque "un"

"Pas la guerrière qu'il avait vue tantôt, et qui avait déjà sauté au milieu de la foule," : un "et" de trop


CONFUCIUS : lorsque l’on se cogne la tête contre un pot et que cela sonne creux, ça n’est pas forcément le pot qui est vide.

mormir
— Arpenteur des mondes — Disciple de l'arbre noir
 — Arpenteur des mondes —  Disciple de l'arbre noir

Messages : 2119
Date d'inscription : 11/05/2013
Age : 52
Localisation : Près de Chartres

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Eimelle le Lun 14 Juil 2014 - 2:50

Coucou Mormir !
Et merci de ton commentaire qui confirme grosso modo ce que les autres m'ont dit précédemment.
Pour le changement des noms : c'est une idée lumineuse de mon copain à l'origine qui m'a dit qu'il fallait les changer pour faire plus universel lol ! Tu pourras donc dormir cette nuit ! mdr
Bises
Eimelle


"Ce qui ne me tue pas me rend plus fort" Nietsche

Eimelle
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité
— — — Jungle girl — — — Bazooka fou dans l'intimité

Messages : 1462
Date d'inscription : 17/10/2013
Age : 30

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Ulysse le Lun 14 Juil 2014 - 22:14

Salut Eimelle,
Je serais curieuse de savoir quel était le thème de l'appel à texte.
C'est un récit ambitieux qui m'a aussi fait penser au livre de Gaiman.
Je suis restée peu en dehors du texte et ce pour plusieurs raisons :
- J'y connais pour ainsi dire que dalle en mythologie nordique,  mais  ça tu n'y peux pas grand-chose. ( surtout si c'est le thème de l'AT)

- Tu décris avec soin  les actions de tes personnages, leurs pensées mais pas leurs émotions . Qu'est-ce qui les anime ? La colère , le désespoir, ?
je prends un exemple :
Eimelle a écrit:Lok' tournait des yeux effarouchés tout autour de lui. Il ne ressentait plus la faim, ni le froid, ni le malheur. Complètement ivre, pensa La Trap' .Pas de l'alcool mauvais qu'il avait englouti, mais de fureur, de vengeance et de haine. Titubant sur ses jambes courtes, il cherchait quelqu'un sur qui frapper. Pour se faire tuer à son tour, peut-être.

Quand la Trap' voit Lok'  ivre, qu'est-que cela provoque ? Du dégoût, de la pitié  ou même de la honte ?  SI tu relis ton texte  tu verras qu'il y  très peu de vocabulaire qui se situe sur le registre de l'émotion, tout est intellectualisé et pour moi  cela donne un effet désincarné ( ce qui est le comble)
Ici aussi par exemple :
Eimelle a écrit:agacé, il cracha par terre, relâcha la femme, et se jeta sur son mari. Pour vérifier. Ce dernier respirait encore. Il le secoua pour qu'il se réveille, afin de regarder ses yeux. A grand renfort d'insultes et de menaces, l'homme parvint enfin à ouvrir ses paupières. Et là, La Trap' le vit. Encore. Jörmungang.
j'ai envie de dire et alors cela lui inspire quoi ?! Rien . Il est devant une révélation et puis voilà.
Pour moi c'est frustrant à lire.

- un dernier point  c'est effectivement un peu trop linéaire  ou plutôt on a le sentiment comme le personnage d'errer.
Manque d'histoire, comme on dit les copains. Je me demande  si cet effet ne pourrait pas être atténué en utilisant des flash-backs , entre  La Trap' de maintenant et le Thor d'avant , des sortes d'allées et venues qui donneraient un rythme de balancier à l'histoire. ( Ce serait aussi linéaire finalement mais moins en apparence) .
Je pense aussi que , à part sur des textes très courts ou des poèmes,  l'intrigue est importante.  Pas forcément un truc méga original , juste introduire de la tension dans le récit, que le lecteur se demande comment tout ça va finir et ait envie de continuer.

La fin est une belle trouvaille, j'aime beaucoup  Smile . Tu as de belles idées , essaie de leur insuffler plus de vie en y mettant des émotions pour emporter le lecteur avec toi.


Ulysse

"Frères humains, qui après nous vivez,
N'ayez les coeurs contre nous endurcis,
Car, si pitié de nous pauvres avez,
Dieu en aura plus tôt de vous mercis"

François Villon

Ulysse
Écritoirien émérite
Écritoirien émérite

Messages : 860
Date d'inscription : 18/05/2013
Age : 40
Localisation : Berlin

Revenir en haut Aller en bas

Re: Ragnarok

Message par Contenu sponsorisé Aujourd'hui à 21:13


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 3 1, 2, 3  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum