Profondo nero

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Léonox le Ven 11 Juil 2014 - 20:22

Tout à fait d'accord avec toi, Silence. 
Quant à affirmer que "les films de Kubrick sont incapables de transmettre une seule émotion", alors là c'est quand même très exagéré, pour ne pas dire plus. Parce que je ne vois vraiment pas comment on peut regarder Les sentiers de la gloire sans ressentir la moindre émotion.

Mais je crains qu'on ne s'éloigne un peu du sujet.
Mea culpa, je n'aurais pas dû commencer à parler cinéma sur ce topic. Wink
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Paladin le Ven 11 Juil 2014 - 20:31

Question cinéma, ton texte m'a plutôt fait penser à David Lynch (peut-être à cause du nain) ... Mais ça ne nous dit pas qui a tué Laura Palmer!


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10743
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par FRançoise GRDR le Ven 11 Juil 2014 - 20:56

Ton texte rempli d'images chargées peut soit plonger le lecteur au fond de l'angoisse, soit le laisser en dehors, ce qui fut mon cas car trop de macabre tue la peur, je trouve. Il manque un moment de contraste qui permettrait de mesurer le morbide de tes scènes comme un peu dans ton roman quand tu alternes scènes dures avec des envolées plus lyriques. C'est vrai qu'en si peu de place, il faut choisir mais une toute petite éclaircie m'aurait fait adhérer. Donc avis mitigé pour moi même si j'admire ta facilité à enfiler des perles noires de toute splendeur. Et je n'ai pas détecté d'histoire (certainement voulu, de l'ordre du ressenti plus que de la représentation, je suppose). Chapeau quand même.


Françoise Grenier Droesch
Skype Woman...
avatar
FRançoise GRDR
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton
—— Princesse Mononoké —— Disciple de Tim Burton

Messages : 8174
Date d'inscription : 17/12/2011
Age : 63
Localisation : Troie

http://francoisegrenierdroesch.over-blog.com/article-quatrieme-d

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Invité le Ven 11 Juil 2014 - 21:15

@Léonox : A la base c'est cette analogie cinématographique est de mon fait... Je crains en plus de m'être mal fait comprendre Wink ! Bref, je pense que l'angoisse dépend beaucoup de la subjectivité de chacun et qu'ensuite, comme je l'ai dit pour nuancer mon propos, j'apprécie beaucoup les films de monsieur Stanley Kubrick, bien que leurs trouvant un côté "froid" - trop dans le cérébral et pas assez dans le ressenti peut-être... D'où ma maladroite analogie avec la nouvelle enfin voilà... En espérant ne pas vous avoir froissé...
avatar
Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Blahom le Ven 11 Juil 2014 - 21:52

« Ceci n’est pas un rêve. » Cette phrase m'a rappelé le Prince of darkness de John Carpenter.
Quant au titre, il s'agit vraisemblablement d'un clin d'œil au Profondo rosso de Dario Argento.
J'ai aimé l'atmosphère de cauchemar éveillé qui émane de cette histoire. On sent bien l'angoisse sourdre de tous les côtés.


Laisse toute espérance...
avatar
Blahom
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres
—Adorateur du (mauvais) genre— Chuchoteur dans les ténèbres

Messages : 1530
Date d'inscription : 02/10/2013
Age : 50
Localisation : Sud-Est

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Léonox le Ven 11 Juil 2014 - 22:18

Gernier: ne t'inquiète pas, je ne suis pas du tout froissé. Je ne réagissais qu'à ton jugement à propos de Kubrick, que je ne partage pas. En ce qui concerne mes textes, comme je l'écrivais plus tôt sur ce topic, je suis tout à fait capable d'entendre la critique. Et heureusement.

Paladin: rien que pour tes flatteuses analogies, je me dis que j'ai bien fait de poster ce récit.

Françoise: je regrette que ce petit texte t'ait moins plu que mon roman. Mais je te remercie néanmoins pour ce superbe "j'admire ta facilité à enfiler des perles noires de toute splendeur". Quant à l'histoire, même si elle peut paraître cryptique, je t'assure qu'il y en a bien une. Wink 

Blahom: tu as tout compris. Un grand merci pour ta lecture éclairée et ton ressenti positif.
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Jack-the-rimeur le Sam 12 Juil 2014 - 3:13

Les images, l'atmosphère, plastiquement c'est superbe, bien servi par par une écriture serrée et forte (hormis une légère incorrection : ces "scènes soi-disant réelles").
Pas un rêve, mais tout de même un cauchemar, un carnaval macabre, plus un tableau allégorique qu'une histoire.
Bizarrement, les scènes décrites me rappellent certains "témoignages" d'abductés obtenus sous hypnose : froideur et étrangeté des créatures, connotations sexuelles, foetus, objets pénétrants... Ici, s'y ajoute une phobie de castration, un syndrome de culpabilité semble-t-il lié à un méfait enfoui (viol, profanation).
Une étude intrigante et haute en couleur, mais qui, en l'état, demeure un jeu de masques auquel il est difficile d'adhérer, faute de clé. Un montage habile mais qui me laisse à l'extérieur.
Pas réussi à entrer. Désolé.


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Catherine Robert le Sam 12 Juil 2014 - 11:59

Un texte prenant, d'une grande beauté dans les images. Un cauchemar éveillé qu'on doit prendre le temps de déguster. Un texte à relire pour l'appréhender dans toute sa profondeur. Une lecture pour l'ambiance, l'atmosphère lourde, qui vous prend dans ses filets. Et puis, une lecture pour le sens caché derrière les images, l'histoire tissée par la toile qui s’étend de paragraphe en paragraphe.
Ce n'est pas un texte qui s'offre facilement, qu'il faut lire sans être pressé, mais c'est un texte qui m'a vraiment beaucoup plu.
avatar
Catherine Robert
— — La Grande Cat'Rime — — Disciple de la Frite vicieuse
— — La Grande Cat'Rime — —  Disciple de la Frite vicieuse

Messages : 10055
Date d'inscription : 07/11/2011
Age : 50
Localisation : Belgique

http://catherine-robert68.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Zaroff le Sam 12 Juil 2014 - 12:40

Il me tarde de le lire.


Forum créé le 21 octobre 2011 par Zaroff et Paladin

Notre groupe Facebook


"Toute variété riemannienne peut être plongée de manière isométrique dans un espace euclidien."
Ou pas.
avatar
Zaroff
Compagnon de Baal
 Compagnon de Baal

Messages : 12921
Date d'inscription : 21/10/2011
Age : 46
Localisation : Dans un marécage putrescent

http://gorezaroff.over-blog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Léonox le Sam 12 Juil 2014 - 14:02

Et moi il me tarde de lire ton avis. 
Avec un peu de chance, peut-être qu'il fera pencher la balance du bon côté. Wink 

Balance qui vient d'ailleurs d'être rééquilibrée d'une bien jolie manière. Alors merci beaucoup à Catherine pour sa lecture et pour son opinion enthousiaste. Je suis très touché - et honoré.

Merci aussi à Murphy (je voulais le faire hier, mais le topic a un peu "glissé", sorry) et à Jack pour leur lecture et leurs commentaires. Vos remarques à propos de la forme et du style me font très plaisir. Et je suis d'autant plus heureux que certaines de mes images bizarres en ont éveillé d'autres, très pertinentes, chez Jack. Voilà de la lecture "active" comme je l'aime.

Quant au "sens" de l'histoire, Jack dit qu'il n'a pas réussi à entrer, faute d'avoir trouvé la clé. Soit. Pourtant il en cite lui-même certaines qui s'adaptent à merveille à mes serrures... Wink
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Jack-the-rimeur le Sam 12 Juil 2014 - 15:45

Avortement ou fausse-couche provoqués, hein ?
(Dieu, que je déteste la psychanalyse !)


"Car il faut avant tout sortir, ne fût-ce qu'un instant, de la prison sans portes ni fenêtres."
Maurice MAETERLINCK
avatar
Jack-the-rimeur
— — Zonard crépusculaire — — Disciple d'Ambrose Bierce
— — Zonard crépusculaire — —  Disciple d'Ambrose Bierce

Messages : 2225
Date d'inscription : 23/01/2013
Age : 66
Localisation : Narbonne

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Doumé le Sam 12 Juil 2014 - 16:52

En fait, les cauchemars n'ont pas forcément de clés, même si on s'ingénie à en trouver, et c'est justement cette impression que tu réussis à nous donner, Léonox, comme lorsqu'on se réveille après un rêve sans queue ni tête, en nous laissant frustrés et contrariés...


Quand tout le monde pense la même chose, c'est que plus personne ne pense...
avatar
Doumé
— Mystagogue des Ombres — Disciple du Très Haut
 — Mystagogue des Ombres —  Disciple du Très Haut

Messages : 1866
Date d'inscription : 28/01/2013
Age : 58
Localisation : Fréjus

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Léonox le Sam 12 Juil 2014 - 18:00

Merci Doumé. Et tu as raison, l'interprétation des rêves, je suis comme Jack, je n'aime pas ça. Je préfère la laisser aux adeptes du barbichu viennois. Le problème, c'est que justement mon texte insiste bien sur le fait que "Ceci n'est pas un rêve". Pour autant, Jack, tu n'imaginais quand même pas que j'allais te répondre, même en spoiler ? Je me contenterai donc de te dire que certains des éléments que tu soulignes ne relèvent nullement de l'analyse. Ils sont bel et bien présents dans le texte. J'aime le mystère et les ellipses, mais les élisions, c'est le mal.

Alors c'est vrai, mon récit a un gros défaut: il ne se livre pas dès la première lecture. Et c'est parfaitement volontaire. Car comme je l'expliquais sur le topic "Directives", je voulais d'abord faire appel aux sensations et tenter de dépeindre l'état qui est le nôtre après un cauchemar atroce et confus. Ce qui ne veut pas dire que j'ai oublié l'histoire au passage, surtout pas. C'est pourquoi je suis très heureux que Catherine ait réussi à déceler le sens caché du texte. Mais je suis certain que d'autres parviendront à assembler les pièces de mon affreux puzzle. Wink
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Paladin le Sam 12 Juil 2014 - 18:09

N'y a-t-il pas une histoire de viol?


Mais alors, dit Alice, si le monde n'a absolument aucun sens qui nous empêche d'en inventer un?

Lewis Carroll


avatar
Paladin
— Compagnon de Dionysos — Disciple de Jean Rollin
 — Compagnon de Dionysos —  Disciple de Jean Rollin

Messages : 10743
Date d'inscription : 22/10/2011
Age : 60
Localisation : Marseille

http://paladin95.canalblog.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Léonox le Sam 12 Juil 2014 - 18:10

Possible... 

Spoiler:
Mais je n'en dirai pas plus.

 :mrgreen:
avatar
Léonox
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre
—No name no slogan— Compagnon de l’Ombre

Messages : 3000
Date d'inscription : 24/03/2013
Localisation : Entre le Fleuve Noir et la Rivière Blanche

http://www.riviereblanche.com/

Revenir en haut Aller en bas

Re: Profondo nero

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 6 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum